Twilight Town
Salutation à toi nouveau venu !

En cette année 2014, nous t'accueillons à bras ouvert !
Viens t'inscrire, et rejoints l'équipe de la Cité du Crépuscule toujours de bonne humeur et pleine de surprise !

A bientôt peut être pour partager les aventures de Sora et Cie ! Smile

Cordialement, Twilight et l'équipe administrative de Twilight Town !

Twilight Town


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

.:. Mes Partenariats .:.                      


Partagez | 
 

 :: II - Hall - Bibliothèque ::

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Nobody
Lvl 10
Lvl 10
avatar

Nombre de messages : 175
Localisation : ...
Emploi : Numéro VII du XIIIeme Ordre
Loisirs : Chercher son coeur, embêter les gens
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   6/6/2009, 23:48

Un rire… un petit rire de rien du tout qui ne fit ni chaud ni froid au Simili aux cheveux bleus. Ce jeune homme se moquait de lui, il en était persuadé, puisque ses propos, pour quelqu’un qui avait déjà fait face à ce genre de discours, avaient clairement pour but de semer le doute dans l’esprit de son interlocuteur, de lui faire abandonner cette confiance que ceux qui se déclaraient justes possédaient trop souvent, et qui pouvait être ramenée à de l’arrogance. Que ces êtres pourvus de cœur pouvaient être désespérants parfois… Même s’il avait deviné juste à propos du but de Saïx, il n’avait pas compris que même si les paroles du Devin Lunaire avaient un but précis, celles-ci étaient vraies, et étaient, en quelque sorte, sincères, même si la sincérité n’était pas quelque chose que l’on pouvait attendre de quelqu’un comme Saïx. En dépit des apparences, celui-ci avait fait part de ses véritables pensées au jeune homme blond, et n’avait pas prononcé un discours ayant pour seul but de semer le doute dans la pensée de son interlocuteur tout en trahissant la sienne… Non, il voulait sincèrement savoir la raison pour laquelle tant de personnes étrangères à ce monde s’obstinaient à le protéger, et non protéger leur propre vie… L’être humain était un être égoïste après tout, non ? La seule raison pour laquelle ils étaient susceptibles de protéger les autres était pour se donner bonne conscience… Cette question était aussi sincère que la pensée de Saïx à propos de ce jeune homme blond, que la réelle justice, soi-disant, serait de le renvoyer dans son monde… Mais après tout, il s’en fichait un peu, car cela faisait encore un cœur supplémentaire pour leur Kingdom Hearts… C’était certes très ambiguë, mais propre au Devin Lunaire, qui, au fond, était un être d’un égoïsme extrême, ce dont il était parfaitement conscient… Mais que pouvait-il y changer ? Cette obsession, cette seule chose qu’il ressentait à présent était cette obsession pour son cœur disparu, qui l’obnibulait plus que tout, et qui l’empêchait de vivre comme aurait vécu n’importe quel être de n’importe quel monde…

Le Simili vêtu de noir s’avança d’un pas en direction du jeune homme blond armé de ses deux dagues rassemblées en une seule arme, ne montrant toujours aucun signe d’hostilité à son égard. Quel intérêt de combattre ? Saïx ne combattait pas pour l’unique intérêt de se battre, puisque ressentir du plaisir à ce genre d’opposition ne serait qu’illusoire… Ici, il avait besoin d’information, aucun intérêt donc de tuer quelqu’un pour le tuer… Quand on lui confiait une mission, le Numéro VII jugeait qu’il devait s’en acquitter, dusse-t-il ne pas montrer les armes devant ses ennemis. De plus, ne pas le faire possédait un léger avantage, celui de ne rien révéler de lui… Certes, sa carrure pouvait parler pour lui, mais celui qui lui faisait face ne se doutait pas que le Devin Lunaire pouvait faire appel au… pouvoir de la Lune – logique. Ce dernier pouvait le faire entrer dans un état dans lequel sa puissance et sa vitesse seraient décuplées, et il pourrait donc rivaliser avec un adversaire rapide comme semblait l’être le jeune homme blond qui lui faisait face, mais là encore, aucun intérêt. Aucune raison de dévoiler ses atouts alors qu’il n’était pas en mission spécifiquement assignée pour qu’il tue un ou plusieurs citoyens. Certes encore, le Maire connaissait un grand nombre de chose à propos des techniques de combat utilisées par les membres du XIIIeme Ordre, et peut-être dévoilerait-il par la suite à ce citoyen ce dont le Devin Lunaire était capable de faire… enfin, seulement si Twilight était capable d’identifier le Numéro VII d’après une description qui serait plutôt vague… - quoique, le caractère du Simili aux cheveux bleus était assez caractéristique. Par ailleurs, Saïx possédait une autre arme, et cette arme n’était nulle autre que la parole.

Cependant, il semblait que le jeune homme blond armé de ses deux dagues n’était pas tombé de la dernière pluie puisqu’il semblait avoir l’esprit assez fin pour pouvoir remettre en doute les propos du Devin Lunaire, au lieu de foncer dans le tas comme tant d’autres l’auraient fait. D’autant plus que ce citoyen semblait avoir un minimum de culture… Il montait légèrement – très légèrement – dans l’estime de Saïx. Il n’empêchait que le jeune homme blond, pour Saïx restait dans une incroyable naïveté, possédant une manière de penser que seuls ceux dont l’optimisme est aberrant possèdent. Il était autant aveugle devant les Similis que ces derniers pouvaient l’être devant les humains… Le Devin Lunaire s’avança encore d’un pas. La parole était son arme. Mais aussi sa pensée.


- La justice, en dépit de mon absence de cœur, je peux la juger, car le sens de la justice ne dépend pas uniquement du ressenti… mais de la pensée. Ne serais-tu pas l’aveugle qui joue avec les couleurs ? Qui juge de ce qui le dépasse ? Tu ne sais pas ce que nous, Similis, sommes vraiment, ce que nous pensons vraiment, ce que nous voulons vraiment. Tu ignores tout de nous. Je cherche mon profit, dis-tu, mais que puis-je chercher dans cette vie de non-existence ? La mort ? Non. Pourquoi non ? Peux-tu réellement en juger ? Tout comme je ne peux juger, ou plutôt entièrement comprendre, ta prise de position… Mais quand nous n’avons plus de cœur, que les seuls sentiments qui nous reviennent à l’esprit sont ceux fades et flous du lointain passé, et que la seule chose qui nous obsède est notre cœur perdu, que pouvons-nous faire ? Sache que la notion de justice est subjective, et que pour nous, la seule justice qui existe serait de nous rendre nos cœurs perdus.

A ce moment-là, une autre personne fit son apparition dans le Hall du Manoir. Son pas qui pouvaient être jugé comme rapide avait interpellé le Simili dont la capuche dissimulait encore et toujours le visage. Il tourna la tête vers l’entrée, posant son regard ambré sur le nouveau venu… Un gêneur. Saïx se serait bien passé de la présence d’un citoyen supplémentaire, puisqu’il était bien parti pour parlementer encore un peu plus avec le jeune homme aux cheveux blonds. Le nouveau venu était un homme entièrement vêtu de noir – ou presque – dont les cheveux courts étaient noirs. Il ne semblait pas posséder d’arme apparente, bien que cela ne signifiait pas qu’il n’en utilise pas, puisqu’il pouvait très bien l’avoir dissimulée, ou avoir la capacité de la matérialiser, comme le faisaient les membres du XIIIeme Ordre ou les Porteurs de Keyblade. En tout cas, le Devin Lunaire se doutait bien que ce nouvel arrivant n’était pas là pour faire de la figuration, puisqu’effectivement, il ne tarda pas à informer le jeune homme blond de la requête que Twilight avait formulée à l’égard du citoyen aux cheveux noirs. Et cela confirma les doutes de Saïx : Twilight savait que le Numéro VII du XIIIeme Ordre s’était introduit dans le Manoir, et ce par il ne savait quel dispositif, ce qui devenait légèrement inquiétant – même si en son for intérieur, Saïx ne pouvait être inquiet. Soit le Maire avait installé un dispositif de sécurité dans son Manoir, soit c’était autre chose… En tout cas, le Simili aux cheveux bleus devrait informer Xemnas à propos de cela…

- Twilight, Twilight, toujours Twilight... N’avez vous aucune considération pour ceux qui ont perdu leur cœur ? Qui sont les plus à plaindre ? Enfin, vous me traiterez d’égoïste… Jeune homme, de quel monde viens-tu, afin que je puisse au moins savoir quelque chose de toi, que je puisse, dans le meilleur des cas, te renvoyer dans ton monde…
Revenir en haut Aller en bas
http://alfera.forumactif.com
Haru
Lvl 42
Lvl 42
avatar

Masculin
Nombre de messages : 950
Age : 26
Localisation : Ile garage
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jouer aux jeux vidéos et surtout à Kingdom Hearts et Guild Wars.
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   12/6/2009, 20:26

Salle de Contrôle => Naminé et Haru => Hall-Bibliothèque

Je sortis de la salle de contrôle au côté de Naminé et à mon arrivé, l'immense Hall-Bibliothèque du Manoir faisait place à Djidane, Néo ainsi qu'à un membre de l'Organisation XIII (Saïx) se trouvant sur la balustrade. La première chose qui me vint à l'esprit c'était de protéger Naminé et je la fis s'arrêter en mettant mon bras devant elle. J'observai le groupe de personne je passa a coté de Néo qui se trouvait pas loin des escaliers qui menais à l'étage et me rapprocha de Djidane en montant les escaliers.

-Ah cher ami comment vas-tu? Je vois que tu es en compagnie d'un membre de l'Organisation XIII? Interessant, mais fait attention à toi, les membres de l'Organisation sont coriaces, héhé.

Afin de donner le capteur à Djidane, je partis dans un délire pour baisser l'attention du membre de Saïx et je continuai à monter les escaliers en énonçant mes répliques improvisées mais qui paraissait tellement spontaner que personne n'aura pu savoir que ce n'était que de l'improvisation et non ma vraie "nature" si je puis dire.

-Bonjour Monsieur le membre de l'Organisation XIII, on m'a souvent parlé de vous. J'espere que vous êtes prets à combattre ses robustes...dis-je en montrant Néo...et vifs citoyens... dis-je en me mettant derrière Djidane et en lui glissant le capteur dans une de ses poches arrières, sans que Saïx ne s'en aperçoive et ce fut le cas. Quel comédien étais-je! Je continuai mon jeu de scène, comme si cela était normal de ma part... Et n'oubliez chers combattants, ne dévoilez pas toutes vos attaques à votre adversaire car il pourrait vous les retourner contre vous. Je vous souhaite un bon combat! Oh mais que vois-je, un ange tombé du ciel, déclarai-je en prenant la main de Naminé et en lui faisant un petit clin do'eil invisible aux yeux des autres personnes ici présente. Je vous demanderai de bien vouloir me suivre, gente demoiselle.

Et je lui pris la main et parti en direction de l'extérieur.

-A bientot, fidèles combattants et que le meilleur gagne!

Hall-Bibliothèque=>Naminé et Haru => Grille d'entrée => Bois
Revenir en haut Aller en bas
http://sorakh1.skyrock.com/
Luffy
Lvl 36
Lvl 36
avatar

Masculin
Nombre de messages : 812
Age : 29
Localisation : Chez lui
Emploi : En recherche d'emploi
Loisirs : Jouer à la PS3, à la PSP, lire les mangas de One Piece, Fairy Tail,Bleach et Naruto, aller sur internet, regarder la TV
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   13/6/2009, 01:49

Néo s'approcha de Saïx sans prendre en compte des blagues de Haru. Il voyait aussi Naminé qui s'en allait.

- "Naminé. Que vas-tu faire ? Où vas-tu ?"

Néo se mit à s'inquiéter. Ensuite il se mit à parler à Saïx tout en le provoquant.

- Alors qu'est ce que tu fais ici membre de l'organisation 13 ? Je te laisserais pas faire des dégâts dans le manoir.

Néo avec sa main droite provoque Saïx.

- Allez approche, si tu n'as pas peur que je te règle ton compte. J'ai déjà affronté un membre de l'organisation 13. Une femme. Dangereuse mais assez naïve pour nous battre encore alors que toi (Saïx), tu risques de me donner du fil à retorde et cela me rends joyeux Le seul moyen de savoir si je suis cette fois de taille face à un membre de l'organisation 13 c'est de t'affronter.

Néo attendit la réaction de Saïx et en espérant que Djidane se prépare aussi à se battre sûrement avec Néo.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/profile.php?id=1082491831
Garland
Lvl 18
Lvl 18
avatar

Masculin
Nombre de messages : 368
Age : 25
Localisation : Terra
Emploi : Gros méchant
Loisirs : FF IX
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   14/6/2009, 11:27

Evidemment, le fait que le simili était caché sous sa cape empêchait totalement que l’on puisse examiner ses expressions et, si l’on voulait en découvrir un peu plus, il fallait attendre que ce dernier se mette à parler. Heureusement pour le génome, il fallait croire que le membre de l’Organisation XIII était plutôt bavard, même si il utilisait les mots de telle manière à dominer la conversation. Le simili s’était rapproché d’un pas, il n’y avait rien d’agressif dans ce geste mais il n’échappa nullement à Djidane, qui avait déjà comprit que les actions du simili n’étaient pas toujours ceux pour quoi elles passaient. L’homme en noir reprit alors la parole et l’ex-Tantalas fut légèrement surpris par la justesse des propos de ce dernier, même s’il savait très bien que les paroles du simili n’étaient destinées qu’à le troubler.

-‘‘Quoi qu’il en soit, il me faut avouer qu’il à raison sur au moins un point : personne ne peut dire que le cœur permet le jugement ou, au contraire, l’empêche. D’un autre côté, il se trahit lui-même en disant que la justice est subjective… Ainsi, si pour lui il est juste de me renvoyer dans mon monde, il devrait être d’accord que je ne sois pas de son avis. Ce type là sait très bien brouiller l’esprit des gens, je me demande même si l’on en viendra aux armes un jour…. Et de toutes façon, je ne vois pas en quoi voler des centaines et des centaines de cœur pour en récupérer une grosse dizaine peut être juste.’’
- Tu sais quoi ? Je vais te dire une chose… D’un certain point de vue, je vous ressemble plus à vous, similis, qu’aux être humains. Toutefois, malgré les ressemblances que l’on pourrait avoir, il existe encore une différence entre toi et moi : le cœur, le seul vrai point commun que j’ai avec l’homme. Tu remarqueras pourtant que je me suis directement rangé de leur côté et, pour savoir pourquoi, il va vraiment falloir que tu remettes en question ton sens de la justice.


Dans tout ce qu’avait dis le génome, il n’y avait rien de faux. Il s’était toutefois arrangé pour montrer cela d’une façon tellement brouillée que le simili aurait du mal à trouver la véracité des propos. C’était à ce moment là que Néo avait débarqué dans le manoir, proposant son aide à l’ex-Tantalas. Et, encore une fois, le simili surpris Djidane. Ce dernier, qui aurait du se sentir menacé par le fait qu’il y avait maintenant deux adversaires en face de lui, ne semblait intéressé que par les parole de Néo, et notamment par le fait que le nom de Twilight avait été cité.

- Tu demandes qui sont les plus à plaindre ? Pour ma part je te répondrais que ceux qui luttent pour leur vie et celle de ceux qui leur sont chers son bien plus à plaindre que vous.

Le génome supposa que l’arrivée de Néo allait être le déclanchement des hostilités, ce qui n’était pas plus mal. C’est pourquoi l’ex-Tantalas se remit en garde, prêt à en découdre avec le simili. Toutefois, de nouvelles personnes débarquèrent dans le hall : il s’agissait d’Haru et Naminé. Ces derniers semblèrent troublés par la présence de l’homme en noir mais Haru se mit alors à jouer une drôle de comédie, se lançant dans un pur monologue n’ayant absolument aucun sens. Toutefois, cette mascarade prit tout son sens lorsque Djidane sentit que le Gardien de la Cité lui glissait quelque chose dans la poche, très probablement le capteur à simili.

-‘‘Evidemment, il ne vaut mieux pas que l’Organisation XIII sache que les Gardiens peuvent détecter leur présence à tout moment…’’

De toute façon, le simili avait très probablement compris qu’il y avait quelque chose derrière le jeu de Haru, mais ce dernier était déjà sortit du manoir, Naminé à ses côtés. Ce fut alors au tour de Néo de reprendre la parole. Ce dernier avait provoqué l’homme en noir de telle façon que l’affrontement n’était plus du tout évitable. Ainsi, Djidane se mit en garde aux côtés de Néo, prêt à affronter le simili.
Revenir en haut Aller en bas
Nobody
Lvl 10
Lvl 10
avatar

Nombre de messages : 175
Localisation : ...
Emploi : Numéro VII du XIIIeme Ordre
Loisirs : Chercher son coeur, embêter les gens
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   16/6/2009, 10:41

Les deux personnes que Saïx avait entendu lorsqu’il était entré dans le Manoir et qui s’étaient dirigés vers une autre salle à partir de la Bibliothèque revenaient. Comme l’avait soupçonné le Devin Lunaire, parmi ces deux jeunes gens se trouvait Namine, la Simili traîtresse pour laquelle il n’avait pas l’ombre d’une pensée positive… Non, le Numéro VII n’était pas rancunier – par le passé, la Simili aux cheveux blonds s’était mise en travers de son chemin en libérant Kairi de sa prison – puisqu’il était incapable de l’être, mais il trouvait tout simplement le comportement de sa semblable – l’appeler ainsi ne lui plaisait guère – lui paraissait être tout simplement aberrant. Parfois, le Simili aux cheveux bleus aurait bien aimé coller une pancarte ‘pas de sentiments’ devant les yeux de certaines personnes chez lesquelles l’espoir semblait être perdu. Mais bon, après tout, ce n’était que moyennement ses oignons si certains de ses semblables se fourvoyaient sur leur condition d’être dénué de cœur. Emprunter un chemin bercé par la douce illusion que d’éprouver encore des sentiments ne nuirait qu’à eux, et d’un côté, le Devin Lunaire n’avait rien à faire des conséquences qui tomberaient tôt ou tard sur ceux qui empruntaient ce chemin – depuis quand s’apitoyait-il sur le sort d’êtres… hem… pitoyables ? Le regard ambré de Saïx ne s’attarda pas plus longtemps sur le visage de Namine et se posa sur le jeune homme qui l’accompagnait. Cheveux argentés, yeux violets, ce jeune citoyen ne paraissait pas être aux premiers abords un danger ambulant pour le XIIIeme Ordre. Sa carrure était loin d’être aussi imposante que celle du Numéro VII, qui avait toutefois noté la présence d’une épée dans le dos du jeune homme. Ne pas se fier aux apparences, c’était un élément important… Toutefois, tout ceci n’était pas suffisant pour estimer le niveau du citoyen, qui ne semblait pas être prêt à se battre avec le Simili au regard ambré. En effet, loin de réagir comme les deux autres citoyens présents dans la salle, le jeune homme aux cheveux argentés ne dégaina pas son arme, et ne fit même pas – en apparence – preuve de méfiance. Le seul geste qu’il avait exécuté en ce sens était d’avoir arrêté Namine avec son bras, sûrement pour lui interdire d’avancer, Saïx étant tout de même considéré comme danger public…

Le nouvel arrivant avait gravi avec nonchalance les marches de l’escalier menant au premier étage et s’était rapproché du jeune homme blond aux yeux verts qui avait été le premier à repérer le Devin Lunaire. Ses propos semblaient être beaucoup plus que déplacés, à un point que cela en devenait légèrement déroutant. Etait-il idiot ou cachait-il quelque chose derrière son jeu ? Saïx préférait opter pour la deuxième solution, puisqu’être idiot à ce point ne pouvait théoriquement pas exister… Toutefois, le Simili aux cheveux bleus eut beau chercher, il ne parvint pas à élucider le mystère de ce jeu débile que menait le citoyen aux cheveux argentés. Le Devin Lunaire en vint donc à conclure que ce jeunot était vraiment débile, et qu’il avait dû perdre quelques neurones au cours de sa petite vie… Enfin, sachant que le Simili aux cheveux bleus était des plus paranoïaques, il n’écartait toujours pas la possibilité que ce jeu cache quelque chose de plus sérieux… Mais sans pistes, il ne pouvait rien supposer… D’autant plus que Saïx ne voyait pas ce que le jeune homme avait a cacher. Il s’avéra toutefois que le Numéro VII ne put approfondir la chose puisque le présumé débile se retrouva rapidement dehors en compagnie de Namine, ayant encore profité de quelques propos peu sérieux pour se retirer. D’un côté, c’était plutôt embêtant car le comportement du jeune homme aux yeux violets avait intrigué le Numéro VII, mais d’un autre côté, c’était plutôt tant mieux puisque le Devin Lunaire, qui prônait la prudence, n’avait pas vraiment envie de faire face à trois ennemis en même temps. Certes, le pouvoir de la Lune l’aurait sûrement aidé à tenir tête à trois combattants en même temps – voire de les défaire – mais il gardait toujours à l’esprit l’objectif initial de sa venue à la Cité. Le membre du XIIIeme Ordre rangea donc les questions à concernant celui qui venait de partir avec Namine dans un coin de son esprit et reporta son attention sur les deux personnes qui étaient restées dans la pièce.

Les propos du guerrier blond revinrent à l’esprit du Simili au regard ambré. De tous, ce jeune citoyen semblait être celui qui avait le plus d’esprit… Entre ceux qui passaient leur temps à le provoquer ou ceux qui adoptaient un comportement débile… Et les propos du citoyen aux yeux bleu-vert n’avaient fait que renforcer la curiosité de Saïx à son égard – on pouvait dire ce que l’on voulait, Saïx n’était pas quelqu’un d’entièrement désintéressé du monde qui l’entourait. Ainsi, son interlocuteur n’était pas humain, mais se rapprochait plus des Similis ? Peut-être venait-il d’un monde où la vie pouvait être conçue… comme Vexen qui savait concevoir la vie par ses clones – il l’avait une fois fait par le passé avec Riku. Toutefois, le jeune homme à la queue de singe disait avoir un cœur… Un cœur, soit, mais artificiel, sûrement… - Saïx ne voyait pas vraiment d’autres possibilités que celle d’une vie artificielle pour que son interlocuteur dise une chose pareille… Et le Simili aux cheveux bleus ne voyait toujours pas pourquoi ce citoyen s’était rangé du côté de Twilight alors que lui-même pouvait peut-être comprendre ce que ressentaient les Similis… Mais comme le disait son interlocuteur, il fallait qu’il remette en question son sens de la justice… Chose dont il était incapable. Cette justice même ne relevait pas du fondamental pour le Devin Lunaire, alors pourquoi le remettre en question ? Par ailleurs, peu de choses étaient restées fondamentales dans sa non-existence… Quant à ceux qui étaient les plus à plaindre… Là aussi, il était question de point de vue, donc de subjectivité… Le regard ambré du Simili se posa sur l’homme vêtu de noir, celui qui pensait naïvement que la provocation avait un quelconque effet sur le Devin Lunaire… Habituellement, la provocation entraîne la rage, l’envie de combattre… Mais comment cela serait-ce effectif si Saïx ne pouvait ressentir ces deux choses ? Décidément, tous ces citoyens étaient aussi naïfs les uns que les autres…. Twilight compris, bien sûr. Seul le jeune homme à la queue de singe avait une place dans l’estime du Simili aux cheveux bleus.


- Quelle naïveté… C’est déplorable.

Ce fut la seule réplique que le Devin Lunaire adressa à l’homme vêtu de noir, ne jugeant pas celui-ci digne d’intérêt. Pour le moment, celui qui l’intéressait était le jeune homme à la queue de singe. Savoir que l’autre citoyen avait mangé une pomme n’était guère intéressant, car ses propos se résumaient à se la raconter devant le Simili et l’autre citoyen… Visiblement, cet homme avait déjà affronté Larxene, puisqu’elle était la seule femme dans l’Organisation XIII à avoir participé à la précédente invasion – Xion n’ayant intégré que récemment l’Ordre et étant partie en mission sur un autre monde. Un détail à noter était que ce citoyen était toujours vivant alors qu’il avait rencontré les griffes de la Nymphe… Soit cette dernière faisait mal – très mal – son travail, soit ce citoyen n’était pas à sous-estimer. Toutefois, celui-ci semblait dire de lui-même qu’il avait perdu face au Numéro XII – eh beh, on ne pouvait compter plus que sur soi-même dans cette Organisation ? – mais qu’il avait quand même survécu. Enfin, tirer les oreilles à Larxene n’était pour le moment pas sa principale préoccupation, et Saïx n’oubliait pas non plus que l’affrontement n’était pas ce qu’il cherchait en ces lieux – tout en sachant qu’il ne savait pas quand est-ce que le combat entre Xaldin et Twilight serait fini, et que le Maire risquait donc de débarquer à tout moment. Le Devin Lunaire reporta son attention sur le jeune homme à la queue de singe.

- Nos pensées diffèrent, c’est dommageable… Mais, dis-moi, ta vie a-t-elle été conçue artificiellement pour que tu tiennes de tels propos ? A moins que ce ne soit autre chose… Mais rares sont les mondes où créer artificiellement la vie est possible, d’où viens-tu ?

Le Simili n’avait toujours pas invoqué son arme, et ne s’était pas mis en posture de combat. Sa capuche masquant toujours son visage, il attendait une réponse de la part du jeune homme à la queue de signe, qui semblait aussi être pressé d’en démordre… Mais le Devin Lunaire ne perdait jamais de vue ses objectifs… Il ne s’était toujours pas résolu à combattre, sauf si l’un des deux lui sautait dessus toutes griffes dehors… - et encore, il ne riposterait que dans certaines conditions.
Revenir en haut Aller en bas
http://alfera.forumactif.com
Luffy
Lvl 36
Lvl 36
avatar

Masculin
Nombre de messages : 812
Age : 29
Localisation : Chez lui
Emploi : En recherche d'emploi
Loisirs : Jouer à la PS3, à la PSP, lire les mangas de One Piece, Fairy Tail,Bleach et Naruto, aller sur internet, regarder la TV
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   20/6/2009, 19:12

Néo après avoir provoqué Saïx , ne le voyait pas bouger. Il le chercha en provoquant une fois de plus.

- Bon, si tu veux pas venir te battre. Je vais t'y aider à bouger et à m'attaquer.

Néo courra en direction de Saïx et sauta vers lui en lui mettant un terrible coup de pied droit. Après ce coup, Néo voyait s'il avait touché la cible et si sa défense était imparable.

- Rien, c'est bizarre. Je suis sûr de l'avoir toucher mais c'est pas normal. Aurait-il esquivé ?

Néo continua de le frapper mais il se passait quelque chose qu'il vient d'apercevoir.

- "Tiens on dirait qu'il n'esquive pas. Il subit les attaques sans souffrir ? Est-il plus fort que moi ?"

Néo reculait. Il demanda à Djidane d'attaquer aussi Saïx aussi.

- Djidane, prépare toi à attaquer. Il faut s'en débarrasser de suite.

Néo attendait les différentes réactions de Saïx et de Djidane.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/profile.php?id=1082491831
Garland
Lvl 18
Lvl 18
avatar

Masculin
Nombre de messages : 368
Age : 25
Localisation : Terra
Emploi : Gros méchant
Loisirs : FF IX
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   24/6/2009, 20:42

Il fallait croire que, une nouvelle fois, Saix n’avait pas céder aux provocations de Néo. S’il y avait des points positifs, celui-là devait en faire partie. Certes, les similis n’avaient qu’un seul but : le leur, but se révélant dangereux pour toutes les autres espèces. Toutefois, si l’on prenait le bon côté des choses, ces types ne pouvaient pas être vexés ou répondre aussi facilement à la provocation, ce qui les rendait encore plus dangereux… Savoir garder la tête froide dans un combat était un grand atout, et là-dessus, les similis pourraient très probablement se vanter d’être les meilleurs. De toute façon, Djidane se foutait un peu de cela car, pour lui, la tête froide pendant les combats… C’était complètement raté, et il se débrouillait suffisamment sans. Pour lui, le combat avait dépassé le stade du défi pour celui du jeu. Mais même comme ça, il savait pertinemment que sous estimer son adversaire était la plus grave des erreurs…

-‘‘Bon, c’est clair que ce type ne va pas lâcher prise comme ça… Au moins, le temps qu’il ne bouge pas et reste à papoter ici… C’est du temps où il ne fera pas de dégâts ni dans la Cité, ni dans le Manoir. Toutefois, va quand même falloir en finir vite… J’aimerais savoir ce qu’Haru m’a glissé dans la poche et les autres ont peut-être encore besoin d’aide… Il est possible qu’Auron soit tombé sur un membre de l’Organisation moins clément que celui-là…’’

Ainsi le génome resserra sa prise sur son arme, le combat allait bientôt commencer, même si pour ça il devrait donner le premier coup. Alors le simili qui lui faisait face repris parole, évidemment ce dernier était devenu curieux. Un sourire léger se dessina sur les lèvres de l’ex-Tantalas, il allait pouvoir semer l’embrouille dans la tête du membre de l’Organisation, ou tout du moins, il l’espérait.

- Evidemment, dès qu’il est histoire de Cœur, tu t’intéresses subitement… Même vous similis, avez vos défauts. Pour tout te dire, oui, j’ai été créé, de toutes pièces… Si tu vois ce que je veux dire, mon cœur à été créé artificiellement. Si tu veux, je serais même d’accord pour te révéler le nom de celui qui a fait cela mais ce serait inutile… Il a… Disparu de la circulation disons.

Et voilà, le tour était joué. Le simili allait être complètement troublé par cela : une autre façon de créer des cœurs… Et moins laborieuse probablement. Toutefois, la recette du cœur était tombée avec Garland, et personne ne pourrait la récupérer. Sans compter que le vieil homme, même si il était miraculeusement retrouvé, ne la dévoilerai jamais. De plus, Terra avait était détruite, et toutes les indications sur le cœur que l’on pouvait y trouver avaient disparues. Le membre de l’Organisation XIII venait de recevoir une information qui ne le mènerait pas plus loin que dans une impasse, il n’y pourrait rien.

- ''Espérons que, pensant qu’il y a une autre issue, l’Organisation lâchera la Cité pour un moment… Bien que je ne le pense pas. C’est possible qu’ils s’y montrent moins actifs un moment mais ils reviendront de toute façon.’’

Alors Néo bougea, il semblait ne plus avoir envie de provoquer le simili et passa directement à l’action. Il sauta pour donner un grand coup de pied dans le visage de l’homme en cape noire, mais ce dernier ne broncha pas.

-‘‘Comment ? Même moi je serais partit de l’autre côté de la pièce après un tel coup… Même si je l’aurais probablement évité…’’

Maintenant c’était sur, les membres de l’Organisation XIII étaient forts, très forts. Le génome repris ses dagues, actuellement assemblées et se prépara à l’assaut.

- Tu pourras suivre mon rythme ?

Alors l’ex-Tantalas se précipita à grande vitesse sur le simili, brandissant son arme au dessus de la tête, laissant ainsi de nombreuses ouvertures dans sa garde. Alors, au dernier moment, Djidane planta son arme au sol et utilisa son élan pour se propulser en l’air et, immédiatement, il se roula en boule avant de désassembler son arme. Ses dagues étant très longues il lui suffit de croiser les bras et tourner rapidement sur lui-même pour former une véritable toupie de lame. Ainsi, l’ex-Tantalas retomba sur le simili pour le tailler de part en part.
Revenir en haut Aller en bas
Nobody
Lvl 10
Lvl 10
avatar

Nombre de messages : 175
Localisation : ...
Emploi : Numéro VII du XIIIeme Ordre
Loisirs : Chercher son coeur, embêter les gens
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   26/6/2009, 13:17

Eh oui, c’était inévitable. Tout ce qui rapportait au cœur intéressait l’Organisation XIII, et non pas Saïx qui uniquement puisqu’il agissait pour cette cause à laquelle il appartenait, étant l’un de ses plus loyaux membres. Lui n’avait jamais trahi comme Axel ou Marluxia… Le contraire eut été étonnant, voilà ce que Saïx aurait aimé répliquer, mais il n’en fit rien, trop occupé à réfléchir sur les indications données par le jeune homme blond. Ce dernier était donc une création, comme l’étaient les créations du Savant glacial Vexen… Il n’en restait pas moins que ce jeune homme était comme les marionnettes du Numéro IV… En fait, le but réel de Saïx était de trouver de quel monde ce guerrier au regard bleu-vert venait, mais il ne semblait pas être très enclin à le lui dire, même lorsqu’il avait ‘innocemment’ glissé la question dans la conversation… Le fait qu’il soit un être artificiel ou non n’importait peu, au final, dans sa collecte d’informations… En effet, si les membres du XIIIeme Ordre avaient cherché à créer un cœur pour chacun des quatorze membres, peut-être auraient-ils plus tourné leurs espoirs illusoires vers les recherches du Savant Glacial, et ne se seraient pas mis en tête de construire un Kingdom Hearts en s’aidant des cœurs des citoyens de cette Cité administrée par son encombrant Maire Twilight… Ceci dit, peut-être que faire croire au guerrier blond que les informations à propos du cœur artificiel qu’il venait de donner avaient troublé Saïx pouvait s’avérer être intéressant… pour plus tard. Révéler des informations sur le XIIIeme Ordre n’était pas le but de sa venue en ces lieux. Il n’expliquerait donc pas au jeune homme à la queue de singe que les Similis de l’Ordre ne voulaient pas d’un cœur artificiel X ou Y, mais de leur cœur à eux, celui-là même qu’ils avaient perdus avant de devenir des êtres non-existants… Et il était d’ailleurs évident que le défaut des Similis de l’Ordre était celui-là, le fait qu’ils manquaient de cœur et qu’ils tâchaient de retrouver le leur quel qu’en soit le prix… Mais bon, d’un autre côté, la persévérance était une qualité, toutefois, le Devin Lunaire demeura muet, devinant sans trop de difficultés que son point de vue serait encore divergent par rapport à celui du jeune homme artificiel.

Le Devin Lunaire eut aucune difficulté à comprendre l’euphémisme que le jeune homme au regard bleu-vert avait glissé dans ses propos. Disparu de ma circulation signifiait en d’autres termes, qu’il l’avait tué ou qu’il avait contribué à sa mort. Dans les deux cas, il fallait plutôt considérer le jeune guerrier comme un produit défectueux s’il en venait à se rebeller contre son propre créateur… Enfin, il semblait que cela soit déjà arrivé avec les créations de Vexen, même si le Numéro VII n’avait pas eu droit aux détails concernant l’expérience avec la copie défaillante de Riku qu’il avait faite dans le Manoir Oblivion… Ceci dit, il fallait ainsi considérer le jeune homme à la queue de singe comme un individu de dangereux, pour avoir su se débarrasser d’un créateur assez puissant pour pouvoir concevoir un être artificiel dans son entièreté, son cœur compris. Méfiance et prudence, tels étaient toujours les mots d’ordre. D’autant plus que le jeune homme à la queue de singe et son partenaire vêtu de noir semblaient avoir de plus en plus de mal à tenir en place sans avoir à combattre lorsqu’un membre du XIIIeme Ordre était présent devant eux et qu’il n’avait pas la moindre volonté de combattre… La création que le Devin Lunaire avait devant les yeux pouvait encore lui être utile, même si le jeune homme au regard bleu-vert semblait avoir une forte volonté, et qu’il en serait d’autant plus dur à utiliser… Mais bon, ce n’était pas la première fois que s’élaboraient dans l’esprit de Saïx quelques plans compliqués ou retords… En outre, il avait une certaine estime pour ce jeune homme, et il ne viendrait à le tuer que s’il venait à représenter une réelle gêne pour le XIIIeme Ordre. Quant à l’autre…

L’autre en question s’était élancé et courait en direction du Devin Lunaire. Désespérant, ne pouvait-il pas tenir en place plus de trois minutes trente ? Ceci dit, Saïx ne bougea pas d’un poil alors que l’homme aux lunettes noires achevait sa course et sautait, donnant un coup de pied de sa jambe droite au Simili. Ce dernier fut atteint au visage mais ne broncha pas, évaluant la force de son potentiel adversaire – oui, il ne se considérait pas encore en combat. Les coups suivants atteignirent aussi le Devin Lunaire qui ne bougea pas plus, évaluant toujours la force du citoyen vêtu de noir. De constitution solide, le Numéro VII pouvait se permettre de prendre quelques coups sans trop de dommages, mais il ne fallait pas non plus insister, sachant que ce citoyen possédait bien plus que la force d’un moucheron – mais il garda cette estimation pour lui, restant stoïque. Son opposant finit par se retirer, exécutant quelques pas en arrière en direction de son allié, le jeune homme à la queue de singe. Ils échangèrent quelques propos, confirmant les doutes de Saïx à propos du style de combat du jeune blond… Celui-ci privilégiait la vitesse. Et question pratique, cela ne tarda pas à être confirmé une nouvelle fois lorsque le guerrier aux deux dagues assemblées fondit sur lui, laissant de nombreuses failles dans sa garde que Saïx n’eut pas le temps d’exploiter. En effet, son adversaire s’était propulsé dans les airs en se servant de son arme, et les avait à présent désassemblées pour les utiliser séparément. Le Devin Lunaire évalua rapidement la situation. Le combat débutait, le jeune homme à la queue de singe était beaucoup plus futé que son allié, ou avait compris qu’il devrait donner tout de lui-même dès le début.

Le Numéro VII fléchit sur ses appuis et se propulsa dans les airs à son tour, fonçant littéralement sur la toupie de lames qu’était devenu son opposant. Le but de la manœuvre était bien évidemment de créer la surprise, et faisant fi des quelques entailles qui marquèrent sa chair, le Devin Lunaire matérialisa sa Claymore et ce faisant, il tenta de donner un grand coup ascendant à jeune homme blond, tenant son arme comme s’il la dégainait de gauche à droite, et alors que les deux combattants se croisaient dans les airs. Ignorant si son coup avait touché son adversaire, le Numéro VII atterrit quelques mètres derrière le second citoyen, celui vêtu de noir, et fit volte-face dès que ses pieds eurent touché le sol. Les dagues du jeune homme blond avaient entaillé plus ou moins profondément son habit ou sa chair en certain endroit, mais il se moquait de la douleur, lui, le Berserk. De sa main gauche, le Simili abaissa sa capuche, révélant son visage marqué par une cicatrice cruciforme et encadré de long cheveux bleutés, parmi lesquels ressortaient ses deux oreilles légèrement pointues. Son regard ambré se posa tour à tour sur ses deux opposants.


- Alors, quel était son nom ? fit-il de sa voix monocorde à l’adresse du jeune homme blond. Et toi, de quel monde viens-tu ? continua-t-il en s’adressant au second citoyen.

Il avait abandonné ses discours et ses propos s’étaient faits plus succincts. Après tout, le combat était engagé… Par la force de son unique bras droit, le Simili souleva son arme massive, ayant tout d’abord pris soin de l’empoigner dans l’autre sens, montant la tête de l’arme vers le plafond. Celle-ci s’hérissa alors de pointes blanches, et sans attendre un instant de plus, le Devin Lunaire s’élança vers le citoyen vêtu de noir, donnant plusieurs coups de Claymore qui atteindraient ou non leur cible… Et dans le même temps, le Simili gardait un œil sur le second combattant aux yeux bleu-vert…
Revenir en haut Aller en bas
http://alfera.forumactif.com
Luffy
Lvl 36
Lvl 36
avatar

Masculin
Nombre de messages : 812
Age : 29
Localisation : Chez lui
Emploi : En recherche d'emploi
Loisirs : Jouer à la PS3, à la PSP, lire les mangas de One Piece, Fairy Tail,Bleach et Naruto, aller sur internet, regarder la TV
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   27/6/2009, 02:47

Néo vient de subir des dommages peu faibles des différentes attaques de Saïx surtout dans son dos. Il analysait les événements de ce combat, essayait de trouver un point faible de Saïx. Il regardait autour de lui.

- "Bon, chaque ennemi a un point faible, c'est obligé. Tout comme moi. J'ai bien subis quelques coup de son arme. Il faut que je le trouve. C'est le seul moyen de voir s'il serait aussi défensif. Si Djidane continu la diversion, ce sera surement le meilleur moment de trouver ce maudit point faible."

Néo, voulant l'attaquer encore, entend la question de Saïx qui parlait à Djidane. Néo ne voulait pas que Djidane réponde car un ennemi n'a pas besoin de connaitre l'identité de son adversaire et aussi son monde car il savait que Djidane ne lui donnerait pas sa réponse. Saïx est leur ennemi donc il n'a pas besoin de savoir quoi que ce soit.

- Tu es notre cible. Djidane ne te donnera aucune information sur sa vie privé. Tu n'as rien à faire ici. Je défendrai avec tous ces citoyens cette cité et aussi ce manoir même si je dois en mourir. De toutes façon, ce sera l'alternative pour pouvoir nous débarrasser de vous.

Néo se mit en position d'attaque. Son objectif est clair : se débarrasser de Saïx du Manoir. Il attendit ce qui allait ce passer ensuite.


Dernière édition par Néo le 5/7/2009, 00:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/profile.php?id=1082491831
Garland
Lvl 18
Lvl 18
avatar

Masculin
Nombre de messages : 368
Age : 25
Localisation : Terra
Emploi : Gros méchant
Loisirs : FF IX
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   29/6/2009, 11:13

Ainsi le combat avait enfin commencé. Djidane avait lancé son attaque de telle façon que la seule solution envisageable était l’esquive mais, une nouvelle fois, le simili surpris le génome. L’instinct de survie ne devait pas non plus faire partit de ceux qui n’avaient pas de cœur, ou alors il fonctionnait d’une autre manière. Quoi qu’il en soit, là où n’importe qui aurait essayé d’éviter l’assaut, l’homme en noir s’était précipité dessus. Bien sur, ce dernier n’était pas suicidaire, il ne s’offrait pas à l’attaque mais préférait porter un coup à tout prix, quitte à en recevoir un autre en échange. A un contre deux, cette logique était plus que stupide car l’on prenait bien plus de coups que n’importe quel autre de ses adversaires, mais le simili n’était pas stupide… Loin de là. C’est pourquoi l’ex-Tantalas préféra supposer que cette action avait pour but de surprendre, et c’était réussi. Jamais le génome ne pourrait prévoir les réactions de son adversaire si ce dernier réagissait toujours de cette façon là. Toutefois, Djidane remarqua que son adversaire porta sa main au niveau de la taille, comme s’il s’apprêtait à sortir un sabre ou une quelconque autre arme, mais il était trop tard pour réagir. Heureusement pour le génome, sa position était autant défensive qu’offensive, c’est pourquoi l’immense Claymore qui avait surgit dans la main du simili n’avait fait que se cogner aux dagues du voleur. De toute façon, cela suffisait largement puisque, sous la puissance seule du coup, Djidane fut envoyé au sol, lâchant la prise sur l’une de ses armes qui se planta au sol à ses côtés.

-‘‘Ok, quand je parlais qu’il se battait avec sa force, je ne pensais pas avoir aussi juste que ça… Au moins, j’ai réussi à le toucher.’’

Le génome se releva rapidement, reprenant la dague qu’il avait lâché un peu plus tôt. Alors l’homme en noir rabaissa sa capuche, dévoilant une longue chevelure bleue ainsi qu’une immense en frome de ‘‘X’’ sur le visage.

-‘‘Bon… D’accord, je l’ai touché mais, en fait, je crois que ça ne sera pas suffisant…’’

Le simili demanda alors à Djidane nom de celui qui savait créer des cœurs, il avait touché juste. Comme le génome s’y attendait, son adversaire était légèrement perturbé par les révélations d’il y a quelques minutes. Le truc serait que cette gêne reste active pendant tout le combat, l’ex-Tantalas ne devait donc pas dévoiler l’identité du vieil homme de Terra maintenant. Tant mieux d’ailleurs, si le simili voulait vraiment le nom de Garland, cela pourrait être profitable au génome.

- Excuse-moi mais tu es toujours mon ennemi. Je te le dirais seulement en échange de quelque chose d’autre, quelque chose d’intéressant ou de clinquant, comme tu veux.

Une fois cela dit, le génome se remit en garde, prêt à repasser à l’action. Cette fois là, il allait devoir calmer le jeu… Vu son adversaire et la taille de son arme, ce dernier pourrait avoir du mal à subir quelques enchainement aériens, contrairement à Djidane qui s’y sentait comme un poisson dans l’eau, ou plutôt comme un oiseau dans le ciel, enfin bref… L’essentiel était là : l’ex-Tantalas pourrait plus facilement prendre le dessus si le niveau du combat dépassait le niveau du sol, le toit était assez haut pour cela, bien qu’il les gênerait un peu. Et, pour ce faire, il fallait que le sol est un aspect dangereux, il n’y avait pas des milles de solutions pour cela… Ainsi, le génome rassembla ses dagues et fit tourner son arme au dessus de sa tête.

- Brûle dans les flammes !

Et, lâchant un grand cri, Djidane abattit son arme sur le sol. Si l’ex-Tantalas avait une grande particularité, en plus de sa queue de signe, c’était bien de pouvoir matérialiser son énergie. Ainsi, après l’avoir stockée dans son arme pour bien la remuée au dessus de sa tête, le voleur avait pu créer une roue de feu parallèle au sol, se tenant à quelques centimètres au dessus de ce dernier. Certes, il n’était pas très grand, le diamètre de la roue devait à peu prêt faire l’une des dagues du génome, bien que ces dernières soient très longues pour des dagues. Quoi qu’il en soit, la roue de feu se mit à avancer, lentement, mais sûrement. Ne semblant pas avoir envie de disparaître au moindre souffle, le cercle de flamme se rapprochai petit à petit de sa cible, suivant tout les mouvement de cette dernier, prêt à exploser lorsqu’ils entreraient en contact.
Revenir en haut Aller en bas
Nobody
Lvl 10
Lvl 10
avatar

Nombre de messages : 175
Localisation : ...
Emploi : Numéro VII du XIIIeme Ordre
Loisirs : Chercher son coeur, embêter les gens
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   7/7/2009, 11:57

free music


L’action avait visiblement eu l’effet attendu : le guerrier aux cheveux blonds avait été indubitablement surpris par la réaction du Simili lorsque celui-ci avait décidé de prendre les coups de son adversaire afin d’en porter un, au lieu d’esquiver bêtement l’attaque. Bien sûr, le Numéro VII n’allait pas passer le combat à prendre des coups, sinon cela deviendrait dangereux au bout d’un certain temps, même s’il était l’un des membres les plus endurants des XIII… non, des XIV. Dans un combat, la première action était toujours la plus importante aux yeux du Simili à la chevelure bleutée, qui avait fait exprès de semer le trouble dans l’esprit de son adversaire en ayant une réaction toute autre que celle attendue. A présent, son ennemi devait sûrement se demander quel genre de réaction le Devin Lunaire aurait face à ses différentes attaques, en prenant en compte le fait que celui-ci ne réagirait peut-être pas comme la majorité de personnes avaient l’habitude de faire… Le coup que Saïx avait porté en même temps que les dagues de son opposant avaient légèrement tailladé sa chair n’avait pas eu d’autres effets plus notables que celui d’expulser son adversaire au sol, lui faisant lâcher l’une de ses dagues. Observation qui confirma encore une fois les doutes du Numéro VII : le jeune homme au regard bleu-vert privilégiait la vitesse au détriment de la force, sinon, il n’aurait pas lâché l’une de ses armes et aurait résisté à la force plutôt conséquente du Simili au regard ambré…. Et si cela avait été le cas, ce dernier aurait eu un peu de soucis à se faire, même s’il avait plus d’un tour dans son sac. Toutefois, Saïx se doutait bien que ce combat ne serait pas si facile que cela à remporter, tout d’abord parce qu’il était désavantagé par rapport au nombre d’adversaires, mais aussi parce la vitesse était justement ce qui mettait parfaitement en échec une grande puissance de frappe. Le Simili aux cheveux bleus avat été confronté à bien des adversaires, et ceux contre lesquels il avait eu le plus de mal avaient toujours été ceux dont la vitesse était élevée… Enfin, cela ne signifiait pas non plus qu’il était impuissant face à ce genre d’adversaire… Seulement, il aurait préféré ne pas recourir au pouvoir de la Lune dans l’immédiat, parce que le dialogue ne serait plus possible dans ces conditions, et parce qu’il n’avait pas envie de dévoiler à son adversaire toute sa puissance dans l’immédiat.

Après l’enchaînement de coups que Saïx avait exécuté et que le citoyen vêtu de noir avait encaissé sans vraiment réagir, le Simili au regard ambré avait effectué un bond en arrière pour reprendre ses distances avec ses deux adversaires. Son regard froid se posa tout d’abord sur celui qu’il venait d’attaquer, puis sur le jeune homme à la queue de singe. Le citoyen aux lunettes de soleil n’avait pas fait grand chose pour le moment, ce qui laissait présumer une certaine naïveté de sa part… S’il ne décidait pas de s’y mettre dans l’immédiat, Saïx n’aurait aucune pitié de s’en prendre à lui, et il serait peut-être trop tard pour réagir quand le citoyen aux lunettes de soleil aurait encaissé trop de dégâts. En fait, la situation était presque à un point où Saïx se battait contre le blondinet uniquement, tellement l’autre citoyen était inactif… La seule chose qui semblait être actif chez lui, c’était la langue… Ben tiens, ça lui rappelait un peu d’autres personnes du XIIIeme Ordre, ce genre de comportement… Le Devin Lunaire n’alla pas plus loin dans sa réflexion, puisque ce n’était pas le sujet du moment. Critiquer ses semblables, il ferait cela plus tard, tout en sachant qu’il y avait un besoin certain de cohésion dans cette Organisation où les dissensions entre les membres ne pourraient être que nuisibles… Bref, tout cela pour dire que le discours du citoyen aux lunettes de soleil auraient eu le don d’exaspérer Saïx si celui-ci avait vraiment pris la peine de porter une quelconque attention à ces propos. Il était clair que dans l’esprit du Devin Lunaire, l’homme vêtu de noir avait été catalogué de la mention ‘inutile’… Il ne pourrait sûrement rien en tirer tellement il semblait être entêté et tellement il semblait vouloir s’enterrer lui-même au plus profond de sa propre bêtise…

Beaucoup plus important que ce citoyen vêtu de noir, il y avait le jeune homme à la queue de singe, qui venait lui aussi de prononcer quelques propos, qui avaient visiblement pour but de provoquer le Simili. Après tout, il n’avait pas tort, ils étaient, dans le moment présent, des ennemis… Le Devin Lunaire lâcha un soupir presque inaudible, pensant que la mission que lui avait confiée Xemnas n’était pas si facile que cela à réaliser… Il faudrait mettre en place quelques stratagèmes beaucoup plus sophistiqués pour tirer quelque chose de ces gens-là… Le Devin Lunaire avait bien une idée en tête, mais cela serait délicat à mettre en place… Il fallait qu’il fasse preuve de dextérité pour y parvenir… Le jeune homme aux cheveux blonds se remit en garde suite à ces quelques propos, et Saïx en fit de même, fléchissant sur ses jambes, son arme à son côté, la tête de cette dernière vers le sol. Le jeune homme à la queue de singe rassembla de nouveau ses armes, et fit tournoyer cet assemblement au-dessus de sa tête, lâchant un cri. Saïx n’eut aucun mal à deviner que la nature de l’attaque à venir serait de flammes, et qu’elle aurait de fortes chances d’être magique… Et en effet, une roue de flamme fut matérialisée par son adversaire et fonça sur le Devin Lunaire, qui ne mit pas bien longtemps à réagir, ayant promené pendant quelques brefs instants son regard ambré sur les alentours. Les combattants se trouvaient toujours à l’étage, malgré l’espace restreint que cela représentait par rapport au hall situé au niveau inférieur. D’un bond, et prenant brièvement appui sur la balustrade, Saïx se retrouva dans els airs, pas loin du toit du bâtiment, et n’attendant pas le déluge pour réagir, lança de toutes ses forces son armes sur le sol, entre ses deux adversaires, créant une onde de choc violente qui les atteindrait sûrement. Par contre, ce que n’avait pas prévu le Devin Lunaire, c’était que la roue enflammée créée par le jeune homme blond le suivrait jusque dans les airs. Encore un bref coup d’œil et Saïx se décida à parer l’attaque avec les moyens du bord, ou plutôt, en tirer profit avec les moyens du bord.

Se réceptionnant au sol, le Devin Lunaire jeta un bref coup d’œil à la roue de flamme qui le suivait. Pas le temps d’analyser la situation, il fallait faire comme il l’avait prévu, avec les moyens du bord. Il courut sur la distance d’à peine quelques mètres qui le séparait du citoyen aux lunettes de soleil et lui empoigna le bras quelques instants avant que la roue n’entre en contact avec son corps, et n’explose. Le Simili aux cheveux bleus fut projeté quelques mètres plus loin, et, se redressant, se prépara à subir une autre attaque de la part du jeune homme à la queue de singe qui avait dû à présent se remettre de l’onde de choc provoquée plus tôt par Saïx. Ce dernier ne prit d’ailleurs pas le temps de vérifier s’il était parvenu ou non à infliger des dommages à l’autre citoyen grâce à l’attaque du guerrier blond, matérialisant son arme dans sa main et se préparant à recevoir un assaut direct, qui était la réaction la plus logique de la part du jeune homme à la queue de singe. Mais rien n’était sûr, peut-être que les réactions de ce dernier seraient aussi surprenantes que les siennes…
Revenir en haut Aller en bas
http://alfera.forumactif.com
Luffy
Lvl 36
Lvl 36
avatar

Masculin
Nombre de messages : 812
Age : 29
Localisation : Chez lui
Emploi : En recherche d'emploi
Loisirs : Jouer à la PS3, à la PSP, lire les mangas de One Piece, Fairy Tail,Bleach et Naruto, aller sur internet, regarder la TV
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   8/7/2009, 03:21

Néo surprit par les attaques de Djidane se fit avoir par l'une d'elle grâce à l'intelligence de Saïx. Cette attaque enflammé explosa sur Néo. Ce qui un un grand bruit "Boum". Après ça, la fumée à la fin de cette attaque apparaissait. Néo sortit pas complètement indemne. Son costume était un peu déchiré. Il l'enlève

- "Quelle attaque ! si seulement, il (Saïx) l'avait subit à ma place. Il est quand même rapide. A mon avis, il doit être proche de son chef en terme d'attaque et de rapidité. Je sais même pas si Twilight est aussi fort que lui."

Après mieux réflexion. Néo décida de reculer pour éviter d'être encore prit pour cible et il pensa :

- "Djidane est un bon combattant mais moi j'ai beaucoup perdu par rapport au mois dernier. Je ne ressens plus ma vrai puissance. Je suis sur aussi que c'est à cause de Dark Néo Smith."

Soudain, après ces différentes pensés. Néo s'arrêta de reculer. Avait-il déjà atteint le mur. Non. Néo se retourna et voyait son cauchemar devant lui : Dark Néo Smith.

- Toi, mais comment ? Pourquoi je te vois devant moi ? Smith est la seul personne qui apparait devant moi.

- Smith ? Ah oui ton rival qui t'aide. Là je peux te dire qu'il ne t'aidera plus. Et aussi ne t'en fait pas, les autres personnes peuvent aussi me voir.

- Pourquoi tu dis ça ? Que lui as-tu fais ? Parles.

Dark Néo Smith lui répondit en souriant mais il s'approchait de Néo pour lui dire à l'oreille.

- Smith est Mort. Je me suis débarrassé de lui en le combattant pendant que tu reprenais tes esprits après le combat contre le monstre Vert (Véga).

Après ça, Dark Néo Smith s'éloigna de Néo de trois pas pour parler à voix normal.

- Smith était faible. Ce n'était qu'un minable comme toi. Tu veux savoir pourquoi. Tu n'es pas capable de te battre sérieusement contre ce membre de l'organisation 13. Tu me fais pitié. Si j'ose te combattre, ce sera une partie de rigolade. Mais je le ferais pas car tu sais quoi. J'ai vu ta mort. Il ne tardera pas. Et quant ce sera fait, ce corps m'appartiendra pour toujours et je détruirais tout sur mon passage : Tes amis, les citoyens et même au cas où je m'ennuis l'organisation 13 voir même l'univers. Mais ne t'en fait pas. Je suis clément en ce qui concerne les mondes mais pas les personnes.

Dark Néo Smith resta pour regarder ce qui allait ce passer tout en surveillant Néo qui le plaqua sur le mur en le tenant très fortement pour qu'il ne puisse s'échapper.

- Reste avec moi. Tu regarderas avec moi ce combat en un contre un. Un de tes amis (Djidane) face à un membre de l'organisation 13 (Saïx). Cela risque d'être passionnant.

Dark Néo Smith tout en bloquant Néo attendit la suite du combat.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/profile.php?id=1082491831
Garland
Lvl 18
Lvl 18
avatar

Masculin
Nombre de messages : 368
Age : 25
Localisation : Terra
Emploi : Gros méchant
Loisirs : FF IX
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   14/7/2009, 18:02

Le génome se sentait soulagé. Il était maintenant clair que son ennemi n’était ni immortel ni sensible à la douleur, même s’il montrait une grande résistance physique, chose normale vu sa carrure. Djidane, après s’être pris l’attaque de zone de son adversaire sans prendre de dommages trop conséquents, lâcha un large sourire en voyant le simili qui tentait de fuir le ‘‘Cadrage’’. Néanmoins, son sourire s’effaça rapidement lorsque l’intelligence de l’homme en noir surpassa la pseudo-peur qui pouvait l’animer quelques instants plus tôt. Apparemment, l’homme aux longs cheveux bleus avait très rapidement compris que la roue de feu le suivrait n’importe où. Le plan de l’ex-Tantalas était de forcer le simili à se battre dans la troisième dimension pour pouvoir échapper aux flammes, c'est-à-dire l’élément aérien, où il aurait pu prendre rapidement l’avantage puisque son adversaire serait constamment occupé par la roue de feu. Le problème était que l’adversaire en question avait trouvé une parade à l’attaque avant même que le plan du génome n’ait commencé. Bon, d’accord, le mot parade est peu être un bien grand mot car le Devin Lunaire du tout de même encaisser l’attaque. Toutefois, le simili avait réussi à ramener Néo dans la déferlante de flammes du Cadrage.

-‘‘C’est bien ce que je pensais… Ce type ne connaît pas la peur de la douleur, c’est pour ça qu’il se permet de se blesser s’il peut ce faisant blesser l’un de ses adversaires. A un contre deux, c’est une stratégie beaucoup trop dangereuse mais, ce faisant, il arrivera peut-être à s’arranger pour que soi moi soi Néo soit mit de côté du combat et, ainsi, affronter le second en un contre un. Non, je m’égare, il avait tout simplement compris qu’il n’échapperait pas à mon attaque alors il a opté pour le raisonnement qui à faillit détruire tout ce que je chéri, le raisonnement qu’avait opté Kuja : Plutôt tout détruire que disparaître seul.’’

Djidane savait que ceux qui optaient pour cette manière de réfléchir étaient, de tous, les plus dangereux. Car, en effet, ils n’hésitent pas une secondes à utiliser des attaques tellement puissantes qu’ils pourraient eux-mêmes ne pas en sortir vivant, une stratégie ‘‘quitte ou double’’ en quelques sortes. Toutefois, l’ex-Tantalas ne pouvait pas rester immobile ici plus longtemps. Les membres toujours engourdis par la précédente attaque de son adversaire, il fit faire quelques moulinets à ses bras avant de repartir à l’assaut.

-‘‘Il ne m’a pas répondu… Le combat est vraiment commencé maintenant, j’aurais aimé pouvoir avoir de nouvelles informations mais, après tout, je suis déjà entièrement satisfait. J’en sais beaucoup plus sur les similis à présent, cela n’aurait peut-être pas été le cas avec un autre membre de l’Organisation.’’

Le génome se précipita en direction de son adversaire, à peine remis de la dernière attaque, avant de s’élancer une nouvelle fois dans les airs. Le simili avait levé son immense arme pour se protéger, ce qui compliquerait un peu la chose puisque cela couvrait une bonne partie du corps de son adversaire et Djidane serait très probablement incapable de casser la garde de l’homme aux cheveux bleus. Ainsi, l’ex-Tantalas fit mine d’assembler à nouveau ses dagues afin d’envoyer l’arme à la manière d’un boomerang sur Saix. Le génome savait pertinemment qu’une attaque normale se serait soldée par un échec, bloquée par la Claymore de l’homme habillé de noir. C’est pourquoi, lorsque l’arme de l’ex-Tantalas arriva en contact avec l’arme du simili, le choc désassembla les deux dagues, l’une d’elle tomba aux pieds du Devin Lunaire tandis que l’autre volait à son visage, qui affichait déjà une grande cicatrice en forme de ‘‘X’’. Djidane finit son saut en tournant sur lui-même avant d’atterrir sur le sommet du crane de son adversaire, écartant les bras comme s’il s’agissait d’un spectacle. Il resta dans cette position même pas une seconde avant de faire un nouveau saut en arrière, au ras du sol pour ramasser ses armes en même temps, manœuvre un peu ratée puisqu’il s’étala au sol, les dagues en mains. Toutefois, le génome se releva rapidement puis fit quelques bonds en arrière pour refaire face à son adversaire vétu de noir.

-‘‘Bon, j’ai un peu raté ma sortie mais c’est pas grave… Un coup de plus est un pas de plus vers la victoire, en espérant que ce simili n’ira pas jusqu’à ses dernières forces sans quoi le combat sera vraiment long. J’espère encore moins qu’il ne me forcera pas à aller jusqu’à mes dernières forces, je préfèrerais garder la transe secrète encore un moment.’’
- Tu sais quoi ? Tu serais un peu plus joyeux, tu serais vachement plus cool.


De telles phrases ne servaient pas à grand-chose en combat mais c’était dans la nature du génome, ça venait tout seul à ses lèvres et il ne pouvait s’empêcher de le dire. Alors Djidane remarqua alors une étrange forme humanoïde aux côtés de Néo, une aura négative émanait de cette créature. L’ex-Tantalas reconnu avoir vu cette forme combattre la grosse créature verte à la place de la gare, elle devait avoir un rapport intime avec l’homme aux lunettes noires. C’est en supposant cela que le génome reporta son attention sur le Devin Lunaire. De plus, qui que soit cette homme, il n’était pas agressif pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
XI
Lvl 20
Lvl 20
avatar

Masculin
Nombre de messages : 403
Age : 24
Localisation : Néant
Emploi : membre de l'organisation XIII
Loisirs : rien de spécial
Date d'inscription : 16/04/2008

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   15/7/2009, 14:20

Place des fêtes => Marluxia => Hall-bibliothèque

Le numéro XI apparu dans le hall du manoir du maire de la cité du crépuscule. La dernière fois qu' il avait fait son apparition ici, c' était pour trouver dans la bibliothèque juste à côté pour trouver les coordonnées gummi pour permettre aux membres de revenir dans la cité du crépuscule. Malhereusement, les coordonnées étaient trop ancienne et depuis les coordonées s étaient légerement déplacé dans l' espace gummi. Mais maintenant il y avait plus important , la forteresse de l' Organisation était attaquée et en plus les élus de la keyblade s' étaient enfuis de la prison insonore à l' aide d' un inconnu qui semblait assez bien connaitre l' Organisation XIII et comment rentrer dans les salles où en principe seuls les membres de l' Organisation pouvaient accéder. Marluxia vit que le Devin Lunaire combattais un citoyen, mais maintenant, le numéro VII devait s' arrêter car il y a maintenant une situation critique.

- Saïx, il temps d' arrêter de se battre avec ces misérables citoyens. La forteresse de l' Organisation et le manoir Oblivion sont attaqués. Alerte de niveau 1, tu sais ce que ça veux dire j' espère ?

L' Assassin Sublime n' avait pas envie de s' étaler sur les causes de l' alerte car elles seraient énumérées pendant la réunion de l' Organisation puisque c' est tout ce que signifiait une alerte de niveau 1. Une réunion immédiate de tout les membres de l' Organisation XIII. Il ouvrit alors un vortex et disparu directement après sans même demander l' avis du numéro VII pour partir directement en direction de la salle de réunion de la forteresse de l' Organisation pour écouter ce que dirait le chef de l' Organisation XIII. En principe il avait averti tout les membres de l' Organisation XIII présent dans la cité du crépuscule donc il n' avait plus rien à faire ici. De plus la réunion de l' Organisation allait sans doute bientôt commencer.


Hall-Bibliothèque => Appel de la Vacuité => Marluxia => Salle de réunion
Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-town.forum2jeux.com/profile.forum?mode=viewprofi
Nobody
Lvl 10
Lvl 10
avatar

Nombre de messages : 175
Localisation : ...
Emploi : Numéro VII du XIIIeme Ordre
Loisirs : Chercher son coeur, embêter les gens
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   16/7/2009, 09:28

Il était évident que Saïx ne piperait mot à propos de l’Organisation dont il faisait partie, et des plans de cette dernière, et il ne livrerait en aucun cas des informations mêmes basiques sur cet Ordre auquel il était fidèle – et il était l’un des membres les plus fidèles des treize… ou plutôt des quatorze. Lorsque le Numéro VII parlait, ce n’était pas pour dire des futilités, en principe. Si il n’y avait rien à dire, il ne parlait pas. Et c’était donc pour cette raison que le Simili aux cheveux bleus n’évoquait aucune information relative à l’Ordre en lui-même dans ses propos, puisqu’il jugeait parfaitement inutile voire stupide de donner des informations à un adversaire potentiel dont la sincérité n’était valable que par ses propre dires, soit quelque chose de pas très fiable. Saïx n’était pas stupide au point de croire les paroles du guerrier blond qui disait vouloir un échange d’informations équitable… Certes, les citoyens du côté de Twilight avait une légère tendance à prôner des valeurs dites honorables telles la franchise, la loyauté, l’honneur et tout un tas de choses semblables, mais rien ne disait vraiment que si le Devin Lunaire donnait des informations sur le XIIIeme Ordre, son adversaire en ferait autant sur cet homme – ou femme d’ailleurs – qui avait été capable de créer une forme de vie humaine aussi développée que celle que le Simili aux yeux ambrés avait en face de lui. Et de toute façon, il se doutait que Xemnas n’apprécierait pas vraiment que le Numéro VII donne des informations sur l’Organisation quand ça lui chantait et à tout va sans précautions. S’il y en avait un qui ne tenterait pas de profiter de la confiance du Supérieur, ce serait bien le Numéro VII… Bref, dans tous les cas, la proposition du guerrier blond avait été refusée implicitement par le Devin Lunaire qui n’avait donné comme unique réponse que le silence… un silence relatif, puisque le silence de l’affrontement n’en était pas vraiment un. Même si, pour le moment, Saïx ne comptait pas se servir du pouvoir de la Lune face à ce citoyen armé de ses deux dagues. Son objectif était toujours le même, et il gardait toujours à l’esprit qu’éliminer quelques citoyens ne faisait pas partie de ses ordres de mission…

Eh oui, même en plein combat, il y pensait à ces informations. Certes, il se concentrait sur ce qui se déroulait histoire de ne pas se laisser surprendre, mais il faisait partie de ces personnes qui ne perdent jamais de vue leur objectif… sauf lorsqu’il entrait en mode Berserk, faisant appel au pouvoir de la Lune et devenant une bête furieuse, une machine à tuer. Mais pour le moment, le combat qu’il avait engagé faisait partie de ses plans pour récupérer des informations, manipuler les sentiments des gens étant plutôt un domaine dans lequel il excellait. Et bien entendu, toutes ces réflexions se faisaient en quelques instants dans son esprit, sinon il serait déjà mort cent fois… Comme l’avait prévu Saïx, son adversaire allait profiter du fait que le Simili ait été projeté par l’explosion de la roue de flammes pour attaquer. Et visiblement, le jeune homme aux yeux bleu-vert excellait dans le domaine de la voltige puisqu’il n’hésitait apparemment pas à s’élancer dans les airs, contrairement au Simili aux cheveux bleus qui préférait garder les deux pieds sur terre – sauf lorsqu’il entrait en transe. Et il fallait croire que le jeune homme à la queue de singe aimait bien jeter des trucs sur son adversaire, la première fois étant lorsqu’il avait matérialisé sa roue de flammes… Mais cette fois-ci, il n’avait pas hésité à se séparer de son arme. Si le Simili le faisait avec aisance, c’était parce qu’il était capable de matérialiser sa Claymore dans sa main, mais qu’en était-il du guerrier ? Si ce dernier portait ses armes à la ceinture, il était peu probable qu’il ait la capacité de les matérialiser… Seulement, le jeune homme était entré arme en main, et non pas arme à la ceinture… Enfin, peu importait dans l’immédiat, étant donné que l’arme assemblée vint heurter la Claymore du Simili, provoquant un fracas métallique. Saïx, à peine remis de l’explosion – la Claymore avait été levée par réflexe – eut tout juste le temps décaler son visage de quelques centimètres afin que l’un des deux parties de l’arme du citoyen ne fasse qu’entailler sa joue droite, et non pas empaler ou trancher carrément, ce qui aurait pu s’avérer dangereux. Beaucoup de choses s’enchaînaient presque en même temps, aussi Saïx fut dans l’incapacité de réagir lorsque son adversaire prit pied sur son crâne même pendant une fraction de seconde.

Un combattant normal aurait pété les plombs. Ben oui, peu de gens aiment que l’on prenne leur propre tête comme appuis lors d’acrobaties aériennes, surtout lorsqu’il s’agissait de celles de l’adversaire auquel on faisait face. Recouvrant rapidement ses esprits alors que son adversaire s’étalait au sol, le Simili aux cheveux bleu empoigna à deux mains le manche de sa Claymore et donna un grand coup horizontal là où se trouvait son adversaire qui s’écarta toutefois à temps, ayant eu le bon réflexe de faire quelques sauts en arrière après s’être relevé. Se remettant en garde, le Simili ne prêta que peu d’attention à la phrase que lâcha le guerrier blond, son attention ayant été attirée par l’autre citoyen, dont il n’avait pu se préoccuper durant l’attaque du jeune homme à la queue de singe. Ce qui aurait pu être une erreur, son second ennemi ayant eu la possibilité de prendre par surprise le Simili – dans le cas où les actions du jeune homme à la queue de singe n’étaient pas assez surprenantes… Toutefois, le second adversaire de Saïx semblait être beaucoup plus occupé avec autre chose, autre chose qui semblait provenir de sa propre personne, et dont l’apparition arrangeait grandement les affaires du Devin Lunaire. Ce dernier n’avait pas tout saisi de l’échange entre le citoyen et le nouveau venu, mais visiblement, ces deux-là étaient nette opposition, et le second avait un fort penchant pour les Ténèbres… Et celui-ci même venait donc d’arranger l’affrontement en un duel un contre un, immobilisant le second adversaire du Simili. Le regard ambré du Devin Lunaire se posa brièvement sur les deux hommes – si on pouvait qualifier l’être de Ténèbres d’homme – qui se tiendraient tranquilles pour la suite du combat. L’honneur, ce n’était pas vraiment la tasse de thé du Numéro VII, qui n’avait jamais hésité à appliquer des plans aussi lâches pouvaient-ils être. Aussi pourrait-il profiter de la situation… Enfin, pas dans l’immédiat. Le jeune homme blond avait encore trop de vigueur pour que Saïx puisse s’intéresser pleinement au cas de l’autre citoyen.

Plantant son regard ambré dans celui bleu-vert de son opposant, le Simili resta immobile pendant quelques instants. Rapidité semblait être l’un des atouts de son adversaire, à cause de cela, le Devin Lunaire n’avait fait que subir l’assaut précédent, ce qui ne lui plaisait guère pour la suite. Si le jeune homme blond était capable d’enchaîner ses coups à une telle vitesse, le Devin Lunaire prendrait peut-être bien plus de dommages qu’il ne le pourrait sans utiliser le pouvoir de la Lune. Ce n’était pas pour rien que la bête noire des guerriers prônant la force était l’homme agile et rapide… Les doigts gantés du Devin Lunaire s’ouvrirent rapidement pour se refermer, raffermissant leur prise sur la Claymore. Le Numéro VII allait attaquer. Toutefois…


- Marluxia…

En effet, l’Assassin Sublime venait de faire son apparition dans le hall du Manoir, interrompant les deux adversaires, qui de toute façon n’étaient pas en pleine action. Et il venait d’ailleurs d‘informer le Numéro VII des nouvelles directives données par le Supérieur… sur un ton qui, si le Devin Lunaire avait eu un cœur, aurait déplu à ce dernier. Toutefois, le Simili prit les propos de son semblable avec sa froideur et son stoïcisme habituel, même s’il pensait qu’il faudrait vaguement rappeler à l’Assassin Sublime la hiérarchie du XIIIeme Ordre, et surtout, qu’il faudrait lui rappeler quelques détails techniques qui ne seraient pas de trop… Dans le genre, l’Organisation n’était pas venue faire du tourisme dans la Cité du Crépuscule, alors il fallait que le Numéro XI cesse de se comporter comme si c’était le cas… Dévoiler les problèmes de l’Ordre devant des citoyens susceptibles de leur poser des problèmes, il y avait quand même plus futé. Alerte de niveau 1 aurait suffit, amplement, mais il fallait toujours que l’homme à la faux en rajoute… De toute façon, il était reparti, et les comptes se régleraient dans un milieu plus approprié… L’attention du Simili aux cheveux bleus se reporta sur son présent adversaire et sur son allié immobilisé. Toujours en garde, il n’avait pas relâché sa vigilance au cas où le citoyen aurait profité de l’apparition du Numéro XI pour agir.

- Quel dommage… Si j’avais eu un cœur, je vous dirais sûrement que j’ai le regret de vous laisser…

Ironique ? Peut-être. Il était plutôt difficile de déchiffrer quoi que ce soit dans les propos froids du Devin Lunaire qui de toute façon, se jugeait incapable de ressentir quoi que ce soit, et donc de mettre une quelconque émotion dans sa voix. Son ton monocorde s’élevait seulement lorsqu’il avait un reproche à formuler, et là, il ne s’agissait pas sentiments, mais de nécessité… La Claymore du Numéro VII était revenue sur le côté gauche du Simili, et l’une des deux mains de ce dernier avait lâché prise, comme s’il s’apprêtait à dégainer un sabre. Saïx donna de nouveau un grand coup horizontal, mettant toutes ses forces dedans, et volontairement dans le vide, ce qui eut pour effet de créer une bourrasque assez puissante compte tenu de la force que possédait le Simili, qui prenait cette précaution afin de préparer son départ… Non, même pas ‘préparer’. Mais ‘partir’ tout court.

En effet, lorsque la bourrasque se dissipa, le Simili au regard ambré n’était plus là.


Hall – Bibliothèque => Saïx => Salle de réunion
Revenir en haut Aller en bas
http://alfera.forumactif.com
Luffy
Lvl 36
Lvl 36
avatar

Masculin
Nombre de messages : 812
Age : 29
Localisation : Chez lui
Emploi : En recherche d'emploi
Loisirs : Jouer à la PS3, à la PSP, lire les mangas de One Piece, Fairy Tail,Bleach et Naruto, aller sur internet, regarder la TV
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   16/7/2009, 15:49

Néo toujours bloqué par Dark Néo Smith voyait l'arrêt du combat et avait vu un autre membre de l'organisation 13 (Marluxia) prévenir son compagnon (Saïx). Ils s'enfuyait. Dark Néo Smith avait tout vu comme Néo.

- Dommage, il n'y a pas eu de mort cette fois. Bof ce n'est pas trop grave. Bon, tu vois Néo une fois de plus, tu as eu de la chance que j'étais là. Sinon tu serais entre la vie et la mort. Mais ne t'en fais pas, ce sera bientôt ton tour de mourir.

Dark Néo Smith prévenait Djidane d'un prochain mort.

- Djidane, je suis sur que tu me connais pas. Je suis Dark Néo Smith et je serais celui qui tuera le prochain citoyen qui m'empêchera de détruire tout sur mon passage.

Ensuite Dark Néo Smith relâcha Néo en le prévenant une dernière fois.

- Bon, pour cette fois, tu ne mourras pas. Mais fais attention, si tu oses combattre encore un autre membre de l'organisation 13, je serais là pour t'achever avec lui.

Dark Néo Smith disparaissait du manoir en laissant Néo et Djidane seul au Manoir. Néo fut essoufflé. Il eut peur.

- Ouf, heureusement que les membres de l'organisation 13 sont partit car je le sentait mal cette bagarre.

Néo se dirigea vers Djidane pour lui parler.

- C'est bizarre. Pourquoi ils se sont enfuient ? Tu crois qu'on les reverra encore ?

Néo pensait à propos de Dark Néo Smith.

- "Si vraiment il veux tuer un citoyen. Il faudra que mon niveau soit équilibré mais je vais avoir du mal pour le rattraper. Il est largement supérieur à moi."

Néo parlait encore à Djidane.

- Bon, on fait quoi maintenant ? On attend le retour de Twilight et d'Auron ?

Néo attendit les réponses de Djidane et sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/profile.php?id=1082491831
Garland
Lvl 18
Lvl 18
avatar

Masculin
Nombre de messages : 368
Age : 25
Localisation : Terra
Emploi : Gros méchant
Loisirs : FF IX
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   16/7/2009, 22:03

Il fallait croire que le génome commençait à prendre l’avantage. Il ne causait pas de dégâts majeurs sur son adversaire mais il enchainait ses coups assez rapidement pour ne pas lui donner le temps de réagir. Bien que le Devin Lunaire ne semblait pas encore avoir sortit le grand jeu, il ne donnait pas vraiment l’impression qu’il allait se déchainer, et c’était tant mieux. En plus de cela, le simili n’ouvrait plus la bouche, lui qui semblait si bavard quelques instants plus tôt… Djidane décida d’arrêter d’essayer de cerner ce type, il était décidemment beaucoup trop compliqué, autant se focaliser sur le combat. D’ailleurs le numéro VII semblait être sur le point d’attaquer mais un évènement imprévu perturba le cours du combat : un nouveau membre de l’Organisation XII entrait dans le manoir. Ce dernier semblait plutôt pressé, très pressé. Il annonça rapidement à Saix que leur forteresse était attaquée, un truc du genre Alerte de niveau 1.

-‘‘Ouf, j’avais cru qu’il venait prêter main forte à celui-là… Je ne pense pas que je m’en tirerais aussi bien contre deux, déjà que je ne suis pas sur de tenir le rythme contre celui-là. Quoi qu’il en soit, s’ils doivent vraiment partir, c’est tant mieux. Comme ça, je suis sur qu’il n’y aura pas plus de dommage.’’

Le simili qui venait tout juste d’arriver disparut aussitôt dans un vortex. Le Devin Lunaire, quand à lui, annonça son ‘‘regret’’ de devoir les quitter, ce qui semblait plutôt ironique à l’ex-Tantalas, ne cherchant plus à décrypter son adversaire. Alors le simili disparu à son tour dans un vortex tout en faisant un grand mouvement avec sa Claymore, projetant un grand coup de vent en face de lui. Djidane ne chancela pas mais ses cheveux volèrent sous la bourrasque. Il resta en garde jusqu’au moment où on ne voyait plus aucune trace du vortex de Saix. Alors il se retourna vers Néo et fut surpris de faire face à l’étrange personnage qui avait retenu l’homme aux lunettes noires. Celui-ci expliqua directement au génome qui il était, en gros : un type destiné à tout détruire. Celui-ci disparu peu après, et l’ex-Tantalas croisa les bras.

- Pour m’achever ? Mais il me connaît pas lui, chui increvable moi !

Alors Néo se rapprocha de lui, lui faisant par de son soulagement sur le fait que les similis étaient partis et Djidane hocha la tête pour montrer qu’il était d’accord, ça aurait pu devenir vraiment dangereux si l’un d’eux s’était fait gravement blessé.

- Ils ont dit que leur forteresse était attaquée, c’est donc normal qu’ils soient partit. Toutefois, ça ne m’étonnerait pas qu’il revienne car ils n’on pas de cœur… Dans tout les sens du terme. Mais bon, la prochaine fois ce sera un petit peu plus rapide l’intervention.

Le génome mit la main dans sa poche arrière pour en tirer l’appareil que lui avait glissé Haru un peu plus tôt : le détecteur de similis.

- Sinon, comme tu le dis, je pense qu’il vaut mieux attendre les autres. On sait jamais, s’y un autre simili s’infiltrait dans le manoir on sera déjà sur place comme ça. Et, s’ils sont tous rentrés dans leur manoir, Twilight et les autres arriveront sûrement assez vite pour constater les dégâts.

Djidane rangea ses dagues puis marcha nonchalamment, le bras derrière le cou, en direction d’un siège où s’asseoir, il était crevé après ce combat. Une fois à coté il se laissa tomber dedans avant de reprendre la parole.

- Et ce type là euh, DarkNéo Smith ? C’est qui exactement ? Tu le connais ? Il semble fort… Dommage qu’il ne semble pas non plus être d’avis pour nous aider.
Revenir en haut Aller en bas
Luffy
Lvl 36
Lvl 36
avatar

Masculin
Nombre de messages : 812
Age : 29
Localisation : Chez lui
Emploi : En recherche d'emploi
Loisirs : Jouer à la PS3, à la PSP, lire les mangas de One Piece, Fairy Tail,Bleach et Naruto, aller sur internet, regarder la TV
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   17/7/2009, 01:47

Néo était soulager de voir Djidane confiant et soulagé aussi. Néo répondit à la question de Dark Néo Smith.

- Tu veux savoir qui il est. Tu as raison de poser cette question. Tu es une des personne à savoir sur lui. Dark Néo Smith est un être machiavélique. Il possède une grande puissance. Il est liée entre moi et mon ancien rival : l'Agent Smith qui m'aidait. Seulement voilà, d'après ce qu'à dit Dark Néo Smith, Smith est mort. La possibilité que Dark Néo Smith puisse être vu en dehors de mon corps signifiât qui l'a réussi à s'emparer des pouvoirs de Smith en le tuant. Maintenant, je suis le dernier des survivants.

Néo continua sur ses réponses.

- Il faut se méfié de lui, tu veux savoir pourquoi. Il n'était pas intervenu aider les membres de l'organisation 13. Mais le vrai problème, c'est qu'il attaque que lorsque je suis en position d'infériorité numérique. Il se peut qu'il n'a aucun clan ni équipe et qui se la joue seul, même s'il m'aide. Mais ça c'est un autre problème que seul moi je peux le résoudre.

Néo changea de sujet.

- Bon, revenons à nos mouton.si la base de l'organisation 13 est attaqué. Cela veut dire que quelqu'un ou quelque chose nous aide. Mais c'est étrange. Qui les attaques. Des citoyens ce serait impossible. Des similis : Impossible. Des sans-coeurs, peut être. Mais sinon, je ne verrais pas qui les attaqueraient. Etaient-ils des alliés ou des ennemis ?

Après avoir parlé longtemps, Néo alla s'asseoir dans la bibliothèque. Il pensait des choses que même il répétait.

-"Suis-je digne d'être encore un Gardien de la cité. Je suis faible. Pourquoi je ne peux pas être encore plus fort et posséder la même puissance que Dark Néo Smith. Il faut que j'y réfléchisse. Personne ne doit le savoir."

Néo assit en attendant ce qui allait ce passer tout comme Djidane.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/profile.php?id=1082491831
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   3/8/2009, 21:14

Grille d'entrée => Twilight => Hall/Bibliothèque

J'ouvris l'immense porte, laissant apparaitre un grincement qui résonnait déjà totalement dans le Hall de ce Manoir, aussi grand soit-il, se raisonnement pouvais s'entendre de partout. Un bruit qui ne laissais donc personne arrivé dans la discrétion. C'est ainsi que le regard de Djidane et celui de Néo se retournèrent vers la porte qui s'ouvrait. Laissant place à la vue de la personne qui pénétrait à l'intérieur. Quand ma silhouette s'aperçut. L'un et l'autre ne réagissait pas.

Au contraire, un sourire s'afficha sur leur visage le faite de voir que ce fut le Maire en question qui entra dans ce lieu. Aucun des deux ne savaient pour le moment ce que j'ai endurer jusque là ... Hélas je n'était pas encore prêt à leur annoncé la couleur ... Du moins c'était pas pour moi la première chose que j'aurais envie de dire, cela sonnerais mal, de ma part, moi qui suis quasi toujours joyeux, et de bonne humeur.

Là, je n'était pas du tout heureux ... bien au contraire, la tristesse pouvait se lire facilement sur mon visage ... Comment leur parler, comment leur dire les choses ... Je n'arrivais toujours pas à prononcé un mot. Je n'arriverais pas pour l'instant ... Il fallait que je leur dise quelque chose pourtant ... mais comment vais-je m'y prendre ? ...

Quoi qu'il en soit j'entrais quand même je m'approchais près de Djidane et lui fis tout de même un sourire, je vis ensuite Néo a coté de lui, et fis de même ... Pour ensuite resté là devant eux. Ne sachant pas comment prononcé un seul mot, une seul parole ... Il vont se demander pourquoi suis-je ainsi ... Pourquoi je ne leur dis rien ...

J'attendais de voir s'ils me diraient quelque chose ... En tout cas Djidane lui rester un peu rêveur ... Je plongea par habitude mes deux mains dans le fond de mes deux longues poche de ma veste pour y sentir quelque bricole qui trainait à l'intérieur, un stylo, un papier, parfait, je pourrais leur communiquer un message tout de même ...

Je sortis le papier et le stylo en question puis écrivais dessus ; " Djidane, Haru est partis dans la Cité, vas le chercher et rejoins nous ensuite dans la Salle Blanche. "

Une fois écris cela, je montra le papier face à Djidane qui fut soudain complètement abasourdis, il ne compris pas pourquoi je l'écrivais plutôt que de le dire tout simplement. Il ne dis alors aucun mot, se levant et partis alors en faisant juste un signe de tête "oui" avant de quitter les lieux. Puis ouvrit la porte pour partir à la recherche de Haru.


Hall/Bibliothèque => Djidane => ???

Je me mis ensuite de dos à Néo, qui ne compris rien au stratagème que j'avais entrepris pour annoncé quelque chose. Il allait certainement me dire quelque chose ... Je ne vais pas pouvoir longtemps rester ici. Naminé, Laruxie, ce garçon à l'étrange chapeau (Frédéric C.Z.) et l'autre (Naxyld), n'allaient certainement pas tarder à venir ... Ils seront présent pour que je leur disent tout ce qu'ils désireront entendre ... Mais quand ? ... Quand j'aurais simplement retrouver la parole ... Hélas ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
Luffy
Lvl 36
Lvl 36
avatar

Masculin
Nombre de messages : 812
Age : 29
Localisation : Chez lui
Emploi : En recherche d'emploi
Loisirs : Jouer à la PS3, à la PSP, lire les mangas de One Piece, Fairy Tail,Bleach et Naruto, aller sur internet, regarder la TV
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   4/8/2009, 01:33

Néo voit le retour de Twilight. Il voulait lui parler mais il le voyait songeur. Il (Twilight) avait quelque chose. Il était étrange. Néo lui parla un peu.

- Twilight, que se passe t-il ? Tu as l'air bizarre. Je ne t'ai jamais vu aussi étrange.

Néo a vu Djidane qui partait. Il avait suivi un des ordres de Twilight. Néo ne se le réoccupait pas. Néo voulait raconter le combat dans le manoir.

- Twilight, Djidane et moi avons affronter un membre de l'organisation 13. Il était équipé d'une arme qui l'appelle Claymore. Je sais pas si ça te dit quelqu'un mais il nous a donné du fil à retorde. Malheuresement, pour moi il fut très fort. Je lui ai tellement enchainer des coups qu'il n'a rien eu.

Après ça, Néo parla de ce qui s'est passé avec l'arrivé de Dark Néo Smith.

- Je voulais te dire aussi que Dark Néo Smith est revenu et qu'il a réussi à tuer Smith. Maintenant, il reste plus que moi pour lui faire face. Le problème c'est qui était voyant pour Djidane et le membre de l'organisation 13 alors que c'était impossible auparavant. Je sens que le combat final approche entre lui (Dark Néo Smith) et moi.

Néo lui dit autre chose.

- Je sais pas si je serais encore capable d'en affronter encore un membre de l'organisation 13. Ils sont vraiment fort. Si j'échoue encore, je risque de prendre une décision immédiate. Bien sûr, si cela arrive, tu désigneras une autre personne pour me remplacer. D'accord ?

Néo attendit la réaction de Twilight en restant assit.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/profile.php?id=1082491831
Aqua
~ Chevalier Aqua ~
~ Chevalier Aqua ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Localisation : Les mondes
Emploi : Maitre de la Keyblade
Loisirs : Aucun
Date d'inscription : 28/02/2009

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   6/8/2009, 03:11

Terrasse du couchant > Chronos > Manoir : Hall-Bibliothèque.

Un nouveau passage s’ouvrit, cette fois ci à l’intérieur même du Manoir de la cité du Crépuscule, dans lequel il espérait y trouver le Maire et autres gardiens tels qu’Auron qui lui avait dit de ne pas s’immiscer dans son combat à la place des fêtes, ou encore Djidane qu’il n’avait pas vu depuis un certain temps, en réalité, depuis que les membres de l’Organisation avaient commencé à envahir les lieux et à y envoyer des créatures blanches beaucoup plus faibles qu’eux, mais dans la présence était suffisante pour inquiéter le Maire et terroriser les citoyens incapable de tenir fermement une arme pour se défendre. Le vortex du gamin aux cheveux rouges était apparu à proximité au sommet de l’un des deux escaliers en pierre qui prenaient une place assez importante dans le Hall. L’endroit était toujours un peu sombre, mais la lumière que produisait le portail de Chronos n’était pas sans passer inaperçu et éclairait un peu la pièce. Au moins il faisait une entrée fracassante, à croire qu’il ne voulait pas se contenter de la manière conventionnelle, à savoir passer par la grande porte grinçante du Manoir.

Lorsqu’il sortit enfin du passage, il aperçu la queue de singe de Djidane sortir du manoir à toute allure, comme si quelqu’un venait de lui confier une mission. Cela signifiait une présence certaine du Maire dans les parages, puisqu’il était le seul supérieur hiérarchiques des Gardiens de la Cité. Bien sûr ce n’était pas impossible qu’il rende service à quelqu’un, mais au vue de la situation et de l’invasion des XIII, cette deuxième et dernière idée paraissait totalement invraisemblable aux yeux du voyageur à la légendaire épée Arc-en-ciel. Le vortex fini par se dissiper dans un dernier éclat de lumière bleue sous les pieds de Chronos. Il regarda autour de lui et porta son regard interrogateur sur les deux personnes qu’il aperçu en premier, à savoir Néo et Djidane. Ils semblaient discuter ensemble, peut-être que l’homme aux lunettes noires faisait un rapport de la situation à Twilight ? Le gamin n’en savait pas beaucoup plus, d’ailleurs il ne s’intéressait pas à leur conversation, bien qu’il entendu quelques morceaux et pris en compte ceux qui était susceptibles de l’informer un peu. Notamment celle sur l’un des hommes de L’organisation, à l’écoute des dires du gardien, ce dernier avait l’air de se débrouiller en matière de combat, mais surtout d’être particulièrement résistant au coup. Peut-être qu’il avait un pouvoir spécial ?

Il se dirigea alors d’un pas lent vers les deux hommes, le bruit de ses bottes contre celui du sol en pierre ce faisait entendre un chaque fois qu’il posait pied à terre, comme si tout était silencieux autour de lui, cependant ce n’était visiblement pas le cas puisque Néo ajouta quelques mots que le gamin ne pris pas en compte. Une fois à leur niveau, il se contenta d’un sourire et d’un geste de la main pour les saluer et prononça tout de même quelques mots par politesse.

- Je vais au Salon Blanc dès à présent, inutile d’attendre plus longtemps, puis je ne compte pas vous parler ailleurs que dans cette pièce, sachant que c’ est le seul endroit où l’on est encore à peu près en sécurité.

Par politesse hein ? Ce n’était évidemment pas poli de se diriger vers le salon blanc sans même avoir pris le temps d’apprendre le Maire, Mais Chronos était comme ça, il aimait prendre les devants et être parmi les plus informer pour pouvoir contrecarrer toute opposition, même un simple argument. Il ouvrit la porte d’un geste lent et entra à l’intérieur sans rien dire à personne, si ce n’est seulement un petit rire à peine audible pour attirer le regard sur lui encore une fois.

Hall-Bibliothèque > Chronos > Salon Blanc.
Revenir en haut Aller en bas
http://jeuxvideo.com
An'Lian
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Nombre de messages : 139
Localisation : Là où rêves et réalité se rencontrent...
Emploi : Etudiante à plein temps T.T
Loisirs : ...
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   7/8/2009, 12:09

Le centre de la Cité : Places des Fêtes => Centre-ville ‘circuit du tram’ => Le Bois => Le Manoir Abandonné : Grille d’entrée => Frederic C. Zelig => Hall – Bibiliothèque

C’est un Maire silencieux et plongé dans ses pensées que Frederic entreprit de suivre, sûrement lui-même suivi par Naxyld dont il n’avait toutefois pas surveillé les mouvements après le reproche sous-entendu qu’il lui avait formulé sur la Place des Fêtes. Mais si l’on prenait en compte l’empressement de Naxyld à avoir des réponses à ses questions, on pouvait bien se douter que ce dernier n’avait pas hésité lorsque le Maire l’invita lui et le musicien à le suivre – bien que cela puisse encore une fois provoquer l’énervement de guerrier, selon ce que supposait le magicien au haut de forme. Ne perdant pas de vue l’homme aux cheveux argentés – dont il ne connaissait toujours pas le nom, d’ailleurs – Frederic détaillait avec attention les différents lieux par lesquels le Maire le faisait passer, et passait lui-même. La Cité semblait être construite selon un modèle à peu près fixe, les maisons étant toutes bâties dans le même style : rectangulaire avec un toit plat, ou quelques fois, un toit de tuiles. Le musicien traversa le centre-ville en posant vaguement son regard sur les quelques boutiques du coin ainsi que sur l’engin qui semblait faire le tour du quartier, dont le nom devait vraisemblablement être tram puisque le nom du quartier le suggérait. Les pas du Maire guidèrent ensuite C. Zelig dans un bois, passant par une brèche dans un mur, comme s’il s’agissait, en quelque sorte, d’un passage secret, menant à un endroit à l’écart de la Cité et de son agitation. Pourtant, la traversée du bois ne prit pas tant de temps que cela, et le Maire, ainsi que ceux qui le suivaient, se retrouva finalement devant une grille en fer, derrière laquelle était bâti un édifice que l’on pouvait qualifier de Manoir, dont les couleurs étaient à peu près les mêmes que celles qui constituaient l’ensemble de la Cité, soit un marron ocre, avec des teintes plus ou moins claires. S’attardant devant cette grille d’entrée et la vue d’ensemble d’un tel Manoir, Frederic ne fit pas attention au fait que le Maire soit entré avant lui dans l’édifice, et qu’il s’y trouvait déjà depuis quelques minutes. Finalement, le musicien se décida à son tour d’ouvrir la grande porte d’entrée, légèrement, juste histoire de laisser suffisamment d’espace pour qu’il puisse se glisser à l’intérieur du Hall. Toutefois, Frederic ne referma pas la porte, voyant qu’un jeune homme blond dotée d’une étrange queue de singe se dirigeait vers la sortie, après avoir lu un message sur un papier que lui avait donné le Maire.

Pensif, le musicien s’avança de quelques pas histoire de ne pas gêner le prochain ou la prochaine qui entrerait ou sortirait, sans toutefois se mêler aux deux autres personnes présentes dans le Hall. Le comportement du Maire troublait le musicien, qui en plus de cela trouvait la mélodie du concerné étrangement… troublante elle aussi. Lorsqu’il était arrivé sur la Place des Fêtes, sans toutefois apercevoir les évènements qui y prenaient place, C. Zelig avait déjà remarqué un son qui se distinguait de tous les autres, tellement il était particulier. Et ce son avait soudainement changé, avant même que Frederic ne puisse identifier la personne à laquelle il appartenait. Et ensuite, il y avait eu cet autre son. Celui qui caractérisait le Maire en ce moment même. Et pour le moment, le musicien ne comprenait pas le pourquoi du comment. Le son qui avait changé, comme s’il avait perdu une partie de lui-même, était-il celui du Maire ? Le musicien posa son regard sur ce dernier, qui écoutait en silence ce que lui rapportait un homme vêtu en noir et portant des lunettes teintées – et oui, les lunettes de soleil n’existaient pas dans le monde de Frederic. Twilight, ainsi était-ce le nom de cet homme. Le musicien eut un sourire discret en se rappelant la signification de ce nom, le mettant en rapport avec la Cité que l’homme aux cheveux d’argent administrait. Ce sourire s’effaça bien vite lorsque l’homme vêtu de noir continua à débiter tout un tas de propos sur les évènements qui venaient d’arriver, en d’autres termes, un combat contre un membre de l’Organisation. Visiblement, ceux-ci étaient présents de partout… Ceci dit, le mutisme du Maire ne semblait pas troubler l’homme vêtu de noir, qui continuait de faire une sorte de rapport sur lui-même, ainsi que sur son combat précédant l’arrivée de Twilight. Frederic fronça les sourcils, et amorça son mouvement vers l’avant, lorsque son attention fut attirée par une lumière éblouissante perça la pénombre des lieux, provenant d’une sorte de vortex par lequel sortit un jeune homme roux, qui, après avoir salué Twilight et l’homme en noir, ainsi que balancé quelques propos, s’éclipsa dans une salle avoisinante, ayant visiblement envie de parler lui aussi avec le Maire, mais dans un endroit approprié… Décidément, toutes ces personnes ne voyaient-elles que leur propre ego ? Frederic s’avança vers Twilight et l’homme en noir, s’inclinant devant les deux individus en guise de salut.

- Bien le bonjour, j’espère que vous me pardonnerez d’interrompre cet échange fort intéressant, mais avant même de vous préoccuper de votre propre cas Monsieur, il faut d’abord se préoccuper de celui du Maire.

Cette déclaration était bien entendu adressée à l’homme en noir, qui attendait visiblement une réaction de la part de Twilight, sans toutefois avoir noté qu’il y avait quand même un peu plus urgent que la réponse à ses propres questions sur son propre cas, et qu’il devrait un peu plus se soucier des autres dans le moment présent que de lui-même. Et bien entendu, le terme ‘échange’ avait été marqué par une certaine ironie… Le musicien se tourna vers le Maire, tout en retenant un soupir exaspéré. Décidément, il fallait qu’il se reprenne, au risque de se faire jeter dehors pour impolitesse, sachant qu’il ne voulait pas non plus passer pour un rustre qui se mêle des affaires de tout le monde sans considération.

- Mes excuses, Monsieur le Maire. La politesse veut que je me présente comme Frederic C. Zelig, mais il semble que nous ayons affaire à un problème bien plus urgent. Un problème qui est vôtre, et non mien.

Le musicien planta son regard noir dans celui de Maire. En fait, pour ce qui était de la politesse, c’était peut-être un peu raté. Mais tant pis, le seul désir de Frederic pour le moment était de venir en aide à cet homme, puisque personne en ces lieux ne semblait être enclin à le faire, ou même de prendre au sérieux les problèmes du Maire lui-même. Ceci dit, c’était peut-être à cause de ce titre que les gens devaient penser à tort que cet homme était un être invulnérable…

- Dites-moi… Euh, non, oubliez. Pourquoi, depuis que je vous ai rencontré sur la Place des Fêtes, n’ai-je pas entendu votre voix ? Alors que plus tôt dans la journée, j’ai très bien entendu votre avertissement de vive voix sur la Place de la Gare ? L’ordre que vous avez donné à ce jeune homme blond qui vient de sortir était marqué sur papier je suppose… Ce qui me laisse supposer… Et arrêtez-moi si je dis une bêtise… Avez-vous… perdu la voix ?
Revenir en haut Aller en bas
http://metalia-rpg.forum-actif.net
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   7/8/2009, 16:45

Que faire que dire, j'étais prit entre deux feux. D'un coté j'avais une soif d'envie de réagir au dire de Néo, mais d'un autre je n'y arriverais pas ... j'étais bloquer, que faire ? ... Finalement si une aide pourrait m'apparaitre, se serais peut être bon qu'elle vienne. Cependant je ne crois pas que quelqu'un est le don de guérir ce genre de chose. Ce dont je suis victime. Ce mutisme ne me lâchera pas d'aussitôt.

Après donc un léger résumer de la situation que m'avais fait Néo sur ce qui c'était passer, je pu comprendre que lui et Djidane avait sur altérer au faite que un membre de l'organisation voulais pénétrer le Manoir. Et l'ont arrêter à temps. N'ayant ainsi pu faire ce qu'il aurais du sans doute sous l'ordre du Supérieur. Le détail qui fit que j'ai pu savoir quel était ce Membre, était dus au détail de Néo, c'était une Claymore qu'il portait, cela voulais donc dire qu'il s'agissait de Saix, le numéro VII de cette organisation. Plus connus pour être le bras droit direct du Supérieur. Il l'aide beaucoup, du moins c'est ce que j'ai pu en étudier lors de ma période scientifique dans ce Manoir sur les Similis.

Néo m'expliquant ensuite ses fait à son sujet m'intéressait moins. Car je fut perturbé par l'arrivé dont je m'attendait moins d'être la première, celle de cet homme à l'étrange chapeau. Et à l'accoutrement bizarre. Suite à sa l'entrée fulgurante de Chronos ce fit sans qu'il fit pour autant le moindre bruit. Nous l'entendions marchez sur ce sol tapis qu'es fait le Manoir. Chaque pas se dirigeant vers la porte du Salon Blanc. Suite a ses dires je compris aussi son voulus, il voulais qu'on ai réunions à l'intérieur du Salon. C'est ce dont je voulais faire dès le départ. Hors je ne m'attendais pas au retour fulgurant de celui-ci dans mon Manoir. Faisant plus où moins équipe à part, il nous est utile pour aider la Cité face à l'organisation. Je ... je pourrais voir pour peut être lui proposer une place en échange de celle d'Auron ... Dont j'aimerais plus revoir qu'autre chose ... Suite à cela il entra dans le Salon.

Heureusement pour, il n'eus aucun "blanc" dans ce Hall, car l'arrivé de cette étrange homme, se présenta aussitôt. Faisant avant tout une légère réflexion au dernière parole de Néo, qui voulais montrer que son cas a lui n'urgeait pas plus que le miens. Et qu'il fallait sans doute plus s'occuper des soucis de ses amis avant de s'occuper des siens ... Hors c'est ce dont j'ai depuis toujours fait appel. A mon soutiens, a mon aide, a ma rescousse. Pour aider n'importe qui. J'ai depuis longtemps faite ce genre de chose, pour préserver ma Cité et ses citoyens. Et ... J'ai complètement échouer.

C'est donc sous le nom de Frederic que l'on devait faire appel à cette étrange homme. Qui a la suite de ses paroles, me firent tournée du regard et sortait de moi une inquiétude étrange. Comme si, il me connaissait, où qu'il savait ce que je ressentait. C'est étrange tout de même personne n'a le pouvoir de connaitre ce que ressent un être. Mais, je devait m'attendre à tout, j'ai tellement de citoyens avec des dons différents et aussi époustouflant les uns que les autres, que je pouvais voir toute sorte de chose m'arriver. Ce fut le cas, suite au parole de Frederic, je compris soudain qu'il su voir sans pour autant savoir que je suis victime du mutisme, que rien qu'au détail dans la Cité, j'étais différent d'avant. Néo le remarqua aussi a cause du papier que j'avais écrit pour Djidane.

C'est après quoi que j'eus mon regard qui se perdait un peu ... Que répondre la dessus, je ne le pouvais simplement pas pour le moment. Mais es-ce que ce Frederic pourrais me venir en aide ? Si c'était le cas, je pourrais parler devant tout le monde. Et expliquer la situation, du moins aussi pouvoir répondre aux milles et une questions que se pose les gens autour de moi.

C'est alors que je regardais Frederic d'un regard un peu disant "en plein dans le mile", et lui fit signe de la tête que oui, je suis victime de ce sacrilège magique qu'était celui du fameux sort "Coi".

Puis quand j'y repense, c'était lui, qui m'avais plus tot soignée à la Place des fêtes !! Oui, il était donc bien magicien ! C'était peut être le destin qui me fit découvrir cette personne, ou du moins que cette personne étrange est venu dans ce monde du sien. Est-ce que au final, tout nos destins serais liées ? Avons nous tous un lien. Quelque chose en commun qui fait que l'une chose peut interférer dans une autre et qu'au final cela nous permettrait de gagner face au destin tragique qui pourrais nous arriver ?

Peut être que c'était le destin d'Auron que de devoir se sacrifier pour la Cité, au péril de sa vie. Je n'arrivait plus soudain, a comprendre la vérité des choses qui se passait ici. Et mon regard c'était de nouveau perdu, fixant un point quelconque au sol, perdant toute notion du réel et de ce qui m'entourais pour m'évader dans mes pensées. Mais je revint vite à moi car je restait tout de même toujours surpris de ce Frederic, et du dont qu'il a pour cerné les gens qu'il vois a peine pour la première fois. Il fallait donc que je m'en remette totalement à ses soins et son aide. Après tout si il était ici c'était pour cette raison.

Néo avait lui aussi donc compris mon malêtre. Celui d'être muet comme une carpe ! Cela n'allais donc pas le dérange que je ne lui réponde pas de suite a ses questions et réaction des faits récemment eu lieu ici même. J'attendis donc une de leur réaction, mais surtout une aide de la part de cet homme à l'allure sorcier. Qui pourrait m'être alors bénéfique. Du moins je l'espérait. Cependant même si je retrouvais la parole. Rien ne feras encore en moi le faite que je me sens encore coupable de la mort d'Auron. Je me dois de faire quelque chose. Quelque chose en sa mémoire qui pourrais m'aider a remonter cette dur pente ... Je ne veux surtout pas non plus que mes autres gardiens en compatissent. Et ce croient à leur tour coupable de quoi que ce soit ... C'est moi et moi seul qui porterais ce fardeaux ...

C'est donc avec un état patient et voir même impatient que j'attendis une réaction de ce Frederic ou de Néo en conséquence de fait. J'espérais qu'il comprendrai (Néo).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
Luffy
Lvl 36
Lvl 36
avatar

Masculin
Nombre de messages : 812
Age : 29
Localisation : Chez lui
Emploi : En recherche d'emploi
Loisirs : Jouer à la PS3, à la PSP, lire les mangas de One Piece, Fairy Tail,Bleach et Naruto, aller sur internet, regarder la TV
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   7/8/2009, 17:35

Néo n'eut aucune réponse au problème : Dark Néo Smith, c'est donc pour ça qu'il ne voulait plus en parler sous peine de ne plus avoir encore de réponse de la part de Twilight. Il avait aussi demandé à Twilight s'il allait bien mais n'a pas eu la moindre réponse mais son humeur étrange fut suspect au yeux de Néo parce que Twilight était muet. Néo voulait savoir pourquoi. C'est pour quoi il y eu une idée. Mais cependant, Il voyait l'arrivée rapide éclair de Chronos qui partit vers le salon blanc.

- Eh bien, il (Chronos) ne perd pas son temps.

Néo voyait aussi l'arrivée de Frederic : l'homme qui m'avait soigné.

- Et attends, je te reconnais. Tu es celui qui m'a soigné. Je t'en remercie. tu es un très bon soigneur et tu t'appelle donc Frédéric.

Après ceci, Néo dit à Twilight à propos de Frédéric.

- Tu vois. C'est lui (Frédéric) qui est mystérieux. Il ferait un excellent médecin et un comment dire magicien.

Néo oublia aussi de demander où en sont les autres membres des gardiens de la cité.

- Bon, on en est où ? Bien que Djidane soit partit. Il faudrait réunir d'urgence les autres gardiens de la cité pour une réunion générale. Il faut comprendre pourquoi les membres de l'organisation 13 sont de retour dans notre cité.

Néo voulait que Frédéric soit un gardien vu ce qu'à sentit Néo lorsqu'il était sur le point de mourir mais il voulait savoir si oui ou non Twilight accepterait. Néo attendit pour savoir.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/profile.php?id=1082491831
Haru
Lvl 42
Lvl 42
avatar

Masculin
Nombre de messages : 950
Age : 26
Localisation : Ile garage
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jouer aux jeux vidéos et surtout à Kingdom Hearts et Guild Wars.
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   8/8/2009, 13:28

??? => Haru => Hall-Bibliothèque

Haru venait de traverser toute la Cité du crépuscule pour retrouver le Maire et lui annonçait qu'il n'avait trouver Xemnas, comme la Maire le lui avait demandé. Il arriva donc dans le grand Manoir. Il vit Twilight, Néo ainsi qu'un citoyen qu'il n'avait jamais vu (Frederic). Haru arriva au moment où Néo expliqua qui était ce jeune homme. Un médecin...Pourquoi Néo et Twilight avait-il besoin d'un médecin. Y-aurait-il eu un accident pendant la recherche de Xemnas concernant le Maire? Pleins de questions passèrent à travers l'esprit de Haru qui finit par dire

-Que se passe-t-il?

Il salua briévement le nouveau citoyen (Frederic) d'un signe de la tête et se dirigea vers Twilight. Il attendait une réponse du Maire qui semblait mal en point, changé depuis la dernière fois qu'il l'avait vu. Haru regarda Néo d'un air inquiet : il voulait une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
http://sorakh1.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   

Revenir en haut Aller en bas
 
:: II - Hall - Bibliothèque ::
Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight Town :: RPG(s) Secondaire(s) :: RPF - La Cité du Crépuscule - Saison 2 ~ "Vérités" :: 

 :: 
- Entrez -
 :: Le Manoir Abandonné
-
Sauter vers: