Twilight Town
Salutation à toi nouveau venu !

En cette année 2014, nous t'accueillons à bras ouvert !
Viens t'inscrire, et rejoints l'équipe de la Cité du Crépuscule toujours de bonne humeur et pleine de surprise !

A bientôt peut être pour partager les aventures de Sora et Cie ! Smile

Cordialement, Twilight et l'équipe administrative de Twilight Town !

Twilight Town


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

.:. Mes Partenariats .:.                      


Partagez | 
 

 :: III - Salon blanc ::

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Namine
Lvl 50
Lvl 50
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 26
Localisation : entre la lumière et les ténèbres
Emploi : ...
Loisirs : Dessiner
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   13/10/2009, 19:06

Hall -Bibliothèque => Namine & Eiko => Salon Blanc

Namine marcha et entra dans la salle et se mit sur le coter pour laisser entrer Eiko. Celle-ci commença à la regarder et lui poser des questions plutôt étranges.

-Dis, il a l'air bien occupé le grand là, non ? Tu vois qui je veux dire hein ? Et puis, je suis sure qu'il m'aime pas, il m'a fait des yeux méchants, tu ne trouves pas toi hein ?


-Normal ses le Maire de cette ville, en faite ses le chef si tu n’es comprend pas. Ba je pense…Pourquoi tu dis qu’il ne t’aime pas ? Je suis sur que si il t’aime bien. Des yeux méchant ?il a toujours le même regard que d’habitude et ses pas un regard méchant. Non t’inquiète pas vas.

Elle fit un sourire et attendit, il y avait une ambiance bien calme voir pesant…

-Djidaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaane !!!


A se cri Namine fit un léger bon, pour dire elle avait cassé cette ambiance si lourd. Mais se qui était surprenant c’est qu’elle connaissait quelqu’un !?Djidane !?Le petit homme a la queue de singe…En y repensant leur vêtement pouvais être plus ou moins semblable en sachant que tout les deux n’était pas 100% humains…tout collait ! Elle ne pouvait s’empêcher de sourire.

Pense : Au moins, elle se sentira moins seule et moins perdu.

-Tas vu, t'as vu ? Lui aussi il vient de mon monde, lui aussi il est de Héra !

-Ah oui ? Quand on vous regarde ses vrai que vos vetement son plus ou moins semblable…Alors comme sa Djidane tu es avec Eiko ?
Revenir en haut Aller en bas
http://zero.kiryu.labrute.fr
Garland
Lvl 18
Lvl 18
avatar

Masculin
Nombre de messages : 368
Age : 25
Localisation : Terra
Emploi : Gros méchant
Loisirs : FF IX
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   13/10/2009, 22:22

Le temps passait lentement… Chacun se demandait ce que faisait le Maire à côté. Quoi qu’il en soit, il prenait son temps et, comme le souligna Néo, il ne fallait pas trop trainer. L’Organisation XIII pourrait revenir d’un instant à l’autre, qui sait ce qui la retenait ? Toutefois, il fallait savoir être patient, le Maire avait sûrement ses raisons de les faire attendre comme cela. L’homme aux lunettes repris la parole pour expliquer que, bien qu’il ne savait pas ce qui avait bien pu arriver à Auron, le Maire en savait certainement plus sur ce sujet et, ainsi, pourrais les renseigner. Il avait sûrement raison mais Djidane aurait préféré avoir une réponse plus concrète, il s’inquiétait pour cette personne… A ce moment là, la porte qui menait dans le Hall s’ouvrit. L’ex-Tantalas, pensant qu’il pouvait s’agir de Twilight, se redressa immédiatement, prêt à en apprendre plus. Toutefois, il ne s’agissait aucunement du Maire de la Cité mais d’une jeune fille aux cheveux rose, plutôt belle… Comme la plupart des filles que croisait le brigand, il avait toujours été comme ça. Toutefois, et il le savait très bien, le physique n’avait jamais fait la personne. Et puis, de toute façon, personne ne remplacerais jamais Dagga dans son cœur… Elle lui manquait. Il lui manquait tous d’ailleurs. Bon, de toute façon, il était bloqué ici pour un certain temps et avait promis de défendre la Cité en devant l’un des Gardiens et, une chose était sûre, il ne romprait pas son serment. Ce fut à ce moment là que l’homme qui avait perdu l’équilibre un peu avant (Naxyld) répondu à son tour à la question du génome, lui demandant de décrire Auron.

- Et bien c’est pas dur. C’est un grand type, bien costaud, vétu d’une cape rouge et qui porte une paire de lunettes noires. C’est pas le style à passer inaperçu si tu vois ce que je veux dire.

En effet, on pouvait dire que Auron était assez imposant, même au naturel. Quoi qu’il en soit, Djidane espérait que cet inconnu (Naxyld) avait des informations pour expliquer le retard du dernier Gardien. Alors, Naxyld reprit la parole, posant des questions sur ce qu’il se passait dans cette Cité.

- Ha ! Oui, bonne question tiens… On ce l’est tous posée en arrivant. Bon, pour te résumer, comment dire… Bon, ici c’est la Cité du Crépuscule, un endroit où plusieurs personnes de mondes différent se retrouvent pour on ne sait quelle raison. A vrai dire, je me dis que même si le Maire ne venait pas d’ici, ça ne m’étonnerait pas.

Djidane fit une légère pause pour laisser le temps à son interlocuteur de comprendre qu’il n’était pas le seul dans son cas, à être perdu dans cet endroit inconnu.

- Ensuite, il y a ces types… L’Organisation XIII et ses similis. Je ne vais pas tout te dire à propos de leur but, ce serait trop compliqué, mais si il y a une chose que tu dois savoir, c’est que leurs intentions sont mauvaises…

Et voilà, c’était réglé. Certes, ce n’était pas très précis mais, au moins, il sera moins perdu qu’avant de cette façon là. Alors, l’homme (Naxyld) repris la parole, prononçant un nom, sûrement le sien : Naxyld. Apparemment, ce type semblait assez renfermé sur lui-même, il devait avoir fait un certain effort là.

- Cool ! Moi c’est…

Djidane fut coupé à ce moment là puisque de la porte du Salon Blanc, qui s’était rouverte entre temps, était entré deux personnes : Naminé, et une autre personne bien connue à l’ex-Tantalas… Cette dernière se précipita sur lui, hurlant son nom à voix haute, comme ça Naxyld serait au courant au moins. De toute façon, il fallait dire que lui aussi était assez surpris de cette rencontre improbable.

- Eiko !?

La jeune Invokeuse lui attrapa les mains et expliqua en gros, depuis sa disparition, tout le monde s’inquiétait pour lui… Même si elle insinua sur le fait qu’il lui avec plus manqué à elle qu’aux autres. C’était là bel et bien le style d’Eiko Carol de Madahine-Salee.

- C’est ça, tu n’imagines même pas à quel point vous me manquez tous vous aussi. Je suis heureux que tu sois là aussi.

Eiko se retourna vers Naminé pour lui expliquer qu’ils venaient tout les deux du même monde : Héra. Elle devait lui en avoir parlé lorsqu’elles s’étaient rencontrées. Alors, ce fut au tour de la fille vétue de blanc (Naminé) de prendre la parole.

- Oui c’est ça. On se connaît depuis un bon bout de temps maintenant.

Le génome croisait les bras, il était content de revoir la jeune Invokeuse car, malgré son apparence de petite fille chétive, elle était beaucoup plus forte qu’elle n’en avait l’air. A vrai dire, l’ex-Tantalas n’aurait pas vraiment envie de devoir l’affronter et ne pourrait espérer gagner sans prendre beaucoup de dommages. L’Organisation XIII s’en mordrait les doigts s’ils s’en prenaient à elle.

- Dis-moi Eiko, Moug et les autres sont toujours avec toi ?

Evidemment, par cette question, il demandait d’une manière plus ou moins codée si la jeune fille n’avait pas perdu ses Invokations, question primordiale car, sans elles, Eiko était beaucoup plus faible, à un tel point qu’il ne faudrait pas qu’il la lâche des yeux… Ce qui serait un boulot plus qu’éprouvant. Djidane utilisa le nom de Moug, qui avait été la mog préférée d’Eiko pendant un temps pour désigner Marthym, l’une des plus puissantes invokations.
Revenir en haut Aller en bas
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   13/10/2009, 22:31

Hall/Bibliothèque => Twilight & Chronos => Salon Blanc ...

Le moment était enfin arrivé. Celui où l'heure de l'annonce devait se faire au sujet d'Auron ... Tout le monde était présent et bien au rendez-vous comme cela devait être. Chacun dans son coin, chacun dans ses pensées, chacun dans son "monde" intérieur, qui sans peut-être le dire, pensait quand même à leur propre destin...

Commençant alors par Néo... Cet homme qui depuis longtemps fait parti des rangs des gardiens de cette Cité. Il a toujours été présent sans qu'on ne s'y attende. Même avec ses propres problèmes, il a su toujours montrer son bon vouloir et son aide envers la Cité et ses citoyens, en essayant malgré tout d'aider ceux qui l'entouraient. Hors, nous, nous ne faisions pas souvent référence à lui, nous ne nous soucions pas de son sujet, de son histoire ... Car il semblait toujours la régler lui même... Jusqu'à quand cela sera ainsi pour Néo? ... Seul son propre destin nous le dira... Rien n'est écrit...

Continuant dans la lignée, se trouvait Haru, ce jeune guerrier plein de vie, semblait quant à lui aussi de plus en plus calme avec le temps, quand je l'avais connu, il était regorgé d'énergie et pétait les flammes ! C'était le seul qui donnait une espèce de coup de jeune à la Cité, et ainsi qu'au groupe tout entier, avec Auron qui était toujours... Calme et regardait de haut ce jeune guerrier comme si cela lui rappelait quelqu'un de son monde... Haru… On ne sait pas non plus grand chose sur lui, sur sa vie, sur son existence,… Pourtan,t il en a une, s’il est venu dans ce monde, c'est bel et bien pour un destin qui l'attend comme tous ici. Mais quel est le sien, quel est donc son secret si bien caché?... A-t-il un monde qui existe toujours et qui lui appartient ? Des gens qu'il connaîtrait bien dans celui-ci et qui lui manqueraient ? ... Peut être bien après tout, si avec le temps et le recul, Haru semble moins heureux, c'est qu'il y a quelque chose... C'était à nous de le découvrir...

Toujours suivant le chemin, on pouvait cette fois s'arrêter sur Djidane, guerrier jeune et plein de maturité malgré son manque de tact envers les jeunes filles ... Je ne le connais que très peu, étant donné son arrivé dans le groupe récemment. Cela n'empêche que j'ai pu constater chez lui une très grande dextérité au combat, et aussi rapide que l'éclair il pourfendait l'air de ses deux lames tranchantes... Sûr de lui et fier de son agilité, il donnait de nouveau ce coup de jeunesse au groupe dont on manquait largement...

A ses côtés se tenait cette petite fille qui était arrivé avec Naminé il y a peu dans le Hall... Eiko, c'est cela?... Pourquoi tient-elle la main de Djidane avec fermeté et sûreté? Aurait-elle un lien avec ce jeune garçon à la queue de singe? Sans doute, encore d'autre énigme à savoir... Une énigme... Oui, mais permis tant d'autre... C'est ainsi que je dérivais... Sur elle...

Naminé, cette Simili que j'ai recueillie dans mon Manoir alors qu'elle sommeillait étrangement dans ce salon, sur la longue table il y a maintenant pas mal de temps. Que faisait-elle perdue ici?... La connaissais-je auparavant? Sans doute, car étant donné mon retour dans le passé il y a juste un instant... J'avais reconnu sans me tromper Naminé aux côtés de Roxas, qui était lui vêtu d'habits totalement normaux et non de sa veste de l'Organisation XIII... Comme s’il aimait mieux cet aspect qu’il ressortait, comme s’il se sentait mieux... Mais ici nous parlons principalement de la jeune Simili, nommé ‘sorcière des souvenirs’ par l'Organisation. Elle a le pouvoir de modifier la mémoire de gens qu'elle connaît et dont elle est liée. Je me demande si elle l'utilise toujours, ou si l'utiliser lui rappelle trop de mauvais souvenirs... Je ne savais finalement rien de plus à son sujet, quel était son passé, son histoire... Au final, je ne connais presque aucune histoire des gens se trouvant dans cette pièce... Non, aucune...

Mais il restait encore trois personnes... Naxyld lui, que j'avais rencontré il y a quelques jours devant mon Manoir, en lui proposant de venir me rejoindre dans la Cité mais cela a eu une tournure tellement différente de celle que j'imaginais, qu'il n'eut jamais de réponses... Jusqu'à ce que je le revoie à la Place des Fêtes... Je ne le connais pas plus que cela, mis à part que je sens en lui un potentiel énorme de pouvoirs de guerrier... Ce... cela me rappelle celui d'Auron... Nous apprendrons certainement plus à nous connaître à l'avenir Naxyld...

Loin de tous, dans un coin, se trouvait Laruxie... Elle avait rejoint la salle, elle s'en souvient donc... Ce cet endroit... Elle venait souvent me voir auparavant, pour me remettre son dossier du jour concernant les nouveaux citoyens ayant loué une chaumière dans la Cité... C'était une très bonne "secrétaire" d'antant... Avant que cela ne dégénère et que tout ce qui s'en suivit arriva... L'attaque des XIII, son renvoi dans un autre monde,... Tout cela pour son propre bien... Pour le bien de sa survie, de ce qu'elle est réellement... Une Simili spéciale, tout omme Naminé finalement... Nous deux avons une longue discussion à avoir après mon léger discours...

Enfin, il était entré avec moi, mais... mon regard passait sur lui aussi... Chronos, ce garçon plein de bonté et de courage, il était beaucoup plus différent d'Haru et de Djidane qui eux étaient un peu plus « enfantin » mentalement, sans vouloir abuser du mot. Mais Chronos connaissait sa mission, il savait son destin et était occupé de le faire... Du moins, dans ce monde, il était venu pour faire ce qu'il devait faire : me montrer la voie... Une voie dont je ne me serais jamais attendue!... Non, pas même en rêve, pas une seule fois dans mon existence je croyais qu'un jour, je me soucierais de moi-même... Et de mon passé... Cependant, cela devait tôt ou tard se faire, et s'entendre... Tôt ou tard, je saurais cette triste vérité qui ne fait qu'approcher... Approcher à quel terme?... Je l’ignorais pour le moment...

Voilà l'opinion... L'envie que j'avais en entrant ici. Celui de voir non pas des gardiens ou des citoyens mais des gens ayant un cœur et une histoire, une vie bien plus profonde que ce que l'on pourrait croire... Ils avaient tous un rôle à jouer ici même. Et j'étais le pilier qui soutenait chacun des différents rôles... Qu'adviendra-t-il si je disparaissais un jour? Si le pilier s'effondre... Le château aussi s'effondrera-t-il avec? ... C'est triste...

Je marchais, alors qu'un silence régnait dans cette pièce... Tous jetèrent leur regard sur moi. Un regard triste, joyeux, interrogatif, songeur, impatient,... Des regards tous différents, mais si identiques au final... Je marchais jusqu'à ce que j'arrive devant tout le monde... Chronos s'était arrêté un peu à la même hauteur que les autres citoyens et attendait que je parle... Tous attendait un mot de ma part... Qu'allais-je leur dire ? Comment allais-je leur annoncer cela ?... C'était pourtant à moi seul de le faire, à moi seul d'accomplir cette dur tache qui m'a été assignée, car étant le pilier qui soutenait le château... Les murs, c'étaient eux, et l'un d'entre eux s'était déjà effondré, nous quittant pour je ne sais où... Mais nous quittant loin d'ici... Auron...


- Mes amis... Comment vous l'expliquer ? Il était quelqu'un de grand... Quelqu'un sur qui on pouvait s'appuyer, quelqu'un qui avait un tempérament calme et réfléchi à longueur de journées. Il a toujours été le premier pour se battre, défendre la Cité de l'emprise qu'avait les XIII... MAIS au final ? pourquoi?... Pourquoi l'a-t-il fait?... Il n'était pas censé le faire, car il ne savait pas ce qu'allait advenir de son existence, ni même de son... destin! Etait-ce cela son destin?... Celui d'un sacrifice au vue de promesses envers nous? Mais quelles auraient été ses promesses ? Je ne saurais le dire car jamais il ne relatait sa vie dans son monde, ses soucis, ses problèmes de cœur,... Il ne se souciait pas de lui mais de ce qu'il entourait son existence. L'âme du Gardien nous a donc quittés... ... Et... J'en suis le premier le plus affecté... Auron nous manquera à tous pour son coté « humain », tout simplement. Pour ce qu'il était, ce qu'il a toujours été et ce qu'il sera continuellement, malgré le temps qui lui coule sans cesse... Je... je vous annonce une telle chose parce que tôt ou tard, il sera dans mon devoir de vous le dire. Et je pense que garder confiance entre nous est déjà l'une des plus grandes chose que l'on puisse faire pour que l'on garde espoir... D’ailleurs, je crois qu'Auron n'aurait jamais baissés les bras pour autant, aurait continué de garder la tête haute et se serait toujours battu pour ce qu'il devait faire... Seulement, nous avons tous une histoire et nous devons tous un jour se dire que tôt ou tard, elle refera surface ... malgré l'oublie de celle-ci ... N'est-ce point entrain de vous arrivez ? ... Du moins les anciens ... Je pense que ... cela nous arrivent à tous ici ... Notre destin approche mais on ne sais jamais quand il battra les cartes. Et c'est pourquoi nous devons toujours nous battre pour éviter de plongé au plus profond du désespoir ....... Je pense que ... c'est tout pour ce qui est de moi ... ... Xemnas est arriver dans la Place des Fêtes, et c'est mis à combattre Auron ... Celui-ci ne voulais pas arrêter son combat, et je n'ai pu rien faire pour l'aider étant dans la contrainte te mon armure ... celle-ci me joua un tour au même moment... J'était vulnérable autant que lui mais ... il a voulus se sacrifier plutôt que de me laisser en finir, ... J'ai tout fait pour mais je n'ai rien pu faire ... je ... je suis tellement désolé ...

... Désoler qu'un tel destin se fasse dans cette circonstance ... Qu'allaient-ils tous pensé à présent ? ... Es-ce qu'ils vont tous laissez tomber de peur de subir le même destin ? ... Partiront-ils tous ? ... Après tout rien ne les retiends ... Je leur laisserais libre choix à tout cela. Mais pourtant ...

Après quelque minute de silence ... car personnes ne répondais ... je m'assayait ... chacun étant dans leur propre pensé ... Tous sans doute faisait leur propre dueil pour Auron ... Mon regard se leva alors vers chacun d'entre eux ... Mais aucun ne me regardais ... L'un avait le regard perdu dans le vide, un autre sur le plafond, ou encore un sur le sol ... Ou d'autre fixais les dessins accrocher au mur tous fuyait le regard de tous ... Dans de tel circonstance personne n'avait envie de dévisagé le regard attristé d'un autre ... Mais pourtant ... il fallait en revenir à la réalité ... C'est ainsi qu'après un bref instant de silence, je repris la parole doucement mais ayant des mots plus ... direct ...


- Je pense qu'Auron ne se serais pas lamenté sur un tel sort aussi longtemps. Je crois ... oui ... je crois qu'il se serais déja préparer pour le prochain combat. Pour les prochaines missions que je lui aurais affecté ... Pour des choses qu'il aurait eu le courage de faire. Nous ne sommes peut être pas tous comme lui. Mais en cet heure de dueil et de pensé, nous agirons comme si lui le ferait. Et laisseront de coté nos soucis personnel, nos vies passé, nos problèmes ... tout ... et garderons espoir en l'avenir. Et nous nous relèverons. Nous ferons tout, tout ce qui est en notre pouvoir pour montrer qu'Auron existera d'une part en chacun de nous. Et qu'il a inssuflé une force intérieur qu'il faut savoir prendre avec coeurs et ames les amis ! Je crois qu'il faut qu'on aille vers l'avant. Et que nous détruisons une bonne fois pour toute l'Organisation XIII ! Sans n'y laisser aucune trace ! Si autrefois elle fu décimé. Elle le sera encore ! Jusqu'a ce qu'il ne reste plus rien d'elle ...

D'un bon je me levais de ma chaise, elle grinca sur le sol ... Tous sortirent de leur songe pour m'écouter de nouveau. Je sentait en moi un moment de leader mais en même temps un moment de bien être ... Oui j'était bien, si bien de leur avoir enfin dis toute la vérité. C'était un poid si grand, je crois que c'était ce qu'il fallais que je fasse...

- Certe ... je crois avoir tout dis à présent ... Je vous écoute, pour connaitre ce qui c'est passé d'important concernant l'organisation XIII de votre coté ... et à présent ... je vous demanderais quelque chose de ... suplémentaire... Je vous le raconterais bientot mais ... J'aimerais savoir un peu plus sur chacun d'entre vous. C'est pourquoi après cette réunion. Je voudrais que nous allons tous sur la Colline du Couchant faire un dernière homage à Auron. Je vous y emène tous. Nous passerons pas l'un de mes portails ... cela ira plus vite. Mais pour l'instant. L'heure est au savoir de vos propres missions faites jusqu'à présent. Je veux tout détail important qui pourrais nous laissez sur nos prochaines gardes pour un retour des XIII ... qui se fera certainement.

Je croisais alors mes bras. Respirant alors un bon coup ... et finissant par avoir le regard sur tout mes collègues ici même ... attendant qu'un commence sont récis, puis qu'un autre suit ... ainsi de suite ... J'était mieux à présent ...

- * Auron ... merci encore ... Je me sens beaucoup mieux maintenant ... * Pensais-je ... d'une parole dites en moi même ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
Luffy
Lvl 36
Lvl 36
avatar

Masculin
Nombre de messages : 812
Age : 29
Localisation : Chez lui
Emploi : En recherche d'emploi
Loisirs : Jouer à la PS3, à la PSP, lire les mangas de One Piece, Fairy Tail,Bleach et Naruto, aller sur internet, regarder la TV
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   14/10/2009, 01:05

Néo voyait l'arrivée de Laruxie. Il ne la connaissait pas encore. Il pensa :

- "Tiens, on dirait qu'elle va surement participer à la réunion."

Ensuite ce fût Eiko qui arriva mais surprit Néo entendit que Eiko était une connaissance de Djidane. Il pensa encore :

- "Ah maintenant, on dirait que cette fille connait très bien Djidane. C'est sûrement une ami que Djidane a connu."

Juste après avoir pensé, Naminé arriva juste après Eiko à quelque seconde près. Il lui parla un peu.

- ça va Naminé ? Tu as l'air en forme on dirait. Tu semble plus souriante qu'avant et à ce que je vois tu as amené une amie citoyenne (Eiko).

Ensuite Néo entendit les différentes réponses de Djidane posé par Naxild.

Après avoir parlé, Néo attendit toujours Twilight et Auron qui ne furent arrivé encore.

- "Bon mais qu'est ce qu'ils font. la réunion doit commencer."

Mais quelque minutes plus tard, la porte du Salon Blanc s'ouvrit encore. Néo pensa que c'était Twilight et Auron mais non il y avait bien Twilight mais avec Chronos qui est revenu.

- Et ben, c'était pas trop tôt.

Après avoir fini de parler. Twilight annonça aux personnes présentes dans le salon blanc que le gardien Auron fut tué au combat. Néo surprit réagit mais pensait que c'était le changement de comportement de Twilight qui fut la conséquence.

- Quoi ! C'est pas possible. Pas lui. Tu (Twilight) as dit que c'est Xemnas l'assassin. Je comprends maintenant ce que voulait dire Dark Néo Smith.

Néo, un peu en colère en apprenant ça, se mit dans une colère et avec son poing cassa le côté droit de la chaise d'où il s'est assit.

- J'y crois pas. Si Xemnas l'a tué. Il doit payer pour son crime.

Néo pensait sûrement que l'avertissement de Dark Néo Smith était bien réel même si ce n'étais pas ce dernier à avoir tué Auron.

- Je ne peux plus supporter ça. Depuis que j'affronte un membre de l'organisation 13, ils ont suffisamment de puissance pour me battre si en plus Auron est mort. Je ne sais pas si on sera tous de taille à les détruire.

Néo après avoir changé de comportement, attendit ce qui allait ce passer après la colère de Néo
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/profile.php?id=1082491831
Xemnas
Le Supérieur
Le Supérieur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 796
Age : 24
Localisation : ...
Emploi : ...
Loisirs : ...
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   14/10/2009, 21:45

J'avais poser quelques questions au garçon ( Djidane ) alors que celui-ci reflechissait aux réponses a me donner, j'observais la salle autour de moi que je n'avais jamais vu auparavant. Quelques personnes s'y trouvaient, sans plus, moi mon but, je n'en avais pas pour l'instants. C'est au moment ou je voulais reflechir que Djidane commença a me parler.

Et bien c’est pas dur. C’est un grand type, bien costaud, vétu d’une cape rouge et qui porte une paire de lunettes noires. C’est pas le style à passer inaperçu si tu vois ce que je veux dire.

Il m'avais donner la description de cet homme... Auron. C'était l'un des premiers que j'avais remarquer, il combattait un membre des XIII. Serait-ce lui ? Aucune affirmation, je ne l'avais pas vu de près mais ce qui était sur, c'est que l'une des personnes de la Cité étaient bel et bien morte devant l'un des Membres. Il a sacrifier sa vie pour sauver la Cité... Comme je l'aurais fait pour Frederic a ce moment-là. Risquer sa vie pour prolonger celle d'une personne même de quelques minutes... C'est l'une des chose qui est des plus importantes... Pour moi. Mais j'avoue que j'étais trop absorber par le Maire a ce moment précis. Tout ce monde sur la Place... Même une personne ne passant pas inaperçu, je n'aurait pas pu la voir. On aurait pas penser a tout. Mais j'écoutais attentivement la suite des explications donnés par Djidane. Je le connaissais que très peu... Deux secondes, mais ces informations étaient les mêmes. L'Organisation XIII attaque par ci, par la, leurs intentions sont mauvaises. Esperons-le, mais si l'une des personne est morte aux combat, cela devait être dangereux de se confronter a eux, surtout que cet homme ( Auron ) ressemblait étrangement a un Guerrier. Un Guerrier n'abandonne jamais sa mission...
Tout fut interrompu par l'arriver du Maire qui nous parla immédiatemment de cet homme et Guerrier mort a combat. J'étais présent, je pouvais l'affirmer mais je ne le ferai pas. De plus, c'était au Maire d'annoncer cette catastrophe car il devait être quelqu'un de connu et de fort. D'après les paroles du Maire, c'était un Gardien. Il en était donc un aussi. Mon devoir était donc de le respecter, comme les autres d'ailleurs, mais il avait quelque chose en plus. Dans notre monde lorsque quelqu'un est mort, notammment un Gardien, on ne parle pas pendant quelques minutes et l'on part de l'endroit ou nous sommes. Ce n'est pas souvent le cas que l'on parte mais beaucoup le font. Aurait-il peur de se trouver devant un Gardien ? Moi ! J'affronte la peur et j'assume tout ce qu'elle m'opose. J'avais mon regard dans le vide et ne parlais point. Un e fois que le premier discours du Maire fut finis, je l'écoutait mais ne le regardais toujours pas. Comme aucun des autres combattants présents ici pour disons cette réunion. Et Le Maire reparla une nouvelle fois de Auron, une fois qu'il aura finis, je devrais faire comme toujours. Et c'est une fois que le Maire eut finis de parler de cet homme qui a sacrifier sa vie pour la Cité que je fis ce que je faisais tout le temps face a un Gardien mort, c'est a dire lever la main et fermer les yeux en le remerciant dans nos plus rofondes pensées. Il fallait jurer de notre sang que l'on devait le venger non pas en tuant mais en protegeant et en defandant les personnes qu'elles soient cheres ou non. C'est ce que je voulait faire, mais pas ici et maintenant. Je respectais avant tout son honneur. Je ne savais pas si quelqu'un m'avais vu lever la Main, peut-être le Maire qui parlait, c'est evident mais les autres semblaient faire de même. Non aps de lever la main, mais de respecter cette mort en un long silence et une espece de prière. Je ne connais plus les sentiments, je ne pleure donc pas et même si je le pouvais, je ne l'aurait pas fait, tel un Guerrier.
Le Maire parla ensuite d'un recapitulatif, de quelconque informations. Je me devais de prendre la parole même si cela était pas si important que ça. Il faut se mefier des apparences. Si pour moi ce n'était rien, pour eux, cela devait être une informations capitale.

- Lorsque j'était a la Place de la Gare, Frederic pourra vous le confirmez car nous avons fait la connaissance d'un Membre de l'Organisation XIII, il avait comme arme une Faux. Il a préciser qu'il voulait se rendre au plus vite la ou se trouvait son Chef. Après, ce que je trouvais bizarre, c'était que j'en voyais partout de ces membres notamment la ou vous vous trouviez Monsieur le Maire. Quelques uns étaient présent, je n'ai aps fait le compte. Mais ce qui me parait étrange a ce moment, c'est lorsque je me suis rendue au Manoir, il n'y en avait aucun sur la route. Bref, je ne sais pas si cela est important pour vous. Sinon quelques personnes perdues dans cette Cité comme je l'ai été.
Si vosu voulez plus d'informations sur le membre que j'ai aperçu que vous devez connaitre, il nous a tenu compagnie que très peu de temps. Surement qu'il voulait nous retarder ou nous faire perdre du temps. Et c'est justement ca que je voulais savoir, Y avait-il une raison de nous retarder ? Et j'ai une autre question qui n'as rien a voir avec le reste.
Une Organisation a bien un Chef, pouvez-vous me dire de qui il s'agit ?

Après tout c'est vrai. Qui était le Chef. Sinon, pour ce qui est des informations j'avais tout dit. Je n'en avais pas rajouter sur ce qui s'était passer a la Place des Fêtes et en ce qui concerne Auron.
Maintenant, je n'attendait qu'une choses, une réponse, ou la parole d'un autre membre ici présent...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.khisland.info
Aqua
~ Chevalier Aqua ~
~ Chevalier Aqua ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Localisation : Les mondes
Emploi : Maitre de la Keyblade
Loisirs : Aucun
Date d'inscription : 28/02/2009

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   15/10/2009, 00:40

Hall - Bibliothèque > Chronos & Twilight > Salon Blanc.

________________________________

Chronos posa sa main sur la poignée de la porte blanche et l’ouvrit doucement, sachant que tout le monde les attendaient derrière. Il laissa le maire entrer le premier, ce dernier était prêt à commencer cette réunion, tout comme le jeune garçon était prêt à écouter ce que Twilight avait à dire, tout du moins si l’envie de quitter la salle une nouvelle fois ne le prenait pas subitement, après tout c’était l’une de ses manies, il faut le reconnaître, plutôt désagréable pour les gens voulant discuter avec lui. L’adolescent entra à son tour, et referma la porte persuadé que plus personne ne viendrait. Tout le monde était là, ou tout du moins presque tout le monde puisqu’un gardien de la cité manquait à l’appel. Auron était absent, lui qui semblait prêt à tout pour défendre cette cité, lui qui se prétendait gardien… Cela expliquait peut-être l’expression faciale du Maire. Il n’allait pas tarder à le découvrir. La présence de certains citoyens surprenait un peu Chronos, puisqu’il ne les connaissait pas tous. Lui qui pensait avoir côtoyé toutes personnes les plus proches du Maire, il faut croire qu’une fois de plus il s’était trompé. Le garçon était certes perspicace, mais son jeune âge, lui faisait commettre beaucoup d’erreurs encore aujourd’hui, malgré son statut de « héros » qui lui était conféré par l’épée Arc-En-Ciel, mais aussi son importante mission qui n’était certainement pas à la portée de tout le monde. Seul la vision utopique du monde d’un enfant permettait de réaliser ce genre d’exploit, un peu comme l’avait fait Sora, avec la Keyblade, ou encore Djidane pour le peu qu’il en avait entendu parler en voyageant entre les mondes, dont le monde natal du génome qui était à présent un gardien de la cité.

Le génome était d’ailleurs présent, prêt à écouter le Maire. Ce dernier semblait être un gardien compétent, et surtout plein d’énergie à revendre, un peu comme Chronos, à la différence que celui-ci n’était pas devenu un gardien de la cité, bien qu’il était à présent considéré comme eux grâce aux services qu’il avait rendu à ces derniers, dont Auron et bien sur Twilight. Néo était la lui aussi, cependant, Chronos ne savait pas grand-chose de lui, si ce n’est qu’il s’était battu à l’intérieur du manoir en compagnie de Djidane contre un membre de l’Organisation XIII. Un autre gardien prénommé Haru était présent, ce dernier semblait très proche de Naminé malgré son statut de Simili. Chronos était surpris, lui qui pensait que les Similis n’avaient absolument aucun sentiments… Le garçon lui aussi semblait être plein de zèle, contrairement à Naminé qui avait l’air de manquer cruellement de confiance en soi. Peut-être était-ce du à l’organisation XIII elle-même ? L’adolescent n’en savait rien encore une fois. E

Naminé était une simili bien mystérieuse en effet. D’ailleurs, cette dernière faisait partie du passé de Twilight, ils venaient tout deux de la voir discuter avec lui il y a maintenant un moment de cela. Certainement avait-elle quelque chose à apprendre à ce dernier, pour l’aider à retrouver la mémoire, puisque Twilight n’en avait apparemment aucun souvenir. Le cœur de Chronos lui disait qu’elle avait encore un rôle important à jouer. En bien ou en mal ? Il n’en savait trop rien, mais il risquait certainement d’avoir un impact sur la suite des évènements.
Les trois autres personnes, Chronos ne les connaissait pas vraiment, voire pas du tout. Il avait aperçu Naxyld à la place de la gare, il se demandait d’ailleurs qui il était vraiment, à vrai dire, il n’inspirait pas réellement confiance au jeune garçon. Enfin, il ne fallait jamais se fier aux apparences, après tout il pouvait lui aussi avoir un grand cœur. C’était à lui de le montrer. Une femme à la chevelure rose était aussi présente dans la salle, vu le regard que Twilight avait porté sur elle, il semblait la connaître, elle se nommait Laruxie, Chronos allait bien finir par apprendre son nom un jour ou l’autre. Elle ne semblait pas dégager le moindre sentiment, comme si elle aussi était… Une coquille vide. Enfin une petite fille était là, celle-ci tenait la main de Djidane. Avaient-il un lien ? Peut-être qu’elle aussi venait d’Héra ? Chronos ne pouvait pas répondre, puisqu’il s’était seulement battu aux côtés du Capitaine des Brutos.

Twilight fixa alors Chronos quelques minutes, comme il l’avait fait avec tout les autres citoyens présents dans la salle. Chronos fit quelques pas et se place contre un mur, pas loin de Djidane, ainsi qu’ Eiko qu’il ne connaissait pas encore. Dans son regard, le jeune garçon voulait montrer à Twilight qu’il se devait de parler maintenant, qu’il était temps pour tout le monde d’en apprendre plus sur la situation, si jamais l’attente était trop longue, l’adolescent risquait de partir à nouveau à la recherche d’indices de son côté, tout simplement car le temps lui faisait défaut, surtout dans un monde où il ne pouvait pas y voyager comme il le souhaitait. Les mots semblaient lourd dans la bouche du maire, cependant il finit tout de même par prendre la parole, essayant de rester le plus neutre possible, comme le ferait quelqu’un voulant protéger sa cité. Rien qu’aux premiers mots, Chronos avait compris que Twilight parlait de la mort d’un homme important de cette cité, d’ailleurs il n’y avait aucun doute pour lui, il ne pouvait s’agir que d’une seule personne, la seule personne manquante ici si on ne comptait pas Frédéric, ce miraculeux musicien : Auron.

Les paroles de Twilight voulaient tout dire, il était attristé, comme tous aussi, bien que chacun le montrait à sa manière. Chronos lui souriait. Auron était mort en Héros, il avait su protéger son honneur, et vivre ses rêves, ou plutôt son seul et unique rêve, celui de protéger cette cité… Retourner dans son monde ? Cela ne lui servait à rien… Après tout, il était déjà mort, cette fois-ci il ne pourrait pas revenir, il avait simplement fait tout ce qu’il avait à faire. Nero savait que ce combat durant lequel il l’avait laissé seul allait lui coûter cher, il ne s’attendait tout simplement pas à ce qu’il meure face à lui. Cela signifiait au moins une chose, l’Organisation XIII n’était pas à prendre à la légère, Auron était un puissant guerrier, ce Xemnas devait donc être particulièrement redoutable…

Twilight repris alors son discours, expliquant que si un autre gardien perdait la vie, Auron aurait continué ses missions, jusqu’à ce qu’il ne réussisse à mettre un terme au conflit, jusqu’à ce qu’il n’arrive à défaire l’organisation avec ses autres compagnons. Chronos laissa alors couler une larme sous ses paroles : Le maire avait raison, c’est exactement ce qu’il aurait fait, d’ailleurs, le jeune garçon comptait bien faire la même chose, bien qu’il n’ait pas l’expérience de combat du plus célèbre gardien de Spira. Twilight était prêt à tout pour mettre un terme à ce conflit, comme tout les autres d’ailleurs, plusieurs devaient bouillir de rage en entendant ses paroles. D’un coup, l’homme à la veste blanche se leva de sa chaise, prêt à reprendre la parole, son expression cette fois-ci montrait un homme detérminé, prêt à tout pour arriver à son but. Il voulait en apprendre plus sur tout le monde, ce qui fit sourire Chronos une nouvelle fois, malgré l’ambiance pesante qui venait de se créer dans le Salon Blanc. C’était une occasion pour l’adolescent d’en apprendre sur des gens auprès de qui il avait des chances de combattre. Pour finir Twilight expliqua qu’il voulait que tout les individus présents de rendent avec lui à la Colline du Couchant pour rendre un dernier hommage un l’un des plus grands combattants de cette cité, et de Spira… Néo bouillait de rage, il n’arrivait visiblement pas à accepter la mort d’Auron. Chronos ressentait une certaine confusion en lui. Une envie de venger son ami, mais pas seulement. En effet, Néo avait l’air de manquait de confiance en lui depuis les paroles de Twilight. Une peur de la mort ? C’était normal après tout, affronter la mort ne plaisait à personne, tout le monde avait peur de se genre de choses. Pour Chronos, c’est simplement qu’il n’y pensait pas…

- Néo, ne doute pas de toi, et ne prend pas se désir de vengeance trop à cœur… Prend exemple sur Twilight, il a beaucoup changé, et ce en très peu de temps. Regarde le, il est lui-même attristé par la mort de son ami, comme nous tous aussi. Cependant, il garde son sang froid. Si tu veux réellement respecter son choix, ne te jette pas dans la bataille à corps perdu, sauf si tu souhaites protéger un être cher, comme Auron l’a fait en agissant héroïquement pour toute la cité du crépuscule. Je suppose que tu comprends ! Héhé.

* Ce n’est pas si simple en réalité… Twilight à vraiment l’étoffe d’un Maire, ce n’est pas donné à tout le monde, ce calme dont il fait preuve, il a certainement changé depuis la mort d’Auron . Il faut dire que voir un ami mourir de ses propres yeux, ça change une vie… *


Ce fût alors au tour de Naxyld de prendre la parole, il expliqua qu’il avait fait la rencontre d’un membre des XIII, il ajouta qu’il maniait une faux, mais se demandait par-dessus tout qui pouvait bien être le chef de cette Organisation. Après tout, c’était une bonne question. Twilight allait très certainement lui apporter une réponse, ou un gardien comme Haru, ou encore Naminé, après tout, elle est aussi un Simili. Chronos prit alors la parole à son tour. Se disant qu’il devait parler un peu de lui à tout les autres, après tout il était resté mystérieux aux yeux de tout le monde, même Twilight ne devait pas tout comprendre à son sujet, malgré toutes les informations qu’il avait acquis sur l’adolescent.

- Je n’ai pas grand-chose à dire, je ne sais pas grand-chose sur cette Organisation, si ce n’est qu’ils sont dénués de cœur. Tout ce que je peux vous dire, c’est que les sentiments en combats sont perçus pour eux comme un défaut, d’ailleurs ils sont persuadés de pouvoir manipuler Twilight parce qu’il est bien trop gentil. C’est peut-être vrai, les sentiments peuvent vous affaiblir, mais le cœur peut aussi vous rendre plus fort, c’est quelque chose que j’ai appris en voyageant. Lorsque vous vous battez pour quelqu’un, ou bien pour vos propres rêves, vous devenez plus fort. N’est-ce pas ? Dans ce cas, tentez de faire de votre cœur une arme, une valeur sûre capable de vous aider au combat, et non pas de vous menez à votre perte. La force du cœur… C’est elle qui vous donneras un avantage face à ce type d’ennemis… Je n’ai rien d’autre à ajouter…

Chronos se dirigea alors vers une chaise, passa une main dans ses cheveux et pris le temps de s’asseoir pour écouter attentivement la suite des évènements. Pour une fois, il ne comptait pas partir au beau milieu de la conversation, car c’est ici que se jouait le plus gros de sa mission, du moins le plus gros en dehors du combat.
Revenir en haut Aller en bas
http://jeuxvideo.com
Lyriu
Lvl 48
Lvl 48
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1222
Age : 27
Localisation : Twilight Town
Emploi : ancienne gérante des chaumières
Loisirs : Torturer son petit frère (moi aussi je t'aime Angellis <3)
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   15/10/2009, 00:56

Les conversations avaient repris peu de temps après mon entrée et certains me jetaient des regards interrogateurs. Quelques secondes après que je me sois installée dans un coin de la salle immaculée, Eiko et Namine firent leur entrée et Eiko, similaire à elle-même, se jeta sur Djidane toute excitée de le trouver ici, de toute évidence ils se connaissaient. Des prénoms qu'elle connaissait vu à quels décibels ils ont été prononcé mais aussi Naxyld qui avait été plus bref et plus discret, sans difficulté bien entendu. Il restait un jeune garçon et un homme tout en noir qui me restait inconnu mais cela ne tarda pas puisque le Maire Twilight suivit de Chronos entra dans le Salon Blanc, ils avancèrent, Twilight plus au centre de la pièce. Il nous regarda l'un après l'autre en silence, puis annonça la mort d'un Gardien de Twilight Town, Auron, celui que j'avais vu mourir sous les coups d'un des membres de l'Organisation XIII à la Place des fêtes, et le Maire nous invita à lui rendre un dernier hommage sur la Colline du Couchant. Après cela, il nous demanda de faire un rapport de ce que nous avions vécu et vu dans la cité. Le premier fut Naxyld:

-Lorsque j'étais a la Place de la Gare, Frederic pourra vous le confirmez car nous avons fait la connaissance d'un Membre de l'Organisation XIII, il avait comme arme une Faux. Il a préciser qu'il voulait se rendre au plus vite la ou se trouvait son Chef. Après, ce que je trouvais bizarre, c'était que j'en voyais partout de ces membres notamment la ou vous vous trouviez Monsieur le Maire. Quelques uns étaient présent, je n'ai pas fait le compte. Mais ce qui me parait étrange a ce moment, c'est lorsque je me suis rendue au Manoir, il n'y en avait aucun sur la route. Bref, je ne sais pas si cela est important pour vous. Sinon quelques personnes perdues dans cette Cité comme je l'ai été. Si vous voulez plus d'informations sur le membre que j'ai aperçu que vous devez connaitre, il nous a tenu compagnie que très peu de temps. Surement qu'il voulait nous retarder ou nous faire perdre du temps. Et c'est justement ça que je voulais savoir, Y avait-il une raison de nous retarder ? Et j'ai une autre question qui n'as rien a voir avec le reste. Une Organisation a bien un Chef, pouvez-vous me dire de qui il s'agit ?

Le second, le jeune homme aux cheveux rouges parla à l'homme en noir, qui se nommait Néo, puis exposa son rapport:

- Je n’ai pas grand-chose à dire, je ne sais pas grand-chose sur cette Organisation, si ce n’est qu’ils sont dénués de cœur. Tout ce que je peux vous dire, c’est que les sentiments en combats sont perçus pour eux comme un défaut, d’ailleurs ils sont persuadés de pouvoir manipuler Twilight parce qu’il est bien trop gentil. C’est peut-être vrai, les sentiments peuvent vous affaiblir, mais le cœur peut aussi vous rendre plus fort, c’est quelque chose que j’ai appris en voyageant. Lorsque vous vous battez pour quelqu’un, ou bien pour vos propres rêves, vous devenez plus fort. N’est-ce pas ? Dans ce cas, tentez de faire de votre cœur une arme, une valeur sûre capable de vous aider au combat, et non pas de vous menez à votre perte. La force du cœur… C’est elle qui vous donneras un avantage face à ce type d’ennemis… Je n’ai rien d’autre à ajouter…

Je décida d'être la suivante étant donné que mon rapport n'avait rien d'inconnu à notre cher Maire.

-Pour ma part, Monsieur le Maire, je suis passée à côté de vous et d'un groupe de citoyens ainsi que des membres de l'Organisation et un étrange être vert devant la Gare. Ensuite, je vous ai attendu dans la rue d'à côté et je vous ai suivit jusqu'ici... Fin du rapport.

C'était bref mais au moins ç'étais clair la voie était libre pour les autres, je n'avais pu qu'à patienter et écouter...
Revenir en haut Aller en bas
Eiko ~
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Nombre de messages : 117
Localisation : à Twilight Town
Emploi : ...
Loisirs : euh....rien xD
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   15/10/2009, 22:36

Eiko avait écouté attentivement ce que Namine lui avait dit : le maire c’est ça ? Namine le connaissait-elle bien ? C’était une question à laquelle Eiko ne saurait sous aucuns points répondre. Mais enfin, elle le saurait probablement un jour. Eiko se concentra à nouveau sur Djidane, personne qu’elle n’avait pas vu depuis un bout de temps à présent. Apparemment, le petit groupe d’amis manquait à Djidane…Il est vrai qu’après une si grande aventure passée ensemble, il ne pouvait que lui manquer ! Elle lui fit alors un grand sourire, qu’elle savait si bien faire face à lui. Lorsque Namine évoqua que leurs vêtements, à Djidane et elle, était assez identique, Eiko la regarda alors étrangement, comme si elle allait dire « bah quoi ? Ils sont moches nos vêtements ? », Phrase qu’elle ne prononça pas, de façon à ne pas encore porter l’attention sur elle. Elle regarda alors à nouveau Djidane, de façon à répondre à la question qu’il lui avait posée. Moug et les autres ? Et bien, il est vrai qu’elle ne savait pas vraiment si elle avait toujours ses chimères en arrivant dans ce monde…Elle avait la sensation de les avoir, une sensation que tout les invokeurs devaient probablement avoir. Mais, cette fois, quelque chose faisait exception…Eiko hésitait…Il est vrai qu’elle avait ressenti Moug, enfin Marthym, mais les autres…

-Bah…y’a Moug mais…

Alors qu’Eiko comptait continuer sa phrase, le grand (Twilight) qu’elle avait vu auparavant dans le hall entra dans la pièce. Il n’avait pas l’air bien…Personne n’avait l’air bien ici de toute façon ! Eiko avait l’impression d’être la seule à être souriante…Peut-être ne devrait-elle pas l’être non ? Elle n’en savait rien, et elle hésitait…Sourire ou pas ? Bah, autant rester naturelle, de toute façon, qu’est-ce que son sourire changerait dans tout cela ? Enfin bref, revenons à l’entrée de Twilight. Il regarda tout le monde, et lorsqu’il regarda Eiko, celle-ci rougit en pensant à ce qu’elle venait de faire dans la pièce précédente, et ce que pouvait dire cette grande personne face à elle l’intimidait. Peu de temps, même quelque secondes après, il prit la parole. Il se mit à parler, mais tout cela était flou pour Eiko qui venait d’arriver…De qui parlait-il exactement ? Apparemment, ce n’était guère joyeux…Oh non, c’était même sûr. Il parlait de quelqu’un se nommant Auron, qui était décédé récemment…

Le maire ne savait pas comment exprimer ses pensées tellement le chagrin prenait de la place. Il avait l’air de beaucoup apprécier cette personne, et c’est vrai que cela devait être perturbant pour lui de l’annoncer ainsi. Il s’assit sur une chaise, puis finit par se relever. Eiko, entre temps, regardait tout le monde, et la plupart semblaient assez choqués de ce qu’ils venaient d’apprendre…Eiko se concentra alors sur le « discours » que Twilight récitait encore. Il demanda alors à toutes les personnes qui se trouvaient dans la salle de venir sur la Colline Du Couchant, endroit inconnu aux yeux de la petite fille mais dont le nom l’inspirait. Devrait-elle venir aussi alors qu’elle ne connaissait même pas la personne qui fait naître tout ce chagrin ? Elle n’en savait rien, et alors qu’elle comptait demander à Namine quoi faire, une autre personne prit la parole en demandant qui était le chef de l’Organisation dont le maire venait de parler dans son récit. Eiko n’avait pas tout suivit de la précédente conversation, mais elle avait comprit le sens principal, c’est déjà ça…Une autre personne lui répondit alors, une personne qu’Eiko n’avait pas encore vraiment remarqué (Chronos). Celui si semblait être assez proche du maire pour qu’il puisse répondre ainsi à sa place. Il expliqua alors que les personnes appartenant à cette Organisation, qui semblait être l’ennemi principal, n’avaient pas de cœurs…Pas de cœurs ?! Mais alors, comment faisaient-ils pour vivre ? C’était impossible, mais pourtant, cela était bien réel d’après ce qu’elle venait d’entendre. Peut-être aurait-elle l’occasion de rencontrer ses fameuses personnes, d’en apprendre plus, et par la même occasion, montrer sa force aux autres ? Tout cela, elle ne le saurait que bien plus tard
.

La personne aux cheveux roses (Laruxie) prit alors la parole. Eiko l’écouta, uniquement car elle aimait bien sa voix, ce qu’elle disait l’importait peu…Ce qui est assez logique pour une enfant de son âge. Et d’ailleurs, durant que celle-ci parlait, Eiko en profita pour se glisser vers Namine, et tout en lui tirant légèrement sur sa robe pour qu’elle la remarque, lui mit à se chuchoter :


-Dis, tu pense que moi aussi je peux venir avec vous à la Colline de je sais pas quoi ?


Alors que celle-ci attendait une réponse de la jeune blonde, son regard se détourna sur Twilight, cette personne qui semblait elle aussi l’intriguer…Eiko était persuadée qu’il était fort, extrêmement fort. Mais elle était aussi sure que si elle n’allait pas d’excuser, il serait « méchant » avec elle…Mais quelle idée voyons ! Une idée que, bien entendu, seule Eiko pouvait se faire…Elle se dit alors que si elle allait à la Colline avec eux, elle pourrait en profiter pour aller lui parler…et lui dire enfin les excuses qu’elle devait lui faire !
Revenir en haut Aller en bas
http://finalfantasylegend.forumactif.com/forum.htm
Haru
Lvl 42
Lvl 42
avatar

Masculin
Nombre de messages : 950
Age : 26
Localisation : Ile garage
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jouer aux jeux vidéos et surtout à Kingdom Hearts et Guild Wars.
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   16/10/2009, 22:46

Haru attendit toujours. Puis on entendit la porte du salon blanc s'ouvrir doucement et deux personnes rentrèrent : c'était Twilight et Chronos. Le silence tomba dans la salle et tout le monde regardait le Maire, attendant un discours, des paroles, pour rompre ce silence lourd qui pesait. Le Maire leur parla de Auron et nous apprit qu'il avait péri contre le chef de l'Organisation XIII. Sans changer de visage, Haru ressentit une étrange sensation...comme s'il manquait quelque chose...sans doute la présence d'Auron. Il l'avait connu très tot, c'était l'une des premières personnes qu'Haru avait rencontré à son arrivée dans la Cité. Mais il n'était pas en colère, et pensa juste qu'Auron puisse trouver la paix qu'il a toujours recherché. Puis Twilight continua par demander tout ce que les citoyens savaient sur la situation...Evidemment Haru n'avait pas trop participer et ne savait donc pas grand chose. Il avait cloner le détecteur de simili et aider le magicien Frederic qui avait soigné le Maire. Restant silencieux, certains prirent la parole...Néo, Naxyld, Chronos, Laruxie, Eiko...ils avaient tous quelque chose à dire...Haru se sentait inutil...

-Moi, je n'ai rien...

Cette phrase dite dans un souffle, laissa place au silence d'Haru. Il pensait surtout à la mort d'Auron et cherchait comment venger son...ami.
Revenir en haut Aller en bas
http://sorakh1.skyrock.com/
Namine
Lvl 50
Lvl 50
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 26
Localisation : entre la lumière et les ténèbres
Emploi : ...
Loisirs : Dessiner
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   20/10/2009, 21:08

C’était sur cette fois Djidane et Eiko se connaissais depuis longtemps et venais du même endroit. Elle décida de laisser les deux discuter entre eux avant de s’assoir sur une des chaises libre attendant l’arriver du maire. Néo prenais la parole, Namine fit un sourire pour répondre a sa question.

- ça va Namine ? Tu as l'air en forme on dirait. Tu semble plus souriante qu'avant et à ce que je vois tu as amené une amie citoyenne (Eiko).


-Bien sur tout vas bien, pas de problème. Oui elle était perdue…et j’ai bien fait apparemment.

Quand le maire elle se leva. Le maire était d’une mauvaise mine, bizard car elle l’avais vu quelque dizaine de minute avants et il avait l’air d’être en forme. Elle pencha sa tête sur le coté.

Twilight: Mes amis... Comment vous l'expliquer ? Il était quelqu'un de grand... Quelqu'un sur qui on pouvait s'appuyer, quelqu'un qui avait un tempérament calme et réfléchi à longueur de journées. Il a toujours été le premier pour se battre, défendre la Cité de l'emprise qu'avait les XIII... MAIS au final ? pourquoi?... Pourquoi l'a-t-il fait?... Il n'était pas censé le faire, car il ne savait pas ce qu'allait advenir de son existence, ni même de son... destin! Etait-ce cela son destin?... Celui d'un sacrifice au vue de promesses envers nous? Mais quelles auraient été ses promesses ? Je ne saurais le dire car jamais il ne relatait sa vie dans son monde, ses soucis, ses problèmes de cœur,... Il ne se souciait pas de lui mais de ce qu'il entourait son existence. L'âme du Gardien nous a donc quittés... ... Et... J'en suis le premier le plus affecté... Auron nous manquera à tous pour son coté « humain »,

…Quoi ? Auron...Mort ? Impossible lui qui était le meilleur guerrier et très bon combattant. Auron un homme plus que mystérieux peut-être mais lui mourir devant les membres de l’organisation montrait que les membres de l’organisation ont malheureusement monté en puissance, sa devenait urgent.
Quand le maire annonça cette nouvelle funeste Namine baissa la tête. Elle ne pouvait sentir un malaise pour un homme qui ses battu et en mourra. C’était vrai que tout le monde était la mais pas Auron…

*Qu’il repose en paix… et désoler Auron*

Twilight: Certes ... je crois avoir tout dis à présent ... Je vous écoute, pour connaitre ce qui c'est passé d'important concernant l'organisation XIII de votre coté

-De mon coté il ne ses rien passer…a par rencontrer Eiko…il ne ses rien passer.

Aie, sur se coter elle avait du mal à mentir devant le maire, elle sen mordra les lèvres. Mais elle devait garder tout se qui ses passer pour elle.

Twilight: je vous demanderais quelque chose de ... supplémentaire... Je vous le raconterais bientôt mais ... J'aimerais savoir un peu plus sur chacun d'entre vous.

… ? Apparemment il devait avoir un problème pour qu’il fasse cela. Lui qui était plutôt a pas faire attention a se détail. Eiko se mit à tirer sur sa robe en lui posant une question.

-…tu sais se n’es pas pour une visite…se ne sera pas heureux tu tien vraiment a venir ? Tu peux je pense mais bon…se ne sera pas pour faire la faite dit-elle d’une voix basse et un regard triste.
Revenir en haut Aller en bas
http://zero.kiryu.labrute.fr
Garland
Lvl 18
Lvl 18
avatar

Masculin
Nombre de messages : 368
Age : 25
Localisation : Terra
Emploi : Gros méchant
Loisirs : FF IX
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   22/10/2009, 16:49

Eiko tenta de répondre à Djidane, annonçant en effet qu’elle ressentait Marthym mais qu’il y avait autre chose qui clochait. Le génome aurait bien voulu en savoir plus mais la jeune fille fut subitement coupée par l’arrivée de Twilight, accompagné par Chronos, dans le salon… Auron n’était toujours pas arrivé, quelque chose n’allait pas et l’ex-Tantalas comprit que ses inquiétudes étaient justifiées en voyant le visage du Maire, il avait quelque chose de terrible à leur annoncer. En effet, sur son visage on pouvait lire à la fois colère et tristesse… Que c’était-il donc passé ? Toutefois, Twilight ne laissa pas les inquiétudes monter plus longtemps et, alors que tout les regards étaient tournés vers lui, prit la parole. Des ses premiers mots, Djidane avait compris, il commençait déjà à s’en douter et le Maire venait d’apporter confirmation : Auron avait été vaincu… Par l’un des membres de l’Organisation XIII, un certain Xemnas. Le jeune homme à la queue de singe pensait cela impossible, Auron lui paraissait si fort qu’il n’aurait pas pu être vaincu comme ça. Certes, le simili qu’avait affronté Djidane dans le hall était fort mais il avait réussi à faire jeu égal avec lui et aurait peut-être même réussi à gagner si son adversaire n’avait pas utilisé Néo pour se protéger. Les choses se passaient souvent comme ça… Les méchants n’avaient pas d’amis ce qui peut être à la fois un point fort et un point faible. Si l’on à rien à protéger, on ne peut se battre de toutes ses forces. Toutefois, si ce que l’on cherche à protéger est détruit, on entre dans le plus profond des désespoirs. Voilà ce qui animait en ce moment Twilight et ses Gardiens, le désespoir. Les Similis n’avaient pas de cœur, ils ne pourraient jamais ressentir cela et, de ce fait, ils possédaient un avantage considérable et pouvaient faire du mal à des dizaines et des dizaines de personnes pour ne faire flancher une autre. Pendant les quelques minutes de silence qui régnait, Djidane réfléchissait à tout cela.

-‘‘Tssk… Moi qui cherche à toujours vouloir protéger tout le monde, je n’ai pas réussi cette fois. Si j’étais partit à la Place des Fêtes et lui au Manoir, les choses ne se seraient peut-être pas déroulées de la même façon. De plus, dans le Manoir, Néo semblait avoir été troublé par une espèce de fantôme, ce qui rendait encore plus difficile ce qui l’était déjà : combattre le Simili en s’arrangeant pour que l’autre Gardien ne soit pas trop blessé. Heureusement, Néo était assez résistant car, même après avoir encaissé le Cadrage du génome de plein fouet, il se sentait toujours en pleine forme.’’

L’ex-Tantalas culpabilisait. Non seulement, il avait l’impression qu’il aurait du être à la place d’Auron mais, d’un autre côté, s’il n’était pas rapidement arrivé au Manoir, Néo n’aurait sûrement pas tenu seul face au membre de l’Organisation XIII. Et en plus, il n’avait même pas réussi à vaincre ce Simili aux longs cheveux bleus, il n’avait pas pu venger Auron. Non, même s’il avait triomphé du combat, l’Organisation XIII aurait eu comme plus gros problème de renommer leur ordre en Organisation XII, ils n’avaient pas de cœur et se foutraient éperdument de la perte de leur compagnon, juste un pion de moins sur le plateau… Tant qu’il ne s’agit pas du Roi, tout n’es pas perdu. A ce moment là, Twilight repris la parole demandant à chacun de faire un rapport de ce qu’il avait appris, après quoi ils iraient à la colline du couchant et rendraient hommage à leur compagnon perdu. Néo fut le premier à répondre la parole, il avait perdu son calme et jurait contre l’Organisation et sa propre faiblesse. Chronos intervint alors pour lui demander de prendre exemple sur Twilight et de garder son calme, s’énerver ne ferait pas avancer les choses, ça c’était sur. Ce fut ensuite à Naxyld de prendre la parole, expliquant que lui aussi avait croisé des membres de l’Organisation, notamment un avec une faux. Le garçon aux cheveux rouges (Chronos) reprit alors la parole, ne disant rien de vraiment particulier, plutôt un discours destiné à renforcer le cœur de ceux présents ici. Les autres n’avaient pas grand-chose à dire, ils n’avaient pas du être confrontés à des évènements importants pour en parler… Il ne restait plus que Djidane qui soupira avant de prendre la parole.

- J’y crois pas… Et dire que j’étais fier d’avoir réussi à repousser ce Simili du Manoir sans qu’il n’ait le temps de faire quoi que ce soit… Voilà que j’apprends qu’Auron a été vaincu. Mais il n’y a pas besoin de ce bercer d’illusions, sa mort nous affaiblis en cette période critique, ce qui n’a rien de bon. Toutefois, comme le dis Chronos, nous n’en sommes toujours pas moins avantagés par rapports à l’Organisation XIII !

En disant cela, Djidane avait tourné son regard en direction de Néo, ce dernier semblait avoir perdu courage, chose qu’il ne fallait absolument pas.

- Le simili que j’ai combattu m’a appris une chose… Un Simili n’a pas de cœur, pas une once de sentiment dans cette carcasse vide, c’est à se demander s’ils existent vraiment. Toutefois, ils nous ressemblent à nous tous : ils sont aussi intelligents que nous et aussi forts que nous, notre seule différence avec eux est le cœur. Ainsi, seule cette différence nous permettra de vaincre l’Organisation ! A votre avis ? Pourquoi donc chercheraient-ils a retrouver un cœur ? Pour retrouver des sentiments tels que le désespoir ? Bien sur que non, et vous le savez très bien. Les Similis sont jaloux de nous, et ce n’est pas pour rien. Enfin, ils seraient jaloux s’ils avaient un cœur pour l’être plutôt. Ne vous laissez pas berner, ce n’est pas parce qu’ils sont dépourvus de cœur qu’ils sont plus puissants que vous, c’est plutôt le contraire.

Le génome baissa alors les yeux. Souvent, lorsqu’il faisait ce genre de discours, c’était tout autant pour lui que pour les autres.

- Toutefois, toute arme à ses défauts. Les Similis nous ont portés un grand coup cette fois là et, s’ils nous retrouvent dans cet état… Nous n’aurions plus aucune chance. Maintenant, rendons hommage à Auron comme il le mérite… Et que sa mémoire ne vous emplissent pas de terreur lorsque vous vous retrouverez en face d’un Simili, qu’elle vous gorge de son courage et de sa force. Un cœur fort est plus fort que la mort elle-même… Et ça, je peux vous assurez que c’est vrai, vous pouvez demander à Eiko ici présente elle a, elle aussi, été témoin de la force du cœur sur la mort.

Le génome se stoppa là. Il avait, en gros, redis ce qu’avais dit Chronos auparavant mais de façon plus concrète, de façon à ce que les autres comprennent que ce n’était pas un simple discours… Non, c’était bien plus que ça, c’était la vérité. Toutefois, l’ex-Tantalas n’avait pas parlé de ce qui le tracassait le plus… Le fait de ne pouvoir protéger ceux qui étaient proches de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   22/10/2009, 21:11

Tous avait à présent parler. Chacun de leur facon, chacun de leur manière, et de leur ressentis ... Es-ce que ... Naminé et Laruxie ressentaient-elles le moindre sentiment en tant que Simili ? ... Peut-être que ... elles le sentent mais dus à leur souvenirs d'antant ...

Quoi qu'il en soit, Néo, Naxyld, Chronos, Laruxie, Haru, Naminé et Djidane avaient ce qu'ils avaient à dire ... Les uns désemparés par la tristesse d'avoir perdus l'un des notres, les autres ayant une vision différentes de la chose, et se donnant du courage le rendant encore au autre par la même occassion ... Cela se sentait, et cela influaient beaucoup d'énergie en chacun d'entre nous ici présent.

Je me dirigeais un par un, en regardant tout d'abord Néo. Je le réconforterais du mieux que je pourrais ...


- Néo, tu es bien plus mature je crois que cela ... Même si c'est dur d'accepter, écoute donc les avis de Chronos et Djidane. Ils sont la source pur du courage qu'ils nous influent en chacun de nous ... Quand à ce qui est de la personne avec une Faux que tu as rencontrer Naxyld, il s'agis de Marluxia, le numéro XI de cette Organisation. Il est extrêmement puissant. Faite très attention si jamais vous le rencontrez, avec sa carrure de semi-leader, il ne s'arrêtera pas tant qu'il aura acquis ce qu'il désire ...

C'était les parôles de Laruxie, qui se trouvait toujours dans son coin qui m'interpellais autant que les autres ...

- Merci de ton résumé Laruxie, c'est vrai que ce monstre vert dont tu parle, avait rejoind les Similis de l'Organisation XIII. Un être des Ténèbres qui devrais être éliminer le plus tôt possible ... Xaldin était venus le chercher sur la Place de la Gare ... Depuis, j'ai du laisser une citoyenne au main de Larxene, le numéro XII de cette organisation, elle manipule la foudre, et j'espère que cette citoyenne s'en est sortis face à elle ... mais je le crains ... Et merci aussi pour tes infos Naminé. Je crois que se renforcé ici dans la Cité en tant que combattant ne feras pas de mal pour nous tous.

Et c'est avec cette dernière parole que je voulais entamé certain fait avec eux ... Mais je pense plutôt que le lieu approprier serais la Colline du Couchant ... Là où nous pourrions rendre un dernier homage à notre ami Auron...

- Naxyld ... Es-ce que tu pourras aller rejoindre Frederic qui se trouve dans la Bibliothèque du Manoir ? Pour le prévenir de nous rejoindres à la Colline. S'il te plait, se serais aimable de ta part ...

... Je verrais si je pourrais faire de Fredéric un gardien lui aussi. Son potentiel de magie et de musique nous seras très utile je crois ... Quand à cette jeune demoiselle ... Eiko oui ... je pense qu'il serais sage qu'elle reste ici ... Laruxie aussi n'as rien à faire là bas. Je lui confierais Eiko pendant ce temps ... Laruxie n'as pas tant connue que cela Auron. Maintenant si elles veulent vraiment nous rejoindre elle peuvent. Mais j'aurais préférez que Laruxie aille à la Salle de Controle pour qu'après je lui rende ses ... pouvoirs ... Suite à quoi nous consoliderons notre Cité en faisant de Frederic un Gardien ...

Naxyld à lui aussi sans aucun doute du potentiel ... Mais je crois qu'il serait sage d'attendre ... Il sera toujours bon comme sous-gardien ... Mon regard se dirigeait vers Djidane, qui avait pris la parole en dernier ... Au sujet aussi d'un Simili qu'il combattus dans mon Manoir même ! Je n'était pas mis au courant de ce détail. Heureusement qu'il soit la pour m'en informé ...


- Concernant le Simili que tu as affrontez Djidane ? Aurais-tu plus d'information à son sujet. Il est toujours bon de connaitre très bien l'ennemie ... Donc à la moindre information. Je peux vous expliquez de qui il s'agit. Car j'ai étudier pendant longtemps les Membres de l'organisation lorsque le Pacte d'autrefois fut mis en route ... J'ai appris beaucoup de chose sur eux. Mais énormément d'écrit furent dissimulé ou effacé ... Et donc beaucoup de fait sur certaine personne me sont inconnus ... Mais bon ... Là n'est pas le sujet ... J'attend tes informations à ce sujet ...

Suite à cela, je continuais dans ma lancé pour éviter de trop couper la conversation et que quelqu'un prennent alors à son tour la conversation ... Pour ce qui était de Naminé, il fallait que je la tienne à l'oeil ... J'aurais tant de chose à lui demander au sujet de ce que j'ai pus voir dans cette scène du Passé ... avec Roxas ... et l'Unknown ... Sur ce je repris la parole ...

- Laruxie, je ne sais pas si tu es interessée de venir aussi à la Colline. Mais, je t'aurais plutot demander d'aller dans la Salle de Controle avec Eiko. Elle ne devrais pas être dans un lieu aussi triste que celui où nous irons. Sur ce, les autres peuvent déjà y aller. J'attendrais Naxyld et Fredéric pour partir. Et j'attendrais aussi ton avis sur la chose Laruxie, ainsi que vous jeune Eiko. En tout cas, je suis contant de voir qu'apparamment tu connais bien Djidane. Vous allez devoir me raconter cela ! ...

Disais-je alors, d'un air un peu plus joyeux en direction d'Eiko pour adoucir l'atmosphère pesante sur tous ... Dans mon élant j'ouvris alors un Passage dans la pièce qui mènerais les différentes personnes ici vers la Colline du Couchant ...

Salon Blanc => Passage => Colline du Couchant

- Voila, Néo, Chronos, Haru et Naminé vous pouvez déjà y aller. On vous y rejoindra de suite.

Suite après quoi j'attendis la réponse de Djidane, d'Eiko, de Laruxie ainsi que l'envois de Naxyld et la venu de Fredéric ... Je croisais mes bras puis m'asseya sur mon siège qui était derrière moi ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
Luffy
Lvl 36
Lvl 36
avatar

Masculin
Nombre de messages : 812
Age : 29
Localisation : Chez lui
Emploi : En recherche d'emploi
Loisirs : Jouer à la PS3, à la PSP, lire les mangas de One Piece, Fairy Tail,Bleach et Naruto, aller sur internet, regarder la TV
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   23/10/2009, 00:42

Néo commença à respirer tranquillement après son changement d'humeur qui durait quelques minutes. Il entendit les différentes conversations sur le décès d'Auron. Après ça, Twilight le réconforta. Il voulait le remercié d'une autre manière.

- C'est gentil de me réconforter mais comment veux-tu que je supporte la mort d'Auron. Je me demande pourquoi je suis un gardien. Bon c'est vrai que j'ai résisté face à ce simili (Saïx) mais je ne suis pas fort pour le battre.

Néo après avoir parlé, se leva de sa chaise, mit les mains dans le dos et marcha un peu tout en entendant ce que Twilight dit aux autres. Quand tout à coup, Twilight activa un vortex vers la colline du couchant. Néo avança en premier vers le vortex en disant :

- Vous pouvez prendre votre temps avant de prendre le vortex. Je dois rester un peu seul pendant quelques minutes. le temps de réfléchir et de rester concentrer sur les objectifs.

Néo entrit dans le vortex et s'engouffra direction la colline du couchant.


Salon Blanc => Néo Passage => Colline du couchant
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/profile.php?id=1082491831
Lyriu
Lvl 48
Lvl 48
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1222
Age : 27
Localisation : Twilight Town
Emploi : ancienne gérante des chaumières
Loisirs : Torturer son petit frère (moi aussi je t'aime Angellis <3)
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   23/10/2009, 17:23

Après moi, dans l'ordre, Eiko, Haru, Namine et Djidane firent leur rapport et le Maire en tira des conclusions. Twilight essaya de consoler Néo, du moins c'est ce qu'il me semblait, puis dit à Naxyld d'aller avec Frederic à la bibliothèque enfin il ouvrit un portail donnant sur la Colline du Couchant. Pour moi et Eiko, il avait proposé que nous allions directement à la Salle de contrôle plutôt que d'aller rendre hommage à Auron cependant Eiko avait précédemment ennoncé le désir d'aller à la colline et vu ce qu'elle avait murmuré à Namine à propos qu'il ne l'apréciait pas elle ne s'opposerait pas... Bah... En y réfléchissant il y avait peut-être une solution mais avant même que je pris la parole Néo décida de partir le premier pour être seul un instant, sûrment pour se remettre de ses émotions et ainsi retrouver son calme...
Le silence retomba un instant alors je décida de présenter mon idée au Maire.


-Monsieur le Maire si je peux me le permettre, Eiko voulait venir à la Colline du Couchant et, si elle le désire toujours, elle peut peut-être aller à la Salle de contrôle puis rejoindre les autres... Après tout la Colline offre une magnifique vu ce serait dommage qu'elle ne puisse pas en profiter...

Au fur et à mesure que je parlais je me rendis compte que ça m'arrangeait dans un certain sens puisque je n'aurais pas à attendre la fin de l'hommage pour récupérer mes pouvoirs... J'ai toujours été mise à l'écart dès qu'il y avait du grabuge avec l'Organisation... Et vu la situation Twilight ne dirait pas non à un peu d'aide, hihi... Puis après tout je ne suis qu'une simili cela ne le gênerait que si je m'opposais à eux, hmm...
Je me rappela que j'étais avec d'autres personnes et regarda le Maire qui réfléchissait à ma proposition. Tout ces "entiers" autour de moi me dérangeaient, enfin comme une simili pourait le sentir, et décida de descendre dans le Hall d'entrée du Manoir.

-Je descend dans le Hall pour attendre. Je me tourna vers Eiko et lui souria. Si tu veux aller à la Salle de contrôle je t'attendrais en bas mais ne tarde pas trop, hihi!

Je tourna les talons vers la porte, l'ouvrit, sorti et la ferma derrière moi dans le calme avec pour seuls sons celui de mes pas et ma respiration...

Salon Blanc => Laruxie => Hall d'entrée-Biblitohèque
Revenir en haut Aller en bas
Eiko ~
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Nombre de messages : 117
Localisation : à Twilight Town
Emploi : ...
Loisirs : euh....rien xD
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   23/10/2009, 23:02

Eiko avait écouté Namine répondre à sa question. Il est vrai que vu que tout le monde était triste, la petite « virée » à cette colline qui semble si belle. Les autres reprirent alors la parole avant qu’Eiko puisse se prononcer. La première personne à reparler fut Djidane, et Eiko fut immédiatement portée à l’écouter, tellement elle n’avait pas entendu sa voix depuis longtemps maintenant. Ensuite, se fut au tour du maire, dont la petite fille se méfiait tant. Il parla à toutes les personnes présentes dans la pièce, une fois de plus. Décidemment, il avait beaucoup de choses à dire et à demander, se dit l’enfant en passant sa main dans ses cheveux. Elle l’écouta parler attentivement à Laruxie, à qui il demandait d’aller dans la Salle de contrôle, en compagnie de la jeune fille. Le grand regarda Eiko avec un ton plus calme et plus joyeux qu’auparavant, ce qui fit qu’elle lui répondit avec un grand sourire. Le maire ouvrit alors une sorte de « Trou Noir » qui menait apparemment au lieu où tout le monde allait se rendre. Impressionnant cette chose ! L’homme aux cheveux noirs (Néo) s’aventura alors à l’intérieur de ce vortex sombre et inquiétant, mais qui apparemment était assez sûr. Eiko regarda alors la chose avec une impression bizarre, comme si cette chose allait l’aspirer. Brrr, rien qu’en y pensant, elle eu des frissons. Elle se recula alors, puis écouta Laruxie qui lui dit qu’elle pourrait se retrouver dans le hall. Eiko hocha alors la tête, puis s’approcha de Twilight et le regarda dans les yeux.

-Je vais pas venir avec vous, parce que tout le monde est triste, et j’aime pas que tout le monde soit triste quand j’suis contente. Alors pour la prime, tu m’emmèneras à la Colline un jour, rien que toi et moi, comme ça, vu que tu sais tout, bah tu m’expliqueras des trucs, parce que je comprends pas tout comme il faut moi…et puis…et puis voilà !

Eiko regarda alors Djidane puis Namine, et leur fit un signe de la main lorsqu’elle se dirigea vers la porte pour rejoindre Laruxie. Décidemment, la petite invokeuse ne comprenait plus rien à se monde étrange !

Salon Blanc => Eiko => Hall d'entrée-Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
http://finalfantasylegend.forumactif.com/forum.htm
Xemnas
Le Supérieur
Le Supérieur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 796
Age : 24
Localisation : ...
Emploi : ...
Loisirs : ...
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   24/10/2009, 11:23

Que de paroles, que de paroles, mais elles ont finalement le même raisonnement. Naxyld n'est pas contre tout cela mais il ne connaissait pas cet Auron qui était apparemment un Gardien de la Cité. Si il pouvaii le remplacer, autant le faire maintenant, mais dans une situation comme celle-ci, il vaudrait mieux ne rien dire a ce sujet.
Si Naxyld devrait prendre tout ce qui était important durant cette réunion, c'est les informations du le membre de l'Organisation XIII qu'il avait affronter. Le therme d'affronter ne devrait même pas être dit, il nous a juste lancer une ou deux attaque assez puissante puis il est partit. Aller et retour simple en gros. Son Nom, Marluxia... Le Guerrier d'Eclypse tacherait de s'en souvenir et d'avoir vraiment affaire a lui. D'après le Maire, le Numero XI de l'Organisation se prendrais pour le semi-leadre a en voir sa carrure. Naxyld n'avait pas eu le temps de voir sonphysique et ce qui allait avec, mais cela montrait que c'était un adversaire dangereux.
Le Guerrier allait donc partir, comme l'avait dit Le Maire, a la Colline du Couchant, mais il reçu un autre ordre de Twilight, celui d'aller chercher Frederic. Un Homme de main sur qui on peut compter. Mais, il devait venir avec nous a la Colline pour l'ancien Gardien.
C'est pour cela que Naxyld ne se sent pas pour aller a la Colline. Il ne connait pas cet homme, les autres le connaissent, c'est pour cela qu'ils y vont, mais le Guerrier ne l'as vu que tomber face aux membres des XIII. Deux secondes, mais la seule chose qui le maintient a venir, c'est le nom de Gardien.
Inutile de s'impatienter plus longtemps, Naxyld vit quelques personnes partir dans un seul et même vortex créer par le Mairequi, lui, attendais que Frederic revienne. Avant que le Guerrier aille chercher le Musicien, il répondit a l'ordre de Twilight.

- Tout sera fait selon vos ordres. Je compte bien aller chercher Frederic. Nous arriverons a la Colline du Couchant dans très peu de temps....

Ce n'était pas dans l'habitude de Naxyld de prononcer des paroles commes celles-ci mais il est vrai qu'il était dans une réunion importante. Il devra une fois de plus faire un aller avec Frederic pour rendre hommage au Gardien de la Cité qui était Auron...

Salon Blanc => Naxyld => Hall d'entrée-Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
http://www.khisland.info
Garland
Lvl 18
Lvl 18
avatar

Masculin
Nombre de messages : 368
Age : 25
Localisation : Terra
Emploi : Gros méchant
Loisirs : FF IX
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   27/10/2009, 18:29

Après le discours du génome, Twilight repris la parole. Le Maire semblait d’accord avec les avis de Chronos et Djidane et demanda d’ailleurs à Néo de prendre exemple sur cela. L’ex-Tantalas était, bien évidemment, d’accord avec cela mais il comprenait aussi le fait que Néo et Auron se connaissaient depuis déjà un certain temps, sa disparition devait être plus dure pour lui que pour l’homme aux cheveux rouges (Chronos) ainsi que pour l’homme à la queue de singe. De toute façon, Twilight ne laissa à personne le temps de répondre, et repris en expliquant à Naxyld que le simili à la faux qu’il avait croisé se prénommait Marluxia et que ce dernier était un peu le second leader de l’Organisation XIII. Djidane supposa donc que les numéros que portaient les similis n’avaient pas d’importance sur leur rang. Après tout, si le numéro XI était considéré comme le second de l’Organisation, pourquoi le numéro I serait-il le chef ? Bien sur, ceci était aussi possible mais le jeune homme nota cette information dans un coin de la tête… Le numéro XIII n’est donc peut-être pas le plus faible, ce qui était dommage. Il aurait été plus simple de s’occuper de l’Organisation si on éliminait d’abord les numéros les plus faibles puis en remontant petit à petit. Finalement, ce serait plus compliqué que ça.
Le Maire poursuivit alors, expliquant que, à cause de cette créature verte qui avait rejoint l’Organisation, la numéro XII avait réussie été confrontée a une citoyenne. Cette Larxène, qui manipulait la foudre avait-elle vaincue cette citoyenne ? On ne pouvait que l’espérer mais rien n’était sur… Toutefois, Djidane supposa que si la citoyenne en question avait périt au combat, ils en auraient été informés et, rien que ça, c’était déjà une bonne nouvelle : elle était encore en vie. Twilight remercia alors brièvement Naminé d’avoir amené Eiko, une paire de bras en plus ne serait pas de trop… Et seul le génome savait à quel point le Maire avait juste sur ce point : Eiko serait utile à la Cité, très utile. Alors, le Maire demanda au dénommé Naxyld d’aller chercher un certain Frederic pour revenir avec lui à la Colline du couchant, peut-être avait-il quelque chose à lui dire ? Twilight continua ensuite sur sa lancée, s’adressant cette fois à Djidane pour lui demander quelques informations sur le simili qu’il avait affronté. Le génome s’apprêtait à lui répondre mais, à nouveau, le Maire repris la parole. Il demanda à Laruxie d’emmener Eiko à la salle de contrôle, leur place n’étant pas à la Colline du Couchant.
Ce fut alors au tour de Néo de parler et, après quelques paroles, il s’engouffra dans le passage qu’avait créé Twilight pour leur permettre d’atteindre la Colline du couchant plus rapidement. Laruxie expliqua alors qu’Eiko aurait souhaitait les accompagner à la Colline puis s’en alla du Salon Blanc, regardant si l’Invokeuse de Madahin-Salee la suivrait finalement ou pas. Alors, Eiko se rapprocha du Maire et expliqua de façon assez radicale qu’elle ne les accompagnerait pas à la Colline du couchant.


-‘‘Et voilà… Ca c’est Eiko tout craché, à changer d’avis aussi rapidement. Au moins, elle n’a pas changée !’’

Alors, la petite Invokeuse proposa, ou plutôt imposa, un marché à Twilight qui, en gros, ressemblait à une sortie en tête à tête à la Colline du couchant. D’un coup, les paupières du génome s’écartèrent.

-‘‘Comment-ça ? Mais c’est pas du tout Eiko ça ! D’habitude elle n’en a qu’après moi, qu’est-ce qui lui prend d’aborder Twilight comme ça ?!’’

Djidane se secoua la tête, il avait tellement l’habitude d’avoir du succès auprès des filles, et surtout auprès d’Eiko, qu’il trouvait tout cela insensé. Mais bon… Peut-être Eiko avait-elle comprit qu’elle ne pourrait jamais être avec le jeune blond à la queue de singe ? Etant donné que ce dernier était déjà avec Dagga depuis un certain temps maintenant…

-‘‘Par contre… Je crois qu’elle n’a toujours pas tout compris… Pourquoi s’attaque-t-elle à un type encore plus vieux que moi ?’’

Le génome ne put s’empêcher de lâcher un sourire en s’imaginant le Maire de la Cité du Crépuscule qui devrait se coltiner la petite Invokeuse partout où il allait. Le spectacle pourrait être amusant. A ce moment là, la jeune fille s’en alla du Salon Blanc à la poursuite de Laruxie qui devait sûrement l’attendre dehors. Ce fut alors Naxyld qui prit la parole à son tour, expliquant qu’il allait faire ce qu’on lui avait dis de faire : aller chercher ce Frederic…. Ce type n’était vraiment pas enthousiaste. Enfin, l’Ex-Tantalas décida de profiter de cette courte pause pour parler à son tour.

- Et bien, quand à mon Simili, j’aurais cru que Néo t’en avait parlé mais bon, il faut croire que non. Enfin, si tu les connais aussi bien que tu le dis, je pense que tu n’auras aucun mal à deviner de qui il s’agit. C’est un grand gaillard avec de longs cheveux bleus et, surtout, une cicatrice en forme de croix sur le visage. Il se bat avec une espèce de grosse Claymore et la manie aussi bien qu’il sait manipuler les autres. Enfin, de ce côté-là, je ne me suis pas fait avoir mais je n’ai pas non plus réussi à lui faire dire ce qu’il faisait ici… Et je crois que c’est tout.

Djidane croisa le bras, il était sur d’être passé à côté de quelque chose, quand ceci lui revient en tête juste après. Peut-être était-ce important ? Ou peut-être pas.

- Ha oui ! Après ça, ce Marluxia est apparu en lui faisant passer l’ordre de retraite. Apparemment, leur forteresse ainsi qu’un truc qu’il a appelé Manoir Oblivion étaient attaqués ! Je me demande qui a bien pu faire ça…

L’ex-Tantalas s’était rappelé que son adversaire aux cheveux bleus avait prononcé le nom de l’autre simili et il s’agissait en effet de Marluxia… Ainsi, Djidane avait déjà croisé le second de l’Organisation ? Et bien… Il était plutôt gâté pour un nouveau.

-‘‘Si je récapitule… Il y a donc ce Xemnas, qui a battu Auron. Marluxia, qui est le numéro XI et le second de l’Organisation. Larxene, numéro XII ayant affronté une citoyenne. Xaldin, qui a retardé le Maire sur la place de la Gare. Et enfin, celui que j’ai moi-même affronté et dont Twilight révélera son identité sous peu. Il m’en manque donc huit et je les connaitraient tous, à supposer qu’ils soient bien 13…’’
Revenir en haut Aller en bas
Haru
Lvl 42
Lvl 42
avatar

Masculin
Nombre de messages : 950
Age : 26
Localisation : Ile garage
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jouer aux jeux vidéos et surtout à Kingdom Hearts et Guild Wars.
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   28/10/2009, 20:40

Chacun avait parlé avec ses propres mots pour exprimer ce qu'ils ressentaient. Deplus, ils avaient tour à tour résumer les récents événements auquels ils avaient été présents. Certaines membres de l'Organisation étaient ressortis de la discution : Marluxia, Larxene, Xaldin, un homme aux cheveux bleus possédant une claymore et Xemnas. Twilight, en tant que Maire, ce vit dans l'obligation de remonter le moral des troupes...car la guerre contre l'Organisation XIII n'était pas encore terminé. Malheureusement, tous les membres de l'Organisation ne s'étaient évidemment pas mis à découvert. Il dit à Laruxie de s'occuper d'une jeune demoiselle qu'Haru n'avait jamais vu, une certaine Eiko. Cependant, la jeune citoyenne semblait bien connaitre DjidaneIl avait fait cela car Twilight s'avait qu'elles ne connaissaient pas vraiment Auron. Twilight ouvrit un portail vers la Colline du couchant pour rendre hommage au gardien mort au combat. Avant, il demanda à Naxyld d'aller chercher Frederic et de l'amener lui aussi à la Colline du couchant, et donc partit en direction du Hall-Bibliothèque. Néo, après quelques paroles, s'y engouffra et le Maire demanda à Haru, Chronos et Djidane d'y aller aussi. Silencieusement, Haru rentra dans le vortex qui menait à la Colline du couchant. Avant de s'y engouffrait, Haru lança un regard à Twilight et un léger sourire afin de lui faire comprendre que le gardien allait faire de son mieux pour combattre ses Similis. Il disparut dans le trou noir et d'autres encore allaient le rejoindre.

Salon blanc => Haru Passage => Colline du couchant
Revenir en haut Aller en bas
http://sorakh1.skyrock.com/
Aqua
~ Chevalier Aqua ~
~ Chevalier Aqua ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Localisation : Les mondes
Emploi : Maitre de la Keyblade
Loisirs : Aucun
Date d'inscription : 28/02/2009

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   30/10/2009, 19:54

Chronos s’était de nouveau assis sur un fauteuil blanc, alors que tout le monde restait debout à attendre la suite des évènements. Après le jeune garçon à la chevelure rouge, c’est Laruxie qui avait prit la parole, elle avait notamment évoqué la créature verte. Il est vrai que cette dernière semblait agressive, et prête à aider l’organisation pour ensuite arriver à ses fins. Chronos n’avait pas eu l’occasion de la voir combattre, mais sa puissance était terrifiante. Les autres paroles de la jeune femmes n’avait pas réellement attiré l’attention de l’adolescent, puisqu’il connaissait déjà plus ou moins les évènements de la Place des Fêtes, maintenant que Twilight avait signalé la mort d’Auron. Quelque chose le faisait tout de même réagir, il s’agissait du timbre de sa voix. Tout ce qu’elle disait était totalement neutre, comme si elle non plus n’avait pas de cœur. Etait-ce elle aussi un Simili ? Ce n’était pas impossible, cependant, Chronos préférait ne pas en parler au cas où il se trompait.

La jeune amie de Djidane n’avait évidemment rien à ajouter au sujet de l’organisation après tout elle venait tout juste d’arriver, de ce fait elle ne connaissait pas bien ce monde… Chronos remarqua seulement qu’elle chuchota quelque chose à l’oreille de Naminé, ces deux là allaient finir par être complices… Le voyageur n’avait même pas essayé d’écouter ce qu’elle avait dit, à vrai dire il avait la tête ailleurs, se posant des questions sur ce monde et l’organisation. Une nouvelle attaque était à prévoir, il restait seulement à savoir quand, et d’où elle partirait. Le manoir par exemple ? Si le manoir était prit l’organisation gagnait la guerre puisque tout ce qu’il y avait à savoir se trouvait certainement ici… Pendant ce temps, Haru prit aussi la parole, ce dernier dit qu’il ne savait rien… Que voulait-il dire par là ? Il était l’un des plus anciens gardiens, il devait donc certainement savoir quelque chose au sujet des XIII, peut-être jugeait-il ses informations inintérréssantes pour le petit groupe de personne participant à la réunion, ou bien, il était tout simplement dépassé par les évènements, et attristé par la mort de son ami.

Naminé se contenta seulement de répondre à Eiko, de ce fait Chronos ne se préoccupa pas de ses paroles, cependant il fit attention aux mots de Djidane, plus susceptible de l’intéresser. Ce dernier avait affronté un Simili dans le manoir, aux cheveux bleus et combattant avec une claymore comme il l'expliqua par la suite., et en avait aussi profité pour analyser son comportement. Il avait eu raison, d’ailleurs il pensait comme l’adolescent, le cœur devait être une force, et non une faiblesse permettant à l’organisation de manipuler les hommes comme elle le souhaitait. Tout ce que le génome disait au sujet du cœur était juste. Cependant son expérience semblait encore plus importante que celle du voyageur, puisque lui n’avait jamais eu à affronter la mort en face. Il se réservait ce plaisir pour plus tard, lorsqu’il retournerait dans son monde pour affronter Lavos une fois tous les problèmes réglés ici et dans les prochains mondes qu’il comptait explorer par la suite, si il y en avait. Ça, seul l’avenir le lui dirait.

« En voila un qui n’a pas froid aux yeux, dommage que tous les gardiens ne soient pas aussi confiant que lui… Et Twilight. De toute manière il faut bien qu’ils y arrivent un jour, sinon jamais ils ne pourront espérer rivaliser avec un membre de l’Organisation en pleine santé. »

Tout le monde avait essayé de dire quelques mots, certains plus utiles que d’autres, surtout pour le Maire qui souhaitait récolter un maximum d’informations. L’homme à la longue veste blanche se dirigea tout d’abord vers Néo et lui dit quelques mots que Chronos ne prit même pas la peine d’écouter, cela ne présentait aucun intérêt pour lui. Certes il ne voulait pas que tout ces gens perdent leur moyens, mais il n’était pas non plus la en tant qu’ami. Simplement en tant qu’allié pour leur apporter le soutien nécessaire au combat. L’amitié était peut-être un sentiment puissant, mais ses vrais amis étaient sur son monde natal. Il faisait peut-être une erreur en agissant comme ça, mais ses autres valeurs donnaient déjà assez de force à son cœur empli de lumière. Peut-être changerait-il par la suite… Il s’adressa ensuite à Laruxie pour la remercier, bien que celle-ci ne serait pas affectée si ce que pensait le garçon aux cheveux rouges était vrai. Il demanda ensuite à Naxyld d’aller chercher Frédéric, le magicien, ou plutôt le musicien qui avait aidé le Maire à se remettre de la mort d’Auron et lui faire gagner un peu de confiance. Ce dernier ferait très certainement un bon gardien.

Le Maire s’adressa à chacune des personnes présentent de la même manière, du moins presque toute, puisque Chronos n’avait pas été interrogé. Il en avait déjà montré suffisament en envoyant Twilight dans le passé de toute manière, à présent son travail pour la réunion était fini. Après avoir adressé une dernière fois la parole a Laruxie pour lui dire d’aller avec Eiko à la salle de contrôle, il créa un vortex menant à la Colline du Couchant et demanda à Chronos, Néo, Haru, Djidane et Naminé de l’emprunter pour se rendre sur place. Néo parti le premier après avoir remercié Twilight et expliqua qu’il voulait rester seul quelques minutes. Haru lui, emprunta le passage sans dire un mot tandis que Laruxie, Naxyld et Eiko était parti chercher le fameux musicien.

- Twilight ? Je sais que je suis avec toi, mais tu devrais profiter d’être seul avec Naminé pour parler un peu, bien que cet évènement soit tout récent pour toi… Une dernière chose… Une fois sur place, il faudra te dépêcher de choisir de nouveaux gardiens compétents, le prochain assaut de l’organisation risque d’être décisif. Ils doivent être persuadés de réussir maintenant, surtout au vu de la qualité de leur première percée…

Chronos regarda quelques instants Naminé, se disant que cette dernière ne devait pas tout comprendre, puis créa un passage différent, beaucoup plus lumineux, même si au final il comptait se rendre au même endroit que les autres… Il se dirigea vers ce dernier le regard determiné… Peut-être était-ce son denier moment de répit ici, cela dépendait seulement de la vitesse d’action des XIII.


___________________________________

Salon Blanc > Chronos (Vortex) > Colline du Couchant.
Revenir en haut Aller en bas
http://jeuxvideo.com
Namine
Lvl 50
Lvl 50
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 26
Localisation : entre la lumière et les ténèbres
Emploi : ...
Loisirs : Dessiner
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   1/11/2009, 22:22

Djidane était l’un des premier a avoir di quelque chose plutôt inquiétant. Apparemment des membres de l’organisation encore était venu. Un homme avec un faux pas de doute Marluxia était passé mais pour quoi ?

Twilight: Voila, Néo, Chronos, Haru et Naminé vous pouvez déjà y aller. On vous y rejoindra de suite.

Ah...ee...d’accord.

Néo était le premier a partir pour la colline du couchant, quelle triste c’était pour tous et ses surement pour cela que le maire à demander que Laruxi accompagne Eiko qui venais d’arriver dans la journée en la compagnie de la sorcière blanche.
Laruxi par contre voyais sa comme une corvée ? Quoiqu’elle ait raison il y avait une belle vu mais ce n’était peut-être pas le bon moment ?
Puis elle parti dans le hall d’ailleurs Eiko décida quand même de la suivre et de ne pas venir avec le groupe à la colline. Mais apparemment se que Eiko avais dit avant de partir, avais « réveillé » Djidane qui avait des yeux comme des billes. Namine avait envi de rire, mais elle ne le fera pas.
Naxyld quand a lui est parti chercher Frederik un homme tes étrange et aussi mysterieux Namine ne connais rien de lui …même l’écoute de sa voix qu’elle a du entendre que très peux ou voir pas du tout.


-‘‘Si je récapitule… Il y a donc ce Xemnas, qui a battu Auron. Marluxia, qui est le numéro XI et le second de l’Organisation. Larxene, numéro XII ayant affronté une citoyenne. Xaldin, qui a retardé le Maire sur la place de la Gare. Et enfin, celui que j’ai moi-même affronté

Aie sa en faisait du monde attaqués mais surtout des membres de l’organisation qui etait venu « visité » la ville.
Haru lui parti dans le silence,étrange lui qui etait loin d’être silencieux et encore moin déprimant.
Namine etait sur le point de parti mais elle entendi qu’elle que chose qui la perturba un peu.


- Twilight ? Je sais que je suis avec toi, mais tu devrais profiter d’être seul avec Naminé pour parler un peu, bien que cet évènement soit tout récent pour toi…

Evénement ? Mais quoi ? Chronos parti aussitôt.

-Quesqui-se passe ? Je ne comprends pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://zero.kiryu.labrute.fr
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   2/11/2009, 20:43

Un peu a la fois tout le monde quittait les lieux, certain faisait ce que je leur avait demander, d'autre rejoignais la Colline. Tout se déroulais comme je le souhaitait.

A présent, j'écoutait attentivement, le sujet concernant le Membre que Djidane avait rencontrer dans le Manoir plus tot ... Ses membres ne reculeront donc devant rien pour trouver ce qu'il cherche ... Après explication, je reconnus aussitôt qu'il s'agissait de Saïx, le numéro VII de l'organisation, où souvent connus pour être le bras droit du Supérieur ... Ce maudit Saix, toujours au sombre pensée ... il était sans doute là pour effectuer des recherches dans mon Manoir ... Après avoir volé le Manoir Oblivion que j'avais caché, ils sont de nouveau de retour ... Mais je crois savoir pourquoi. Ils chercheraient sans doute le moyen de trouver plus d'information au sujet de la position du monde de la Cité du Crépuscule dans l'univers Gummy, car après les avoirs éjecter de la Ville ... Ils ont certainement perdues toutes données ... Et Saix était donc revenus en chercher ... Possible qu'il les trouvent ici mais ... il sera difficile pour eux de les avoirs ... A moins de ce fofilé à l'insus de tout. Cependant ils seront toujours berné par la création des capteurs confectionner pour les retrouvers facilement dans la Cité ... Tant qu'ils ne perce pas ce mystère, c'est tout bénéfique pour nous ...


- Très bien Djidane, je conclus donc qu'il s'agissait du 7ème Membres de la confrérie des XIII. Il se prénomme Saïx. Et est souvent le bras droit du Supérieur. Mais aussi, l'un des membres les plus redoutables après le Numéro I et XI.

Avant cela, Eiko me parlais d'elle et du faite, qu'elle aimerais après pouvoir aller faire un tour à cette Colline du Couchant, seulement juste avec moi ... Elle semblait fort rigolote cette petite fille. Mais bon, ... Djidane m'informa de pas mal de chose importante jusque là. Surtout après l'apparition de Marluxia même, qui prévenus Saix qu'il se trammais quelque chose de grave dans leur Manoir et leur Citadelle ... comme cela, ils ont prit la retraite pour rentrer bredouille pour des évènements autres que leurs plans actuels ? Celle de ce vanger donc de la Cité ... Qu'es-ce donc cette chose qui aurait envahis leur lieu ? Intriguante affaire ... Je vais devoir étudier cela de pret, et garder l'oeil ouvert sur la moindre chose ... Qui sait si il nous ramènerais ce genre de monstre dans notre Cité, ils sont capable de tout ! ...

- Tenons nous sur nos gardes ... Si l'organisation ont prévus de ce réunir, c'est que les prochains évènement risquerais d'être on ne peux plus grave et dangereux ... Il faudra être pret à ce battre ...

Suite après quoi, d'autre partirent, sans trop en redire ... Après Eiko, Laruxie, et Naxyld ainsi que Néo qui rejoignis le premier la Colline, Haru en fit de même ... Pendant ce temps Djidane m'informait un peu sur tout. Je lui fis signe alors de tête pour le remercier de tout ses renseignements.

- Merci beaucoup Djidane, tu peux rejoindre la Colline je vais te rejoindre sous peu avec Naminé et les autres restant ...

Naminé, oui, un sujet auquel Chronos avait fait mention avant de quitter les lieux de son Passage de Lumière ... Ce qui fut de même aussi par après pour Djidane qui se leva, alors qu'il était posé dos contre le mur et bras croisé ayant son air sérieux quand il s'agis de parler de chose sérieuse. Et fis un légé signe de la main, prenant soin de quitter la pièce en direction du Passage que j'avais ouvert ... Rejoignant alors Néo et Haru à la Colline ...

Salon Blanc => Djidane => Passage => Colline du Couchant

A présent la pièce était "vide", presque vide oui, Naxyld étant partis chercher Frederic dans la pièce d'à coté, ils ne tarderons certainement pas d'entrer mais cela me laisser un moment seul avec Naminé en question qui ... S'interrogea alors sur le pourquoi de ce qu'avait dis il y a peu Chronos avant de partir ... J'était sur le coup quelque peu géné face à elle ... elle ne devais sans doute se souvenir de rien elle non plus, a moins qu'elle me cachait cela depuis tout ce temps ... Elle est au courante ... de ce qui a dus se passé il semblerais maintenant il y a longtemps dans ce Manoir ... En compagnie de cet Unknown et de Roxas même ! ... Etrange, mais pourtant vrai ... Qu'on-t-ils fait tout les trois avec moi ??? Dans ce passé si étrange et ... ma fois me donnant des frissons énormes ... Comment allais-je pouvoir entamé la discussion ? Es-ce le moment ? Car si après elle m'avoue les choses, cela pourrait me perturbé voir même me changer complètement, et la situation ne serais pas bien choisis pour de tel éventualité ... Non ... Je crois que je vais attendre le moment propice ...

- Je ... heu ... Naminé, ... Nous en reparlerons plus tard ... rejoind les autres à la Colline ... Ce n'est peut être pas le moment pour moi de t'en parler ... tu comprendra en temps voulus je crois ... Vas. N'attend pas.

Je me releva alors du siège où j'était assis plus tot. Puis partis me diriger pret de la grande fenêtre donnant la vue sur le devant du Manoir. Dehors c'était très calme, pas une trace de Reflet, ni des XIII, ni d'autre créature malfaisante ... c'était très calme et appréciable aussi. J'aimerais tellement que cette situation reste tel qu'elle ... Que l'on nous fiches une bonne fois pour toute la paix dans ce monde ... Aucun citoyen n'as rien demander ... Pourquoi subissons nous de tel chose ? ... Serais-je ... Maudit ? ... Peut importe ... Je restait là, dos a Naminé, qui n'allais pas tarder à prendre le départ elle aussi vers le Passage... Elle restait calme, mais devait être songeuse à tout les coups sur le sujet ... Puis un pas après l'autre je l'entendis avancé vers le passage menant à la Colline ... Puis elle quitta la pièce, n'ayant redis aucun mot sur la situation, peut être en reparlerons nous plus tard ... qui sais ... Je restait à présent dans cette pièce ... Seul, dans mes songes et mes pensées ...

Salon Blanc => Naminé => Passage => Colline du Couchant

- " Si je résume donc ... l'organisation veux se vanger d'avoir été humilier de part l'ejection de leur forteresse ..., ils sont venus enlevé ici il y a peu une citoyenne que je ne connaissait pas, mais que, apparement l'Organisation et surtout Xemnas connaissaient très bien et semblait même surpris de la (Kairi) trouvée ... suite après quoi Auron se sacrifia pour la Cité ... J'ai rencontrer un nouveau citoyen très puissant niveau magie, dont je ferais de lui certainement un membre de l'équipe des Gardiens de la Cité du Crépuscule ... En compagnie de l'entraide que nous aurons de la part de Naxyld et Chronos. N'étant ni l'un ni l'autre gardien, ils seront sans aucun doute pret a aider la Cité en ce battant comme il se doit pour la protégé ... Nous nous sommes réunis, et à présent ... malgré les détails de ma propre existance dont j'ai fait dernièrement les frais ... à présent nous devons rendre hommage à Auron ... Après quoi je donnerais les nouvelles missions qui seront attribuer aux Gardiens ... Et après je m'occuperais du cas de Laruxie ... qui sera un élément de plus utile à la sauvegarde de la Cité ... Tout cela ... ... a cause des XIII. Nous devons nous débarasser d'eux absolument ! Et les exterminés le plus rapidement possible ... Il nous faudrais des éléments puissant pour cela ... Mais mes gardiens ont une puissance "juste limité" par rapport aux XIII qui eux sont extrêmement dangereux ... ce ne seras pas chose facile que de les détruires un à un ... Mais il le faudra tot ou tard ... "

Après mure pensée réfléchis avec patience, l'arrivés de Fred. et Naxyld se feras certainement ... Et avant de partir pour la Colline, je demanderais si Frederic C.Zelig, serait d'avis proprement dis, d'être parmis nous, et de ce ranger dans la cause d'aider les citoyens et la Cité du Crépuscule contre l'attaque iminente des XIII ... Espérons-le ... Que le choix de ce Musicien soit fait ! ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
An'Lian
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Nombre de messages : 139
Localisation : Là où rêves et réalité se rencontrent...
Emploi : Etudiante à plein temps T.T
Loisirs : ...
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   3/11/2009, 00:39

Manoir - Hall & Bibliothèque => Frederic C.Zelig => Salon Blanc

Frederic n’avait pas vérifié si le guerrier d’Eclypse l’avait suivi. Mais de toute façon, il jugeait que Naxyld était grand – et majeur, même que – et qu’il savait très bien se débrouiller tout seul, penser par lui-même, et prendre ses propres décisions, même si celles-ci consistaient à obéir aux ordres du Maire en quête de repentir pour avoir offensé un homme en peine. Non pas que le musicien reprochait au guerrier de vouloir se racheter après les paroles insensibles qu’il avait balancé au Maire sans vraiment prendre de gants sur la Place, mais peut-être fallait-il enseigner la notion de ‘juste milieu’ à l’homme qui était resté dans la Bibliothèque, puisque pour le moment, Frederic n’entendait aucun bruit de pas derrière lui. Les deux jeunes filles de l’escalier avaient fini par s’éloigner en direction de la Bibliothèque, C. Zelig n’entendant plus les voix des deux demoiselles, bien que leurs deux mélodies distinctes persistèrent dans ses oreilles, perceptibles uniquement par le magicien. Ce dernier ne se pressait pas d’ailleurs, posant la main sur la porte du Salon Blanc, qui devait se trouver là, selon quelques déductions pas très compliquées. De l’une des deux filles émanait un son semblable à celui émis par le Simili à la faux que Naxyld et lui avaient croisé sur la Place de la Gare. Certes, il n’était pas identique en tous point – loin de là d’ailleurs – mais un point affreusement commun existait entre les deux sonorités. Il manquait quelque chose, aussi bien chez la jeune fille aux cheveux violets que chez le membre de l’Organisation XIII. D’ailleurs, le musicien n’avait pas mis longtemps à comprendre que la cause de ce manque était l’absence de cœur chez le Simili à la faux, et ce point devait ainsi être commun à la jeune fille des escaliers. Doucement, le musicien poussa la porte du Salon Blanc, pensif. Son don ne pouvait pas le tromper, ou tout du moins, selon les rares traces écrites qui témoignaient de son existence dans les vieux bouquins. Et Frederic n’en doutait pas volontiers, au vu du prix qu’il avait payé pour acquérir une telle capacité. Cette jeune fille aux cheveux roses devait donc être elle aussi un être dépourvu de cœur, théoriquement incapable de ressentir les émotions. Pourtant, elle se rangeait d’une manière assez significative du côté de Twilight et de ses citoyens puisqu’elle côtoyait ces derniers sans montrer une envie de les trancher en rondelles ou d’en faire un quelconque barbecue. C. Zelig se glissa dans la pièce d’une blancheur immaculée, au centre de laquelle une table se trouvait.

La salle était éclairée grâce aux fenêtres qui s’ouvraient sur l’extérieur, à travers lesquelles on pouvait contempler un paysage baignée dans une éternelle lumière crépusculaire. Les jours, dans ce monde, devaient être à jamais figés. Et d’ailleurs, Frederic se demandait vaguement comment les gens faisaient pour repérer l’heure du lever et du coucher avec un soleil pareil. Peut-être qu’ils ne dormaient pas ? Enfin, là n’était pas la question principale du moment. Le regard couleur onyx du musicien se posa sur Twilight, qui contemplait l’extérieur du Manoir, visiblement plongé dans ses pensées. C. Zelig détailla de nouveau l’homme vêtu de blanc, qui lui tournait le dos. La responsabilité d’une Cité menacée reposant sur les épaules d’un seul homme… Un homme qui paraissait être, à première vue, un homme comme un autre. Son apparence physique était certes quelque peu particulière – ceci dit, Frederic était très mal placé sur ce point pour en parler – avec ses cheveux argentés et sa blouse blanche, mais il n’en restait pas moins un homme, un être humain, contrairement aux Similis qu’il combattait. Cependant, le fait que le Maire soit un humain n’allait pas jusqu’à faire adhérer Frederic à sa cause sans qu’il ne se pose quelques questions. Enfin, cela restait un autre argument, bien que minime, dans le débat interne qui se déroulait dans l’esprit du musicien – même si, en soi, l’un des partis était sur le point de remporter victoire. Le musicien s’avança d’un pas, se doutant que l’homme aux cheveux argentés avait remarqué son entrée dans la salle. Dans le cas contraire, il ne voyait pas vraiment comment signaler sa présence, puisqu’il était dorénavant trop tard pour frapper à la porte. Bref, de toute façon, ce n’était une question vraiment existentielle, puisque de toute façon, le Maire devait aussi se douter qu’il verrait à un moment ou à un autre le musicien débarquer dans le Salon vu qu’il avait envoyé Naxyld le chercher.

Le regard onyx de C. Zelig se promena sur la pièce, d’une blancheur qui contrastait avec le reste du Manoir, construit dans des tons de couleurs marrons et beiges. C’en était à se demander quel était l’architecte d’intérieur qui avait fait bâtir ce Manoir, et selon quelles instructions. Enfin, en ce moment, l’esthétique n’était peut-être pas non plus ce qu’il y avait de plus important à débattre. S’ouvrait dans un coin de la salle un passage violet différent de celui qui avait amené le musicien dans ce monde au crépuscule éternel. Malgré cela, il n’eut aucun mal à deviner que celui-ci avait dû être créé par un des citoyens ou par le Maire lui-même, puisque celui-ci ne semblait pas s’en inquiéter. En fait, peut-être même que ce passage avait été utilisé par les autres citoyens qui étaient en réunion dans ce Salon puisque l’homme au regard d’onyx n’en avait croisé aucun – exceptées les deux jeunes filles – en montant vers la salle, occupée par deux seules présences : la sienne et celle de Twilight. Les autres ne s’étaient sûrement pas jetés par le fenêtre… Quoique, il y avait de quoi, au vu de ce qu’il se passait dans ce monde aux apparences paisibles trompeuses. Mais bon, les citoyens de confiance de Twilight devaient être un minimum équilibré, sinon il y avait de quoi s’inquiéter réellement. Sans un bruit, le magicien invoqua sa baguette qui se matérialisa dans un petit halo de lumière blanche, sans faire un bruit. Certainement que Twilight aurait quelques propos à lui communiquer, et peut-être attendrait-il une ou des réponses. Et pour le moment, sa baguette était le seul moyen qu’il avait à sa disposition pour le faire, comme il l’avait précédemment fait après l’utilisation de sa magie. L’acte avait été fait discrètement, l’homme n’ayant même pas bougé la main ou le bras pour le faire. L’instrument était pointé vers le sol, le bras du musicien le long de son corps. Loin de lui l’intention de faire croire au Maire qu’il y avait un problème majeur – et il n’avait pas pour désir immédiat d’étriper son futur interlocuteur.

Patient, il attendit que l’homme aux cheveux argentés prenne la parole, ou qu’il lui fasse un signe. De toute façon, c’était la seule chose qu’il pouvait faire, si l’on excluait la possibilité qu’il fonce dans le passage sans trop réfléchir ou qu’il rebrousse chemin, ce qui, de toute façon, n’avait aucune utilité.
Revenir en haut Aller en bas
http://metalia-rpg.forum-actif.net
Xemnas
Le Supérieur
Le Supérieur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 796
Age : 24
Localisation : ...
Emploi : ...
Loisirs : ...
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   4/11/2009, 21:06

Manoir - Hall – Bibliothèque => Naxyld => Salon Blanc

Difficile d'être dans la peau d'une personne qui se trouve dans un nouveau monde. Oui, Naxyld a bien changer, une nouvelle personne. Est-ce ce monde qui fait cette impression, ce changement ? Pourtant, il le sait, il est tout aussi mauvais. Devant les gens, il peut être différent mais pas au point de devenir amis. Il a choisi d'être Gardien dans son Monde uniquement pour proteger son peuple. Apparemment, le Maire fait la même chose, il protège la Cité. Comme cet homme, mort au combat. Un Gardien en moins, la Cité en dépend. Dans le Monde D'Eclypse, un Gardien mort, c'est un quart de la population en danger de mort. Il vaudrait mieux qu'ici, ce ne soit pas la même chose, sinon, ce serait difficile. Mais le Maire doit avoir pris de bonnes décision. Il doit tout de même avoir plus de Gardien que Auron. Surement...
Il en reprendra un, c'est sur, mais un Garien n'est aps égal a un autre. Il est difficile de voir les potentiels de chacun.
Frederic est bien dans ce rôle. Sa magie et tout le reste, le Musicien serait parfait. Naxyld ne sait pas s'il vaut Auron mais il serait possible d'envisager cette possibilité.
Pourquoi lui ? Parce que le Guerrier n'assumerais pas ce rôle dans ce monde. Si la faute est présente, on ne sait pas ce qui peut arriver. Rien du tout comme la Mort de la personne qui a échouer dans le but de proteger les habitants de la Cité. Donc, la réponse est non, sauf si c'est un cas d'extreme urgence, qu'il doit absolument en avoir besoin et qu'il faut proteger la Cité a tout pris, comme il l'as fait pour Frederic mais cette fois-ci il faudra le faire pour tous. Qu'il soit un Gardien ou pas, le but est le même : Faire tout le nécessaire pour poteger la Cité de l'Organisation et de ses attaques.
Le Guerrier avait donc pousser la porte de cette salle blanche et avait devant lui le Maire et Frederic. Une impression de déjà vu. Oui, celle du silence regnant dans la salle. Naxyld ne voulait pas dire quoi que se soit, perturber l'un d'entre nous ne serait aps respectueux pour le Gardien, il attendait juste l'ordre de se rendre a la Colline. Après, si le Maire avait d'autres propos, qu'il le dise ce qu'il veut nous faire savoir.
Après l'aller a la Colline du Couchant, Naxyld avait prevu de faire carrière seul, d'aller a la Cité seul pour surveiller la zone. Bien sur, le Maire pourra le lui dire si c'est le cas ou autres choses. Naxyld acceptera quoi que se soit. Il attendait juste meintenant, que le Maie donne un signe au Guerrier et au Muscien pour partir a la Colline...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.khisland.info
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   11/11/2009, 00:02

Cela semblait ce passé comme je l'imaginais finalement ... Frédéric C.Zelig rejoint la pièce aussitôt mes pensées terminées. Suite à quoi, Naxyld entra à son tour dans le Salon Blanc. Et moi qui était toujours dos à eux. Ayant mon regard fixant un point perdu au loin, mes yeux écarquiller de manière à ce que j'ai un air rêveur ... Cela changea après leurs entré. Mon regard se baissa un peu vers le sol. Essayant de trouver mes mots. De trouver les mots corrects pour énoncer ce que j'aurais à dire à ses valeurieux guerrier. Autant l'un que l'autre, ils sont deux grands citoyens. Comme toujours. Ce monde rapport décidément beaucoup de personnes compétentes, et pleine de talent. C'est vraiment étrange que cela arrive. Je n'y peut rien ... Je ne saurais expliquer cette évènement. Mais les Ténèbres aflux toujours dans certain monde dans cette espace ... Et les dévores. Faisant alors de ses citoyens, des rescapés de leur monde. Parfois c'est différent pour certain. Dont leur monde existe toujours, mais que leur corps c'est vue projeter ici même. Comme si ... ce fus le cas pour Auron, qui son monde, si je m'en souviens bien, était Spira. Et qu'il était toujours en bonne état. Pourquoi donc est-il apparut ici ? Es-ce parsqu'il était un esprit revenant de l'au-delà ? ... Je ne saurais y répondre ... Mais il a fait ce qu'il croyait devoir faire. Et nous as beaucoup aider malgrer tout ses évènements ...

Je me reperdais de nouveau à travers mes pensées. Alors qu'un silence pesant se créait dans cet pièce. Je me remis à l'esprit l'arriver des deux personnes. Puis me concentra sur le pourquoi de sa venus.

Si je voulais qu'il vienne. C'était simplement pour confirmer un choix. Qu'il devait encore faire... Ce choix sera primordial, autant pour lui que pour nous. Car l'un pourrait faire de lui notre ennemie, et l'autre rendrais nos troupes encores plus puissante que nous le sommes déjà. Malgrez un manque d'aide niveau force. Nous nous soutenons quand même.

Toujour dos à Frederic et Naxyld. Mes paupières se refermèrent pour laissait mon souffle reprendre une bouffée, et finalement en expirant, sortir les mots juste, qui devait être dis.


- As-tu fait le choix ? ... Sais-tu pour qui tu veux te battre ? Ou bien ne serais-ce que ... aider cette Cité pour le bien de tous. Car qui sais combien de temps tu resteras dans ce monde cher ami. Seul ton propre destin y répondra. Car nul ne sais pourquoi il est ici. Ni ce qu'il dois faire. Seul le destin lui montre le chemin et la voix qu'il doit suivre. Tel est le but de chaque citoyens arrivant dans ce monde ... Hélas, certain son parfois malfaisant. Et veulent que le mal. Ayant sans doute un coeur remplis de Ténèbres ... D'autre n'ont que la Lumière en eux. Et savent de quoi s'en retourner. Si je t'es fait venir. C'est pour connaitre ton avis. Sur ce que tu faire à l'avenir. Si tu soutiens notre cause. Tu pourras peut être à l'avenir vivre paisiblement dans ce monde. Si c'est là ton destin. Maintenant, je ne veux influencé en rien tes choix. Ni t'obliger de faire quoi que ce soit. J'essaye juste de te faire comprendre les choses qui ce trame dans ce Monde. Et dont on fait les frais depuis déjà longtemps maintenant ... J'ai hélas perdus quelqu'un qui m'était chère. Quelqu'un de si puissant. De si courageux. Rien ne lui obligeais d'aider ce monde. Hors sa facon d'être et d'agir voulais qu'il soit Gardien de la Cité du Crépuscule. Ce pourquoi je vais mémorer son existance. Car même si il était un être venant de l'au-delà. Il était pour nous quelqu'un de bien réel.

Sur un ton plus calme je terminer ce petit dialecte. Suite à quoi, je plongea dans ma poche doucement une main, pour ensuite en ressortir le Capteur, ... Celui qu'Auron perdus après sa mort, sans que les XIII n'en s'aperçoise. Je l'es récupérer et l'es garder depuis tout ce temps ... Il en revenais à quelqu'un d'autre à présent. Et je voulais que se soit ce Musicien qu'il le possède et qu'il en fait ce qu'il doit. Ayant sortis le Capteur de Simili, ma main replongea de nouveau dans ma poche. Cette fois j'en sortis dehors le Badge que portait Auron. Celui du tout premier Gardien que j'ai confectionner. Ses deux objets reviendrais dorénavant au nouveau Gardien. Si celui-ci en déciderais de se sort. Autrement, il resterais un simple citoyen pouvant tout de même nous aider si il le désire. Mais recevoir ce badge et ce Capteur, voudrais signifier qu'il aura toute confiance entre nous, et qu'il devras s'attarder sur quelque mission importante pour la Cité du Crépuscule. Surtout celle de s'occuper de l'Organisation XIII. Et de les éliminers une fois pour toute.

Je me retourna alors avec les deux objets en main. Je pouvais voir Frederic, ainsi que Naxyld, m'écoutant autant l'un que l'autre. Le musicien plongeais son regard sur moi. Alors que le Guerrier à côté était le regard plongé sur le sol du Salon Blanc. Peut être écoutait-il sans pour autant détourné son regard vers les nôtres ... Peu importe ...

Je m'avança alors vers la longue table blanche, garnis au centre d'un simple bouquet de fleur. Et possédant quelques documents ou papier éparpiller dessus. Puis j'y déposa doucement le Capteur, ainsi que le Badge. Puis releva mon regard vers celui de Frederic.


- Je ne vous obliges en rien, de rejoindre la Colline du Couchant. Cependant, c'est toujours un honneur que d'avoir un musicien parmis nous pour cette "sérémonie" ... Nous seront heureux que vous vous joignez à nous. Cependant mon offre ne s'arrête pas là ... Et si le coeur t'en dis Frederic, je serais de plus honoré d'avoir votre accord pour que vous devenez Gardien de la Cité du Crépuscule. Prenant soin de reprendre les affaires d'Auron. Et de t'en occuper. Aussi bien qu'Auron l'aurais fait ... C'est une décision dont je te laisse le choix libre de faire ce qui te semble correcte et bon. A présent veuiller m'excuser. Je vais rejoindre les autres à la Colline. Si vous désirez me rejoindre. Vous pouvez. Je laisserais le passage ouvert. Merci beaucoup de vous êtres déplacez pour venir m'écouter. J'espère que votre décision et vos choix serons les meilleurs que vous puissiez faire. Te concernant Naxyld, ton aide ne seras d'aucun refus. Chronos n'étant pas un Gardien, il ce dévoue corps et ames pour ce battre aussi pour aider la Cité. Je lui dois beaucoup. Ce seras le même point de vue sur toi Naxyld. Voilà tout. Je vous laisse.

Je laissa toutes ces paroles ici même. Entre ses quatres murs. Et dans la mémoire de Frederic C.Zelig. Ainsi que celle de Naxyld. J'espérait que mes mots les auront convaincus. Et qu'ils se joindrons pour la bonne cause. J'espérait tout simplement que Frederic soit parmis nous au sein des Gardiens de la Cité. Son aide de magie musicienne nous seras très bénéfiques. J'espère qu'il en saura faire bonne usage. Et qu'il y arrivera.

Je me retourna alors vers le coin de la pièce. Dans le fond de celle-ci visant précisément le Passage que j'avais crées. Il était spécial. Et ne ressembler en aucun cas au Vortex que l'Organisation épuisait, les menants ainsi dans des couloirs de Ténèbres. Non moi, c'était une sorte de passage avec l'aide des Ténèbres, qui nous téléportais plutot d'un endroit vers un autre. Mais n'était pas maléfique pour nous et notre subconscient. Ni notre coeur. J'avais toujours eu ce pouvoir de me déplacer ainsi grâce à cette armure que je possède ... A présent je marchais en direction de ce passage. Puis m'éclipsa à mon tour vers la Colline du Couchant. Prêt alors à faire un dernier adieu à Auron ...


Salon Blanc => Twilight => Passage => Colline du Couchant

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
An'Lian
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Nombre de messages : 139
Localisation : Là où rêves et réalité se rencontrent...
Emploi : Etudiante à plein temps T.T
Loisirs : ...
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   12/11/2009, 22:46

Le silence persista pendant quelques minutes encore, le Maire tournant le dos à Frederic. Ce dernier posa brièvement son regard onyx sur Naxyld, qui, finalement, l’avait suivi, avec un peu de retard, retard insignifiant. Le guerrier originaire d’Eclypse n’avait pas ouvert la bouche lorsqu’il était entré dans la salle, faisant perdurer le silence qui s’était installé entre le musicien et Twilight, l’un et l’autre plongés dans leurs pensées respectives. Frederic avait fini par laisser de côté les questions qui le taraudaient depuis un moment pour faire abstraction de tout, excepté de la musique, émanant du guerrier, présent à son côté, et du Maire, face à la fenêtre. Les deux mélodies des hommes se distinguaient clairement dans l’esprit de C. Zelig, qui, pour une fois, ne chercha pas analyser ce qu’il entendait, mais seulement à en profiter, se permettant quelques instants de relâchement. Rester focalisé vingt quatre heures sur vingt quatre sur un problème trop compliqué et sans solution convenable pour tous finissait pas griller les neurones, et s’aérer l’esprit avec de la musique était ce qui faisait l’un des plus grands biens à l’esprit du magicien, qui essayait, en général, de faire abstraction de toutes ces sonorités provenant des différents êtres qui l’entouraient. Il ferma les yeux pendant quelques instants, se focalisant uniquement sur ce que son ouïe magique faisait parvenir à son esprit. Puis il reprit conscience de la réalité qui l’entourait, ouvrant lentement les yeux, lorsque Twilight brisa le doux silence qui s’était installé dans la pièce. Les mélodies furent reléguées au second plan dans l’esprit de Frederic, qui reporta toute son attention sur les propos de l’homme aux cheveux d’argent.

Les mots sortant de la bouche de l’homme vêtu de blanc surprirent le musicien, qui ne s’attendait pas à ce que quelqu’un mette au jour les questions que le musicien ne s’était formulées qu’en son for intérieur. Ni Naxyld, ni Twilight n’avaient entendu de manière explicite les doutes et les dilemmes qui s’étaient présentés au musicien, qui avait occupé son esprit depuis qu’il avait découvert le conflit qui animait ce monde au crépuscule éternel. Le regard onyx de Frederic se posa sur le dos de cet homme en blanc, dont le regard était toujours attiré par la fenêtre, par ce qui se trouvait au-delà ou par ce qui occupait immatériellement son esprit, et l’estime que le magicien avait de cet homme s’en trouva bien augmentée. Twilight était plus malin que ce qu’il avait laissé paraître lors de sa première rencontre avec le musicien, qui s’était retrouvé dès lors face à un homme accablé par la perte d’un être cher. Cet homme même, qui était après tout un savant, avait un raisonnement beaucoup plus poussé que C. Zelig ne l’aurait cru. Le Maire savait sûrement que chaque individu arrivant accidentellement dans sa Cité devait se poser intérieurement les mêmes questions que ses prédécesseurs, plus ou moins implicitement. Et il savait aussi où se situait le cœur de Frederic, qui avait aidé par pitié un homme dans le besoin, mais aussi par altruisme, puisque ce trait faisait partie de sa personne même. Ce trait même qui le poussait à chercher une solution au conflit qui conviendrait à la fois aux Similis et aux citoyens. Mais il en était arrivé à un point où il avait dû admettre que ce genre de chose n’était qu’une utopie. Le musicien savait que son propre cœur n’était ni Lumière ni Ténèbres, puisque bien que dévoué à autrui, il avait cédé une fois aux Ténèbres pour mieux aider ses proches dans le besoin. Il ne pouvait ni s’identifier au sombre individu recherchant le mal, ni au saint homme de lumière qui aidait les autres et nom de la justice. Pourtant, il semblait qu’il se rapprochait plus du second que du premier.

Frederic avait cru savoir. Savoir la raison pour laquelle il avait fini son errance à travers les Ténèbres en arrivant en ce monde crépusculaire. Il avait pensé qu’une seconde chance lui était accordée, une seconde chance pour lui pour se reconstruire une vie loin de toutes ces choses qui avaient compté à ses yeux, et auxquelles il avait tourné délibérément le dos. Mais au nom de quoi ? Pourquoi avait-on décidé que son errance dans les Ténèbres avait été d’une durée suffisante, et qu’une quelconque ardeur de sa part devait être récompensée ? Ceci, il l’ignorait, tout comme le Maire ignorait les raisons pour lesquelles la Cité du Crépuscule était devenue un carrefour entre les mondes, un carrefour sans qu’il n’y ait toutefois de possibilité de retour, ou d’avancement. Ce monde en lui-même se devait d’avoir une finalité, au nom de cette spécificité d’où résultait une si grande diversité chez les personnes y débarquant. Et lui, Frederic, n’était qu’une poussière, qu’un atome de cette finalité. Qu’il le veuille ou non, il était impliqué dans l’histoire de ce monde, et il n’avait aucune possibilité de s’en défaire, si ce n’était que choisir la mort, ou la passivité. Mais il était encore trop attaché à la vie pour prendre la première décision, et incapable de laisser se dérouler le conflit sous ses yeux sans intervenir pour choisir la seconde possibilité. Le Maire acheva ses propos sur le sujet de celui qu’il avait justement perdu dans ce conflit destructeur, qui était trop avancé pour se terminer autrement que par la mort de l’un des deux partis engagés, à moins qu’autre chose ne survienne et ne les menace tous les deux. Mais si une telle chose était nécessaire pour unir les deux camps, Frederic se sentait parfaitement incapable de jouer un tel rôle. La seule chose qu’il pouvait faire était de se ranger aux côtés de ceux qu’il considérait comme ‘justes’, comme l’avait sûrement fait le défunt Gardien Auron. Twilight sortit alors deux objets de ses poches, l’un étant quelque chose ressemblant à une machine, l’autre étant un badge, et il se retourna, faisant face aux deux hommes silencieux. Le musicien plongea son regard sombre dans celui du Maire, ce dernier faisant face pour la première fois à Frederic depuis qu’ils s’étaient quittés dans la Salle de Contrôle. Il posa les deux objets qu’il avait sortis sur la table, avec douceur, puis reprit la parole, de face cette fois-ci.

Une cérémonie… Frederic posa son regard sur les deux objets posés sur la table par Twilight, dernières traces du défunt guerrier Auron. Traces que Twilight souhaitait confier au musicien, pour il ne savait quelle raison. Ce n’était pas comme si il connaissait le Maire de la Cité depuis des lustres… Il n’avait fait que le soigner, comme il avait soigné Naxyld ou d’autres personnes de son propre monde, et pourtant, aucun n’était allé jusqu’à faire preuve d’une telle confiance pour un tel geste. Pourtant, il était indéniable que le vœu formulé par Twilight était sincère, et Frederic ne pouvait pas y rester insensible. L’homme aux cheveux argentés s’éclipsa par la suite en utilisant le passage dont il était apparemment le créateur, laissant derrière lui le silence, et deux hommes face à un choix. C. Zelig s’avança vers la table blanche, sans quitter les deux objets des yeux. Ses doigts effleurèrent la machine, qui semblait être un capteur, sans pour autant qu’il ne le prenne dans sa main. La raison pour laquelle Twilight avait porté son choix sur lui, et non sur un autre… Etait-ce réellement indispensable ? Ce qu’il y avait le plus beau dans le cœur d’un homme, c’était les sentiments purs et inexpliqués, inexplicables. Chercher à percer ce genre de mystère n’apportait rien. Peut-être mieux valait-il les laisser tels qu’ils étaient, sans jamais chercher à les disséquer. Ses doigts se refermèrent ensuite sur le badge, qui était sûrement un signe distinctif des Gardiens de la Cité, voués à protéger cette dernière. Le prenant délicatement entre le pouce et l’index, il le porta à sa hauteur, examinant l’objet, qui, en fait, n’avait rien de particulier. A première vue. Curieusement, le badge semblait émettre un son très ténu et discret, un son qui ne devait être perçu que par Frederic. Ce dernier chercha dans sa mémoire où est-ce qu’il avait bien pu entendre cette sonorité qui ne lui était pas étrangère… Courage, loyauté. Protection, altruisme. Détermination, engagement. Le musicien referma ses doigts sur l’objet, et la musique cessa, pour disparaître à tout jamais. Sa baguette disparut de sa main droite aussi magiquement qu’elle était apparue et il se saisit de nouveau du capteur, qu’il rangea soigneusement dans l’une de ses poches après avoir jeté un bref regard à l’engin. Le badge trouva quant à lui sa place à la place de la broche en or qu’il arborait à gauche de sa veste, et qu’il rangea dans sa poche.

Son regard se posa brièvement sur Naxyld, faisant passer un message silencieux au guerrier. Il avait pris sa décision, et il ignorait si c’était la bonne. Mais au moins, il ne resterait plus à assister aux évènements sans réagir. Il ferait ce que lui dictait son cœur. De quel droit les Similis présumaient de la vie des autres en invoquant leur absence de cœur ? Le musicien se tourna vers le passage et s’y engouffra sans crainte, prêt à rendre hommage à celui à qui appartenait ce merveilleux son qu’il venait d’entendre pour la dernière fois.


Manoir - Salon Blanc => Frederic C. Zelig => Passage => Cité du Couchant - Colline du Couchant
Revenir en haut Aller en bas
http://metalia-rpg.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: :: III - Salon blanc ::   

Revenir en haut Aller en bas
 
:: III - Salon blanc ::
Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight Town :: RPG(s) Secondaire(s) :: RPF - La Cité du Crépuscule - Saison 2 ~ "Vérités" :: 

 :: 
- Entrez -
 :: Le Manoir Abandonné
-
Sauter vers: