Twilight Town
Salutation à toi nouveau venu !

En cette année 2014, nous t'accueillons à bras ouvert !
Viens t'inscrire, et rejoints l'équipe de la Cité du Crépuscule toujours de bonne humeur et pleine de surprise !

A bientôt peut être pour partager les aventures de Sora et Cie ! Smile

Cordialement, Twilight et l'équipe administrative de Twilight Town !

Twilight Town


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

.:. Mes Partenariats .:.                      


Partagez | 
 

 :: II - Hall - Bibliothèque ::

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
An'Lian
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Nombre de messages : 139
Localisation : Là où rêves et réalité se rencontrent...
Emploi : Etudiante à plein temps T.T
Loisirs : ...
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   10/8/2009, 00:29

Dans l’absolu, il fallait dire que la question de Frederic paraissait être un peu stupide puisque même si sa supposition était juste, il ne pouvait techniquement pas avoir de réponse ou confirmation orale de la part du Maire. Mais en même temps, il avait posé en dernier temps une question à laquelle il était possible de répondre par oui ou par non intentionnellement, afin que le Maire puisse répondre d’un simple signe de tête, ce que fit le concerné, confirmant l’hypothèse du musicien. Même le regard de l’homme aux cheveux d’argent semblait dire que la supposition était on ne peut plus juste, et que celui qui subissait en ce moment même cet handicap était enfin heureux d’avoir trouvé quelqu’un avec assez de logique ou de compassion pour enfin comprendre ce qui était arrivé au Maire. Parce qu’il fallait bien préciser que le musicien n’avait pas inventé l’eau chaude en faisant cette supposition correcte, mais juste formulé des soupçons à voix haute qui auraient pu être formulés par chacun ayant un minimum d’observation. Que font les muets pour communiquer ? Soit ils font cela par signe, soit ils écrivent. Or, le Maire n’était sûrement pas le genre de personne à s’amuser à écrire sur du papier ses directives dans une telle situation, puisqu’il devait être un minimum responsable pour qu’on l’ait nommé Maire. Certes, le fait que Frederic ait été capable de cerner la changement dans la mélodie de Twilight l’avait aidé mais cela aurait été à la portée de n’importe qui que de cerner cet handicap… ou presque n’importe qui. Sans compter le fait que, tôt ou tard, l’homme aux cheveux d’argent aurait pu explicitement marquer sur un autre papier quelle était la nature de son problème. A présent, le mieux était de trouver la cause de la conséquence et remédier entièrement au problème en éliminant la cause mais… ce n’était pas aussi simple que cela. Et cette fois-ci, ce n’était pas non plus à la portée de tout le monde.

L
a mélodie modifiée que Frederic avait entendue plus tôt sur la Place des Fêtes avait de fortes chances d’être celle du Maire. D’autant plus que dans le même temps, un autre son s’était évanoui, pour toujours. Sûrement celui qui caractérisait l’homme qui avait perdu sa vie sur cette place juste avant que Frederic ne puisse voir ce qu’il se passait là-bas. Il devait donc y avoir un lien… Pensif, C. Zelig n’écoutait qu’à moitié ce que disait le citoyen vêtu de noir qui avait de nouveau reprit la parole pour dire des choses qui n’intéressaient que moyennement le musicien, qui se penchait plus sur le problème du Maire qu’autre chose. Ce ne fut que lorsqu’il entendit son nom venir dans les propos de l’homme que le musicien prêta une oreille un peu plus attentive aux propos – juste un peu plus. Et maintenant qu’il y repensait, cet homme en noir n’était nul autre que Néo, celui qu’il avait soigné sur une impulsion à la Place de la Gare, lors d’un supposé combat contre un étrange monstre vert. C. Zelig haussa légèrement les sourcils en entendant le terme de ‘mystérieux’ le caractérisant, mais ne s’autorisa aucun commentaire, continuant à réfléchir à plusieurs choses à la fois. Pour lui qui voulait ne pas trop s’impliquer dans le conflit dans un premier temps, les compliments de Néo n’étaient pas vraiment vus d’un bon œil. Et de toute façon, il y avait plus urgent, le cas de Twilight. Tout en prêtant une oreille distraite à la suite des propos de Néo, le musicien continua ses réflexions. Ce qui avait pu causer le mutisme était sûrement dû à la mort de cet homme sur la Place des Fêtes, homme dont il ne connaissait accessoirement ni le nom, ni le lien affectif qu’il partageait avec le Maire. Et soit dit en passant, Frederic lui-même n’était qu’un inconnu aux yeux de Twilight. De ce fait, le musicien voyait difficilement comment est-ce qu’il pourrait soigner la cause de la conséquence. Ses yeux couleur onyx fixés sur le sol, C. Zelig continuait à réfléchir au problème, ne s’interrogeant même pas sur cette histoire de ‘gardiens’ ou de ‘réunion’ – et il pensait qu’accessoirement, Néo était légèrement à côté de la plaque en et instant même mais bon, passons.

La porte du Manoir s’entrouvrit une nouvelle fois pour laisser entrer un jeune homme aux cheveux argentés et aux yeux bleus, portant dans son dos une épée qui laissait présumer son statut de guerrier – généralement, on ne portait pas ce genre de choses pour faire joli. Frederic leva les yeux vers le nouvel arrivant, duquel il eu droit à un bref salut avant que celui-ci ne se dirige droit sur le Maire, lui posant une seule et unique question. Le musicien poussa un bref soupir, constatant qu’il y avait enfin une personne autre que lui – honorable inconnu aux yeux de tous – qui s’inquiétait du sort du Maire. C. Zelig posa son regard sur chacune des trois personnes présentes dans le hall, tour à tour. Terminant ses réflexions, Frederic posa son regard sur Néo, puis sur le nouvel arrivant.


- Il se passe que je ne suis ni médecin, ni magicien à la base, mais un simple musicien. Et c’est pour cette raison, continua-t-il en posant son regard sur le Maire, que venir à bout d’une conséquence causée par une cause que je ne peux résoudre moi-même ne sera pas aussi simple que claquer des doigts. En premier lieu, la musique est mon domaine, pas la magie, bien que les apparences jouent contre moi. Ceci dit, Monsieur le Maire, je peux vous aider, à venir à bout de la conséquence, mais non pas de la cause.

L
e musicien planta son regard noir dans celui de Twilight. Comme il venait de l’affirmer, il n’était pas un expert dans le domaine de la magie, contrairement à ce que l’on pouvait penser de lui, et il ne pouvait ainsi pas lancer un simple sort pour venir à bout du mutisme qui handicapait le Maire. Soit dit en passant, faire ainsi requérait un certain niveau de magie qui s’approchait plus des étoiles que des abysses sous-marines. Ainsi, le sort qu’allait employer le musicien n’allait pas être sans effet secondaire, mais peu importait, puisque ces effets n’atteindraient que le lanceur du sort, et non le récepteur. Un sort qui permettait aux moins expérimentés de venir en aide aux autres, en dépit de leur niveau. Un sort que Frederic avait maîtrisé avec une certaine facilité, ce qui n’avait toutefois pas enlevé les effets secondaires de ce dernier.


- Monsieur le Maire, je vais vous soigner, et je ne pense pas que demander votre accord soit réellement nécessaire dans le cas présent, reprit le musicien en reculant de quelques pas, son regard toujours planté dans celui du Maire. Mais après cela, je souhaiterai que vous répondiez à mes questions : la raison de ce conflit, la raison pour laquelle vous et les Similis n’avez pas pu trouver un terrain d’entente. Je sais que c’est un peu brusque, je sais que vous…

Le musicien s’interrompit, cherchant ses mots. Le deuil, il devait lui en parler. L’évoquer, le sous-entendre. Il ne voulait en aucun cas brusquer cet homme qui avait sur la conscience la mort de l’un de ses semblables auxquels il devait tenir. Reculant encore de quelques pas, le musicien esquissa un geste de sa main gauche et concentra son énergie magique. Une cercle d’incantation fait de lumière blanche commença à apparaître sur le sol, là où il se tenait.

- Enfin, je ne peux pas vraiment le formuler devant vous, reprit finalement Frederic, moi qui ne suis qu’un illustre inconnu, cela ne serait que trop brusque et impoli de ma part…

C. Zelig tendit sa main gauche devant lui et une deuxième cercle d’incantation de lumière blanche apparut devant ses doigts. Il ferma les yeux un bref instant, se concentra sur le flux de magie qui le traversait. Et lui donna forme avec les mots, fixant de nouveau le Maire de son regard noir :

- Spirits’ door.

Un halo blanc entoura de nouveau le Maire de la Cité du Crépuscule, généré par un autre cercle d’incantation apparu sous les pieds de Twilight. Un halo constitué d’une lumière douce et chaleureuse, qui quitta brusquement le corps du Maire après quelques secondes, regagnant le cercle d’incantation marqué sur le sol, qui disparut à son tour, en même temps que les deux autres générés à proximité du magicien. Ce dernier sentit la douleur lui transpercer les tempes comme une flèche, et il porta instinctivement sa main à sa tête. Il croyait pouvoir supporter la douleur. Seulement, ce ne fut pas le cas, puisque depuis son arrivée dans ce monde, ses dons avaient été beaucoup sollicités, surtout si l’on prenait en compte le fait qu’il ne les avait pas exercés pendant des années… Ce fut le seul imprévu. Le musicien s’écroula lentement sur le sol du Manoir, tandis que Twilight devait avoir retrouvé l’usage de la parole…
Revenir en haut Aller en bas
http://metalia-rpg.forum-actif.net
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   10/8/2009, 16:21

Les évènements qui suivirent m'interpelait quand même bien, écoutant ce que Néo avait à dire, il se serait donc passer quelque chose après que je soi partis de la Place de la Gare, une fois mon combat terminer contre Xaldin, Néo fut guéris par Frederic C.Zelig.

Cependant, je n'arriver plus à suivre entièrement les dires de Néo qui sembler être de plus en plus troublante. Il annonçait qu'une réunions serait parfaite pour débattre de divers sujet donc celui du retour des XIII. Hors il le savait très bien tout comme moi pourquoi ils sont revenus. Pour ce vengé tout simplement de les avoirs éjecté il y a maintenant un bon moment de notre Cité. De plus sans qu'ils ne le savent sous l'aide précieuse de l'un des leur. Roxas. Soit, là n'était pas mes pensées.

Elle se concentrait plus sur les évènements qui se suivirent, donc l'arrivé inattendus d'Haru. Celui-ci était revenus de je ne sais où, peut-être qu'en envoyant Djidane, ils ne se sont pas croiser ! Bon je suppose que Djidane comprendrais qu'il devrait revenir si il ne le trouve pas ... Etant donner q qu'il est ici maintenant, Haru comprendra un peu les derniers évènements qui se sont passer ici ... Après qu'il est posé sa question ... Question s'ajoutant encore à de multitude autre questions ...

Cela devenait clair dans mon esprit, hors ce que supposait Néo était totalement faux ainsi que moi même, concernant la véritable identité de cet homme. Il n'était pas magicien, ni sorcier, ni autre individus de ce genre. L'homme vêtu d'accoutrements étranges, préférez mettre un terme à ce sujet en disant la véritable capacité dont il aimer faire preuve. Celle d'un musicien.

Cependant je n'était toujours pas indifférent au faite, qu'il trouva d'un coup mon mal être, et cette capacité qu'il a d'avoir eu la sympathie de lire en moi, pour peut-être m'aider dans ce qu'il m'arrive. Suite à cette mise au point sur son statut de musicien, il continuait dans ses dires pour expliquer qu'il ne serait pas évident pour lui, de me guérir de but en blanc et ce de tout le mal-être que je possède en moi. Il aurait peut-être juste le pouvoir de me retirer ce mutisme que je possède maintenant depuis une petite heure ... Mutisme qui met très handicapant pour la suite des évènements à venir ... Ce pourquoi, je laissait entière responsabilité et confiance à cet homme musicien pour me venir en aide, et me retirer ce sacrilège ... dont je me suis moi même fait la chose.

C'est ainsi que débuta son sort. L'homme en question reculait, annonçant quelques indications auxquels il aimerait avoir des réponses lui aussi, mais s'interrompit de nouveau pour s'arrêter à quelques pas de moi, sous le regard interrogateur d'Haru et celui de Néo, l'homme jeta son bras sur le coté de son corps de manière à envoyer son incantation sous ses pieds, laissant apparaitre un halo de couleur blanc. Continuant alors tout son mécanisme dont lui seul avait l'habitude d'exécuter de tel chose, et finis par envoyer la même lueur sous mes pieds, m'enveloppant de part et d'autre d'une lumière si pur et si réchauffant qu'on aurait l'impression d'être au paradis, je me sentait tout à coup si bien, sous cette magie qui s'enlaçaient autour de moi jusqu'à entré en moi, pour en faire sortir ce sort qui m'empêchait de prononcer un mot. Sortant alors de nul part, l'aura d'une couleur un peu plus différente de celle qu'utilisait Frederic sortait de mon thorax, tel un maléfices, où une parcelle de ténèbres en moi ... Puis partis doucement s'enfoncés sous mes pieds, dans ce rond qu'avait invoquer plus tôt le musicien.

Suite à quoi, celui-ci disparut, l'ayant absorber d'une façon déconcertante et inimaginable. Retournant alors à son créateur, libérant ainsi le mutisme que je subissait. J'étais étonner de voir un tel pouvoir, une tel vigueur et un tel courage. Surtout qu'il me faisait comprendre une chose dont seul moi pouvait reconnaitre, celle de l'entraide malgré le faite qu'il ne me connais pas plus que cela, il m'aida alors qu'il ne savait si je n'était ni bon ni mauvais, mais au fond il compris que c'était peut être son destin de le faire ...

C'est alors qu'une fois finis sont sort de guérison qui fut bénéfique, il se laissa s'effondrer au sol, mais doucement, non pas tel une masse importante s'écroulant, non il le faisait essayant de garder pied et jambe fléchie, mais n'y arrivant pas tel était la fatigue dont il avait encaisser depuis son arrivé certainement ... Sans attendre un mot, ni une parole de qui que se soit je me précipita vers lui le saisissant alors avant qu'il ne jauge complètement le sol et l'agrippant sous mes jambes pour soutenir son corps. C'est alors que dans mon élan vers lui je ne retins pas d'avoir recouverts une chose que j'avais perdus ...


- Frederic ! Es-ce que ça vas !? ... Je ... ho, mais ... ma voix ...

C'était un bonheur que de pouvoir parler, le regard de Frederic se jeta sur mon visage, il était toujours conscient mais plus apte à faire grand chose dans son état.

- Vous avez dus beaucoup utiliser de magie ... votre fatigue viens de là je crois. Mais ... merci beaucoup monsieur. Vous m'avez était grandement utile, et votre aide me fut aussi bénéfique que vous ne pourrez l'imaginer ... malgré que ce que vous avez dis ... je ne suis pas encore guéris de cette cause ...

Sous mes mots, je me releva légèrement en prenant soin de porter Frederic sur mon épaule, l'amenant alors vers le bord des escaliers du Hall, précisément ceux de gauche, qui menait plus vite vers le Salon Blanc. Cependant je n'y montait pas, mais posait Frederic là, assis sur la troisième marche de l'escalier, cela pouvait le reposer en attendant qu'il recouvre un maximum de son énergie. Energie magique sur, car il en avait ce pouvoir. Mais il n'en était pas pour autant magicien ... Une explication à ce sujet ce devra d'avoir lieu prochainement dans une conversation hors ce qui urgeait pour l'instant c'était qu'il se rétablisse assez vite.

C'est donc sous un regard réfléchis, que je relevais mon visage, et mes yeux en direction d'Haru et Néo qui s'était empresser de venir se mettre à mes côté. Et soudain je me souvenez d'avoir quelque chose qui pourrait être assez utile dans le cas de notre ami, dont je pourrais considérer ainsi la chose, c'était dans mon laboratoire que j'en avait du laisser trainer.

Etant au côté de Frederic, et le soutenant toujours pour éviter qu'il ne s'évanouissent, je sortis de ma main gauche qui était libre, de ma poche, une petite clé avec d'étrange forme et motif. Et pointa alors cette main en direction d'Haru.


- Tiens, s'il te plait, peux-tu aller me chercher dans mon Laboratoire un Ether que j'ai laisser sur une table d'opération. C'est une petite bouteille en carrer bleu. Merci ...

Je lançait alors la clé en direction d'Haru ... Puis restait alors au côté de Frederic. Mais préférait, maintenant que j'avais recouvert la parole, ne répondre pour l'instant à aucune question dans l'immédiat. Je ferais cela lorsque nous seront tous réunis dans le Salon Blanc. Ainsi pour éviter que Chronos, qui plus tôt était entrer dedans, restait seul, j'allais envoyer Néo à sa rencontre.

- Néo, je crois que tout iras bien pour l'instant ... peux-tu t'occuper d'accompagner Chronos dans le Salon Blanc. Je voudrais pas qu'il se fasse trop de mourront d'être seul là dedans. Merci.

Après quoi j'espérais, et attendais que Haru se dépêchera de faire ce que je lui avait demander, pour qu'ainsi l'état de Frederic revienne un minimum positif ... Restant là, à ses côté, pour lui faire part de gentillesse, je voulus quand même répondre aux questions qu'il posa avant de me guérir ... Permettant peut-être de lui montrer que j'ai pus lui faire confiance, et qu'en retour il peux lui aussi, l'être tout autant envers moi. Ne le laissant ainsi pas dans un doute qu'il risque de se faire, si je restait de nouveau muet à ce peut de question, ...

- Je, ... je vous dois quand même une explication ... permettez moi de vous dire encore merci, pour ce que vous m' avez fait. Après tout, vous m'avez premièrement reboosté à la Place des Fêtes. Alors que vous ne me connaissiez à peine, mis a part peut-être que vous saviez qui j'étais déjà aux yeux de cette Cité, voir de ce monde. Il est vrai que beaucoup me nomme le Maire de la Cité du Crépuscule ... Hors autrefois je me considérer pas comme tel, seulement mon aspect social, et mon attitude envers la Cité, on fait que ce titre me convenait quand même bien. Ainsi vous êtes face à celui qu'on appel donc, Twilight, le Maire de la Cité du Crépuscule. Mais soit, vos questions de tout à l'heure, je peux y répondre si vous le désirez ...

Je laissait un temps de pause, pause nécessaire au vus de l'état qu'avait Frederic, il était calme, mais très fatiguer, es-ce qu'il pouvait seulement m'entendre correctement ? Je l'espérait, après tout il m'avais redonner la voix, c'était une chose très utile pour lui, il ferais j'espère l'effort de m'entendre énoncer ses quelques mots pour prouver ma gratitude.

- La raison de ce conflit, la raison pour laquelle moi et les Similis n’avons pas pu trouver un terrain d’entente ? Comme vous le dites, il n'y a hélas aucun terrain d'entente avec ce genre d'individus. Je ne sais pas quels sont vos connaissances au sujet des Similis et Membres de l'Organisation XIII. Mais moi ayant fait des études sur eux, je pus comprendre qu'ils étaient le mal incarné, et qu'autrefois ils ont œuvré pour la destruction des mondes dans le seul but et intérêt, redevenir complet, et posséder de nouveau un cœur, mais cela les aurait encore rendus bien plus puissant, et ils auraient été des calamités incontrôlable, détruisant alors monde en monde, ... Je m'éloigne peut être un peu des questions que vous vous posiez. Mais la raison de ce conflit viens du faite, que autrefois, j'ai lier un pacte, avec le Chef de cette organisations, l'aidant dans son mensonge le plus profond, qui était de redevenir de simple humain en cherchant leur cœur à travers les ténèbres ... mais en réalité leur but était bien plus ignoble que ce que j'ai pus imaginé, c'est ainsi que, je me servais d'eux autrefois pour divertir seulement ma cité a travers des combats et des entrainements intensif pour des citoyens venant d'autre monde, mais ils se sont rebeller face à cette chose que je leur faisait subir. Et on attaquer ma Cité, montrant alors au grand jour leur vraie nature. Celle d'homme sans cœur, sans sentiment voulant tuer les gens, et ainsi récolter le plus de cœur qu'il puissent avoir pour compléter leur Kingdom Hearts, un royaume que leur chef, Xemnas pus concevoir en tant qu'ancien scientifique lui aussi. Et qu'il créa alors avec l'aide de ses 5 autres confrères de base. Mais il fut un temps où ils furent tous battus par un jeune héros inconnus. Cependant leur Supérieur réussis à survivre, et fit revivre quelques membres ... Cependant il vint me trouver, voyant que j'avais un pouvoir aussi, qui était celui d'être Maitre d'une Keyblade, et me demanda en échange de cause, de réussite le reste de ses membres, ce pacte fut alors signer entre lui et moi, ce pacte était qu'il ne toucherais pas a ma cité et a mes citoyens, et serviraient de divertissement pour ma Cité, en échange que je leur relie leur forteresse à mon monde, et ressuscitent le reste de leur organisations ... Je fut tellement interpellé par le faite qu'ils était "mort" entre guillemet, que je fit alors pendant quand même un moment des recherches scientifique au sujet des Similis découvrant ce qu'ils étaient vraiment, mais ce fut trop tard, je fit l'erreur de faire un pacte avec le diable si je puis dire ... Et ainsi s'en suivit d'affreux et terrible conflits, perdant des gens dont je me devait protégé ... Jusqu'à ce qu'on en arrive là ... vous et moi, ... Mais bien d'autre chose entre en cause de leur attaque sur ma Cité, dont celle qui fait que beaucoup de monde, apparaissent dans ce monde ci. Je n'en suis pourtant pas la cause, mais vous en êtes la preuve vivante de ce que je dis. Et c'est ce que convoite tant les XIII, de pouvoir détruire autant de cœur en une seule fois ainsi pouvant terminer de nouveau leur Royaume des Cœurs, et ainsi pouvant contrôler tout ce qu'ils voudrons ... Voyez donc, ce que j'ai causer ... une chose pareil ne serais peut être pas arriver si je n'avais pas fait de pacte avec ce monstre de Xemnas ! ... Je ne suis qu'un idiot finalement quand j'y pense ... mais ... je ne sais à présent plus quoi faire ... il semblerait pour l'instant que les XIII se sont retirer de ma Cité pour un évènement majeur qui se serait passer dans leur Forteresse. Je voulais profiter de ce moment mais avec ce qui c'est passé récemment ... je ne sais plus quoi pensé, ni faire ... je me sens si bête et coupable ... Je ne pourrais pas d'aussitôt me pardonner une tel erreur voyez vous ... c'est à cause moi qu'il est mort, et c'est de ma faute ! ... Si seulement j'avais un contrôle entier sur cet armure que je possède ! Maudite soit-elle ! ...

Je m'éloignai cependant un peu ... Je jeta alors un œil a Frederic, l'homme semblait ne pas avoir bouger d'un pouce, et restais sans bouger, assis ayant pour autant les oreilles totalement ouïs vers moi ... et ce que je lui disait, Haru n'aller certainement pas tarder ... Je préférait laisser le silence faire la suite des choses ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
Luffy
Lvl 36
Lvl 36
avatar

Masculin
Nombre de messages : 812
Age : 29
Localisation : Chez lui
Emploi : En recherche d'emploi
Loisirs : Jouer à la PS3, à la PSP, lire les mangas de One Piece, Fairy Tail,Bleach et Naruto, aller sur internet, regarder la TV
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   10/8/2009, 16:59

Néo voyait Haru qui était de retour. Il ne manquait plus beaucoup de personne à retourner dans le manoir. Après ça Néo fut surprit. Surprit d'entendre enfin la voix de Twilight et aussi sa joie de l'avoir retrouvée même si Néo ne le voyait pas comme ça. (La voix).

- " Ah, la voix de Twilight. Il a enfin réussi à parler. C'est une excellente nouvelle."

Twilight avait donner deux ordres : un à Néo qui devait rester avec Chronos dans le salon blanc et un à Haru qui était d'aller chercher un Ether.

- Très bien cela va me permettre de ne pas le laisser seul. Je vous laisse. On se retrouve tout à l'heure dans le salon blanc.

Néo partit en montant les marches en laissant Twilight et Frédéric dans le hall qui allaient discuter ensemble.

- "Bon, c'est partit pour aller au salon blanc en espérant trouver une autre solution contre l'organisation 13 et pouvoir prendre ma revanche en espérant que cette fois je ne perdrais pas."

Néo se dirigea tout de suite au salon blanc pour retrouver Chronos qui y était.

Hall -Bibliothèque => Néo => Salon Blanc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/profile.php?id=1082491831
Haru
Lvl 42
Lvl 42
avatar

Masculin
Nombre de messages : 950
Age : 25
Localisation : Ile garage
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jouer aux jeux vidéos et surtout à Kingdom Hearts et Guild Wars.
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   10/8/2009, 20:50

Alors que Haru arriva sur les lieux, le jeune homme(Frédéric) leur divulgua ses capacités : il était musicien et d'après les propos de Néo, il pouvait guérir les gens, même si ce n'était pas son pouvoir principal et donc ce pour quoi il était fait. Mais il ne tarda pas à leur révéler sa magie. En effet, Twilight n'avait pas répondu à la question de Haru laissant ce dernier sur son interrogation. Frederic parla d'un mutisme et là Haru comprit. Il s'était passé quelque chose d'important et ce musicien était venu soigner Twilight. Il effectua un sortilège et en quelques secondes, la lumière qui était apparu se faisait de plus en plus petite jusqu'à disparaitre. Le citoyen (Frederic) semblait fatigué et tenait difficiliment sur ses jambes. Le voyant, Twilight accourut à lui et alla l'installer sur les escaliers. Il donna une mission à Haru : aller chercher un Ether dans le laboratoire du Maire et de le lui ramener. Le Rave Master s'empressa d'y aller après avoir reçu la clé pour pouvoir ouvrir la porte du laboratoire.

-Je reviens tout de suite. Tiens bon, dis-je au guérisseur du Maire

Je me dirigea donc en courant vers les escaliers, les montant à vive allure pour me rendre dans la Salle de contrôle.


[]Hall-Bibliothèque => Haru => Salle de Contrôle
Revenir en haut Aller en bas
http://sorakh1.skyrock.com/
Xemnas
Le Supérieur
Le Supérieur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 796
Age : 24
Localisation : ...
Emploi : ...
Loisirs : ...
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   11/8/2009, 21:09

Place des Fêtes => Centre-ville ‘circuit du tram’ => Le Bois => Le Manoir – grille d’entrée => Naxyld => Hall- Bibliothèque

Naxyld était arriver en retard par rapport au Musicien qui avait l'air presser pour une fois. Connaitre ce pourquoi il est la ? Cela n'avait pas d'importance en réalité pour le Guerrier, seul lui comptait. A vrai dire, il ne pensait pas a ca auparavant, il pensait que c'était un homme bien, mais on distingue souvent le "bon Naxyld" du "mauvais Naxyld". Les caractères ne sont pas les mêmes et seul un évènements passés pouvaient le mettre autant en colère. Bien sur, dans le passé, il n'y a que de mauvais évènements bien sur provoquer mais c'était le destin, le fil de la vie. Naxyld était obliger d'emprunter cette voix parmi plusieurs dont une qui sera ^toujours présente : la mort. Cette voix, Naxyld avait promis de ne jamais l'emprunter, mais il y avait des jours, il pouvait se tuer et le voulait bien entendu. Les sentiments ne se montraient pas de son coté, il se sentirait trop mal. Le Jour ou il pleurerait, il serais surement tant qu'il retourne d'ou il vient et ou il devait toujours aller : en Enfers. Seul la mort le ferrait pleurer. Enfin, il dis aussi qu'il ne pleurerait jamais mais plus facile a dire qu'a faire.
Dans les paroles de Naxyld, il avait de la rancoeur envers le Maire qui n'avait rien avoir avec le passé mais toute la rancoeur du passé s'appuyait contre le Maire et il ne devais pas subir tout cela. Il n'aurait pas du... Naxyld au fond de lui s'en voulait. Des excuses ? C'était le seul moyen mais les accepteraient-il ? Si oui, ce ne serait pas assez au yeux de Naxyld et si non, la mort sera inelluctable.
A présent revenons, sur le présent. Naxyld était a l'entrée du Manoir, il avait deja passer la porte et se trouva dans le hall ressemblant étrangement a une bibliothèque. Surement fait exprès mais Naxyld n'avait jamais vu cela auparavant.
Avant d'entrer, il pu entendre les paroles du Maire qui expliquer la situation a Frederic présent lui aussi.

La raison de ce conflit, la raison pour laquelle moi et les Similis n’avons pas pu trouver un terrain d’entente ? Comme vous le dites, il n'y a hélas aucun terrain d'entente avec ce genre d'individus. Je ne sais pas quels sont vos connaissances au sujet des Similis et Membres de l'Organisation XIII. Mais moi ayant fait des études sur eux, je pus comprendre qu'ils étaient le mal incarné, et qu'autrefois ils ont œuvré pour la destruction des mondes dans le seul but et intérêt, redevenir complet, et posséder de nouveau un cœur, mais cela les aurait encore rendus bien plus puissant, et ils auraient été des calamités incontrôlable, détruisant alors monde en monde, ... Je m'éloigne peut être un peu des questions que vous vous posiez. Mais la raison de ce conflit viens du faite, que autrefois, j'ai lier un pacte, avec le Chef de cette organisations, l'aidant dans son mensonge le plus profond, qui était de redevenir de simple humain en cherchant leur cœur à travers les ténèbres ... mais en réalité leur but était bien plus ignoble que ce que j'ai pus imaginé, c'est ainsi que, je me servais d'eux autrefois pour divertir seulement ma cité a travers des combats et des entrainements intensif pour des citoyens venant d'autre monde, mais ils se sont rebeller face à cette chose que je leur faisait subir. Et on attaquer ma Cité, montrant alors au grand jour leur vraie nature. Celle d'homme sans cœur, sans sentiment voulant tuer les gens, et ainsi récolter le plus de cœur qu'il puissent avoir pour compléter leur Kingdom Hearts, un royaume que leur chef, Xemnas pus concevoir en tant qu'ancien scientifique lui aussi. Et qu'il créa alors avec l'aide de ses 5 autres confrères de base. Mais il fut un temps où ils furent tous battus par un jeune héros inconnus. Cependant leur Supérieur réussis à survivre, et fit revivre quelques membres ... Cependant il vint me trouver, voyant que j'avais un pouvoir aussi, qui était celui d'être Maitre d'une Keyblade, et me demanda en échange de cause, de réussite le reste de ses membres, ce pacte fut alors signer entre lui et moi, ce pacte était qu'il ne toucherais pas a ma cité et a mes citoyens, et serviraient de divertissement pour ma Cité, en échange que je leur relie leur forteresse à mon monde, et ressuscitent le reste de leur organisations ... Je fut tellement interpellé par le faite qu'ils était "mort" entre guillemet, que je fit alors pendant quand même un moment des recherches scientifique au sujet des Similis découvrant ce qu'ils étaient vraiment, mais ce fut trop tard, je fit l'erreur de faire un pacte avec le diable si je puis dire ... Et ainsi s'en suivit d'affreux et terrible conflits, perdant des gens dont je me devait protégé ... Jusqu'à ce qu'on en arrive là ... vous et moi, ... Mais bien d'autre chose entre en cause de leur attaque sur ma Cité, dont celle qui fait que beaucoup de monde, apparaissent dans ce monde ci. Je n'en suis pourtant pas la cause, mais vous en êtes la preuve vivante de ce que je dis. Et c'est ce que convoite tant les XIII, de pouvoir détruire autant de cœur en une seule fois ainsi pouvant terminer de nouveau leur Royaume des Cœurs, et ainsi pouvant contrôler tout ce qu'ils voudrons ... Voyez donc, ce que j'ai causer ... une chose pareil ne serais peut être pas arriver si je n'avais pas fait de pacte avec ce monstre de Xemnas ! ... Je ne suis qu'un idiot finalement quand j'y pense ... mais ... je ne sais à présent plus quoi faire ... il semblerait pour l'instant que les XIII se sont retirer de ma Cité pour un évènement majeur qui se serait passer dans leur Forteresse. Je voulais profiter de ce moment mais avec ce qui c'est passé récemment ... je ne sais plus quoi pensé, ni faire ... je me sens si bête et coupable ... Je ne pourrais pas d'aussitôt me pardonner une tel erreur voyez vous ... c'est à cause moi qu'il est mort, et c'est de ma faute ! ... Si seulement j'avais un contrôle entier sur cet armure que je possède ! Maudite soit-elle ! ...

Après ces paroles, les larmes étaient pretes a couler mais elles ne pouvaient pas... C'est a ce moment precis que Naxyld avait ouvert la porte du Hall. Il s'approcha du Maire qui avait l'air en bon état. Frederic l'avait surement soigner. Mais Naxyld devait faire son devoir.

- Vous êtes peut-être coupable de ce qu'il s'est passé mais la mort de la personne dont vous parlez était surement predites dans sa vie. Mais je ne suis pas venus ici pour en parlez.
Je suis moi aussi coupable de vous avoir maltraiter a la Place des Fêtes... Et c'est pour cela que je voulais m'excusez. Cela ne suffira pas pour vous mais ce n'est pas votre faute mais la mienne. Si il y a bien une chose qui me ferait pardonnez ce que je vous ai fait, je la ferrai.
En ce qui concerne la situation sur ce qu'il se passe dans ce monde, j'ai tout entendu par la porte avant d'entrer. Mais il y a encore une question que je voudrai vous posez cette fois-ci gentillement. Pourquoi somme-nous dans ce monde et connaissez vous un moyen de repartir dans Notre Monde d'origine ?

Si Naxyld savait comment retourner chez lui, il attendrais, il voulais aider Twilight, Maire de cette Cité a l'aider dans sa tache s'il le voulais. Les excuses faites, je me tourna vers Frederic en mexcusant de même pour le comportement que j'ai eu devant lui. Il sourria rapidement face au Guerrier mais sans plus. Maintenant, Naxyld attendait la réaction du Maire face a Naxyld.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.khisland.info
An'Lian
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Nombre de messages : 139
Localisation : Là où rêves et réalité se rencontrent...
Emploi : Etudiante à plein temps T.T
Loisirs : ...
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   12/8/2009, 12:23

S’efforçant de garder ses esprits, le musicien sentit quelqu’un le soutenir. Non, pas quelqu’un, mais le Maire lui-même, dont il avait entendu la voix quelques instants plus tôt, l’appelant par son nom, et s’inquiétant de son état de santé – et réalisant au passage le fait qu’il avait récupéré sa voix grâce au sort lancé par le magicien. Frederic leva son regard sombre vers le visage hâlé du Maire, sans pour autant parvenir à articuler quelque chose pour remercier l’homme aux cheveux argentés. Ou lui signaler qu’il connaissait déjà la raison pour laquelle il ne parvenait plus à tenir debout. Les raisons, en fait, mais Twilight n’avait aucun moyen de savoir quelles conditions étaient requises pour lancer le sort qu’il venait de lancer, à moins que ce dernier ne le connaisse, ce dont doutait Frederic puisqu’il semblait que chaque personne qu’il eut rencontré dans cette Cité qualifie d’étranges ses dons de soin et la magie qu’il employait… Il y avait maintes et maintes façons d’employer la magie, et il semblait que la sienne ne soit pas très répandue – en même temps, il l’avait apprise auprès d’une fée et de bouquins. Malgré sa fatigue, le musicien esquissa un sourire adressé à Twilight lorsqu’il entendit les remerciements de ce dernier. Ce sourire même qui avait aussi pour utilité implicite d’encourager le Maire de la Cité du Crépuscule. Ce dernier aida C. Zelig à parvenir à l’un des escaliers qui bordaient le hall, menant au second étage. L’escalier de gauche, celui qui était le plus proche de la porte où avait disparu le jeune homme aux cheveux roux en attendant Twilight et déclarant qu’il s’agissait du seul endroit sûr de la Cité… Si ses propos étaient exacts, il y avait bien du soucis à se faire… Mais bon, passons. Assis sur la troisième marche de l’escalier, Frederic ne tarda pas à appuyer sa tête sur les marches se situant plus haut, prenant une position propice à se reposer et repoussant doucement la main du Maire qui le soutenait dans une position assise. Ainsi installé, il se sentait plus à l’aise, et n’avait surtout plus besoin du soutien du Maire tout en gardant les yeux ouverts pour que Twilight comprenne bien que le musicien était toujours conscient. Frederic posa pendant un bref instant son regard sur la petite clé que le Maire sortit de sa poche et qu’il lança par la suite au jeune homme aux cheveux argents et aux yeux bleus. Il était vrai qu’un éther lui ferait le plus grand bien… Même s’il n’en avait jamais pris que rarement dans sa vie. Suivant les propos de Twilight, le regard du musicien se posa ensuite sur Néo, dont les directives étaient d’aller rejoindre le jeune homme roux qui avait disparu quelques minutes plus tôt dans l’une des salles de l’étage, dont le nom était vraisemblablement Chronos. Chronos, le temps… Frederic coupa court à ses réflexions, reportant son attention sur les propos que le Maire prononçait.

Des explications. Enfin, tout d’abord, des remerciements, auxquels Frederic répondit de nouveau par un petit sourire. Qui disparut lorsque les dires du Maire se poursuivirent. Il était vrai que C. Zelig ne connaissait que de réputation le Maire, et qu’il n’avait eu que peu d’éléments pour se faire une idée de lui. Et s’il l’avait aidé à deux reprises, c’était la première fois par pitié, la seconde par intérêt, même si le premier sentiment était resté présent. Et c’était surtout pour le deuxième cas que le musicien ne se sentait pas digne de recevoir des remerciements, puisqu’il avait pour habitude d’agir d’une manière désintéressée. Toutefois, il avait vraiment besoin de savoir quel parti prendre au cours de cet affrontement… Ainsi, son interlocuteur avait été choisi Maire par ses actions, pour son intérêt pour la Cité… Toutes ses actions n’avaient donc pas dû être aussi maladroites que celle qu’il avait effectué à la Place de la Gare : abandonner des citoyens devant deux membres de l’Organisation. Un instant de silence suivit les propos de Twilight. Les yeux rivés vers le plafond du Manoir, C. Zelig attendait que viennent les explications, auxquelles il prêterait toute son attention malgré son état. En fait, il s’efforçait de garder conscience et d’entendre ces mots qu’il avait tant attendus. Frederic ferma quelques instants les yeux en entendant les explications du Maire concernant le Mal absolu, auxquelles il aurait bien aimé répondre, chose qu’il s’abstint de faire puisqu’il devait attendre la fin des explications avant de commencer à débattre sur celles-ci. Ainsi, les actes du Maire était la cause du déclenchement de ce conflit… Toutefois, fallait-il le blâmer pour autant ? Il n’était pas entièrement fautif selon ses dires, et cela, le musicien voulait bien le croire. Tromper ou trahir, ces actes étaient bien plus réalisables pour des êtres dénués de cœur que pour des simples humains. Ces êtres même qui ne semblaient pas connaître le juste milieu, le passage par la parole au lieu de celui vers les armes et le sang. Le Simili aux cheveux roses et aux yeux bleus qui avait bien voulu accorder un peu de son temps à Naxyld et à Frederic pour répondre à leur question avait visiblement omis quelques détails dans son explication… Notamment sur la manière dont lui et ses semblables comptaient récupérer leurs cœurs… Le musicien comprenait à présent le procédé, qui n’était nul autre que le sacrifice des uns pour sauver les autres, ou plutôt, assouvir un désir qui pouvait paraître bien égoïste de ce point de vue là. Et apparemment, ce sacrifice devait passer par celui de la Cité du Crépuscule dont l’attrait était bien particulier… En effet, Frederic avait bien pu constater que ce monde était le carrefour d’habitants plus ou moins perdus d’autres mondes, qui se retrouvaient coincés en ces lieux… Comme Naxyld.

Vinrent se mêler aux explications les regrets du Maire, et le musicien ne put encore, une nouvelle fois, que prendre en pitié cet homme. Pourtant, il ne parvenait pas non plus à haïr les XIII comme devait le faire Twilight en raison de tout ce que ces derniers avaient dû lui faire subir. Malgré toutes les explications, malgré toutes les infamies que ces Similis avaient pu commettre, Frederic trouvait légitime leur désir de retrouver leur cœur. L’autre échappatoire à ce genre d’être était la mort, mais visiblement, ces derniers ne l’acceptaient pas puisque le Supérieur de l’Organisation était allé voir Twilight pour lui permettre de ramener à la ‘vie’ ses semblables… Chose face à laquelle le Maire n’avait pas pu rester insensible, ce qui se comprenait aussi. Mais avait-il aussi cru que cette vie sans cœur satisferait-elle les Similis ? Cela avait été un peu plus naïf, mais à présent, ce qui était fait était fait, et blâmer ou non le Maire ne changerait rien au cours des évènements à venir. Il était clair, dans tous les cas, que la situation ne pouvait pas être laissée telle qu’elle l’était à présent. Deux solutions s’imposaient à présent à l’esprit de Frederic afin de mettre un point final à cet affrontement qui avait déjà engendré blessures et larmes. Soit il fallait trouver un moyen de rendre aux Similis leur cœur sans passer par le sacrifice d’être humains, soit il fallait donner la mort aux XIII. Et visiblement, Twilight était parti pour la seconde solution, convaincu que les XIII incarnaient le mal absolu. Et la mort de l’un de ses proches à la Place des Fêtes ne faisait que conforter son idée. Même si, pour le moment, cet événement n’avait visiblement qu’engendré la perte de confiance de Twilight en lui-même. Et c’était sur une malédiction que se terminaient les propos du Maire… Frederic entrouvrit les lèvres, prêt à répondre, mais se ravisa, pour deux raisons. La porte du Hall venait de s’entrouvrir pour laisser pénétrer Naxyld dans ces lieux, que Frederic avait perdu en cours de route sans vraiment s’en rendre compte, mais étant sûr que celui-ci parviendrait à le rattraper. Ce n’était pas le meilleur timing, mais bon…

Le nouvel arrivant s’approcha de Twilight et de Frederic, prenant la parole, et évoquant de nouveau la mort de cette personne précieuse aux yeux du Maire, en prenant un peu plus de gants que précédemment mais… Naxyld n’était pour autant pas le Tact incarné. Toutefois, la suite des propos du guerrier étonnèrent le musicien, qui ne s’attendait pas vraiment à ce que des excuses pointent le bout de leur nez au beau milieu des propos de Naxyld. Visiblement, le reproche sous-entendu du magicien avait eu un effet plus grand que celui escompté… Et le guerrier originaire d’Eclypse allait apparemment jusqu’à proposer un service pour se faire pardonner. Tout en posant, au passage, une question. Enfin, deux en une, et s’il avait bien écouté les propos du Maire, il aurait déjà eu la réponse à la première. Ce dernier semblait ignorer la raison pour laquelle la Cité de Crépuscule était devenue le carrefour de plusieurs mondes… Suite à ces questions vinrent de nouveau te rapidement des excuses de la part du guerrier, mais à Frederic cette fois-ci. Ce dernier ne répondit que par un sourire, fermant une nouvelle fois les yeux pour se concentrer sur la conversation, les rouvrant quelques instants après.


- Le Mal incarné… parvint à articuler Frederic.

Il n’en dit pas plus, n’en ayant pas la possibilité. Il se concentra donc légèrement et fit apparaître dans sa main droite sa baguette de musicien, l’arme qu’il utilisait habituellement lorsqu’il n’employait pas la magie. Il leva cette baguette devant lui et commença à tracer des courbes dans le vide. Non, pas des courbes, mais des lettres. Et derrière le passage de sa baguette se formait un filin de lumière blanche, permettant aux lettres de rester visibles aux yeux de tous, tracé dans ce filin de lumière blanche.

    Avez-vous fait des recherches sur une autre possibilité de rendre leur cœur à ces Similis, épargnant les vies de vos citoyens ?
    Ou en êtes-vous arrivé à la conclusion que seule la mort des Similis pouvait mettre fin ou conflit ?
    Toute notion du Bien et du Mal est subjective. Mais Naxyld ici présent et moi-même avons rencontré l’un d’entre eux affirmant ne se situer ni dans le Bien ni dans le Mal

Frederic baissa sa baguette, laissant les lettres de lumière blanche en suspension dans les airs, lisibles pour le Maire – si Naxyld voulait les lire, il faudrait sûrement qu’il se tourne, à moins qu’il ne sache lire à l’envers. S’aidant de son bras gauche, le musicien se redressa légèrement et planta son regard sombre dans celui du Maire pendant quelques instants, puis le détournant quelques instants après. Levant de nouveau sa baguette, il traça de nouveau quelques lettres dans les airs, à la suite de celles qui étaient restées présentes.
    Loin de moi l’envie d’aggraver vos souffrances.
Revenir en haut Aller en bas
http://metalia-rpg.forum-actif.net
Haru
Lvl 42
Lvl 42
avatar

Masculin
Nombre de messages : 950
Age : 25
Localisation : Ile garage
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jouer aux jeux vidéos et surtout à Kingdom Hearts et Guild Wars.
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   12/8/2009, 19:18

Salle de contrôle => Haru => Hall-Bibliothèque

Haru sortit de la salle de contrôle et arriva, l'Ether en main, comme un sprinteur de relais qui tenait le témoin pour le tendre à son partenaire. Il s'arreta à quelques mètres du Maire et du musicien et remarqua une lueur bizarre en suspension dans l'air qui le séparait d'eux (Twilight et Frédéric). Haru l'inspecta et distingua des lettres. Il en fit le tour et quand il était bien en face, il vit que cette lueur faisait des mots, et ces mots des phrases. Puis, après un petit rire, il se tourna vers le musicien.

-J'imagine que c'est toi qui a fait ça? Tu devrais éviter d'utiliser tes pouvoirs pour le moment. Tiens, prends ça, ça te fera le plus grand bien pour retrouver la forme.

Alors que Haru était parti chercher la fiole sur la table d'opération, Naxyld était arrivé et je le salua vivement. Le rave master fit un pas en arrière car il savait qu'il venait de les interrompre. Il les laissa donc finir de parler tout en les écoutant. Depuis sa recherche de la dernière pierre de Rave dans ce monde, il n'avait pas trop suivi ce qu'il se passait exactement ici, dans la cité du crépuscule. Et Twilight qui semblait vouloir faire une réunion, Haru pensa que c'était le bon moment pour oublier un peu sa quête puisqu'il ne l'avait toujours pas trouvé, en finir une bonne fois pour toute avec cette organisation et reprendre cette recherche. Il croisa les bras et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
http://sorakh1.skyrock.com/
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   12/8/2009, 21:06

Néo avait rejoins Chronos il y a peu, avant que je ne commence mon explication au sujet des questions que Frederic m'avais poser. Chose faite, j'étais un peu plus soulager de la situation, je pouvais de nouveau parler. Et enfin m'exprimer. Sans quoi j'aurais vraiment été dans l'embarra face a mon équipe de gardien, et autres ...

Haru lui était partis me chercher l'Ether. Mais avant qu'il ne revienne, j'eus finis mon petit discours quand soudain la porte d'entrée s'ouvrit, laissant apparaitre alors ce guerrier qui m'avais sauvagement accosté sur la Place des Fêtes ... Chose dont je pardonnais totalement la faute. Ce n'était pas sa faute, si je n'ai su m'occuper de lui, depuis tout ce qui c'est passé ! ...

C'est alors qu'il entama de suite la conversation, il entendis tout ce que j'ai expliquer au musicien, et il savait donc tout, lui aussi au sujet des évènements passer, du coup il se sentis mal et très gêner de m'avoir parler de la sorte. Il s'excusa à mon plus grand étonnement, mais bon je ne le connaissait pas plus que ça. Il sembler, lorsque je l'es vue la première fois prêt de l'entrée du Manoir, qu'il était plutôt calme et réfléchis, gardant pour lui les mots qu'il devrais convenir d'être dis. Il semble être aussi un très grand guerrier du à son allure qu'il a. Suite à quoi il me posa tout de même deux questions, dont l'une des deux fut déjà plus où moins répondus lors de mon contexte envers Frederic, plus tôt.


- Dans ce que tu me demande, jeune homme, dont je ne connais toujours pas le nom. Je ne peux te répondre à cette question car je suis moi même dans l'inconnu. Comment cela ce fait-il que mon monde soit un carrefour entre plein d'autre monde. Je ne sais pas pourquoi. C'est peut être pareil dans d'autre monde, peut être pas ... Je ne saurais te répondre. Mais en ce qui concerne le fait de pouvoir rentrer, seul ton destin te le diras ... C'est tout ce dont je pourrais te dire à cette dernière question.

Suite à quoi c'est Haru qui revint de la Salle de Contrôle, et précisément du Laboratoire. Où était situé l'Ether. Tout en rentrant de nouveau dans cette pièce, Frederic avait quand a lui, répété brièvement le mot que j'avais utilisé pour définir ce qu'était les XIII par rapport a la Cité ... Puis finis par écrire sous une forme magique, quelque mot m'étant destiné. C'était peut être un musicien. Mais c'était un magnifique magicien ! ... Il avait fait cela, c'était tout un art. Mais il usa de nouveau de sa magie, dont il avait pas beaucoup en possession pour en rajouter une couche. Mais je répondis tout de même à ce texte qu'il avait prit le temps d'écrire ... De ses propres pensées. J'espérais seulement que ce serais juste la fatigue qui lui faisait faire ce genre d'écrit pour s'exprimer. Et non la malédiction qu'il m'a retirer pour la subir à son tour ...

- Et bien, Frederic ... Je n'y ai jamais songer à cela. Mais j'ai bien peur que la solution unique a récolter des coeurs en abondance, et celle de tuer des êtres qui en sont munis. Pour eux, plus vite ils sont servit, mieux c'est. Je sais aussi qu'il use de leur pouvoir pour récolter des coeurs sur ses petites bêtes que l'on nomme Sans-coeur. Mais cela ne leur suffit pas hélas ... Ils sont ignoble dans leur façon de faire... Mais je tiens vous précisez qu'un de leur membre et réfractaire à leur façon de procéder, ce Simili est un Simili spécial, dont je ne connais pas plus le secret mis à part qu'il a le même pouvoir que moi, c'est a dire invoquer la Keyblade. Etrange tout de même ... Mais bon. Je ne m'en suis pas plus renseigner, je n'ai pas trouver la chose qui en parle dans ce Manoir, aussi vieux qu'il l'es, il ne parle pas de Roxas. Ni du Simili Naminé. Celle qui était avec moi, il y a peu a la Place des fêtes, c'était une petite blonde avec une robe blanche. Soit.

Tout en parlant Haru était arriver devant nous, il s'exprima a son tour au sujet de la chose qu'avait faite Frederic, pour finalement donner l'Ether au musicien.

- Ah merci Haru. Bois cela, je crois que cela pourrais t'aider ... Enfin je l'espère ...

Après quoi Frederic buvait d'une traite cette fiole bleu, qui était typique de l'Ether et le posa au sol. Il secoua sa tête mais n'était pas totalement remis à neuf, du moins c'est l'impression qu'il donnais. Après tout il avait usé de pas mal d'énergie, il l'avais peut être fait encore avant qu'il n'arrive me soigné a la Place des Fêtes, il devrais aller ce reposer a la Salle de Contrôle ... Mais avant cela, ...

- Haru, peux-tu faire quelque chose pour moi ? ... Je vais accompagné Frederic a la Salle de Contrôle pour qu'il s'y repose. Je vous rejoindrais après. Pendant ce temps, rejoignez Néo et Chronos au Salon Blanc. Toi et ce jeune guerrier. Merci.

Je prit alors appuis sur l'escalier pour me relevé, et aida Frederic à faire de même. Il s'exécuta alors, avec moi, puis lui et moi nous nous dirigions vers la porte, un peu plus loin qui mener a la Salle de Contrôle. En route, je continuais de répondre a ce que Frederic m'avais posé plus tôt.

- Pour finir de répondre, Frederic, je pense que le seul moyen qui pour le moment et le mieux, est de ce débarrassé des XIII. Je l'es fait une première fois en éjectant leur Forteresse de ma Cité il y a de sa maintenant plus d'un mois. Mais ils comptent revenir ce vengé. Tôt ou tard, ils le feront, et je me dois de défendre ma Cité contre ce conflit ... Et ne t'inquiète pas, je connais suffisamment les XIII pour savoir qu'il duperont le premier individus qui ne connais pas ses Similis, et feront tout pour vous mettre de leur côté. Je sais cela parait un peu bête, je pourrais faire pareil hors loin de moi l'envie de voir encore d'autre citoyen mourir ... Vous avez tout de même constater ses Similis ... Ils agissent dans l'agressivité et la force ... Nous sommes quasi obliger de nous défendre de la même sorte qu'il le font. Qui a la base, moi, n'était pas du tout combattant ... C'est cette armure en moi qui me donne une puissance inégale ! Mais en revanche, si un jour, elle devrais me quitter, je crois que je ne serais pas plus fort que vous même ! Qui êtes magicien. Je n'ai aucune notion de la magie, mis a part les pouvoirs de l'armure qui m'en donne la possession. Mais voila. Je crois avoir tout dis à ce sujet ... Venez, nous entrons dans la Salle ...

Haru et Naxyld nous regardez quitter ce lieu. J'ouvrais alors la porte qui menais vers la Salle de Contrôle. Près de mon Laboratoire. Cet homme pourra ce reposer comme il ce dois.

Hall/Bibliothèque => Twilight & Frederic C.Zelig. => Salle de Contrôle (en retrait du RP jusque fin du moi.)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
Haru
Lvl 42
Lvl 42
avatar

Masculin
Nombre de messages : 950
Age : 25
Localisation : Ile garage
Emploi : Etudiant
Loisirs : Jouer aux jeux vidéos et surtout à Kingdom Hearts et Guild Wars.
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   1/9/2009, 13:23

Twilight donna l'éther à Fréderic qui se sentit un peu mieux. Ils parlèrent un moment et Twilight donna un rendez-vous à Haru. Il devait se rendre et attendre à la salle blanche, sans doute pour faire un point sur l'invasion des similis et commanditait par l'Organisation XIII, revenu après leur défaite, il y a maintenant longtemps.

-Très bien Twilight, j'y vais de ce pas. Naxyld, tu viens?

D'une simple réponse de la tête, Naxyld suivit le jeune Rave Master. Ils montèrent les marches qui menaient à la salle blanche et y rentrèrent alors que le Maire et le musicien avait quitté les lieux un petit moment.

Hall-Bibliothèque => Naxyld et Haru => Salon blanc
Revenir en haut Aller en bas
http://sorakh1.skyrock.com/
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   1/9/2009, 15:05

Salle de Contrôle => Twilight => Hall/Bibliothèque

Je marchais lentement en direction du Salon Blanc, là où certainement tout le monde m'attendait dors et déjà depuis quelque temps maintenant. Sachant tous qu'une réunion se préparait sur les différents fait. Je ne savais cependant pas si Naminé ou Laruxie était arrivées. Elles n'ont pas fait acte de présence depuis la Place des fêtes. A moins qu'entre temps elles sont passé quand je me trouvais dans l'autre pièce avec Frederic, ce musicien au grand sortilège de guérison.

Je m'avançais doucement, car la crainte montait en moi, et la peur m'envahissait subitement, ne sachant pas la réaction qu'auront les autres en sachant la disparition soudaine d'Auron. Mais je me devais de le faire et de leur dire ...

Depuis tout ce temps, j'avais su reprendre mes esprits concernant mon armure, elle ne me possédait plus depuis la Place des Fêtes, enfin, cette homme (Terra) qui essaye de prendre le contrôle de mon corps s'était éloignée de moi et de mon moi intérieur. Il fallait que je fasse extrêmement attention lorsque j'invoquerais plus tard mon armure ... Plus le temps passe, et plus j'ai du mal a garder cette armure en ma possession ... Que vas-t-il m'arriver si je succombe totalement a son effet ? Qui prendra possession de moi ? Qui est ce "Terra" qui autrefois m'avais parler à l'intérieur de moi même ... Je n'ai aucune réponse à cela ... je ne comprend pas ... le pourquoi du comment ... Mais peut m'importer mon cas, j'étais dévouer a donner mon corps et mon âme pour cette Cité et ses citoyens, au péril de ma vie. Peu m'importait de savoir la vérité sur mon armure et sur cet individus qui se trouve en moi. Hors je repensais brièvement à l'homme que j'ai rencontrer plus d'une fois dans ma Cité, celui qui met venu en aide a deux reprises. Habiller comme les XIII il m'était très étrange, et totalement différent de ceux-ci, cette "inconnu" ... qui es-t-il ? Toutes ses interrogation, je trouver sa étrange, étrange que je m'en préoccupe autant, du moins plus qu'avant, ... avant je trouvais sa normal, normal tout ce qui était autour de moi, ce qui ce passait, et l'attaque des XIII ... Fin, voila je ne sais pas trop, ... je verrais bien ...

Tout en pensant, je continuer ma route a travers ce grand Hall. Et arrivait au bord des escaliers qui montait alors pour me diriger vers le Salon Blanc. Je m'arrêta subitement, et leva la tête vers cette porte qui se trouvait en hauteur mais derrière moi. Ils étaient tous à l'intérieur ... Ils m'attendent ...

Alors que je repris mes esprits je leva un pied pour le posé sur la première marche lorsque la porte du Salon s'entre-ouvris laissant passer une petite silhouettes de l'intérieur, vers le Hall. Celui-ci n'était que Chronos, qui plus tôt était entrer dans la plus grand discrétion dans le Hall, ne s'intéressant guerre au gens qui s'y trouver pour rejoindre au plus vite le Salon. Etrange ce garçon, il me faisait même rire ! ... Je le voyais ce diriger vers les escaliers mais ne m'avais pas encore vue... Tôt ou tard, il sera face a moi dans même pas deux seconde ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
Aqua
~ Chevalier Aqua ~
~ Chevalier Aqua ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Localisation : Les mondes
Emploi : Maitre de la Keyblade
Loisirs : Aucun
Date d'inscription : 28/02/2009

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   26/9/2009, 16:16

Salon Blanc > Chronos > Hall-Bibliothèque



_____________________________________

Chronos referma doucement la porte derrière lui et retira ses doigts de la poignée dorée qui tenaient fermement cette dernière. Il fit alors un pas en avant, le sourire aux lèvres, ses yeux bleus fixant la porte d’en face qui menait a la bibliothèque du manoir. Cependant, le garçon tourna rapidement la tête à cause des bruits de pas qu’il avait entendu sur la surface du splendide escalier en pierre, il n’en avait pas l’air, même, personne ne semblait réellement s’en rendre compte, mais ce manoir était un véritable monument, un bâtiment qui était certainement la fierté des habitants de la Cité du Crépuscule, à moins que ce ne soit justement le Crépuscule et les délicieuses glaces à l’Eau de Mer qui donne tant de succès à ce petit monde à part. La tête baissé, le garçon à la chevelure rouge fixait des bottes noirs monter les marches une à une d’un pas lent et calme. Puis levant doucement la tête, son attention se porta sur la longue veste blanche, puis évidemment sur le visage du Maire qui semblait un peu perturbé. La preuve étant qu’il n’avait même pas vu Chronos arriver.

Le garçon descendit une première marche et se retrouva tout aussi vite en face du Maire qui venait enfin de remarquer sa présence ici. Certainement surpris de l’avoir croisé ici, le combattant à l’épée s’attendait à une remarque tel que « Tu n’es pas dans le Salon avec les autres ? » ou encore « Qu’est ce que tu fais encore ici ? » La réponse resterait certainement un mystère pour beaucoup des gardiens de la cité qui l’avaient aperçu sortir du Salon Blanc. Toujours souriant, le gamin décida d’entamer la discussion, autant le faire rapidement, après tout il ne fallait pas trop retarder la réunion que le Maire s’était donné tant de mal à préparer une fois les XIII ayant quittés Twilight Town pour rejoindre leur forteresse dans laquelle Chronos aurait aimé aller pour leur rendre une petite visite surprise…

- Autant être rapide, je dois te parler de quelque chose d’important, surtout si je veux en découvrir plus sur cette ville et espérer la sauver pour rejoindre mon monde d’origine grâce à la téléportation. J’ai vu… Ton passé. Du moins un fragment de celui-ci, quelque chose sur l’acquisition de cette cité. Du moins c’est la seule chose qu’il m’en reste. Twilight, je dois en savoir plus !

Chronos serra son poing et son expression faciale changea. Il affichait un regard déterminé, faisant comprendre au Maire qu’il était prêt à tout pour en savoir plus, même si pour cela il devait le forcer, le mettre à bout, ou même le frapper avec sa main. C’était pour le bien de cette cité, et le bien de son propre monde. Après tout Chronos devait aussi penser à sauver ses plus chers amis, c’était certainement ça à ses yeux qui l’emportait sur tout les autres objectifs qu’il s’était donné en commençant sa longue et périlleuse quête. Le garçon aux cheveux rouges commença alors à descendre les escaliers, tout simplement parce que maintenant qu’il avait parlé, la réunion se trouvait être quelque peu décalée. Le garçon commença a fixer la grande porte, attendant une réponse de Twilight. Chronos lui, se demandait pourquoi tout le monde été arrivé sur les lieux, sauf Auron, la première personne qu’il l’avait « acceuilli » ici – Il lui avait simplement donné une affiche pour aller à l’un des discours du Maire – et guidé dans la cité. Au coucher de soleil éternel.

Le garçon aux cheveux rouges décida alors de s’asseoir sur une marche, réfléchissant à l’endroit où bien se trouvait le combattant aux lunettes noires. Peut-être que le maire lui avait simplement confié une mission importante à régler, peut-être trop dangereuse : Ce qui expliquerait son regard. Ou alors il était simplement retourné dans son monde pour protéger les siens, ce que Chronos était parfaitement apte à comprendre, puisque c’était lui-même son objectif présent. La pire des solutions lui semblait toujours aussi improbable. Aussi fort soit le chef de L’Organisation, Auron n’aurait pas céder et se serait battu jusqu’au bout pour défaire son adversaire et non l’inverse.

_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jeuxvideo.com
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   27/9/2009, 19:00

Plongé dans le regard de Chronos, je fis un légé signe avec mes yeux suivit d'un sourire envers ce jeune guerrier très puissant et plein de vivacité. Tel qu'il n'attendis pas après le Maire, il était venu le chercher.

Venu me chercher. Et oui, il se posais là face à moi mais ne tarda pas un instant pour entamé la discussion. Celui-ci avait la voix frêle, et inquiète. Il me parlais d'une urgence ... Bien que tout semblait urgent, il fallait tôt ou tard en arriver à la discussion ou à la mise en ordre des choses. Des innombrables chose, que chaque individus devait ce poser tout les jours et ce au fur et à mesure que le temps passait.

Finalement, l'organisation prend de plus en plus ampleur sur la Cité. Je pouvais le ressentir à chaque fois que je rencontrer l'inquiétude se reflété sur le visage d'un de mes amis proche. C'est donc avec attention que j'écoutai Chronos. Et ce qu'il avait à me dire semblait très intriguant au point de moi même en être intriguer !


- Chronos ? Que dis-tu là ? Tu serais retourné dans le passé ici même ? Dans ma Cité ? ... Et tu m'aurais vus !? Mais je ne comprend pas, je ne sais pas de quel moment passé tu veux me parler. Jamais il ne fut question d'acquisition ... de la Cité ou quoi que ce soit. Eclaire-moi s'il te plait, sur ce que tu as vus dans ce passé ... Je suis très surprit par tes pouvoirs Chronos. Je ne pensait pas que tu était doter d'un pouvoir tel que celui de voyager dans le temps ... mais ceci c'est un autre affaire. Ton intrigue au sujet de mon passé m'intéresse beaucoup plus qu'autre chose.

C'est ainsi que Chronos s'assit sur l'une des marches, moi j'allai me posé sur la rambarde des escaliers, avec un coude qui venais soutenir ma tête. J'avais un regard très ouvert sur Chronos, et j'étais tout ouïs sur ce qu'il allais me dire... Certainement qu'il dus me voir occuper de crées se monde de mes propres mains ... Où bien moi occuper de formulé le pacte avec Xemnas ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
An'Lian
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Nombre de messages : 139
Localisation : Là où rêves et réalité se rencontrent...
Emploi : Etudiante à plein temps T.T
Loisirs : ...
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   30/9/2009, 19:28

Manoir - Salle de Contrôle => Frederic C. Zelig => Hall - Bibliothèque


D’un pas lent, Frederic remonta de la salle de contrôle, empruntant les escaliers menant au beau milieu de la bibliothèque du Manoir. Promenant son regard onyx sur les alentours, le musicien découvrit avec un petit sourire aux lèvres la multitude de bouquins posés sur les étagères de la bibliothèque. Et il se demandait accessoirement si le Maire les avait tous lu, et si oui, cela ne l’étonnerait pas vraiment, l’homme aux cheveux d’argent semblant être quelqu’un aimant la culture et les sciences, comme le témoignait son laboratoire sous-terrain. Même si, pour quelqu’un qui aimait le savoir, ce qui était plus qu’honorable, il cherchait des solutions un peu trop radicales aux problèmes de la Cité. Mais à présent, le magicien se doutait bien qu’il était trop tard pour le Maire de faire demi-tour, de chercher un autre moyen. Parce qu’un homme était mort pour lui. Un homme qui portait sûrement des convictions semblables aux siennes, que le Maire respectable n’oserait refouler, n’oserait remettre en question maintenant que son cœur saignait par la faute de ces convictions, nées d’une décision basée sur le sacrifice. Peut-être que Twilight ne s’en était pas rendu compte, et ne s’en rendrait jamais compte. Quant aux Similis, il était impossible par leur nature de leur faire comprendre que leur manière d’agir n’était pas la seule voie envisageable. Et encore une fois, C. Zelig se retrouvait devant le même dilemme, qui s’était posé à lui depuis qu’il était arrivé : dans quel camp se ranger ? D’autant plus que, derrière lui, il n’avait plus le vide, mais quelqu’un, un guerrier originaire d’Eclypse, Naxyld, qui lui avait affirmé quelque chose : il le suivrait. Mais allait-il vraiment le suivre jusqu’en enfer s’il décidait de se ranger du côté des Similis ? D’autant plus que Naxyld avait dit au Maire qu’il avait une dette envers lui, due à son comportement trop hâtif, trop brutal. Et, en fait, lui-même n’était pas si sûr de pouvoir tourner le dos aussi facilement à cet homme qu’il avait soigné, auquel il avait tendu la main… par pitié, ce que le Maire ignorait. Mais ce qu’avait payé Frederic était considérable, même si cela se dissiperait au bout d’un certain temps, il le savait. D’ici là, il ne pouvait plus vraiment compter sur ses dons magiques… mais ça, il n’était pas prêt à l’avouer tout de suite, d’autant plus qu’il préférait éviter la confrontation… pour le moment. A partir du moment où il n’avait pas encore fait son choix, il ferait son possible pour régler ses problèmes sans avoir à recourir au fer ou à la magie. Tout être doté d’intelligence était normalement sensé ne pas brandir un pieu, une épée, un sceptre ou une baguette – de pain – à chaque problème qui se présentait à lui, et avec un peu de chance, pendant ce lapsus de temps pendant lequel Frederic n’aurait rien décidé, il s’en sortirait par le bon sens. Si ça n’était pas possible et ben… il aviserait.

Une main derrière son dos et l’index de l’autre main passant sur les reliures de livre, le musicien énuméra dans sa tête pendant un petit moment les livres qu’il avait trouvés sur une étagère quelconque, qu’il avait choisie complètement au hasard. ‘Au cœur des cœurs’, ‘théorie sur le corps, le cœur et l’âme’. Mais aussi des choses qui n’avaient complètement rien à voir avec le sujet qui semblait être le thème central des problèmes de la Cité administrée par Twilight. Ce dernier devait soit avoir ramassé quelques bouquins qui traînaient par-ci par-là pour les préserver en ces lieux, soit il était quelqu’un ouvert sur de multiples horizons. Ou alors, il n’avait pas lu tout ce qu’il y avait dans sa Bibliothèque – ce qui pouvait être possible, vu qu’il y avait pas mal d’ouvrages, dénichés on ne savait où. Tous ces livres… Cela lui rappelait un peu son monde d’origine, lorsqu’il s’était lancé dans des multiples recherches, alors qu’il était musicien, pour trouver solution aux problèmes de son frère, et pouvoir veiller à ce qu’il ne fasse aucune bêtise – ce qu’il avait failli faire d’ailleurs, et que Frederic l’en avait empêché en faisant la bêtise à sa place. D’un soupir, le musicien chassa les mânes du passé pour se concentrer sur les instants présents. Il avait décidé de ne pas y retourner, et il se tiendrait à sa décision. Contrairement à Naxyld ou à d’autres, il ne souhaitait pas rentrer dans son monde. Posant de nouveau son regard noir sur les livres soigneusement rangés sur les étagères, C. Zelig se demanda un instant s’il pouvait en emprunter un à Twilight histoire de passer un peu le temps, pendant qu’il se remettait. Aller écouter les discussions qui se dérouleraient dans le Salon Blanc ne le bottait pas trop, pour le moment. Il préférait encore profiter de la tranquillité qui lui était accordée, sachant que celle-ci ne durerait pas infiniment. Seulement, il finit par arriver à la conclusion qu’emprunter ainsi un livre au Maire dans une maison qui n’était pas la sienne ne se faisait tout bonnement pas, et qu’il devait au moins avoir l’accord du propriétaire. Qui, sûrement, devait être en réunion à présent. Et de toute façon, Frederic ne se sentait pas d’humeur à aggraver l’état psychique de Twilight en allant remuer indirectement et involontairement le couteau dans la plaie.

En désespoir de cause, le musicien abandonna son examen sur les différents ouvrages rangés en ce lieu pour se tourner vers la jonction entre la Bibliothèque et le Hall d’entrée. S’approchant de cette dernière, il stoppa net son mouvement pour tendre l’oreille. Des voix, c’était ce qu’il avait entendu, et le musicien était quelqu’un qui possédait une ouïe plutôt fine de par son statut. Deux personnes étaient présentes dans le hall, selon les voix et les mélodies de ces êtres. Il reconnut la première, cette mélodie marquante et bouleversée, Twilight, le Maire de la Cité. Ainsi, celui-ci n’avait pas encore rejoint ceux qui l’attendaient dans le Salon en vue de la réunion. La seconde voix, la seconde mélodie, toutes deux étaient inconnues à Frederic, qui était loin de prétendre connaître tous les habitants de la Cité depuis son arrivée. Apparemment, il s’agissait d’un jeune homme, qui semblait être dans l’urgence, celle de parler au Maire à propos de quelque chose de très important. Bon, il le savait, écouter aux portes – ou à l’étage, pareil – ne se faisait pas. Mais c’était plutôt malgré lui que le musicien avait intercepté les propos des deux hommes. Considérant que les affaires des autres n’étaient pas les siennes, Frederic revint sur ses pas, emportant le peu d’informations qu’il avait entendues malgré lui : l’acquisition de la Cité, le désir de Chronos, la surprise de Twilight. De nouveau planté devant les étagères remplies de bouquins, C. Zelig lâcha un nouveau soupir et prit au hasard un ouvrage reposant sur l’une des étagères, puis alla s’asseoir sur la chaise qui se trouvait devant la petite table.


"Qu’il me pardonne, je lui présenterai mes excuses plus tard."

E
nfin, mieux valait cela que d’entendre une conversation plus ou moins compromettante à son insu. Posant le livre sur la table avec précaution, Frederic parcourut du regard la couverture sur laquelle le titre était marqué en lettres d’or : ‘théorie sur la magie et ses dérivés’. Comme par hasard tiens. Lui qui était magicien à temps partiel était tombé sur un ouvrage de ce genre… Toujours avec délicatesse, l’homme au regard couleur onyx souleva la couverture et ouvrit le livre, observant les premières pages du livre. Le titre à nouveau. Il tourna la page. La table des matières, qui prenait deux pages. Puis une introduction, écrite dans un style clair et fluide. Tournant les pages avec précaution, le musicien se surprit à se laisser entraîner par sa lecture, qui, pourtant, ne lui apprenait pas grand chose de nouveau sur les bases de la magie. Celle que lui utilisait était un simple dérivé, mais en soi, la magie ne s’utilisait pas telle quelle : chacun avait sa manière de l’exploiter. Dans chaque monde, dans chaque culture, son usage était différent, voire proscrit, ou oublié.

Au bout de quelques minutes, il crut entendre un léger son de cloche.

Relevant les yeux du texte, il parcourut du regard les environs. Rien n’avait bougé, rien n’était susceptible d’émettre un tel son. Les deux hommes à l’étage étaient-ils toujours présents ? Il n’en avait aucune idée, mais aucune envie de le savoir. Encore une fois, ce n’était pas ses oignons. Il replongea dans sa lecture.

Ponctuée de sons plus ou moins ténus de cloche.




- Il peut nous entendre.



- Pourquoi… ne pas nous aider ?



- Pourquoi… ne pas requérir notre aide ?



- Faisons donc ainsi.



Son regard noir se posa de nouveau sur la première lettre du paragraphe, décorée de quelques fioritures. Il n’avait pas fermé les yeux, et ne s’était pas assoupi. Pourtant, il avait l’horrible impression d’avoir manqué à peine quelques minutes de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://metalia-rpg.forum-actif.net
Namine
Lvl 50
Lvl 50
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 25
Localisation : entre la lumière et les ténèbres
Emploi : ...
Loisirs : Dessiner
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   2/10/2009, 17:27

Grille d'entrée => Naminé & Eiko => Hall/Bibliothèque.

Namine entra dans le manoir suivi d’Eiko une petite fille bien calme…pour le moment du moins. P as la peine de chercher le maire il était la ! Dans le hall !ouf…Enfin prés des escaliers avec Chronos entrain de discuter surement. Elle traversa le hall pour aller prés des escaliers prés du maire. Namine d’un pas hésitant s’approche de Twilight et de Chronos, pour dire elle était …en retard de plusieurs heures du moins.

-Je suis de retour désoler de mon retard mais il ses passer plein de chose...

Elle fit un petit sourire gêner puis elle se décala pour qu’Eiko se mette à coter d’elle.

-Monsieur cette personne était totalement perdue, Elle se nomme Eiko. Elle était devant le manoir et puis vu que ses la première fois que je la voie je me suis dit que….enfin elle a mentionnée qu’elle n’était pas d’ « ici »… je ne pouvais pas la laisser planter ou elle était. Même si j’aurai du vous prévenir avant non ? Je ne vous dérange pas j'espere?

Elle baissa la tête et ferma les yeux. Puis les recouvres

Pense : J’espère qu’il me posera pas de question sur se que j’ai fait .si je lui disais que j’ai retrouvée ma mémoire il va falloir que je lui dise ...Tout, non il ne doit rien savoir…Rien du tout…
Revenir en haut Aller en bas
http://zero.kiryu.labrute.fr
Eiko ~
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Nombre de messages : 117
Localisation : à Twilight Town
Emploi : ...
Loisirs : euh....rien xD
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   2/10/2009, 19:04

Eiko avait suivit la jeune fille nommée Namine dans l'endroit qu'elle voulait visiter. Elle eut de la chance que Namine s'y rende juste quand elle voulait entrer dedans...Eiko avait essayé de rester calme, mais, elle ne pouvait pas le rester longtemps, et cela semblait évident...

-Ouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah, c'est génial !

Lorsqu'elle vit qu'il y avait du monde, elle fit des yeux ronds, et se mit à rougir en faisant le tour des visages de son petit regard.

-Pardon...j'avais pas vu...

Elle se mit derrière Namine pour essayer de paraître discrète, mais c'était perdu d'avance. Elle savait pertinemment qu'elle était ridicule et elle pensait bien qu'on allait la virer assez rapidement d'ici...Elle avait extrêmement honte de ce qu'elle venait de faire, mais enfin, tel est sa personnalité, et elle n'y pouvait rien.
Eiko pencha un peu la tête tout en se tenant à la petit robe de Namine pour regarder les personnes présentent dans la salle. Son regard se posa ainsi sur l'homme auquel Namine avait parler, et elle lui fit un petit sourire avant de se cacher à nouveau. *Il va m'en vouloir, le grand là, j'en suis sure qu'il m'aime pas !* pensa t-elle en faisant la grimace. Elle passa ensuite sa petite main dans ses cheveux et sur sa corne, avant de sortir sa flûte de sa poche. Elle la regarda, puis la rangea aussitôt...Eiko angoissait, et cela pouvait se voit assez facilement. Elle ne savait pas ce que " le grand là " comme elle dit, allait lui faire...Raaah, elle n'osait même pas regarder si elle avait bien vu tout le monde...Elle se contenta alors d'attendre qu'on lui parle...ou qu'on la mette dehors.
Revenir en haut Aller en bas
http://finalfantasylegend.forumactif.com/forum.htm
Lyriu
Lvl 48
Lvl 48
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1222
Age : 26
Localisation : Twilight Town
Emploi : ancienne gérante des chaumières
Loisirs : Torturer son petit frère (moi aussi je t'aime Angellis <3)
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   3/10/2009, 00:24

Place des Fêtes => Centre-ville -circuit du tram� => Le Bois => Le Manoir - grille d'entrée => Laruxie => Hall- Bibliothèque

A peine avais-je ouvert la porte que j'entendis une voix féminine s'exclamer d'excitation.


-Ouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah, c'est génial !

J'entrais et refermais la porte derrière moi. J'avançais jusqu'au niveau de Namine et la jeune fille qui semblait être celle que j'avais entendu, je regardais les différentes personnes ici présente, 5 dont le Maire... Je fis une petite révérence discrète au Maire. Il y avait trop de personnes ici, parler de mon cas face à eux serait une erreur je n'en doutais pas... Réfléchissant à un endroit où il allait assez couramment et sans trop de personnes, je fixais chacun des individus. Cela pouvais sembler impolis mais peu importe, l'heure est grave et des membres de l'Organisation étaient déjà rentrés ici... Un garçon à la chevelure cramoisie, un jeune homme que j'avais déjà rencontré à la Place des fêtes dont les pouvoirs étaient plutôt intéressant, Namine et la jeune fille à l'entrée bruyante se cachant derrière cette dernière. Une fois le tour des visages fait je fis le tour des portes, une a une avec un simple regard je me rappelais la salle se trouvant derrière chaque porte, mon regard passa sur toutes les portes sans aucune qui retenait mon attention puis je regarda à nouveau le Maire mais cette fois-ci dans les yeux. Soudain mon regard se fixa sur la porte du Salon blanc et c'était l'endroit parfait pour l'attendre.


-Monsieur le Maire, permettez moi de me retirer dans le Salon blanc, je vous y attendrais.

Je m'inclina une nouvelle fois, passa à côté du Maire et de la chevelure rouge pour monter les escaliers avec la plus grande délicatesse de n'émettre aucun bruit ou, tout du moins, en faire le moins possible. J'espérais mon intervention discrète et rapide pourtant j'avais l'impression d'être restée avec eux pendant facilement une heure... Enfin peu importe, prochaine destination: le Salon blanc. J'arrivais en haut des escaliers et tourna sur ma gauche jusqu'à la porte de la pièce où je me rendais. J'apuya doucement sur la poignée pour ouvrir la porte et je disparut derrière la porte...

Hall- Bibliothèque => Laruxie => Salon Blanc
Revenir en haut Aller en bas
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   3/10/2009, 18:00

Je ne m'attendais pas à un tel arrivage soudain de beaucoup de monde. Les gens se rassemblait comme il se devait et c'était on ne peux plus parfait.

Commençant avec le jeune musicien, Frederic C.Zelig, qui sortis de la Salle de Controle pour se diriger discrètement et sans faire le moindre bruit dans la Bibliothèque d'à coter, dont la porte était toujours ouverte ... Mettant ainsi le Hall en une salle avec la Bibliothèque, bien que lorsqu'on est à l'intérieur de l'une, on ne vois rien dans l'autre, et vice-versa. Ainsi nous ne voyont plus Frederic, qui s'occuper de son coter, ne voulant sans doute pas nous déranger moi et Chronos. Suite à quoi, Chronos n'eu le temps de parler ou autre, que la porte du Hall d'entré s'ouvrit grand, laissant apparaitre deux petites silouettes éféminée. Celle de Naminé entra en première, suivit d'aussitot d'une autre fillette. Inconnus à mes yeux. Elle semblait ... nouvelle ici dans la Cité du Crépuscule.

De ce fait Naminé s'avança alors pour en faire la présentation, pensant à bien pour elle, et faisant un geste bon envers les citoyens. Naminé ne perder pas son temps, on sentait qu'elle revenais de plus en plus vers l'avant, ... On la ressentait plus dans le feu de l'action, voila une Naminé bizarrement fort changé depuis peu ... mais bon ce n'était que réflexion faite, elle montre sa valeur de Simili c'est d'autant mieux pour elle que pour le reste de la Cité, aider les citoyens tel était son devoir. C'était un peu me seconder qu'elle faisait en fait.

Soit, après les brièves présentation dont le nom fus donner par soin par Naminé, cette petite se nomme donc Eiko. Bien étrange prénom ... pour une fille tout aussi étrange, avec une corne ornant sa tête, et un drole d'accoutrement me faisant fort pensé à celle que possède Djidane ... Je lui fit un sourire pour rassurer la jeune Eiko.


- Salutation demoiselle. Disais-je gentillement d'un ton poli et rassurant. Moi c'est Twilight. Beaucoup m'appel Monsieur le Maire, mais au diable les formalités ! Soit la bienvenue dans ce monde, La Cité du Crépuscule. J'espère que tu sauras trouver ta vois ici dans ce monde ...

De nouveau à peine eu-je finis les présentations, que la porte du Hall s'ouvrit encore une fois. Cette fois c'était au tour de Laruxie de nous rejoindre. Sans pour autant gêner qui que se soit, elle s'avançait aussi discrète qu'elle le faisait toujours, personne ne parlais, mais tout le monde la fixais. Je savait qu'elle n'aimer pas cela, et sa timidité pourrais faire qu'elle ne restera pas longtemps ici. Je vis juste, une fois à notre hauteur, son regard viens se loger dans le miens, tel une sécurité de déjà vue... Me disant qu'elle attendrais gentillement dans le Salon Blanc. Je lui fis un signe de la tête. Puis repris alors la parole, pendant que celle-ci montait pas à pas les escaliers vers le Salon.

- Naminé, amène donc toi aussi Eiko vers le Salon Blanc, attendez-nous là bas, il y a déjà les autres gardiens s'y trouvant. J'ai une chose importante à parler avec Chronos en tête à tête. Merci bien.

Eiko elle était un peu perdue et semblait toute gênée aussi. S'agrippant d'une force à la jupette blanche de Naminé. La pauvre. Elle avait un peu peur de moi on aurais pu croire ... pourtant je n'es jamais mordu qui que se soit !

Soit, je voulais absolument savoir ce que Chronos allait m'apprendre ... Sans pour autant le faire tant que Naminé et Eiko se trouvaient ici ... Il attendrais gentillement qu'elle s'éclipse ...

Je repensait alors un bref instant à Auron, et au faite, que je vais devoir tot ou tard, annoncer à tout le monde qui se trouve là haut, qu'il nous a quitter ... Quel désastre, que se passera-t-il, malgrer mon air calme et reposer, j'angoissait fort à l'intérieur de moi même ... Ne sachant pas quoi dire le moment voulus ... J'avais peur de leur réaction à tous ... Qu'allais-il se passer à présent ... Le destin jouera-t-il en ma faveur ... Seul le temps pourrais me le dire ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
Namine
Lvl 50
Lvl 50
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1497
Age : 25
Localisation : entre la lumière et les ténèbres
Emploi : ...
Loisirs : Dessiner
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   7/10/2009, 21:21

Décidément le Maire était toujours autant poli avec ses invités, ou peut-être futur citoyen du crépuscule. Pendant la discutions entre le maire et la petite nouvelle(Eiko), une fille passa et entra dans le salon blanc sans un mot apparemment elle voulait être discrète…Namine la regarda quelques secondes avant de regarder à nouveau le maire.

Naminé, amène donc toi aussi Eiko vers le Salon Blanc, attendez-nous là bas, il y a déjà les autres gardiens s'y trouvant. J'ai une chose importante à parler avec Chronos en tête à tête. Merci bien.

Oh bien sur pas de problème..Je vais…enfin on va vous laissez.

Pense : « ouff il ne ma pas poser la question …tant mieu mais esque je peu le cacher encore longtemps… ? »

-Tu viens Eiko ? Elle fit un grand sourire angélique.

Elle se pencha et salua, en coup de vent, le maire et chronos avant de partir avec Eiko, direction le salon blanc.

Hall- Bibliothèque => Namine & Eiko => Salon Blanc
Revenir en haut Aller en bas
http://zero.kiryu.labrute.fr
Aqua
~ Chevalier Aqua ~
~ Chevalier Aqua ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Localisation : Les mondes
Emploi : Maitre de la Keyblade
Loisirs : Aucun
Date d'inscription : 28/02/2009

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   9/10/2009, 23:12

L'heure de l'explication était arrivée pour notre ami Chronos. Celle d'enfin expliquer la vision dans le passé qu'il à eu récemment dans la Cité du Crépuscule. Voir plus précisément à la Terrasse du Couchant ... Alors qu'il revenait de s'être battu dans le Tunnel contre une petite armée de Similis pas terriblement puissant en compagnie de Cloud et Fujitaka. Dont il ne savait plus du tout les nouvelles... Ces honorables guerriers auraient peut-être rejoind de nouveau leur monde qui sait... ?

L'heure n'était pas à penser à de tel chose. Chronos à plus important à faire concernant ce qu'il avait vus donc. Twilight semblait par-contre rien y comprendre à ce que je lui est dis. Rien ne semble être présent dans ses souvenirs ... L'incompréhension s'affichait si le visage du jeune garçon aux cheveux hérissés. C'est lorsqu'il voulus donc entamé la parole que la porte de la Salle de Contrôle s'ouvrit premièrement. Faisant passé cet homme au drôle d'accoutrement du Hall à la Bibliothèque, ne l'ayant plus en vue, il devait certainement s'instruire de l'histoire de ce monde. Histoire très étrange tout de même. Mais à peine Chronos eu finis cette pensé que de nouveau une porte, mais cette fois celle du Hall d'entrée s'ouvrit dans un grincement les plus stridents qu'on pouvait entendre dans un vieux Manoir hantée ! C'était typique sortis d'un film ... Mais heureusement ce n'était pas un fantôme qui s'en échappa, mais Naminé, bon la concordance des couleurs pourraient faire rire le jeune garçon. Mais il s'en retint pas politesse face au Maire. Naminé était cependant suivie d'une autre petite fille qui cria dès son entré dans ce lieu, un crie que l'on pourrais justifier de "stupéfaction" voir "abasourdissement". Elle n'en revenais pas d'un aussi grand lieu ... Mais elle collais les basques de Naminé et ne s'en retira pas jusqu'à son rapprochement au Maire. Celle-ci lui expliqua son retard et son arrivé avec cette jeune fille qui se nomme donc Eiko, suite à quoi, la porte s'ouvrit de nouveau et encore une fois ...

Décidément, c'était le moment ! Chronos ne pouvait donc pas être seul en discussion avec le Maire ? ... Mais soit, cette pensée s'en alla lorsque la fille s'approcha a son tour, pour lui dire simplement qu'elle attendrais sa venu dans le Salon Blanc. Bonne initiative de sa part. Du moins, le Maire suggéra la même proposition aux deux autres demoiselles ici présent. Autrement dis Naminé et Eiko. Qui à leur tour se dirigèrent vers le Salon ...

A présent, enfin Chronos est de nouveau seul avec le Maire et il pourras enfin lui parler de ce qu'il avait vue ... il y a maintenant quelques heures ...


- Écoutés, je n'ai pas tout saisie, mais je peux m'en souvenir ... je m'en souviens très bien même. Je fut plongé dans un étrange espace temps, qui était certainement le passé ... cacher derrière un mur, j'épiai une conversation entre deux personnes. De suite, je vous ai reconnus bien que vous étiez quelques peu ... différent de maintenant ... Je ne saurais certifier comment vous étiez, c'était floue, je voyageais dans le temps donc je ne distinguer pas vraiment le moment présent de ce fait passé ... si vous voyez ce que je veux dire. Vous parlez avec quelqu'un ... un homme avec une voix grave, et sombre, il était dans l'ombre, donc je ne pouvais que distinguer sa silhouette mais je ne voyais pas du tout son visage ni ses habits. Il était de votre taille, et se tenais assez raide, avec ses deux bras derrières le dos. Il donnais un air supérieur, et impressionnant ...

Chronos laissa un instant de pause, voyant le Maire très inquiet à l'idée de cette scène ... dont il avait l'impression de n'avoir jamais vécu celle-ci ...

C'est ainsi que le jeune garçon à la chevelure rouge continua son récit ...


- J'ai ensuite écouter ce que vous disiez ... Tu avais pris la parole, du moins j'étais arriver au moment où c'était toi qui parler à cette inconnus .. Et tu lui demander de l'aide, car tu sembler ne pas pouvoir vivre "ainsi" ... Puis l'autre personne te répondis qu'il ne pouvait t'aider pour le moment, car il avait une mission plus importante, celle d'aider un "Maitre de la Keyblade" ... oui ... et il disait que tu ne venais pas de ce monde ! ... Je ne comprend pas pourquoi, je comprend en faite pas du tout pourquoi il vous dis cela ... Après il disait que si il pouvait t'aider, pour que tu retrouve "cette chose" il te faudra "affecter" tes souvenirs ... .... désoler si cela vous chocs tant que je le vois ... mais c'est la pur vérité ...

Le Maire semblait de plus en plus interroger et songeur, il écoutait Chronos d'une façon assez étrange, comme si il écouter quelque chose qu'il n'avais jamais entendus auparavant ... Comme si c'était une toute nouvelle "histoire" pour lui ... Chronos lui même était très interroger, car il ne comprenez pas pourquoi il avait vus de tel évènement !

- Vous avez ensuite répondu tout simplement à cette inconnu que vous étiez prêt à prendre le risque, car vous souffriez trop ... et que vous aspiriez qu'il revienne pour faire ce qu'il avait à faire pour vous Twilight ... Et après cela il vous répondis cela ... je l'es retenus mots pour mots ... L'inconnu vous répondis " Entendus ... seulement ... Elle s'occupera de toi ... elle pourra revenir du moins si je lui en autorise et lui en donne le pouvoir ... Le risque et qu'elle aussi oublie certain fait du passé ... Tu seras peut être un espoir ... pour cette Cité à laquelle je tiens particulièrement à cœur ... Nous feront de toi quelqu'un d'autre ... ainsi ... tu pourra vivre pleinement. " Et après vous avez remercier tout simplement cette homme ... les alentours se déformait cependant de plus en plus ... Et je ne su rester plus longtemps dans cette scène du passé ... De ce fait, cette chose étrange c'est terminer sur ses derniers mots ... que vous aviez prononcez vous même ... Quoi qu'il en soit, je vois votre inquiétudes s'afficher sur votre visage ... Es-ce que vous pouvez m'expliquer tout cela à présent ? ... Je n'ai pas compris ... vous nous cachiez quelques choses monsieur le Maire ? ...

Chronos n'espérait pas avoir offensé le Maire. Il en avait un peu l'intuition car celui-ci était vraiment songeur ... Et chercher ses marques, il semblait même presque perdu dans mes mots et les explications sur ce que Chronos avais vue dans ce passé ... Il était sur de ne pas l'avoir rêver, il y était comme si il l'avais vécu réellement ... Bien que c'était différent de la réalité. Son pouvoir de retourner dans le passé, ne lui permettait pas de le changer ou autre ... Mais seulement d'y voir des choses rares et parfois très importantes pour sa mission qui est d'aider les mondes ... Et d'y voyager à travers tous pour les sauver des pires emprise qu'avait les Ténèbres sur eux, et les Similis ... Mais jamais Chronos n'eus l'occasion d'assister une seul fois à ce pouvoir ... Il l'avait constater il y a peu et dans ce monde-ci. C'était une mission bien plus grande que ce que Chronos avait penser au départ ... depuis son arriver ici du moins ... beaucoup de chose semble caché, voir inconnus ... c'est trop évidement et sa saute à l'œil ! Ce monde recèle encore de bien grand mystère ...

Chronos attendis alors la réponse de celui-ci ...
Revenir en haut Aller en bas
http://jeuxvideo.com
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   11/10/2009, 16:48

C'était incroyable mais vrai ... Je n'arrivais pas a y croire mes yeux, mais ce que Chronos avait vécu semblait plus que réel à ses yeux. Tout ... tout ce qu'il me raconta me laissa stoique et scotché ... Je n'arrivais plus à penser quoi que se soit à ce sujet ... dont je ne connaissait pas de réponse ... donc je ne connais aucun fait ... passé comme le raconte Chronos ... ! Pourquoi aurais-je dis cela à qui que se soit !????? Je ... je ne m'en souviens mais alors vraiment pas d'avoir dis tout cela ... Et ... je ne me souviens même pas d'avoir été différent niveau phisique ... j'ai toujours été comme je le suis maintenant. Je n'ai jamais parler à qui que se soit de demander de l'aide ... car je souffrais ! Souffrir de quoi ? ... Qu'es-ce qu'il m'arrive ... Je n'arrive plus à comprendre quoi que soit ... Où est donc la vérité dans tout cela ? ... Pourquoi Chronos à t'il vue une tel chose ??? Pourquoi lui ? Pourquoi dans ma Cité ... Celon ce qu'il m'ai dis, il était comme quelqu'un de supérieur à moi. Supérieur !? Serais-ce Xemnas ? Mais non ce fut le cas inverse, c'était Xemnas qui était venus me demander de l'aide et non ... cette "Inconnu" ... Tiens cela me fait pensé à l'Inconnu dont tout le monde parle, et dont j'ai pu voir à plusieurs reprise quand il était venus nous aider ... pour nous prévenirs du retour des XIII ... Serais-ce ? ... Lier ? Unknown saurais-t-il quelque chose au sujet de l'Inconnu que Chronos à vue dans le Passé et qu'il me disais cela ? Sais-t-il quelque chose au sujet de moi et de cette cité ? ... C'est étrange car il semblais bien connaitre l'organisation aussi ... Pourquoi donc ? ... Pourquoi tout ses mystères si soudain, pourquoi ai-je l'impression tout à coup de ne plus savoir qui je suis réellement ... Car jamais je n'ai vécu de tel événement passé dans la Cité du Crépuscule ...

... Je devais réagir, mais ce dont Chronos m'a dis à propo de tout ce qu'il a vue me faisait me poser de multitude de questions soudainement, jamais je ne m'était jamais autant fait pour ... moi ! ... Je me soucier toujours des autres jusqu'à présent, j'ai toujours eu de l'amour et de l'affection envers ceux qui m'entourais, et non moi, quitte à en perdre la vie pour tout ce qui m'entoure, citoyens, amis, cité ... tout ... Je pouvais tout perdre car je savais que ma vie devais se résumer à une tel action. Cependant Chronos leva un voile sur un sujet qui vint alors bouleversé totalement mon esprit ...


- Chronos, tu ... tu me confirme vraiment tout ce que tu as vue ? ... Tu es sur que ce n'était pas un simple cauchemard ? ... Je n'arrive pas a comprendre mais jamais je n'ai vécu ses évènements passé ton tu me fait mention, je ne ... peux te croire de tel chose ... Alors que tu semble si sur ... c'est difficile de comprendre quelque chose que l'on à jamais vécu ! Tu sais tu ne viens peut être pas de ce monde, il y aurais peut être eu un mélange de ton propre passé avec tes souvenirs en lien avec mon monde et les gens s'y trouvant, en partis moi et l'Inconnu qui me parler tu ne pense pas ? ... Enfin je ne sais plus quoi pensé à présent. Je suis un peu perdu ... il faut que ... mais ? Qu'arrive-t-il à ton colier ???

Oui, soudainement le médaillon que portais Chronos se mis à s'illuminer ... Il semballais je dirais même ... Qu'arrivait-il de nouveau ! Pourquoi maintenant ? ....

- Chronos ca va ??? ...

Il ne disais rien mais rester serein et calme, il sembler ne pas avoir peur, son regard plongea le miens qui était inquiet à son égard, puis un sourire s'afficha sur son visage. Un sourire ? Pourquoi sourit-il donc ? ... C'est alors que tout à coup tout autour de nous, les escaliers, les murs , les postures, le lustre ... tout s'ondulaient ... tout devenais floue comme si le temps autour de nous s'arrêta subitement. Pour nous envelloper juste moi et Chronos.

- Qu'es-ce qui se passe Chronos !!!!!! ....

J'était très inquiet que j'en sortis mon arme de base, le Tantalas, cette double épée avec laquel je me battait que basiquement, c'était par pur précausion que je faisait cela ... C'est suite à cela que tout autour de nous fusionna à une vitesse incroyable pour faire apparaitre de nouveau les murs normaux ... enfin presque, toujours envellopé moi et Chronos, dans une genre de "bulle" nous voyons le Hall dans une toute autre couleur, comme si c'était encore plus ancien que ce qu'on connais déja des lieux ... une couleur jamais vue ... On avait l'impression ... DE VOYAGER DANS LE TEMPS !!!!!!!!!???????

:: Début du retour au Passé ::

C'est alors que il n'y avais pas que les murs qui était apparut de nouveau mais dans une couleur différente, mais aussi deux personnes qui se trouvait sur le balcon du Hall, en hauteur de là où nous étions moi et Chronos ... Ses deux silouhettes s'affichèrent bien mieux après insistance de mon regard vers eux ... Chronos restait calme et serein, et regardais lui aussi cette scène ! ... Serais-ce de nouveau une scène du passé dont il venais de me parler ??? Cela ne pouvais être que vrai ... Car a présent je le vivait avec lui ici même ! ...

Je pouvais constater que les deux personnes en hauteur se parler ...


- Chronos ... C'est .... C'EST MOI ! ...

Oui ... bien moi je pouvais me reconnaitre à 100% ... Enfin ... plutot à 90 car j'était quelque peu différent de maintenant, je portait en faite d'autre vêtement, et j'était ... coiffé juste un peu différement de maintenant... C'est ensuite que l'on entendis ce que je pouvais dire juste devant moi même ...

Twilight du passé : - Vous êtes prêt donc à commencer ... Ainsi que Naminé et Roxas ... Merci de votre soutiens. Ne trainons pas peut être je me sens partir ...

Unknown du passé : - Oui il faut se dépêcher. Sinon nous risquons de te perdre. Et je ne pourrais pas "le" sauvé autrement. Enfin du moins protégé ce qu' "il" a perdu ...

C'est alors que deux personnes sortirent du Salon Blanc. Deux personnes que je reconnaissait parfaitement ! Il s'agissait de Naminé ainsi que Roxas vétus non pas de sa veste des XIII mais de vêtement normaux sortis de celui-ci ... J'étais totalement perdus ... Jamais je n'avais vue cette scène de ma vie, je ne m'en souvenez pas du tout ... Je ne comprenez pas pourquoi tout cela ! Que ce passe-t-il bordel !!!! J'ai ... j'ai peur de voir la suite mais pourtant je ne pouvais arrêter le temps ... Chronos était plongé concentrer dans ce qu'il voyait comme moi ... Alors que jamais je n'avais vécu tout cela ... Etais-ce vraiment moi ? ... La devant ?

Roxas du passé : - Naminé et moi sommes prêt à présent ... Si c'est pour une bonne cause je suis prêt à le faire ... du moins pour toi et moi ...

Naminé du passé : - Oui Roxas tu as raison. Même si nous risquons d'y être affecter, cependant cela nous permettrais de nous revoirs un moment ... Nous revoirs jusqu'a ce que tout cela finisse ... de nouveau ...

Unknown : - Nous n'avons plus de temps à perdre allons-y ...

Twilight : - Attendez ... j'aimerais que ... vous preniez cette photo ... C'est moi et ma soeur ... Gardez la ... c'est le seul souvenir que j'aurais si un jour ... enfin ... gardez le pour moi s'il vous plait ... où que vous soyez ... cela ne sera plus en ma possession sinon je risque de m'en souvenir et je ne veux plus ... ce moment tragique que j'ai vécu je ne veux plus jamais m'en souvenir ...

Unknown : - Tu sais là où je vais je risquerais de ne plus te revoir ... Mais je veux bien exaucé ton dernier souhait "T".

C'était donc bel et bien moi ... il m'appella par mon prénom ... Pourquoi ? ... Je n'arrivais pas à comprendre ... Pourquoi tout cela ? J'ai ? ... J'ai une soeur ... ??? Non impossible je m'en souviendrais si j'en avais une mais ... tout cela ... tout ce que je peux voir ... j'ai l'impression que l'avenir fera que je l'aurais "oublier" ... Naminé tu y es donc pour quelque chose ... Roxas toi aussi tu était là tu as tout vue mais pourquoi ??? ! ...

Twilight : - Je suis pret ... Roxas, Naminé merci, même si je ne vous connais pas trop ... merci de m'aider ... Ainsi que vous ... Merci à tous ... vous me sauverez la ... "vie" ...

C'est alors que tout devins de nouveau floue et que les murs commençait de nouveau à bouger, je voulais connaitre la suite !!!!

- NON ! Non attend Chronos n'arrête pas, je veux connaitre la suite de ce qu'il vas se passé ! ... Je ... j 'ai si peur que je ...

Je ne pouvais rien dire ... Chronos jeta un regard sur moi comme si il savait qu'il ne pourrais rien y changer et que son pouvoir d'aller dans le passé n'était pas controlable pas lui même ... mais le temps seul pouvais le faire ...

C'est ainsi que je ne distinguais de moins en moins les 4 personnes devant moi, et de moins en moins je pouvais y voir ce qui se passait, les murs bougeaient de nouveau, les lustres, les marches tout redevenais "normal" petit à petit ... ... nous étions revenus à notre présent actuel ...


:: Fin du retour au Passé ::

... Je tombais alors lentement mais ... petit à petit je me retins sur le bord des escaliers où j'était ... Je tint alors ma tête d'une main ... elle ... elle me faisait souffrir tout à coup ... Tout ses souvenirs inconnus dans ma tête s'assimilait mais se percutait comme si ses souvenirs ne devait pas y être ... Et cela m'en donna une migraine atroce ... J'était très mal en point et Chronos le remarqua et par inquiétude m'aida à me relevé ... Sous on aide, je me tenais à la rampe des escaliers puis le regardais ... mais tenant toujours d'une main ma tête qui me faisait tristement souffrir ...

- ... Chronos ... tout cela ... c'était donc vrai ... Désoler d... d'avoir douter de tes paroles ...

Puis le silence revint faire place ... tout ce que j'avais vue ... l'Unknown qui était présent, Naminé, Roxas ... Et ... moi même. Tout cela ne pouvais pas être iréellement passé. Mais pourquoi je n'en avais aucun souvenir ? Pourquoi tout à coup cela revenais de plus en blanc dans ma tête ??? Etait-ce le destin de Chronos que d'être arriver dans ce monde pour me donner ses réponses ? ... Des réponses à des questions que je ne m'était jamais poser !? ... Quel est donc cette "expérience" ...Et pourquoi semblais-je si sur de moi dans ce passé. J'était si "froid" dans ma facon de parler, je ne me reconnaissait même pas par rapport à maintenant. C'est un tout autre moi que j'ai vue ... Mais si réel, si identique à moi ... Il portait mon nom, Twilight, ce n'était donc pas quelqu'un d'autre ! Mais bien moi ! ... Chronos ne comprendrais rien non plus à tout cela ... cependant beaucoup de question s'ajoutait à la liste que j'ai commencer à peine de faire ... Naminé ... es-t-elle au courante de tout sa ? Me l'as t'elle caché depuis tout ce temps ? Et Roxas aussi ? ... Unknown, cette homme ! Qui est-il bon SANG ! QUI SUIS-JE ! ... Que m'arrive-t-il tout à coup de m'inquiété autant de moi ! ... Je ne me reconnais plus ... Je ne suis pas comme sa non ... Auron ... Auron aide moi ... je t'en suplie reviens ... je dois vivre pour les autres et non pour moi ! ... Je ne peux pas m'en repentir à mon sort ni à mon existence ...

Pourquoi cela arrive-t-il maintenant ... Naminé, Roxas, ... Je dois vous voir ... je ... je serais contraint de vous posez la question de tout ce qu'il m'arrive ! ET cette organisation ! Raaaaah non, pourquoi donc es-t-elle la ! Tout ce qui m'arrive je dois esssayer de le mettre de coté ... Je dois me concentrer sur les chose de départ oui ... C'est le seul moyen d'y arriver !


- ... Je Chronos ... Il est temps d'aller en réunion tout le monde nous attends depuis trop longtemps maintenant ...

Je semblais avoir interloquer Chronos qui ne compris pas le soudain changement de ma facon de parler ... Après tout ce qu'on avait vue ... et ce qu'on avait su et entendus ... J'était pourtant encore pret à me battre, ... pour les autres .... Je me batterais malgré tout ce que j'ai pu entendre et voir sur moi ... Je dois perséverer ! ... Je dois le faire pour le bien de tous ...

- Mettons ce chapitre de coté Chronos ... n'en parle à personne d'autre ... de ce que tu as vue jusqu'a présent ... J'ai d'autre chose à faire que de me soucier de mon existence ... C'est crus comme parole je sais mais je n'ai nul autre choix ... Car le monde est en dangé ... l'organisation XIII risquent à tout moment de revenir ... Et je me dois d'être d'attaque à préparer mes citoyens et mes gardiens pour cette éventualité ... Ma vie viendra après ... Je l'es toujours perçu ainsi et je crois que ce n'est pas aujourd'hui que cela changera ... bien que tout cela m'intrigue totalement ... je vais me forcer de le faire et d'agir en conséquence du bien de la Cité du Crépuscule ... Tu me promet ? ...

Je me remis un peu mieux, lachant prise ma tête ... et respirant un bon coup ... Puis attendis l'avis de Chronos pour que nous nous mettions en route pour la réunion tant attendus ... ...

_________________


Dernière édition par Twilight le 26/5/2010, 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
Aqua
~ Chevalier Aqua ~
~ Chevalier Aqua ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Localisation : Les mondes
Emploi : Maitre de la Keyblade
Loisirs : Aucun
Date d'inscription : 28/02/2009

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   11/10/2009, 22:46

Le maire était stupéfait par les paroles de Chronos, son attitude le montrait, il ne pouvait de toute façon pas dire le contraire. Il faut dire que le fait de pouvoir voyager entre les époques et entres les mondes à sa guise paraissait tout simplement irréalisable pour la plupart des hommes, qui pourrait croire une telle chose ? Très peu de gens très certainement, et pourtant c’était bien vrai. Il fallait tout simplement le voir pour le croire. Malheureusement le pouvoir du garçon à la chevelure rouge était plutôt limité dans ce monde, ceci était certainement du à la protection dans Twilight lui avait parlé avant qu’il ne parte avec Cloud et Fujitaka… Ce qui étonnait le plus le voyageur, c’était justement l’étonnement du maire, comme si il ne se souvenait pas de tout ça, qu’il ne l’avait jamais vécu auparavant. Twilight le prouva d’ailleurs dans sa première réaction, après quelques minutes de silence. L’homme à la longue veste blanche n’y croyait pas, cependant, Chronos était bel et bien sûr de ce qu’il avait vu, après tout il connaissait parfaitement ses pouvoirs, ce n’était certainement pas la première fois que le médaillon lui permettait de voyager dans le temps, cette méthode était parfois même la clé pour sauver un monde sur le point d’être détruit, en s’attaquant au cœur du problème avant qu’il ne puisse se développer. Ceci était malheureusement impossible à Twilight Town, il ne pouvait pas agir et modifier le cours du temps, il ne pouvait qu’observer quelques morceaux de scènes en de rare occasions.

- Désolé, mais ce n’était pas un cauchemar, il s’agissait bel et bien de la réalité. De ton passé Twilight.

Comme si il y avait besoin d’une preuve, le médaillon qui lui avait été confié se mit à briller d’une intense lumière bleue, Twilight n’en revenait pas, il demanda au garçon si il se sentait bien, mais ce dernier ne répondit pas, il était concentré après tout il devait s’assurer que le médaillon l’emporte lui, mais aussi le maire, au moins il pourrait voir sa de ses propres yeux, comme si le temps lui-même se disait qu’il était temps de faire découvrir à Twilight son véritable passé ici, un passé qu’il avait étrangement oublié. Mais cette fois-ci, Chronos ne pouvait pas se souvenir pour lui, c’était au maire de faire le plus gros du travail si il voulait sauver sa cité. Peut-être que la scène qu’ils s’apprêtaient à voir lui permettrait de sauver cet endroit à la merci de l’Organisation XIII et des autres Similis. Une bulle de couleur bleue commença à entourer les deux individus, puis tout commença à s’onduler autour d’eux, le temps les avait transporter au même endroit quelques années avant, ou peut-être moins…

- Début du passé -

Le duo se trouvait dans le manoir, à la différence que tout ici était beaucoup plus terne, ceci était du au fait que cette cité ne permettait de voyager qu’un court instant et surtout empêchait d’agir. Ici le court du temps ne pouvait être modifié. Le Maire se reconnu rapidement, il avait compris que ce qu’il vivait était bien réel, que l’adolescent ne lui avait pas menti.

- Effectivement, il s’agit bien de vous, la dernière fois aussi, vous discutiez avec cet homme en noir.

Chronos se contenta alors d’observer la scène dans le plus grand calme pour espérer en comprendre plus sur la situation de cette ville. L’homme en noir avait quelque chose d'important a faire avec le Maire …. D’après le jeune garçon c’était très probable. Mais qu’était-ce donc ? A nouveau, Chronos n’avait pas de réponse. Par la suite, deux personnages dont l’un était connu de Chronos firent leur apparition après les paroles de l’homme en noir, comme si il était le chef de tout, qu’il contrôlait tout ici, mais qu’il comptait léguer son fardeau à Twilight, … Par la suite, Chronos ne comprit pas grand-chose, il avait simplement retenu les noms de Sora et Kairi ainsi que le fait que Twilight est une sœur. Etrange, ce dernier n’en avait jamais parlé auparavant… N’avait-il réellement aucun souvenir ? Apparemment, c’était-ci qu’il avait rencontré Roxas et Naminé pour la première fois. Après cette dernière phrase, tout commença à s’onduler de nouveau, Twilight fit comprendre au garçon qu’il voulait voir la suite, mais il ne pouvait pas, a nouveau le voyage avait été stoppé par la force mystérieuse de cette cité.

- Fin du passé -

- Je ne peux pas tenir plus longtemps… Désolé.

Le maire se laissa tomber dans les marches, il ne semblait pas en très grande forme… Le voyageur avait deux explications. La première étant qu’un premier voyage dans le temps était tout le temps difficile puisque le corps et l’âme étaient mis à rude épreuve. Ou bien, c’est son cœur qui était touché, par tout ce qu’il venait de découvrir. Chronos aida le Maire à se relever, alors qu’il était en état de choque, il répondu ensuite à sa remarque, disant que maintenant, il ne doutait plus des paroles de l’adolescent. Puis, Twilight expliqua qu’ils devaient maintenant tout deux se rendre à la réunion. C’est vrai il était temps, de plus Chronos était satisfait, au vu de l’état du Maire, il savait qu’il lui avait raconté la vérité, malheureusement le fait qu’il ne se souvienne de rien était gênant pour la suite de l’aventure du jeune garçon aux cheveux rouges. Twilight voulait garder cette scène secrète, personne ne devait être au courant… Pour lui faire comprendre qu’il était d’accord, le garçon fit un signe de tête, le sourire aux lèvres puis se dirigea en direction de la porte blanche suivit de près par Twilight maintenant que le réunion pouvait commencer.

_______________________

Hall-Bibliothèque > Chronos // Twilight > Salon Blanc
Revenir en haut Aller en bas
http://jeuxvideo.com
Lyriu
Lvl 48
Lvl 48
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1222
Age : 26
Localisation : Twilight Town
Emploi : ancienne gérante des chaumières
Loisirs : Torturer son petit frère (moi aussi je t'aime Angellis <3)
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   23/10/2009, 18:09

Salon Blanc => Laruxie => Hall-Bibliothèque

Je venais de sortir de la pièce immaculée et je resta plantée devant la porte tout en regardant le plafond. Réfléchissant à tout et à rien... Je me demandais ce que j'allais faire quand je rencontrerais un membre de l'Organisation XIII, ils étaient sûrement mieux entraînés que moi, j'avais l'impression de n'avoir servis à rien dans cette cité jusqu'à maintenant... Si, pour trouver un logement à chaque nouveau citoyen égaré dans notre ville et aux expériences du Maire mais à part cela? Rien, strictement rien... Je haussa les épaules et je descendis quatre marches doucement. Arrivée à la quatrième, je m'asseya sur la deuxième attendant d'entendre le bruit d'une porte s'ouvrant suivit de pas descendant les escaliers... Après plusieurs minutes je soupira...

-Un peu de patience...

Je posa ma tête contre mes genoux et ferma les yeux pour mieux entendre ce qui ce passait dans le Manoir...
Revenir en haut Aller en bas
Eiko ~
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Nombre de messages : 117
Localisation : à Twilight Town
Emploi : ...
Loisirs : euh....rien xD
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   25/10/2009, 23:01

Salon Blanc => Eiko => Hall-Bibliothèque


Eiko était en train de descendre du salon blanc pour se rendre vers Laruxie qui l’attendait, dans le hall. Elle ne savait pas vraiment pourquoi, mais elle appréciait déjà cette fille aux cheveux roses. Elle semblait si gentille. Mais, avec le temps, Eiko avait apprit à se méfier des gens, même s’ils semblaient gentils et compréhensibles. La jeune fille vit alors Laruxie, assise sur les escaliers. Elle se rendit donc vers elle, puis se planta devant en la regardant.

-Me voilà, j’ai pas mis de temps hein ? je me suis dépêchée exprès pour toi !


La petite Eiko fit un petit sourire avant de s’assoir à côté de son interlocutrice.

-Dis…pourquoi on va dans la salle de contrôle exactement ? j’ai pas écouté moi…

Eiko pencha alors la tête puis la redressa peu de temps après. Elle ne savait pas vraiment si Laruxie l’écoutait, mais elle aimait lui parler, c’est une certitude ! Après tout, Eiko aimait tout simplement parler. Cela occupe durant le temps à rien faire. Et puis certaines dois, cela fait du bien de parler. Du moins, c’était les pensées d’Eiko. Et de toute façon, même si les autres pensaient autres choses, la petite invokeuse s’en fichait complètement. Maintenant, il fallait qu’elle attende la réponse de Laruxie… Puis, elles iraient toute les deux à la Salle de Contrôle !
Revenir en haut Aller en bas
http://finalfantasylegend.forumactif.com/forum.htm
Lyriu
Lvl 48
Lvl 48
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1222
Age : 26
Localisation : Twilight Town
Emploi : ancienne gérante des chaumières
Loisirs : Torturer son petit frère (moi aussi je t'aime Angellis <3)
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   26/10/2009, 01:08

Après quelques minutes j'entendis une porte s'ouvrir puis se refermer suivit de bruits de pas et quelqu'un descendre les quelques marches, qui me séparaient du plancher de l'étage.
Une voix aigüe me parla, je reconnue la voix d'Eiko alors je releva ma tête dans sa direction tout en souriant et je lui répondis.


-Non non tu as mit le temps qu'il fallait puis tu avais encore un peu de temps devant toi! dis-je en simulant un rire.

Elle me souris puis s'assoie à mon côté et me posa une nouvelle question concernant le fait pour lequel nous allions à la Salle de contrôle. Je la regardais vaguement, je la vis donc pencher la tête puis la redresser et je fis de même par réflexe. Me rendant compte de mon geste absurde je pencha ma tête en arrière pour regarder le plafond puis je lui répondis.

-Eh bien... Pour ma part je sais que le Maire doit me rendre mes "pouvoirs"
, pour toi je pense qu'il voudra te parler un peu pour savoir plus de choses sur toi mais ne t'inquiète pas rien d'indiscret puis si c'est le cas tu ne lui réponds pas ça ne fait rien. Tu n'as pas à t'inquiéter!

Je la regarda à nouveau en souriant, je tendis l'oreille pour savoir où en était la situation dans le Salon Blanc.


-Si tu as des questions à propos de quoi que ce soit n'hésites pas, je sais beaucoup de chose de cette ville et de ses évènements mais le Maire m'a exilé pendant quelque temps pour ma... "sécurité".

Je rigola par réflexe comme toujours ne pouvant pas ressentir l'amusement cependant j'avais acquis des réflexes en cotoyant les citoyens de Twilight Town.

-Hum, donc je ne suis pas entièrement au courant des dernières nouvelles. Et puis, nous avons un peu de temps devant nous avant d'aller à la Salle de contrôle.

Je m'étira de tout mon long puis je mis mes coudes sur la marche du dessus puis je tourna mon regard vers Eiko attendant ses questions, si elle en avait bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Xemnas
Le Supérieur
Le Supérieur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 796
Age : 24
Localisation : ...
Emploi : ...
Loisirs : ...
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   27/10/2009, 15:11

Salon Blanc ==> Naxyld ==> Hall - Bibliothèque.

Après avoir quitté le Salon Blanc, Naxyld arriva dans l'une des pièce qu'il a vaguement observer en venant jusqu'ici. C'est ici que Frederic et Naxyld se sont séparer, dans ce Manoir. Le Guerrier n'était pas mécontant, il se fichait de voyager avec une personne, ce n'était, d'ailleurs, pas son genre. Il preferait faire carrière solo. Mais encore une fois, c'était différent. Auron, un homme mort, une personne importante pour la Cité, lui rendre hommage gène Naxyld. Il ne le connait pas et pour une fois, cela lui fait une certaine frayeur qu'il aille a la Colline avec les autres pour lui. Est ce que l'Ancien Gardien le prendrai mal ? Autant le savoir le plus vite possible.
Le Guerrier d'Eclypse arrivé dans cette pièce aperçu deux personnes familières ( Laruxie, Eiko ). Ces deux filles étaient au salon Blanc et semble discuter d'on ne sait quoi. Naxyld n'avait pas entendu ce qu'avait dit le Maire a ses deux filles et puis ce ne sont pas ses oignons. Naxyld continua donc droit devant en croisant le regard des deux personnes sèchement. De loin, on pouvait vir des livres, comme tout autour de nous. C'est une bibliothèque après tout. Frederic serait donc ici ? Le meilleur moyen de le savoir, c'est d'aller verifier. Naxyld commença a marcher et arriva devant un nombre de livre incalculable. En tournant la tête, il vit Frederic plonger dans un livre dont on ne voyait pas la couverture. Le Musicien l'avait surement remarquer et c'est pour cela que le Guerrier d'Eclypse lui parla directemment au lieu de le faire sursauter.

- Excuse moi de te déranger en plein travail Frederic... Mais le Maire m'as ordonné d'aller te chercher pour te rendre au Salon Blanc...

Frederic avait très bien entendu mais il avait une manière de le montrer. Il lisait son livre tout en écoutant le Guerrier. Le Musicien se demandait pourquoi venir le chercher lui pour aller au Salon Blanc mais Naxyld ne l'avait pas prevenu pour un aller a la Colline du Couchant.
Il était du devoir du Gardien de dire ce qu'il s'est passé a Frederic.

- La Salle des Fêtes... Je ne sais pas si tu as vu cet homme s'effondré devant les membres de l'Organisation XIII et les personnes de la Cité... C'est pour cela que tu dois te rendre au Salon Blanc, nous partons rendre hommage a cet homme ( Auron ) a la Colline du Couchant.
Si tu veux en savoir plus, ce n'est pas a moi de te le dire, le Maire en sais beaucoup plus que moi...

Naxyld observait les livres sur les étagères tout en parlant a Frederic. Il ne pouvais pas le regarder dans les yeux en parlant d'un Gardien. Mais le plus impotant, c'était la réponse donné par Frederic. Il allait venir, c'est sur, mais le temps qu'il reflechisse a la situation ou autre chose, Naxyld devait attendre. C'était l'ordre donné par la Maire. Amener Frederic au Salon pour nous rendre a la Colline...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.khisland.info
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: :: II - Hall - Bibliothèque ::   

Revenir en haut Aller en bas
 
:: II - Hall - Bibliothèque ::
Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight Town :: RPG(s) Secondaire(s) :: RPF - La Cité du Crépuscule - Saison 2 ~ "Vérités" :: 

 :: 
- Entrez -
 :: Le Manoir Abandonné
-
Sauter vers: