Twilight Town
Salutation à toi nouveau venu !

En cette année 2014, nous t'accueillons à bras ouvert !
Viens t'inscrire, et rejoints l'équipe de la Cité du Crépuscule toujours de bonne humeur et pleine de surprise !

A bientôt peut être pour partager les aventures de Sora et Cie ! Smile

Cordialement, Twilight et l'équipe administrative de Twilight Town !

Twilight Town


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

.:. Mes Partenariats .:.                      


Partagez | 
 

 :: III/IV - Salle de contrôle ::

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Haru
Lvl 42
Lvl 42
avatar

Masculin
Nombre de messages : 950
Age : 26
Localisation : Ile garage
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jouer aux jeux vidéos et surtout à Kingdom Hearts et Guild Wars.
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   8/3/2009, 16:15

Après s'être réveiller, Néo se leva et observa le capteur. Twilight m'expliqua que ce que je regardai n'était que la machine qui ferait une copie du capteur ce qui m'intrigua. Je cherchais un peu partout où était le capteur, et vis un petit appareil, tenant dans une main, celle du Maire. Ce petit gadget nous permettra donc de connaitre l'emplacement des similis présents dans la Cité. Twilight commença les dernières mises au point de l'appareil. Je l'aidai gentillement dans sa tache qui était assez ardu mais après une bonne heure de travail, l'appareil finit, Twilight commença donc à le tester, entouré de Neo et moi. Après avoir entendu un petit clic, le capteur s'alluma enfin. Content de nous, le Maire nous remercia et Auron arriva, il avait finit sa mission. Puis Neo l'interompa et nous conta un événement étrange qui arriva pendant son combat contre un grand simili : une nouvelle personne qui aida Neo dans son combat et annonça l'arrivée imminente de l'organisation dans notre cité.

-Ce jeune homme, je crois aussi l'avoir sentis, lors de ma visite de la Cité à 3 jeunes citoyens. Son aura m'était inconnue, mais elle ne semblait pas être ennemi. Je n'y fis pas très attention mais il semblait connaitre les pouvoirs des ténèbres car il a utilisé un vortex. Bref...

Auron de retour, eu le droit à une petite blague de notre Maire qui me fit bien rire. Mais l'heure n'était pas à la rigolade et le Maire allait bientot rejoindre la Place des fêtes pour un nouevau discours. Je regardai la machine qui devait copier le capteur étrangement. Elle me semblait bizarre mais ce qui importait c'était qu'elle marche bien et qu'elle nous fasse des copies de ce capteur. Je restai à la regarder, comme Twilight, en attendant que l'on puisse enfin l'utiliser.
Revenir en haut Aller en bas
http://sorakh1.skyrock.com/
Ippo Makunouchi
Lvl 50
Lvl 50
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1361
Age : 26
Localisation : Présentation
Emploi : Boxeur
Loisirs : L'entraînement !
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   8/3/2009, 18:05

Auron écouta attentivement la conversation de Néo et Twilight, en effet, il se souvenait avoir entendu la mystérieuse apparition de l'homme en noir. Auron ne comprenait d'ailleurs pas trsè bien d'où il pouvait tirer ses informations...

" Oui je me souviens..."

L'ex-gardien eût en suite le droit à une petite remarque de Twilight qui fût rire Haru, d'ailleurs, il ne savait pas vraiment comment prendre les félicitations de Néo, était-ce de l'humour là aussi... ?

" Qu'il ne me parle plus d'affiches... Et qu'on ne me félicite pas pour une mission aussi simple."

Auron restait silencieux malgré ses pensées, même son expression de visage ne changeait pas... Il était temps de partir, mais l'homme au lunettes noires avait tout de même quelques mot à dire, pas au sujet de l'homme au noir, au sujet de ce garçon, qu'il avait vu dans le manoir il n'y pas très longtemps...

- Moi aussi j'ai à vous parler... J'ai rencontré un homme étrange tout à l'heure, quelqu'un qui venait seulement d'arriver, malheureusement, je n'ai pas pris le temps de prendre son nom à cause de ma mission... Contrairement aux autres citoyens, cet homme est capable de voayger entres les mondes, de plus, je suis certains qu'il à visiter le mien, j'ai ressenti une drôle d'impression... Mais une impression très familière.

Les autres avaient l'air de cogités, ils ne comprenaient pas où Auron voulait en venir, ce qui était d'ailleur assez logique... Il repris son long discours.

- Ce que je veux dire par la, c'est que cet homme, je l'ai sentit arrivé au moment ou mon monde était sur le point d'être réduit à néant par une entité maléfique... Alors, je ne sais pas ce qu'il va advenir de Twilight Town, mais je pense que l'Organisation XIII va arriver d'ici peu...
De plus, Ahem...

Auron sortit son épée, comme il l'avait fait dans le salon blanc il n'y a pas si longtemps, Haru avait l'air surpris du comportement de l'ex-gardien, Twilight fût surpris, comme si cela lui rapelait quelque chose... Un aura violet parfaitement visible à l'oeil nu se trouvait autour de l'épée...

- Tu te souviens Twilight ? C'est cette force qui t'as anéanti lors de nôtre combat de Struggle... Elle était apparu juste avant que l'Organisation XIII sème le désordre dans la cité... Cet homme en noir, l'homme qui voyage entre les mondes et mon épée... Tu ne trouves pas que cela fait beaucoup de coincidence ?

Auron avant de ranger son épée se concentra au maximum et posa sa main sur l'épée. Il n'allait pas faire deux fois la même erreur, il voulait seulement montrer cet Aura maléfique à Twilight afin de le faire disparaître pour de bon... Du moin il l'éspérait... D'un coup, le maléfice commença à être aspiré par Auron qui eût un petit cris de douleur. Quelques minutes plus tard, essouflé Auron rangea son épée. On aurait dit qu'il avait affronté un terrible adversaire tellement il était épuisé...

- Peut-être que ce maléfice n'a rien à voir avec cela, mais je ne comprend pas pourquoi il ne m'atteint que moi, et pas vous... Peut-être est-ce parce que je suis mort... Malheureusement, mes recherches dans la bibliothèque n'ont abouti à rien...

Auron arêta enfin de parler, il expliqua seulement tout ce qu'il savait, même si ses théories s'avéraient fausse, cela valait le coup de les vérifier... Haru avait l'air terrifié, c'est vrai qu'il ne savait pas qu'Auron était un errant... A part Twilight, Néo et ce Djidane, personne n'était au courant dans la cité...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ultimateps3.fr
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   8/3/2009, 22:37

J'écouter soigneusement et attentivement mes amis qui s'exprimaient au sujet de cet individus en question. Haru disais qu'il l'avais lui aussi ressentis et penses peut être que s'était lui, quand a Auron il ne s'en souvenais pas de l'avoir croisé ou sentis quelques part dans la Cité ... Cette homme semble épier sur tout ce qui cogite a travers notre cité ... il faudra a tout pris le trouver et le coincé ! Mais volatile comme il est, se sera difficile de l'avoir ! A moins que par la force on y arrivera mieux ... Mais si Néo dis qu'il l'a aider a tuer ce Simili, peut-être après tout qu'il nous veux que de l'aide, c'est vrai quand on y penses, il m'as aider en venant me dire que tot ou tard les XIII reviendrais, il a aider Néo, ... serais-ce dus au hazard ? Qui es-ce je me le demande bien ... Peu après Auron me parla d'un autre individus venant d'un autre monde, celui-ci connaissait Auron et son monde natal, cependant Auron connaissait rien de lui a part qu'il sait qu'il voyage de monde en monde ... Pourquoi donc ? Je le verrais certainement a la Place des fêtes tout à l'heure ... Après toutes ses explications et bref réfléxion, Auron en vint a dire que tout ses étranges évènements, de même celle de son épée, voudrais dire que les membres de l'organisations seront certainement dans pas longtemps parmis nous, il nous faudra être pret à les accueillirs comme il ce doit ! Si je ne m'abuse ...

- Merci tout les deux pour vos éclaircissement. A présent on sais dors et déjà qu'on devra être sur nos gardes ... après tout on ne connais pas encore le but de cette Inconnu a la cape des XIII, et encore moins ce jeune garcon que tu as rencontrer tout a l'heure Auron ... Espérons juste que l'Inconnu, ne soit pas du coté des XIII, car si il fait l'espion et qu'il va rapporter ses rapports au XIII, se sera dangereux lors du Discours ... qui sais ce qu'il pourrais arrivé ... une attaque surprise ou autre, on peut s'attendre a tout, bien que je ne pense pas qu'ils feraient sa les membres, nous serions en trop grandes majorité pour que les XIII soit idio assez venir nous affrontez ! ... Mais bon on peut toujours penser le pire ... soit disant passant, je ferais ce discours qu'il pleuve ou qu'il vente, ... "BIIP BIIP" Je ? Ha ! La machine est prête ! Enfin je vais copier ses capteurs et vous les distribuers !

Je m'avanca vers le devant de la machine pendant que les trois gardiens se tenaient face a moi et regardait la machine pret a opérer la copie du capteur. Je tapota quelques petites indication a cette machine, puis ferma le tube où j'avais installer le capteur d'origine. De l'autre coté se trouvais un autre tube vide, pret a réceptionner les copies ... Je terminais de taper au clavier, puis attendis un moment, tout en regardant Haru, Néo et Auron, puis appuya sur un plus gros bouton qui mis en route le fonctionnement de cette machine en question. Un bruit énorme se fit entendre, et on entendis un moteur se mettre en marche, comme plusieurs disque tourné a l'intérieur ... quelques lumières et petite étoile se formaient autour du capteur original, puis s'illuminais jusqu'a ce qu'on ne puisse plus distinguer le capteur. Celui-ci restait illuminé puis le tube vide commençais lui aussi a avoir la même réaction, jusqu'a ce qu'il s'illumines autant que le premier tube où était le capteur. Après quelques secondes même pas, on vis apparaitre un second capteur dans le tube vide ... il se formait a toute vitesse puis finis par être aussi identique que l'autre, un système fit ouvrir une soupape en dessous du capteur qui tomba dans un genre de mini tobogant et glissa jusqu'a une sortis, pendant qu'un deuxième se créait, j'en avais programmer 5 en tout. Le premier fait je le pris de mes mains et le tendis a Auron.

- Déjà un, vous voyez, c'est magique cette machine est incroyable ! J'ai récupérer des substances d'une autre machine dans la pièce de la Salle de Controle, qui avait le même dont, mais pour envoyer une personne dans une genre de copie de cette cité, j'en ai retrouver des livres qui expliquer tout sa a la bibliothèque, mais elle ne fonctionnais plus car une pierre dont je vous ai parler plus tot ne s'y trouvais plus, et il en existe qu'une de ce genre, ... j'ai trouver juste un mini fragment qui était tomber de la grosse machine, et je l'es prise pour cette petite machine la que vous voyez qui fait les copies du capteur. Ah voila le second fini, celui la et pour toi, tien Néo. Enfin voila ... après sa, on ira a la Cité, tiens, Auron et Néo pendant que je suis ici encore, vous pouvez déja faire l'ouverture de la marche et voir que rien ne se passe d'étrange dans la cité, allez jusqu'a la place des fêtes, et attendez moi la bas ! Et aussi pendant que vous y êtes, installer le mini-podium et le pupitre avec le micro, j'ai pas penser de le faire avant si je dois faire mon discours, faudrais peut être que tout soit en place ! Merci bien à vous.

Sur ce, le troisième capteur se formait, celui la sera pour Haru, qui restait avec moi jusqu'a la fin ... il m'aiderais a tout fermer pour aller a la Cité par après ... Le voila fini, je le tendis a Haru, et vis Néo et Auron ce préparer a partir. J'irais peut être voir si Naminé viens ou pas avec nous ...

- Haru reste avec moi il doit encore avoir deux capteurs a faire après on éteindra tout et on ira voir si Naminé nous rejoind ou pas pour le discourt ...

Disais-je alors finalement laissant après parole a eux ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
Luffy
Lvl 36
Lvl 36
avatar

Masculin
Nombre de messages : 812
Age : 29
Localisation : Chez lui
Emploi : En recherche d'emploi
Loisirs : Jouer à la PS3, à la PSP, lire les mangas de One Piece, Fairy Tail,Bleach et Naruto, aller sur internet, regarder la TV
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   9/3/2009, 02:14

Néo ayant donné de précieuses informations lors de sa mission était soulagé de lui en avoir parler. Il reçu de la part de Twilight la copie du détecteur de similis tout comme Auron et Haru. il l'a mit dans sa poche.

- Merci.

Néo avança vers la sortie de la salle de contrôle en disant à Auron.

- Viens Auron, nous devons y aller. On fera une surveillance très pointu lors de notre promenade à pied pour aller à la Place des fêtes.

Néo sortit de la salle de contrôle en premier pour faire sa ronde jusqu'à la place des fêtes.


Salle de contrôle => Hall - Bibliothèque => Néo Smith => Grille d'entrée
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/profile.php?id=1082491831
Ippo Makunouchi
Lvl 50
Lvl 50
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1361
Age : 26
Localisation : Présentation
Emploi : Boxeur
Loisirs : L'entraînement !
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   9/3/2009, 21:20

Auron pris le capteur et le rangea dans sa sacoche. Il allait certainement finir par en avoir besoin... Il écouta Twilight sur la suite des évènement, Auron et Néo devait ourvrir la marche jusqu'à la place des fêtes.

- Oui, allons y...

Auron parti quelques secondes après Néo, le suivant de prêt jusqu'à la grille d'entrée, traversant rapidement le salon blanc, et le hall, sachant qu'il n'y avait aucun danger dans le Manoir. Même le jeune garçon de toutaleur était parti.

Salle de contrôle => Salon Blanc => Hall-Bibliotèque => Auron => Grille d'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ultimateps3.fr
Namine
Lvl 50
Lvl 50
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 26
Localisation : entre la lumière et les ténèbres
Emploi : ...
Loisirs : Dessiner
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   10/3/2009, 21:04

Salon Blanc => Hall/Bibliothèque => Namine=> Salle de Contrôle (Laboratoire)

Namine suivit les garçons jusqu’a l’escalier, elle fit tomber un crayon et celui-ci avait roulée tout en bas, elle courut pour le prendre et remonta les marches. Les garçons était déjà parti. Elle s’arrêta dans la bibliothèque et rangea des livres qui était tombé, elle prit la petite échelle de bois et monta dessus pour ranger un des livres, elle na pas fait attention mais l’échelle était pas stable et elle tomba. Quelque seconde plus tard elle entendit un sifflement, elle cru qu’elle a du se faire mal en tombant puis rejoignait les autres dans la salle de contrôle.

- Désoler de mon retard…Je rangeais des livres…

Elle regarda la machine qui s’emblais fonctionner. Quand elle était descendue le bruit était beaucoup plus fort. Elle fit un soupire.

- Vous l’avez mis en marche ?...sa marche ??Mais…si oui…ces normal si j’entends un sifflement venant de la machine…c’est...très désagréable...Sa me donne mal a la tête. Se nais pas grave mais bon…Sinon Quesque je peux faire ?

free music
Revenir en haut Aller en bas
http://zero.kiryu.labrute.fr
Haru
Lvl 42
Lvl 42
avatar

Masculin
Nombre de messages : 950
Age : 26
Localisation : Ile garage
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jouer aux jeux vidéos et surtout à Kingdom Hearts et Guild Wars.
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   10/3/2009, 22:47

Alors que chacun d'entre nous avait finit son petit discours, Twilight se posa quelques questions et fut interompu par la grosse machine. Elle était prête à faire des copies parfaites du capteur original. après que Néo et Auron eurent les leurs et partirent en direction de la Place des fêtes, je restai avec Twilight afin de tout éteindre et fermer avant de mener le Maire à la Place des fêtes, où il ferait son discours. Avant d'avoir finit la copie du capteur qui serait pour moi, Naminé arriva et s'excusa du retard.

-Et bien, je pense que tu peux déjà te rendre à la Place des fêtes en suivant Auron et Néo, sauf si Le Maire a une quelconque chose à te faire faire, dis-je en le regardant.

La machine avait finalement terminé le capteur qui tomba et Twilight me le tendit. Je le pris et le regardai un petit peu, pour voir la tête qu'il avait : il était très pratique car il était petit, et tener dans la main. Je le rangea donc dans ma poche et attendit avec Twilight pour recevoir la dernière copie. Je repensai à ce que Twilight nous avait dit.

-Je pense qu'il y a de plus en plus d'événements bizarres et étranges, au fur et à mesure que l'Organisation XIII approche. Je sens quelque chose de bizarre...mais je n'arrive pas à le décrire...enfin, tout ça pour dire, il faut vraiment rester vigilants à n'importe quel petite chose qui nous paraitrer insignifiante..."Toc"...ah je crois que le dernier capteur est pret.

J'attendis donc avec Twilight pour l'aider à tout fermer.
Revenir en haut Aller en bas
http://sorakh1.skyrock.com/
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   11/3/2009, 00:15

Alors qu'Auron et Néo avait pris congé, pour préparer les lieux du discours que j'allais donner a la place des fêtes, j'entendis une résonnance, venant de l'entré de la Salle de Controle, puis quelque pas légé se fit entendre arriver vers l'intérieur du Labo, c'était Naminé en question qui tenais son livre entre ses deux bras posée sur sa poitrine qui entrais. S'excusant de son absence, de part le faite qu'elle avait été dans la bibliothèque.

- Non t'excuse pas Naminé ! C'est a ton désire que de faire ce que tu souhaite ici. Rien ne t'oblige a nous suivre au doigt et à l'oeil ! Wink

La jeune simili était un peu mal en point, quelque chose semblait lui génée les timpan ... serais-ce le capteur ? ... Mmm ... étrange j'espère que non, sinon nous serions vite repérer par les membres de l'organisations. Haru m'informa ensuite que le dernier capteur était finis et tombant a son tour. Voila qui est fait !

- Bien, tu peux aller appuyer sur ce bouton la bas sur le mur Haru.

Le jeune homme s'exécuta et la machine s'étégni totalement, Naminé se sentis tout a coup beaucoup mieux. C'était heureusement dus a cette machine que Naminé avec les timpans en compote. A présent sa irai mieux. J'alla déposer des deux derniers capteurs fabriquer dans une armoire fermé a clé, clé qui soigneusement je glissa dans l'une de mes longues poches blanches. Puis sortis le capteur d'origine du tube de la machine éteinte.

- Parfait, Naminé nous partons à présent pour la Place des fêtes, j'y fait mon discours, si tu le désire, tu peux nous suivres ou rester a la bibliothèque feuilleté quelques livres, c'est comme tu le souhaite. Pour résumer mon discours j'informerais les citoyens des nouveaux gardiens pour la Cité, ainsi que certain détail sur les questions que sans doute beaucoup se pose en tant que nouveau arrivant dans cette Cité. Bon je pense n'avoir rien oublier, j'ai mon capteur de simili, bien rangé dans ma poche aussi, les deux autres capteurs qui reste dans l'armoire, le tiens Haru tu l'as, Naminé tu fais comme tu le sens, et bien je pense qu'on peux y aller. Venez sortons du Laboratoire je vais le fermer derrière moi. Mais la salle de controle je la laisse ouverte.

Nous sortions alors tout trois du laboratoire, cette petite pièce secrète de la Salle de Controle, et posa la paume de ma main sur une facette du mur, celui-ci se ferma alors s'était le mur même, jamais qui que se soit d'autre ne l'ayant pas vue pourrais se douter qu'il y a un laboratoire derrière ce mur. J'ai bien aimer avoir eménagé et crées même ce laboratoire ... Après être donc sortis, je fis signe a Naminé et Haru.

- Allons-y, Naminé suit nous si tu veux, nous on y vas, reste derrière nous !

Lui disais-je avec un sourir. Puis j'ouvri la porte de la Salle de Controle et me dirigea a l'intérieur du Hall du Manoir, étant directement au rez-de-chaussé, nous étions a quelques pas de la sorti de celui-ci... J'ouvris alors la porte principale et un gros grincement ce fis entendre, Haru et moi étions en meme temps, Naminé elle nous suivrais sans doute de derrière. Je laissa entrouvers ... puis sortis sur le devant du Manoir, et me retrouva pret de la Grille ...

Salle de Controle => Hall/Bibliothèque => Twilight, Haru => Grille d'entrée

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
Namine
Lvl 50
Lvl 50
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 26
Localisation : entre la lumière et les ténèbres
Emploi : ...
Loisirs : Dessiner
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   11/3/2009, 18:21

Quand il éteignait la machine, le sifflement c’était arrêter, elle fit un léger sourire .apparemment c’était bien la machine et pas elle-même si elle trouvait étrange que c’était la seule a entendre se bruit.

- Parfait, Naminé nous partons à présent pour la Place des fêtes, j'y fait mon discours, si tu le désire, tu peux nous suivres ou rester a la bibliothèque feuilleté quelques livres, c'est comme tu le souhaite.

- Et bien je vais vous suivre….

Je suivi le Maire et Haru, elle referma les portes derrière elle que Twilight avait laissé ouvertes.Elle suiva les garçons jusqua la salle des fêtes.

Salle de Contrôle => Hall/Bibliothèque => Grille d'entrée => Le Bois =>Namine => Centre-ville : Place des Fêtes
Revenir en haut Aller en bas
http://zero.kiryu.labrute.fr
Haru
Lvl 42
Lvl 42
avatar

Masculin
Nombre de messages : 950
Age : 26
Localisation : Ile garage
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jouer aux jeux vidéos et surtout à Kingdom Hearts et Guild Wars.
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   27/5/2009, 14:11

Hall-Bibliothèque=> Naminé et Haru => Salle de contrôle

Je suivis Naminé dans l'immense manoir.On s'y perdrai tellement sa grandeur nous ferait perdre le sens de l'orientation. Après avoir fait apparaitre le passage vers la Salle de contrôle nous nous engouffrâmes dedans. A l'intérieur se trouvait la grosse machine qui n'avait pas bougé.

-Merci Naminé, je vais m'occuper du reste. Tu peux rester si tu veux mais je vais mettre la machine en marche et je sais que tu trouve le bruit sourd très gênant.

Je commençai donc à faire quelques petits tests afin de vérifier qu'il n'y ait aucun problème, vérifiant les quelques pièces importantes de la machine que je connaissais. En effet, même si j'avais aidé le Maire a éteindre, et fabriquer des capteurs sur cette machine, je ne savais pas comment la réparer si jamais elle eu un problème quelconque. Après vérification, tout aller parfaitement bien. J'appuyai donc sur le bouton pour la mettre en route. La machine, comme la première fois se mis à faire un énorme bruit sourd sans s'arrêter. Je l'arretai, je voulais juste vérifier si on pouvait la mettre en marche.

-Voilà, je pense que c'est prêt.

Je sortis de ma poche mon capteur que j'introduisis dans l'endroit fait pour mettre l'objet choisis que l'on veut cloner et la ferma. Je fis quelques derniers réglages, appuyant sur quelques touches et réflechissant à ce qu'il fallait faire après chaque manipulation afin de ne pas se tromper. Tout était prêt maintenant, il ne manquait plus qu'à appuyer sur le bouton Marche, ce que je fis. La machine recommença son bruit sourd et commença le clonage. Je vérifiai encore et toujours la machine, pour voir s'il n'y avait pas des problèmes pendant le clonage. On entendit quelques bruits puis le nouveau capteur apparu après avoir émis une lumière. Je pris le capteur et fis encore des manipulations dessus afin de le configurer comme il fallait, vérifiant s'il marchait bien et si toutes les applications présentes dans mon capteur y étaient aussi dans celui-ci : capteur de simili, messagerie...Tout y était. Je sortis le mien de la machine et appuya sur le bouton Arrêt que j'avais oublié d'éteindre. Je regarda si les deux capteurs montraient bien la même chose. En effet un point apparu sur les deux capteurs au même endroit. C'était parfait. Il ne me manquait plus qu'à trouver ce fameux Djidane devenu Gardien et lui donner le capteur. J'éteignis complétement la machine.

-Aller on est reparti, dis-je en souriant.

Je regardai Naminé qui était finalement rester car elle s'était habitué à ce bruit.

-Il faut que l'on retrouve Djidane, tu veux bien m'aider?

J'attendais sa réponse en mettant les capteurs dans mes poches.
Revenir en haut Aller en bas
http://sorakh1.skyrock.com/
Namine
Lvl 50
Lvl 50
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 26
Localisation : entre la lumière et les ténèbres
Emploi : ...
Loisirs : Dessiner
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   27/5/2009, 20:09

Namine conduisit Haru jusqu’a la machine demandé. Elle regarda se que Haru faisait a la machine mais ne comprit vraiment rien même si c’était elle qui avait dessinée les plans.

- Voilà, je pense que c'est prêt.

Elle examina se que faisait Haru dans les moindres détails. Même quand la machine fit du bruit et c’était un bruit pas vraiment agréable à entendre du moins pour la sorcière blanche c’était le cas, mais elle c’était bien habituer. Elle ferma les yeux quand la lumière apparut et un autre capteur était la.

- C’est bon ? Sa a marcher ? Disait-elle en souriant à Haru.

-Il faut que l'on retrouve Djidane, tu veux bien m'aider?

- Bien sur ! Heu… Comment sortons d’ici déjà ? ^ ^

Naminé attendis que Haru finissait de tout éteindre puis se préparait déjà pour de nouveau repartir trouver Djidane. Naminé aimer bien bouger comme elle le faisait, cela changer d'habitude d'être toujours seule et solitaire dans son salon blanc ...
Revenir en haut Aller en bas
http://zero.kiryu.labrute.fr
Haru
Lvl 42
Lvl 42
avatar

Masculin
Nombre de messages : 950
Age : 26
Localisation : Ile garage
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jouer aux jeux vidéos et surtout à Kingdom Hearts et Guild Wars.
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   28/5/2009, 20:50

Alors que Naminé était restée, elle avait déjà oubliée comment sortir d'ici.

-Rahlala, quelle tête en l'air tu es, dis-je en rigolant. Allez suis-moi, tu sais comment venir ici mais tu sais pas en ressortir?

Je vérifiai que la machine était bien éteinte, bien fermée. Puis je regardai autour de moi et il y avait la porte par où l'on était entré.

-C'est par ici aller viens, suis-moi.

Je me dirigeai donc en direction de la sortie, pour me rendre dans le Hall-Bibliothèque.

Salle de contrôle=> Naminé et Haru => Hall-Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
http://sorakh1.skyrock.com/
Haru
Lvl 42
Lvl 42
avatar

Masculin
Nombre de messages : 950
Age : 26
Localisation : Ile garage
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jouer aux jeux vidéos et surtout à Kingdom Hearts et Guild Wars.
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   10/8/2009, 21:35

Hall-Bibliothèque => Haru => Salle de Contrôle

Haru sortit la clé que Twilight lui avait donné et ouvrit la porte menant à l'intérieur du laboratoire. Il arriva. C'était un petit peu le bazare. Mais cela n'empechait pas à Haru de chercher l'Ether demandait par le Maire.

-Alors, il m'a dit une boîte bleu, sur son bureau...

Haru commença d'abord par chercher le bureau du Maire. Il le trouva rapidement puisque que c'était là où se trouvait pleins d'ordinateurs. Mais il ne trouva rien et réfléchit.

-Non ça devait pas être le bureau...Alors où a-t-il bien pu mettre ce satané Ether ? Il m'a dit un truc d'opération, peut-etre la machine.

Haru se dirigea donc vers la machine et chercha dedans sur les côtés au-dessus et rien.

-Pas ça non plus...Mince alors...

Haru se tourna et vit la table d'opération avec une petite fiole bleu.

-Et ben voilà.

Il prit l'Ether, le mit dans la poche et repartit en direction du Hall-Bibliothèque où se trouvait Twilight et son guérisseur. Il vérifia qu'il n'avait rien oublié et parit en refermant soigneusement la porte derrière lui.

Salle de Controle => Haru => Hall-Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
http://sorakh1.skyrock.com/
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   1/9/2009, 13:50

Hall/Bibliothèque => Twilight, Frederic C.Z. => Salle de contrôle.

Nous étions dans la Salle depuis quelques minutes maintenant, j'avais conduit Frederic sur un lit de repos, mais il s'était mis assis un instant. J'avais pris son pouls, ainsi que fait quelque examen au niveau de son métabolisme, cela m'avais pris a peine dix minutes tout au plus. Tout ce temps la nous n'avions pas parler, du moins moi, je rester calme et éviter de parler.

J'étais cependant dans mes pensées les plus profondes ... surtout concernant le faite que je vais devoir annoncer à tout le monde, la mort d'Auron ... Sous mes propres yeux ... Sa mort je ne l'oublierais pas. C'est pourquoi je voulais avant tout ... en toucher un mot a cet homme ... Il a réussi a me guérir mais pas totalement ... J'étais encore blesser au fond de moi même. Il fallait que sa sorte ... Avant de devoir affronter le regard de mes autres amis...


- Tu sais ... j'ai longtemps crus en ma cité et en moi même ... je croyais pouvoir changer les choses, ... mais je n'es fait qu'a gravé la situation en utilisant les XIII comme divertissement pour ma Cité ... si cela ne se serais pas passé, Auron serais peut être toujours là ... parmi nous... Cet homme bien qu'il était quelqu'un de très discret, calme, réfléchis, honnête et sympathique, il donne un vide énorme au groupe ... et ce vide j'ai du mal a le combler ... j'ai du mal a l'accepter encore ... je crois qu'une cérémonie a son égard sera la bienvenue, cela me permettrais de faire un deuil sur sa mort ... moi ainsi que tout les autres ... Bien. Merci de ton écoute Frederic. Je vais rejoindre les autres au Salon Blanc. L'heure est venu de leur annoncer cela. Et de parler de la suite des évènements à venir ... Si rien n'entravera à sa ... Je l'espère bien ...

Je finissait donc pas éteindre l'ordinateur de contrôle de cette pièce, d'où s'affichait le corps de Frederic et les informations que j'avais enregistrer a son égard. Puis me leva doucement du siège et me retourna vers le musicien en question avant de lui dire quelque mot encore.

- Je te laisse ici. Mais libre a toi de venir nous rejoindre, ou de te reposer sur ce lit. Tu ne manquera pas grand chose a cette réunion. Je t'en ferais pas plus tard ... en résumer ... A tout à l'heure.

Puis je marchais en direction de la porte, et l'ouvris d'une traite, me glissant entre l'une pièce et rejoignant l'autre, je sortait de la Salle de Contrôle, laissant libre choix a Frederic de faire ce que bon lui semble. Tout en l'espace de ses quelques fait et geste, je pensais aussi au faite de renforcer le groupe. Malgré une lourde perte, Auron n'aurais peut être pas voulus que je baisse les bras si prêt du but, et qu'il voudrais sans doute que l'on se battent encore et ce jusqu'au bout !

Salle de Contrôle => Twilight => Hall/Bibliothèque

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
An'Lian
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Nombre de messages : 139
Localisation : Là où rêves et réalité se rencontrent...
Emploi : Etudiante à plein temps T.T
Loisirs : ...
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   11/9/2009, 22:58

Même si l’éther avait plus ou moins été efficace, celui-ci n’avait pas totalement atténué le malaise du musicien, qui l’avait fait silencieusement comprendre au Maire, et celui-ci n’avait pas tardé à emmener C. Zelig dans un endroit plus approprié à sa guérison – en quelque sorte puisque, techniquement, il n’y avait pas grand chose à guérir. Arrivés dans cette pièce, les deux hommes s’étaient retrouvés seuls à partager un silence qui n’avait rien de gênant aux yeux de Frederic, puisque celui-ci était aussi bien à l’aise dans le propos que dans l’absence de dires. De toute façon, lui-même n’avait pas la volonté d’engager une quelconque conversation avec Twilight, non pas parce qu’il ne connaissait pas ce dernier, mais plutôt parce qu’il ne souhaitait pas accabler encore plus cet homme auquel il était venu en aide. L’accabler avec le prix de sa guérison aurait été une chose dénuée de compassion de la part du musicien, qui s’efforçait pour le moment de ne rien laisser paraître mise à part sa fatigue due à l’utilisation abusive de ses dons magiques. De toute façon, il n’avait pas besoin d’avoir inventé l’eau chaude pour qu’il puisse comprendre que le Maire de la Cité était plongé dans ses pensées profondes tout en menant minutieusement ses examens à terme. Certainement que les évènements qui s’étaient produits plus tôt dans la journée devaient prendre une grande partie de l’attention du Maire, et c’était on ne pouvait plus compréhensible. Lorsque l’homme aux cheveux d’argent prit finalement la parole, il était passé d’un vouvoiement qu’il avait certainement rendu à Frederic à un tutoiement laissant transparaître une légère sympathie pour un homme qui lui avait rendu un service à ses dépends. A présent, le Maire paraissait même être en besoin de s’exprimer auprès de quelqu’un qu’il ne connaissait que peu, qui ne pouvait pas vraiment juger de ses actions passées ou présentes, puisque le musicien ne pouvait prétendre connaître le Maire. Devant les confessions de ce dernier, C. Zelig n’émit aucun commentaire, aucune remarque concernant leur relation à peine entamée, mais qui permettait certainement à Twilight de s’ouvrir et de se soulager d’une quelconque manière. Certainement que d’évoquer la mort du proche en question serait bien plus difficile en présence de tous ces gens qu’il connaissait, auxquels il avait conseillé d’attendre dans le Salon Blanc du Manoir.

Auron. Tel était ainsi le nom par lequel on appelait cet homme dont le Maire déplorait à présent la disparition, soit, sans euphémisme, la mort. Un homme honorable, selon le portrait dépeint par l’homme aux cheveux argentés. Un homme, qui, visiblement, avait beaucoup de valeur aux yeux de Twilight, dans un groupe dont Frederic ignorait la composition, ou même le but. Certainement protéger la cité, au vu de la manière dont l’homme en question avait succombé, mais le musicien ne pouvait en savoir plus. Mais pour le moment, il n’avait pas vraiment le cœur à questionner le Maire, qui était loin d’être sous ses meilleurs jours. Certes, C. Zelig avait besoin de se forger sa propre opinion des choses sur la situation au sein de cette Cité et prendre ou non parti, mais cela ne prenait pas l’ascendant sur les souffrances d’un homme, ce qu’était inévitablement le Maire de la Cité. Et c’était pour cette raison d’ailleurs que le cœur et les sentiments de Frederic allaient plus en son sens qu’en celui des Similis de l’Organisation, même s’il n’arrivait pas à sortir de son esprit que ces êtres dépourvus de cœur pouvaient être considérés autrement que par le mépris. Le musicien leva les yeux vers Twilight, qui éteignait à présent l’ordinateur grâce auquel il avait effectué une bonne partie de ses contrôles, et qui avait achevé ses propos concernant ses projets d’avenir immédiat, ce qui était compréhensible puisqu’une telle annonce pouvait très bien prendre de très grandes proportions, au point d’en avoir l’impression que cela bloque l’avenir. En guise d’encouragement, le musicien esquissa donc un sourire, afin de faire comprendre au Maire qu’il ne devait pas abandonner ses convictions dans l’immédiat, même en passant par des étapes difficiles de sa vie. Et aux derniers propos du Maire, l’homme au regard couleur onyx acquiesça d’un simple signe de tête, suivant du regard l’homme vêtu de blanc se glisser hors de la pièce. Frederic demeura assis sur le lit mis à sa disposition, plongé dans ses pensées, son regard fixant le sol gris sans vraiment le fixer, perdu dans le vague.

De toute sa vie, son seul objectif avait été d’aider, d’une manière assez spécifiques, ses semblables. Par sa musique, il avait apaisé les esprits, redonné du courage, fait fi du désespoir. Par sa magie, il avait soigné, même si cela n’avait pas été son passe-temps favori, s’étant plutôt fait discret sur son apprentissage des sorts. Et par les deux, il avait aidé ceux qu’il aimait profondément, sacrifiant sa propre personne pour le bonheur d’autrui. De ses semblables. A présent, pouvait-il réellement considérer les Similis comme ses semblables ? Selon les dires de Twilight, et même ceux du Simili à la faux, cela était impossible. Toutefois, aux yeux du premier, cela signifiait que le meilleur moyen pour conserver le bien-être des hommes était d’éradiquer cette menace sans se poser de réelles questions, et aux yeux du second, cela insinuait qu’il était du devoir des êtres pourvus de cœur d’aider ceux qui en étaient dépourvus de recouvrir le leur. Néanmoins, ceci ne pouvait se faire sans sacrifice, d’après ce qu’avait pu déduire Frederic des discours des deux hommes respectifs, le premiers lui ayant dit clairement, le second l’ayant supposé involontairement en tentant de cacher des détails de l’affaire aux yeux de Naxyld et de Frederic. Ainsi, ce dernier ne prenait le parti d’aucun des deux hommes. Il n’était pas vraiment de l’avis de celui qui sacrifie une existence digne de pitié sans réelles questions, pas plus que de celui qui pensait égoïstement à assouvir son seul désir de non-existence. N’y avait-il pas un juste milieu ? Si les habitants de ce monde avaient pris des positions aussi radicales, cela devait, comme le craignait Frederic, signifier que non. De la bouche de Twilight, il avait entendu le fait que le Maire n’avait pas cherché d’autres solutions afin de résoudre le problème des Similis, mais que, après réflexion, tout cela était bonnement impossible à faire sans sacrifices. Et que, selon le même homme, si les Similis arrivaient à leurs fins, cela n’en serait qu’encore plus dévastateur, ce dont doutait sérieusement le musicien. En regagnant leur cœur, les Similis apprendraient sûrement de nouveau ce que serait le remord…

Seulement, si cela était fait, et au prix d’un grand nombre de sacrifices, ces personnes assemblées en cette Organisation resteraient-elles les mêmes ? Ne serait-ce pas la fin, en quelque sorte, d’une existence précise, et donc, d’êtres définis ? Peut-être la complexité de la chose expliquait-elle la complexité à résoudre le problème, sans avoir à passer par des sacrifices. Car l’un comme l’autre, Twiight et le Simili avaient le même mode de pensée. Sacrifier pour préserver ce qui comptait à leurs yeux. La seule différence, c’était qu’il semblait que le Maire et ses citoyens étaient beaucoup plus humains que les Similis, ce qui toutefois était compréhensible par le statut même de ces derniers. Qui était donc le plus à plaindre ? L’être dénué de cœur qui cherche à le reprendre, ou l’être pourvu de cœur qui souffre par, en quelque sorte, obstination ? En dépit de la pitié que Frederic avait éprouvée pour Twilight, il restait toujours indécis sur la position à adopter dans ce conflit, même si, pour certains, il avait clairement pris sa décision. Ce qui n’était pas le cas. Et tout cela relevait d’un véritable casse-tête. D’autant plus, que, comme si tout cela ne suffisait pas, il y avait exception dans la complexité… Selon le Maire, un Simili était ainsi capable de faire abstraction de son désir justifié pour protéger la vie d’autrui, condamnant dans le même temps sa propre existence. Ou plutôt, en lui donnant un sens différent, tout aussi justifié, mais certainement plus douloureux. Mais dans ce conflit, y avait-il réellement un être qui ne souffrait pas ? Un conflit qui cherchait à être résolu dans cette souffrance même… Chose que Frederic avait du mal à accepter, puisque le but même de son existence avait toujours été de soulager de la souffrance. De qui donc devait-il soulager ces dernières ? Question sans réponses pour le moment… Sauf pour ceux qui considéraient que le remède à la souffrance était la mort. Si seulement une possibilité de dialogue entre les deux camps était toujours présente…

Frederic leva les yeux vers ce qui l’entourait. La salle dans laquelle il se trouvait semblait être un lieu consacré aux expériences du propriétaire de ces lieux, qui était vraisemblablement le Maire. Puisque ce dernier se permettait de faire ce genre de choses, il avait certainement dû en savoir un rayon sur les cœurs, qui semblaient être le problème principal, au centre de toute cette agitation. Comment un scientifique comme lui avait-il pu se résoudre à une méthode aussi violente ? Peut-être était-ce par dépit… par absence de solutions. Mais il avouait lui-même ne pas avoir cherché dans ce sens… A quoi cela lui avait-il donc servi… ? Ou lui servait encore, d’ailleurs… Les propos de Twilight revinrent à l’esprit du musicien. Le Maire avait avoué ne pas être un combattant, à l’origine, ni même un magicien. La seule source de sa puissance provenait d’une soi-disant armure, qui semblait posséder autant d’avantages que d’inconvénients. Frederic poussa un profond soupir. Des questions, encore des questions. Et certaines d’entre elles ne pouvaient avoir de réponse. Tout comme l’orientation qu’il rendrait dans ce conflit, qui ne pouvait être décidée que par lui-même, et qui devait être basée sur ces questions qui ne trouvaient pas de réponses. Le musicien ferma les yeux une fraction de secondes. L’action de l’éther semblait se faire sentir peu à peu, ses maux de tête se dissipant petit à petit, malgré les questions tortueuses qui naissaient dans l’esprit de C. Zelig. Celui-ci tenta de se lever, et lorsque cela fut fait, il eut l’impression que le monde avait changé de sens… en d’autres termes, mieux valait pour lui ne pas trop s’agiter brusquement… Ceci dit, rester assis ou allonger dans cette salle morne ne l’inspirait pas non plus, aussi fit-il quelques pas en direction de la porte, l’entrouvrit et se glissa à l’extérieur de la salle…


Manoir Abandonné – Salle de contrôle => Frederic C. Zelig => Hall - Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
http://metalia-rpg.forum-actif.net
Lyriu
Lvl 48
Lvl 48
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1222
Age : 27
Localisation : Twilight Town
Emploi : ancienne gérante des chaumières
Loisirs : Torturer son petit frère (moi aussi je t'aime Angellis <3)
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   10/11/2009, 15:54

Hall-Bibliothèque => Laruxie => Salle de Contrôle

J'ouvris la porte et la laissa ouverte pour Eiko. La pièce était aussi sombre qu'à son habitude avec pour seul éclairage la lumière émanant de l'écran de l'ordinateur du Maire, toutes les informations à propos de cette cité, de chacun de ses habitants, temporaires ou à long terme, et de l'Organisation. Cependant il n'y avait que Twilight qui pouvait y accéder, je m'avança alors vers cet appareil numérique et frola de ma main le clavier. Rien. Je haussa les épaules, je fis le tour de la salle ce qui fut rapide étant donné la petite taille de la pièce. J'entendis des bruits de pas descendre les escaliers, ce devait être Eiko sans aucun doute... Je soupira espérant qu'elle ne me poserait pu la question car si je devais lui répondre je devrais lui avouer ma nature et quelle serait sa réaction?... Et celle des autres citoyens?... Je haussa à nouveau les épaules puis je recula contre un mur pour m'y adosser en attendant la petite Eiko et le Maire...

-J'espère qu'il ne tardera pas... Murmurais-je pour moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Eiko ~
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Nombre de messages : 117
Localisation : à Twilight Town
Emploi : ...
Loisirs : euh....rien xD
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   10/11/2009, 21:22

Hall-Bibliothèque => Eiko => Salle de Contrôle

La petite Eiko avait suivit Laruxie jusqu’à la pièce nommée « Salle de Contrôle ». Quand elle entra, elle comprit tout de suite pourquoi cet endroit s’appelait ainsi : ce n’était pas très grand, et la chose qu’on remarquait le plus était une sorte…d’ordinateur qui semblait gérer beaucoup de choses. Laruxie s’en était d’ailleurs approchée, mais Eiko, elle, avait envie de toucher à toutes les touches, essayé de voir à quoi il pouvait servir. Mais elle devait se retenir…
Quelque chose d’autre la tracassait…pourquoi Laruxie ne voulait-elle pas lui dire la vérité à propos de ses pouvoirs ? En parlant de ça d’ailleurs, cela rappelait à Eiko quand elle aussi avait eu à peu près vécu la même chose…enfin, pas vraiment mais…c’était un peu compliqué à expliquer. Peut-être que si elle le disait à Laruxie, celle-ci lui donnerait plus d’informations ?


-Tu sais Laruxie, moi aussi j’ai eu plein d’problèmes avec mes pouvoirs ! Enfin pas plein, mais j’en ai eu un gros ! J’vais te raconter en gros hein, parce que c’est long sinon...bah en fait, j’ai des chimères tu sais, des monstres que t’invoques et y’a un fou qui s’appelle Kuja qui a voulu me les piquer, alors il m’a enlevé et il m’a emmené dans une sorte de volcan. Puis, y’avait deux gars débiles, Pile et Face, qui ont essayés de les enlever mais là, y’a mon Mog préféré, Moug, qui est devenu Marthym et qui les a battu…et là, y’a Djidane qui m’a sauvé : tu vois qui c’est Djidane hein ? Et bah lui et mes amis de mon monde, ils sont venus m’aider, et là, on s’en est sorti, et tout c’est bien passé !


Sur le coup, la petit invokeuse fit un grand sourire à Laruxie…Peut-être n’avait-elle pas tout suivit, il faut dire qu’Eiko parlait assez vite…et puis, elle avait une si grande facilité pour parler de sa vie ! Enfin bref...après tout cela, Eiko s'assit par terre pour attendre le maire...
Revenir en haut Aller en bas
http://finalfantasylegend.forumactif.com/forum.htm
Lyriu
Lvl 48
Lvl 48
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1222
Age : 27
Localisation : Twilight Town
Emploi : ancienne gérante des chaumières
Loisirs : Torturer son petit frère (moi aussi je t'aime Angellis <3)
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   11/11/2009, 21:06

La jeune Eiko entrait peu de temps après moi et lorsqu'elle vit l'ordinateur du Maire, il me sembla avoir une certaine attirance pour le clavier... Je secoua la tête ce devait être mon imagination qui me jouait des tours. La petite se détourna de l'objet puis sembla réfléchir et peu de temps après elle me parla.

-Tu sais Laruxie, moi aussi j’ai eu plein d’problèmes avec mes pouvoirs ! Enfin pas plein, mais j’en ai eu un gros ! J’vais te raconter en gros hein, parce que c’est long sinon...bah en fait, j’ai des chimères tu sais, des monstres que t’invoques et y’a un fou qui s’appelle Kuja qui a voulu me les piquer, alors il m’a enlevé et il m’a emmené dans une sorte de volcan. Puis, y’avait deux gars débiles, Pile et Face, qui ont essayés de les enlever mais là, y’a mon Mog préféré, Moug, qui est devenu Marthym et qui les a battu…et là, y’a Djidane qui m’a sauvé : tu vois qui c’est Djidane hein ? Et bah lui et mes amis de mon monde, ils sont venus m’aider, et là, on s’en est sorti, et tout c’est bien passé !

Décidément, elle ne voulait pas en démordre... Bah après tout elle n'est pas bien méchante et puis elle finira par savoir vu qu'elle est ici... Et, surtout, personne ne pourra nous entendre d'ici. Je rapprocha mes deux mains l'une de l'autre et entrelaça mes doigts puis je leva la tête vers Eiko avec un air froid, aussi froid qu'un simili pourrait avoir.

-Eh bien, pour commencer je ne suis pas comme toi ou les autres qui étaient dans le Salon Blanc enfin si je ressemble un peu à Naminé malgré qu'elle soit spéciale... Je pense que tu as compris que l'ennemi ici ce sont les membres de l'Organisation XIII qui sont ce que l'ont appelle des simili or j'en suis une... Je ne ressens aucun sentiment, rien, juste le néant... Tu dois te demander pourquoi je suis ici alors? Eh bien parce que c'est le Maire qui m'a trouvé en premier et qui c'est chargé de moi depuis le début. Je lui dois beaucoup mais pour ma sécurité et éviter que l'Organisation ne me découvre, Twilight a scellé mes pouvoirs et m'a envoyé dans un autre monde en me laissant tout de même un moyen pour revenir mais seulement quand tout cela serait fini... J'ai désobéi... Maintenant, j'attend que le Maire me rende mes pouvoirs et ainsi aider la cité. J'en avais assez d'être mise de côté juste pour me garder en sécurité...Voilà...

Je croisa mes bras contre moi tout en penchant la tête, mes cheveux se rabattir sur mon visage mais j'arrivais tout de même à garder un oeil sur la jeune fille pour ne pas louper une seule miette de sa réaction face à ma révélation même si je ne suis pas sûre qu'elle ait tout compris... Cela doit être compliqué pour elle qui vient tout juste d'arriver dans notre ville...
Revenir en haut Aller en bas
Eiko ~
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Nombre de messages : 117
Localisation : à Twilight Town
Emploi : ...
Loisirs : euh....rien xD
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   15/11/2009, 22:56

Eiko attendait toujours patiemment que Laruxie lui réponde...Enfin, patiemment n'était pas vraiment le terme...bien au contraire même. Elle essayait d'être patiente, mais elle n'y arrivait pas vraiment. Tout en attendant, elle avait les yeux qui dérivaient sur le grand clavier de l'ordinateur. Elle avait toujours cette envie d'appuyer de partout, même si cela risquerait de tout faire sauter, ou bien ne servirait à rien. Soudain, elle regarda Laruxie qui semblait décider à lui dire quelque chose à propos de ses pouvoirs, ou peut-être à propos de quelque chose d'autre. La petite invokeuse se mit alors à l'écouter avec une grande curiosité. La jeune fille aux cheveux roses commença par lui expliquer qu'elle n'était pas comme les autres et que Namine non plus...Elle lui dit alors quelque chose qui lui fit ouvrir les yeux en grand : elle n'a pas de coeur...comme les ennemis de la ville, de l"Organisation. Eiko fut choquée par cela. Elle ne pensait pas rencontrer quelqu'un qui n'a pas de coeur ainsi. Elle était persuadée qu'ils étaient tous du mauvais côté. Enfin bref, Laruxie continua à parler : elle lui expliqua que le maire l'avait trouvé et mise en sécurité. Alors c'était vrai, le grand n'était pas méchant et aidait les gens...c'était une raison de plus pour Eiko du fait qu'elle l'apprécie comme Djidane. Enfin bref, là n'était pas le sujet.
Eiko était restée bouche bée sur le fait d'apprendre que Laruxie était une simili. Elle avait à peu près compris ce que c'était...mais tout cela restait tout de même étrange pour la petite fille. Elle voulait demander à Laruxie les réponses aux nombreuses questions qu'elle se posait...


-Dis, si t'as pas de coeur, tu fais comment pour vivre alors ?
Revenir en haut Aller en bas
http://finalfantasylegend.forumactif.com/forum.htm
Lyriu
Lvl 48
Lvl 48
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1222
Age : 27
Localisation : Twilight Town
Emploi : ancienne gérante des chaumières
Loisirs : Torturer son petit frère (moi aussi je t'aime Angellis <3)
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   17/11/2009, 01:59

Eiko fut retournée par toutes les nouvelles découvertes qu'elle venait de faire au travers de mes paroles, elle analysa chaque mot et chaque phrase dans sa tête jusqu'à en comprendre le sens... ou s'en rapprocher...

-Dis, si t'as pas de coeur, tu fais comment pour vivre alors ?

Je releva la tête brusquement puis je leva un sourcil, j'étais surprise de cette question, mais je la comprenais de ne pas avoir forcément compris le sens du mot "coeur" dans ce contexte. Je passa une main dans mes cheveux pour en attraper une mèche et jouer avec la pointe. Réflexe acquis depuis bien longtemps, d'ailleurs je ne suis même pas sûre de pouvoir me souvenir quand était la première fois... Soit, je réfléchissa à la question d'Eiko cherchant à mieux lui faire comprendre la situation...

-Eh bien... Tout d'abord, le coeur que tu parles c'est un morceau du corps or ce n'est pas de ce coeur là que je parlais. Comment t'expliquer... hum...

Je me releva du mur puis je me mis à tourner autour d'Eiko tout en réfléchissant... Il me vint alors une petite idée.

-Prenons toi pour exemple, on va te diviser en trois parties: le corps, le coeur et l'âme. Le corps c'est ce que tu es physiquement, l'âme on parlera de l'esprit et pour le coeur nous parlerons des sentiments. Ce que je voulais dire en te disant que je n'avais pas de coeur c'était que je ne ressentais plus aucun sentiment!

Je m'agenouilla face à la jeune Eiko et lui adressa un sourire remplit de tendresse comme j'ai vu le Maire faire si souvent auparavant...

-Je ne sais pas si tu vois ce qu'est un sans-coeur mais ce sont des créatures des ténèbres qui sont toujours à la recherche de plus de coeur. Ils viennent des Ténèbres du coeur. Un simili comme l'Organisation, moi ou d'autre provient d'un corps lorsqu'un sans-coeur s'empare du coeur qui fait un tout avec ce corps. Euh... Ca va, tu me suis?...

Je marqua une pause, je venais de me rendre compte que j'avais peut-être trop parlé et que je risquais de l'embrouiller... J'attendais toujours dans la même position en face d'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Eiko ~
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Nombre de messages : 117
Localisation : à Twilight Town
Emploi : ...
Loisirs : euh....rien xD
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   19/11/2009, 23:38

Lorsque la petite Eiko posa sa question à Laruxie, celle-ci leva la tête semblant surprise. Elle passa une main dans ses cheveux, elle devait probablement chercher comment expliquer cela. Elle lui expliqua alors que le coeur en question n'était pas en vérité celui qui nous faisais vivre, mais plutôt un autre, permettant d'avoir des sentiments, de ressentir des choses. L'invokeuse ne comprit pas sur le coup, et se répétait la phrase * pas le même coeur...* dans la tête, pour essayer de comprendre un peu mieux. Si elle avait saisit, la jeune fille aux cheveux roses vivait avec un vrai coeur, mais celui des sentiments était partit...en quelque sorte. Alors, Laruxie s'approcha d'Eiko, s'agenouilla, et lui fit un sourire qui semblait comme ampli de tendresse et de gentillesse, un sourire comme Eiko aimait les faire, elle aussi. Elle lui parla alors des sans-coeur, des êtres des ténèbres à la recherche du coeur qui a des sentiments. Elle lui expliqua par la suite que les similis, êtres comme elle ou les membres de l'Organisation qu'Eiko appelait tout simplement " les méchants " était des corps qui n'avait pas de coeur parce qu'un être des ténèbres leur l'avait prit.

-Aaaaaa, j'ai compris maintenant... je crois.

Eiko passa sa main dans ses cheveux, puis sur sa corne pour finalement faire un sourire à Laruxie. C'était plus clair maintenant qu'elle lui avait expliqué. La petite invokeuse se leva alors et se dirigea vers la porte...le maire n'était toujours pas là, et cela commençait à l'énerver. Elle en avait marre d'attendre, bien qu'elle appréciait parler avec Laruxie, qui lui apprenait pas mal de choses. Elle mit alors ses petites mains sur ses hanches avant de se retourner et de regarder Laruxie.

-Il est long le maire quand même, il nous dis de l'attendre, mais bon...j'aime pas attendre moi...
Revenir en haut Aller en bas
http://finalfantasylegend.forumactif.com/forum.htm
Lyriu
Lvl 48
Lvl 48
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1222
Age : 27
Localisation : Twilight Town
Emploi : ancienne gérante des chaumières
Loisirs : Torturer son petit frère (moi aussi je t'aime Angellis <3)
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   22/11/2009, 01:14

J'avais fini mon explication et la petite Eiko réfléchie à tout ce que cela changeait.

-Aaaaaa, j'ai compris maintenant... je crois.

Elle sembla avoir compris, elle se releva et se dirigea vers la porte. Je la suivais du regard tout en arrêtant de sourire et me releva aussi. Elle se mit dans une position qui signifiait qu'elle en avait assez d'attendre puis se tourna vers moi tout en disant:

-Il est long le maire quand même, il nous dis de l'attendre, mais bon...j'aime pas attendre moi...

Je haussa les épaules et je réfléchis rapidement où pouvait se trouver le Maire.

-Il doit encore être à la Colline du Couchant avec les autres, nous devons nous montrer patiente toutes les deux et puis sache que moi non plus je n'aime pas attendre!

Je rigola légèrement puis je fis le tour de la Salle de Contrôle encore une fois, en passant à côté de Eiko je mis ma main dans ses cheveux pour la décoiffer un peu tout en lui souriant. Je m'arrêta devant l'ordinateur quelques instants puis je me mis à penser et me perdre dedans... Des souvenirs affluaient dans le désordre, me coupant du monde...
Revenir en haut Aller en bas
Ansem le Sage
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Masculin
Nombre de messages : 113
Localisation : Cité du Crépuscule
Emploi : Ancien Chercheur
Loisirs : Aider son entourage
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   23/11/2009, 01:54

Le Bois => Unknown => :VORTEX: => Salle de Contrôle

Mon Vortex ne passait pas inaperçus ... Hélas. Et à ma plus grande surprise, la salle n'est hélas pas vide ... Le Vortex apparut dans un coin sombre de cette pièce. J'en connaissait le moindre recoins et détails. C'est sur. Cependant, étant une pièce unis, difficile de passé inaperçus ... Je sortis donc de celui-ci doucement mais me faisant remarquer par les personnes qui se trouvaient ici.

Cependant, ses personnes n'étaient bizarrement ni le Maire, ni d'autre homme qu'il qualifier de Gardien. Un soulagement vint alors se faire. Cependant j'étais à la vue de deux jeunes fillettes. Elles semblaient toute deux surprises et très interrogatrices. Sans doutes pensent-elles qu'il s'agissent d'un XIIIème Membre de l'Organisation. C'est vrai, pas évident de ce faufiler partout avec cet accoutrement pour ma part ridicule ... Mais venant droit des Ténèbres les plus profond. Je me sentait obliger de la porter. Plutôt que de revêtir de mon autre accoutrement aussi loufoque et bizarre ...

Quoi qu'il en soit, je me trouve ici, et ... elle (Laruxie) se trouve là où je dois aller pour faire ce qu'il faut ... Comment vais-je faire ? ... C'est simple, je vais faire ce que je dois. Sans leur parler. Puis je m'éclipserais. En espérant qu'elles ne me pose pas trop de question. Cela embêtera ses demoiselles. Mais je m'éclipserais aussi vite que je suis arriver.

Je me dirigea alors vers l'ordinateur de contrôle. Puis m'arrêta au niveau de cette fille (Laruxie). Étranges ... J'ai l'impression de ressentir quelque chose ... qu'elle ... non ... je dois me trompé ...

Elle restait cependant stoïque, ne voulant pas bouger. L'autre fille (Eiko) était plus éloignée et plus apeurée. Elle ne bougeais pas d'un pouce. Je dus alors quand même parler ... Hélas ...


- Excuse moi. Je dois faire quelque chose très important. Pourrais-tu te déplacer s'il te plait ?

Disais-je à cette demoiselle. En espérant qu'elle ne m'envoies pas valser je ne sais où ! ... J'attendais, posant alors mes deux bras derrière mon dos. Le long de celui ci, rattrapant une main vers l'autre. Et attendant alors une quelconque réponse de sa part. En espérant qu'elle le fasse bien évidement ...
Revenir en haut Aller en bas
http://Twilight-Town.forum2jeux.com
Lyriu
Lvl 48
Lvl 48
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1222
Age : 27
Localisation : Twilight Town
Emploi : ancienne gérante des chaumières
Loisirs : Torturer son petit frère (moi aussi je t'aime Angellis <3)
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   23/11/2009, 02:28

Un vortex s'ouvrit et un homme avec le manteau de l'Organisation XIII en sortie! Curieux! Cependant sa corpulence ne ressemblait en rien à celle d'un des membres et j'étais capable de sentir qu'il n'étais pas un simili... Il se dirigea vers moi sans piper mot puis s'arrêta à quelques pas et son regard passa de l'ordinateur à moi puis de à Eiko et revenir sur moi à la fin.

- Excuse moi. Je dois faire quelque chose très important. Pourrais-tu te déplacer s'il te plait ?

Je m'avança vers lui et leva mes bras pour lui bloquer le passage. Je fis non de la tête sourcils froncés.

-Il en est hors de question, je ne vous connais pas, je ne sais pas comment vous connaissez cet endroit mais je ne laisserais personne d'autre que le Maire accéder à cet engin en ma présence!

J'avais levé le ton au fur et à mesure que je parlais sans m'en rendre compte. Je n'arrivais pas à me contrôler, mes mains tremblaient d'ailleurs c'est pour cela que je les ferma ainsi que mes yeux avant de les rouvrir... Je me sentis différente comme ce jour... où le Maire avait découvert ma véritable nature... Triste jour...

Flash Back

-Monsieur le Maire, vous êtes sûr de ce que vous allez faire?

Je regardais les différents bidules, machins, enfin des sortes de petites vantouses mis un peu partout sur mon corps puis fixa le Maire en train de tripatouiller à son ordinateur à une vitesse allucinante pour moi qui ne comprenais rien à cette engin...

-Oui, oui ne t'inquiète pas tout ira bien... Voilà! C'est près!

Il appuya sur le bouton, je sentis des petits courant électrique passé tout au long de mes doigts, dans le moindre muscle, partout en moi... puis plus rien... Je regarda le Maire avec un aire interrogateur.

-Hum... Bizarre...

Il passa sa main sur son menton pour réfléchir... Durant ce temps, je fixa le plafond puis plus rien...
Le noir... Le néant... Je vis une personne courir en me voyant me fuyant comme la peste... Cependant quelque chose était étrange... J'étais très près du col...Nan, j'étais dans le sol! Je rattrapa cet homme et il disparu entre mes griffes aussi sombres que les ténèbres. Tout ce qu'il restait de lui c'était son coeur entre ces... "pattes"...
Je me réveilla en sursaut, le visage de Twilight penché sur moi, inquiet. Je me redressa en mettant une main sur mon front, je me sentais toute... bizarre... mais comment?...

-Monsieur le Maire... Est-ce que j'ai changé?...

Il parût surpris de ma question et fit non de la tête. Je regarda mes mains, tout à fait normale et je releva le regard vers lui...

-Vous ne m'aider pas, vous cherchez à modifier ma mémoire? Qu'est-ce que vous cherchez à la fin?!

Je m'étais levée d'un bond en hurlant avec mon éventail à la main brandit vers Twilight qui n'avait reculé que d'un seul pas.

Fin du Flash Back

C'étais exactement pareil... Sauf que là je n'avais aucune raison de me retenir! J'ouvris ma main et fis un geste dans mon dos... Rien... Je resta figée, bien sûr qu'il ne se passa rien! Je n'avais pu de pouvoir! Je serra les dents et avança vers l'inconnu d'un pied ferme le forçant presque à retourner là d'où il venait. Ce que je cherchais à faire tout de même puisque je ne pouvais pas l'afronter.

-PARTEZ! Tout de suite! Vous n'avez rien à faire ici!

J'halleta, quelque chose en moi me faisait trembler et me rendait...Nerveuse, je crois... Je serra mon poing et fis mine de vouloir le frapper tout en faisant exprès de l'éviter. Il ne fallait pas qu'il se rende compte que je n'avais aucune force, le retenir jusqu'à l'arrivée du Maire était la priorité!

-Ceci était un avertissement, la prochaine fois vous verrez de quoi est capable un simili ou du moins de quoi je suis capable!

J'arbora un sourire sadique et une lumière de folie alluma mon regard. Tout cela n'était pas habituel pour moi et, de ce fait, ça avait un effet de duplication...
Revenir en haut Aller en bas
Eiko ~
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Nombre de messages : 117
Localisation : à Twilight Town
Emploi : ...
Loisirs : euh....rien xD
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   24/11/2009, 15:23

Alors qu’Eiko attendait le maire, Laruxie s’approcha d’elle et passa sa main dans les cheveux de la petite fille pour les ébouriffer.

- Hey, touche pas mes cheveux !

Eiko fit alors un sourire à Laruxie et remit ses cheveux en place. La petite fille sortit alors sa flûte et se mit à jouer pour passer le temps. Elle se souvenait de toutes les mélodies qu’elle avait apprise rien qu’en regardant les manuscrits dans le petit village où elle vivait : Madahine-Salee. Elle avait déchiffré toutes les notes avec ses amis Mogs, elle avait réussi à comprendre ce que signifiaient les « symboles » noirs et blancs, les petits symboles ronds. Quelque chose de très compliqué pour une enfant n’ayant reçu aucune éducation à part l’héritage de son peuple.
Alors que le temps passait, un bruit se fit sentir dans la Salle de Contrôle. Une sorte de trou noir apparu et quelqu’un en sortit. C’était un homme portant une capuche, et un grand manteau entièrement noir. Il regardait entièrement la salle, mais ne disait pas un mot. Le silence prenait place dans la salle. Laruxie et la petite Eiko regardaient l’homme en noir alors que lui ne semblait pas bouger. L’invokeuse était légèrement intimidée. Elle n’avait aucune envie que cet homme s’approche d’elle, et encore moins l’envie de se battre. De plus, n’ayant pas ressenti la présence de ses chimères en elle, elle ne savait pas comment faire si le combat venait à se déclencher. Soudain, l’homme se décida à parler à Laruxie. Il lui demanda, avec politesse, si celle-ci pouvait se déplacer. Laruxie semblait ne pas approuver le fait qu’il aille là où elle se trouvait. Elle lui barra donc le passage avec ses bras avant de lui expliquer qu’elle ne le laisserait pas s’approcher de « l’engin » qui devait certainement être l’ordinateur.
Laruxie s’énerva alors, et dit à l’homme encapuchonné de partir immédiatement. Eiko baissa alors la tête et serra sa flûte dans ses deux petites mains. Si quelque chose se passait, elle se devait d’être réactive et d’essayer d’invoquer une se ses chimères…
Revenir en haut Aller en bas
http://finalfantasylegend.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: :: III/IV - Salle de contrôle ::   

Revenir en haut Aller en bas
 
:: III/IV - Salle de contrôle ::
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight Town :: RPG(s) Secondaire(s) :: RPF - La Cité du Crépuscule - Saison 2 ~ "Vérités" :: 

 :: 
- Entrez -
 :: Le Manoir Abandonné
-
Sauter vers: