Twilight Town
Salutation à toi nouveau venu !

En cette année 2014, nous t'accueillons à bras ouvert !
Viens t'inscrire, et rejoints l'équipe de la Cité du Crépuscule toujours de bonne humeur et pleine de surprise !

A bientôt peut être pour partager les aventures de Sora et Cie ! Smile

Cordialement, Twilight et l'équipe administrative de Twilight Town !

Twilight Town


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

.:. Mes Partenariats .:.                      


Partagez | 
 

 :: I - Grille d'entrée ::

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   23/6/2010, 23:40

:: Musique des VS ::

Alors que mes coups fusaient en direction du Cristal, il n'eu que très peu de temps entre ceux-ci et le fait de voir arrivé au loin un Chakram ardent, mais ma Keyblade eu raison de celui-ci venant droit d'Axel qui plutôt était percher sur le haut du muret séparant l'entré du Manoir et celui du Bois. C'est donc après ce contre, que mes combots continuait à fusé, mais j'eu le temps à peine d'envoyer une dernière attaque sur le Cristal, qui était celui de le "Stoppé" dans le temps par une magie que j'avais juste crées, donnant un temps ralentis au Cristal de recevoir mes coups, suite après quoi Xemnas interrompu totalement mes combots. J'avais cependant suffisement frappé celui-ci pour le détruire totalement. Mais l'arrivé du Supérieur m'avais un peu fait perdre les moyens, il contra mon dernier coup en me poussant avec son Sabre Laser direction le vide ... En gros vers le devant de l'entré du Manoir en question, mais Xemnas suivit son mouvement en m'attaquant, et en me suivant dans ma plongé vers ce sol en question.

La chute fut courte, mais très dense en attaque, tellement elles étaient vive et rapide. Cependant la pression qu'avais le Supérieur sur moi, était trop rapide et difficile à paré dans ma position que je me rétala totalement sur le sol. Me faisant perdre ainsi un bon nombre de mes moyens. Une fois a terre, je pouvais sentir quelques morceaux du Cristal en question retombés sur ma veste blanche, avant de disparaitre dans les Ténèbres où il invoqué auparavant par Xemnas.

La fatigue se faisait ressentir, mais moins, je pouvais sentir l'aura de Ténèbres buvant petit à petit mon énergie vital se réduire doublement, me laissant croire qu'à présent, deux des critaux était brisé. Le miens, et peut être un autre ? Je ne saurais trop le dire. Ni le voir. C'est avec difficulté que je me relevais, que m'arrivait-il, je ne pouvais pas succombé, pas maintenant. Mais à peine m'étais-je remis sur pied qu'un coup puissant vint me tapé au ventre, me faisant de nouveau retombé à genoux. Je releva avec rapidité ma tête pour constaté l'ampleur des dégâts qui allait bientot m'être causé par une attaque, semblant de rien, être une attaque puissante invoqué par Xemnas en question !


- Qu'es-ce que ? ...

A peine eu-je le temps de nouveau me relevé, qu'une tirade de laser venant tout autour de moi me foncèrent droit deçu, comme une vulgère cible que l'on ferais disparaitre sans la moindre trace après. J'esquiva un laser, un autre, puis un troisième, et encore un qui venais vers moi, mais la rapidité était beaucoup plus grande que mes gestes, et je me pris quelques lasers dans le dos que je ne pu paré à temps, suivit d'autre laser, paré, non paré, ainsi de suite, sans arrêt, et semblant ne pas s'arrêter, plus je les parés, et plus il en revenais d'aussi rapide et imprévisible. je sentais mes jambes défaillir, ma vue se baissé, alors qu'esquivait toujours un nombre incalculable de laser venant de part et d'autre autour de moi, qu'elle était cette attaque aussi dévastatrice ! Et si puissante, le Supérieur était si puissant, je n'arriverais pas si cela ne s'arrête pas.

Ainsi de suite, je sentais la faiblesse grandir en moi, et mon énergie vital arrivé au point mort ... au point d'un non retour si je ne faisait pas appel à l'aide ... Mais je ne pouvais pas m'arrêter face à tout le monde autour de moi ...

Tout à coup, tout sembler ce ralentir autour de ma vue, les gestes de tout le monde devenais lent ... et les rayons fusaient toujours sur moi, alors que je baissai de plus en plus ma Keyblade ... et commençais a tombé au niveau des jambes sur le sol, je ne pouvais plus me relevé, ni bouger, j'était exténué, fatigué, épuisé de cette attaque, ... mes yeux se tournèrent alors vers ma soeur Crystal, et son adversaire, elle parait ... toujours tout au ralentis ses attaques, en esquivant mais maitrisant avec difficulté son arme, cela pouvais ce voir, elle était novice, et ne pourrais pas s'en sortir face à Larxene ... Même avec la puissance que je lui avais confié ... mon regard se dirigea ensuite sur Djidane, suivit de pret par son adversaire, ce puissant guerrier au deux petites épée et à la queue de singe, il était si rapide et doué en combat, ses attaques était difficile a voir arrivé, mais Saix lui même avait un potentiel énorme, et ses attaques pouvaient être dévastatrice si il rentrait en mode Berserker ... A coté, Chronos d'une agilité sans faille, se débattait contre deux adversaires très puissant, Xaldin qui était impénétrable avec ses six Lances, et attaquant avec une défense imparable, suivis des coups mortel de Faux que portait Marluxia vers son adversaire. C'était prévus d'avance que la victoire s'offrais aux deux Membres, même si j'avais tout confiance envers Chronos, puis mon regard continuais sa route alors que toujours les gestes semblait être lent, ... je pouvais voir une énorme Tornade qui s'approchais de cet homme qui ressemblait très fort à Frédéric C.Zelig, et qui usais de sort puissant envers celui-ci malgrez le faite que Xigbar était un adversaire sans relache, et qui ne lachera jamais sa proie tant de l'avoir mise KO. Ou l'inverse ... Le combat était équilibré, mais si une faille se montrait, celui-ci pourrais tourné à la renverse ...

C'est ainsi que je vis le champ de bataille qu'avait provoquer l'Organisation XIII. Tout ça de ma faute, ... si je n'avais pas établis un seul pacte avec le Supérieur autrefois, jamais tout cela ne saurais arrivé, et tout aurais pus resté calme et sans dangé, mais les faits sont là, et inchangeable ... C'est alors que mon regard se porta sur Roxas, qui venais apparement d'effectué une énorme attaque, se reposant sur le sol, ce brave Simili aux deux Keyblades, il m'était encore plus intriguant à présent, sachant qu'il avait été témoins de fait dont je ne me souvenez pas, autrefois dans mon Manoir, et que je l'avais donc cotoyer ... Lui ainsi qu'eux deux ... Naminé et cet homme, Ansem le Sage ...

C'est alors que ma vision redevint à la vitesse normal des déroulements des combats. Me faisant réagir un bref instant. Esquivant avec un dernier effort les derniers Lasers que Xemnas m'envoyais après en avoir reçu une floppé énorme, et interminable ...

Mon genoux droit était à terre, alors que l'autre jambe était d'appuis sur un pied. Mon bras libre gauche me tenais au sol alors que ma Keyblade était en direction de devant moi. Pour me protégé des derniers Lasers faisant escale sur celle-ci. D'où l'impact donna une résonnance impressionnante. Je soufflais à en perdre presque mes paroles, je ne savais que faire à présent ou dire ... C'est à ce moment qu'une sorte de Vortex apparut devant moi. Et créa une sorte de dome Miroir, autour de cette apparition soudaine et de moi même. Mon regard ce leva alors pour constaté une veste noir de l'Organisation XIII. J'imaginais déjà Xemnas au bout de celle-ci voulant me porter le coup de grâce. Mais pourquoi la création d'un Miroir alors ? C'est lorsque je vis le visage de cette personne que mon sang fit un tour dans tout mon corps ...

Ce fut Ansem le Sage qui était apparut. Et non Xemnas. Celui-ci semblant avoir ressentis que je devenais de plus en plus faible. Qu'allait-il me dire ? Ou faire, me téléporter d'ici serais un geste totalement idio, car je l'exécuterai si il m'éloigne d'ici ! Après tout il me cache trop de chose pour être au final quelqu'un en qui je donnerais ma confiance. Ainsi que mon amitié ... Que ... que m'arrive-t-il ... Pourquoi j'agis ainsi ? ... Je ... je ne me reconnais presque plus ... j'ai vraiment l'impression d'avoir moi même changé depuis un moment déjà.

Mais a présent que va-t-il arrivé ... Que me dira Ansem, que fera Xemnas dans tout ça ? ... Les choses risqueraient de devenir corsé, ... voir intéressante ...

_________________


Dernière édition par Twilight le 6/7/2010, 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
Ansem le Sage
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Masculin
Nombre de messages : 113
Localisation : Cité du Crépuscule
Emploi : Ancien Chercheur
Loisirs : Aider son entourage
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   24/6/2010, 00:41

Les combats fusaient alors que j'étais là, à voir tout ses gens ce battre pour la bonne cause. Qu'es-ce que la bonne cause au final ? Celle de préserver les mondes, et les sauvés du danger que l'Organisation XIII provoque ...

Mais si l'Organisation XIII gagne cette manche ... Ils se prendrons très certainement à d'autre monde et vont tout faire pour y arrivé ! ...

Et l'on m'a confié une autre mission ... Celle d'aider les Mondes, si le peu de Lumière qui me restait après m'être moi même plongé dans ceux-ci. Après l'explosion de ma machine et du Kingdom Hearts ... Ce peu de Lumière m'aurais donner une seconde chance donc, à revenir et à aider de nouveau les mondes qui appel à l'aide. Dont cette expérience que j'avais faite ici même dans ce monde.

Cette expérience que j'avais crées pour au final n'être de nouveau qu'un échec. Pourquoi ai-je continué à faire ce genre de chose. Je n'aurais jamais dus lui confié cette mission. Mais il le fallait, je n'avais pas d'autre choix que je sauvé ce qu'il ne possédait pas, et ce qui devais être sauvé pour que tout ne soit pas néant depuis déjà un moment ...

Tout ça à cause de cette faille ... temporelle. Il fallait à tout prit qu'après j'en parle à sa Majesté le Roi Mickey. Il pourra m'être d'une grande aide, ainsi que Sora, et pourquoi pas Riku. Mais je ne savais pas moi même ce qu'ils leurs étaient arrivé après que je suis disparut de la Citadelle de l'Organisation XIII. C'est pourquoi, je penserais de faire le nécessaire pour peut être les appelés à venir ici. Et connaitre certain fait. Ou du moins leurs faire découvrir certain fait.

Après tout, c'était prévus, mais le moment était quelque peu mal choisi pour enclenché cette fin d'expérience. Mais c'était tout ce qu'il y avais de mieux à faire pour nous tous ici présent.

Je constatait que Twilight avait de plus en plus de mal de tenir tête au Supérieur. C'est pourquoi, il était temps de réagir à cet effet. Et de lui faire comprendre qu'il doit a tout pris utilisé son Armure ... sans quoi il risque de tout perdre définitivement si il n'agissait pas comme il se devait ! ...

Xemnas avait pris les devant, et semblait prendre un dessus total sur le Maire, qui lui s'accroupissait au sol, semblant perdre petit à petit.

C'est pourquoi je compris qu'il était temps d'agir ! Je disparus littéralement des lieux pour laissé Naminé seule ou j'étais précédemment. Mais sans qu'elle ne risque aucun danger.
Je réapparus alors face a Twilight, et dos au Supérieur. A ce moment là je pris soin de crées un bouclier assez gros et assez grand pour nous protégez tout deux, moi et Twilight.

Celui-ci releva la tête dans ma direction avant de me faire un regard assez mécontent apparemment de me voir devant lui. C'est alors que plutôt de le laissé dans une méandre de question, je pris la parole envers lui. Tout le monde pouvais cependant m'entendre, entendre les paroles que je portait non seulement au Maire, mais aussi à ceux qui m'entourait. Dont mon apprentis, Xehanort, mais aussi la sœur du Maire, qui était non loin de nous.


- Il est plus que temps ... ne le remarques-tu pas toi même qu'il est imprudent de continué dans ton état ? As-tu vraiment tout oublié de ton passé ? Rien ne te reviens en mémoire sur ce que tu étais avant ? ... Twilight. Oublie ce que tu as vécu à travers cette Cité du Crépuscule ... souviens toi lorsque tu t'es réveiller la "première fois" dans ce Manoir ... tu n'étais qu'un simple outil à mon expérience au final. Et tu as parfaitement réussis ! ... C'est pour cela qu'il est temps de laissé sortir de toi cette Armure que tu possèdes ... Ou du moins, je dirais plus que c'est l'Armure qui te possède ... Libère ce pouvoir ! Et tue Xemnas une bonne fois pour toute ! Crois-moi ... je ne fais que ça pour ton bien ! ... Et non pour te désavantagé ... fais-moi confiance, si tu n'agis pas tout de suite, tu risque d'y laissé ta vie ... et surtout celle de quelqu'un de très important pour l'avenir des Mondes qui nous entoure ... Détruit Xemnas, détruit toutes cette Organisation XIII une bonne fois pour toute Twilight ! Libère ton armure ! ... FAIT-LE ! ...

Mes paroles se devait être convaincante pour lui. Mais aussi pour Xemnas, montrant que si l'Armure devait combattre Xemnas, Xemnas pouvait mettre une croix définitivement sur son existence de Simili, et sont Organisation sera plus que dissoute définitivement ... Laissant alors le restant des Maitres de la Keyblades s'occuper d'exterminé petit à petit les autres membres de l'Organisation qui restera à travers notre chemin. Donnant ainsi une liberté définitive sur les mondes qui nous entoure. Leur donnant aussi un espoir de revivre sans crainte de perdre la vie ou le coeur qui nous est cher pour tous ! ...

Twilight devait à présent à tout prit faire ressortir ce pouvoir qu'il possédait en lui. Après quoi tout se fera seul ... Et rapidement, Xemnas une fois détruit, ne sera plus un problème...

Je fis volte-face à Twilight, pour crées un Vortex, me permettant alors de quitté cet endroit pour éviter de me prendre des coups inutiles, voulant laissé Twilight dans son combat, étant certain qu'il utilisera son Armure ... lorsque tout à coup je sentis quelque chose se pointé dans mon dos. Cette chose était assez pressante sur mon dos, et semblait être prête à me percé le corps de part et d'autre, pour me tué sur place. Je crois bien que sa décision est tout autre que de faire apparaitre son Armure ... Qu'allais-t-il faire ? Ou dire ?
Revenir en haut Aller en bas
http://Twilight-Town.forum2jeux.com
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   24/6/2010, 14:05

Alors que mon regard s'était arrêter sur le visage de cette homme, Ansem le Sage, et que mon sang n'en fit qu'un tour, celui-ci me regardait comme avec tristesse de me voir dans cet état. Voir même presque avec pitié et crainte. Il craignait que quelque chose m'arrive. Cela pouvais se lire sur son visage ! C'est pour cela qu'il est apparut devant moi et qu'il m'entoura d'un Miroir, pour évitez que je me fasse détruire ou tué par Xemnas ou un autre membres de l'Organisations.

Mais j'avais encore de la ressource, je n'allais pas baissé mes bras, ni m'arrêter si pret du but. Cependant même dans ce Miroir, l'aura noir qu'avais formé les Cristaux que Xemnas vait crées, continuaient à absorbé mon énergie vital, et la faisait diminuer petit à petit. Doucement mais surement. Si les autres gardiens ne faisait pas le necessaire pour détruire ses Cristaux, j'allais y aller certainement ma peau.

C'est à ce moment même que le vieil érudit commença à me parler. Il semblait calme et confiant mais très craintif. C'est dans une sorte de débat totalement incompréhensible que je fis sermoné devant tout le monde autour de moi. Tous pouvais entendre les paroles d'Ansem. Il me questionnais d'abord sur ma mémoire, mon passé oublié, pourquoi je n'arrivais pas à m'en souvenir.

Il est vrai pourtant que je ne me souviennent de rien. Mais lorsqu'il me parla bizarrement de mon "Premier réveil" dans le Manoir Abandonné. Un bref souvenir me revint ... celui de ce rêve que j'avais fait ... lorsque j'avais dormis ... pourquoi ce souvenir me revenais-t-il ? Du moins c'était un vrai cauchemard que j'avais vécu dans mon sommeil, mais j'avais presque l'impression d'avoir vécu ce cauchemard, dans la réalité des choses je veux dire. Me le raconter en souvenir ne m'aiderais pas tant, mais lorsqu'Ansem parla de ce réveil que j'avais soi-disant fait pour la première fois dans ce Manoir, alors que pour moi, je m'était reposé après avoir eu terminé de crées toute cette Cité du Crépuscule ... Non il avait tord sur ce sujet ! Mes souvenirs était bien réel. J'ai toujours vécu dans ce monde. Et c'est moi même qui est crées cette Cité ! C'était plus que sur ! C'était même certain ! ...

C'est lorsqu'il me dis que j'étais son simple "outil" qu'une rage me montait à l'intérieur. Une rage à son égard, me traité d'outil, j'étais humain, tout comme lui, j'ai un coeur tout comme lui, je ne suis pas un simple "Outil" comme il le prétendais ! J'était bien plus aux yeux de tout ses citoyens et de tout ses gens qui m'entoure ! Non j'étais le Maire de la Cité du Crépuscule, Twilight. Le seul, l'unique et le vrai Twilight. Il n'avais pas à me juger sur mon existence ! Loin de là j'était bien plus important ... j'en était ... persuadé ! ...

C'est après qu'il continua son discours sur le faite qu'il était plus que temps pour moi d'utilisé mon armure dans cet état où j'étais face à Xemnas. Il me disais que ce n'étais même pas moi qui possédait l'Armure, mais plutot elle qui me possédait, quel ironie ! J'avais encore le controle sur moi même, rien ne pouvais me possédait comme il le prétendait ! Il avait faux sur toute la ligne ! Et cette Armure ne m'était pas utile, a moins d'en connaitre la vérité ! Je tuerais Xemnas de mes propres mains, cette de Twilight, et non cette Armure ! ... Jamais je ne ferais une tel chose, cela montrerais qu'au final je suis faible, et inutile en tant que simple Maire de la Cité du Crépuscule ! Jamais je ne me rabaisserais ainsi face aux Membres de l'Organisation XIII. Cette rage était toujours constante en moi, et semblait prête à faire irruption, si ce vieil homme continuais à m'énervé !

Et c'est ce qu'il continuais de faire, en insistant bien sur le faite que seul l'Armure serais le moyen d'en finir avec Xemnas ... Et il le dis avec un ton plutot haut envers moi ! Comme si c'était un ordre et qu'il fallais que je lui obéisse sans broncher ! Il était vraiment pas chier de m'envoyer de tel parole !

Il se retourna alors, pensant qu'il avait réussi à me faire comprendre d'endosser cette piètre Armure, lorsque je vis qu'il créa un Vortex prêt à retourné pret de Naminé, n'ayant juste fait que son travail, mais ne se battant même pas pour la Cité ... Si il voulait vraiment aider les mondes comme il le disais si bien il aurais tout simplement pris l'initiative de ce battre tout comme nous tous faisont ici ! Même ma propre soeur qui n'est pas une combatante hors pair, fait le necessaire et ce bas contre Larxene !

Ma rage éclata alors qu'il était prêt à quitté cet endroit. Et ma Keyblade suivis la rage qui était arrivé en moi. Elle atteignis le dos d'Ansem le Sage...

Ce geste, ... que j'avais fait, jamais je ne l'aurais fait auparavant ... jamais je n'aurais été aussi cruel qu'aujourd'hui, mais cet homme on savais beaucoup trop à mon sujet pour que je laisse de nouveau partir sans qu'il ne me dise quoi que ce soit à mon sujet, sur ce qu'il cache derrière toutes ses phrases et mots !


- Ansem le Sage. Sage ? ... Si tu l'es réellement, pourquoi ne me dis-tu pas sagement, et simplement la vérité ! Pourquoi attendre, ou essayer d'esquivé une chose que tu redoutes par dessus tout ? Jamais je ne t'obéirais dans l'imédiat ! Pourquoi devrais-je vraiment te faire confiance, et d'endosser cette Armure ? ... Que sais-tu sur elle ? Que sais-tu sur moi ! Dis moi la vérité, cela à trop duré, et cela ne fait que continuer à me pesé sur la conscience, de me dire qu'au final, je ne sais même plus qui je suis part ta faute ! Dis-le, avoue la vérité au grand jour ! Qui suis-je réellement à tes yeux si tu sembles aussi bien me connaitre ? Qu'as-tu fait de moi autrefois dans ce Manoir en compagnie de Naminé et Roxas ? ... Pourquoi ? Dans quels buts ! Je ne te laisserais pas partir aussi facilement cette fois. Arrête de fuir, et dis moi enfin ce qu'il se cache derrière tout ses secrets que tu gardes si bien !

Je marquai une brève pause dans mes mots, laissant Ansem écoutez attentivement ce que je venais de lui dire, je savais pertinement qu'il devra m'avoué les choses me dire la vérité, sans quoi l'Armure ne verra plus jamais le jour ici même !

- Pourquoi ai-je d'autre souvenir que ceux que tu prétend être sont faux. C'est pourtant bien moi qui es crées cette Cité, ce monde, c'est moi qui l'es gouverné en tant que Maire depuis un long moment maintenant. Tout les gens qui venaient, tout les citoyens que j'ai rencontrer dans ma vie de Maire. Jamais je ne pourrais oublié quoi que ce soit de cette Cité du Crépuscule ! Car j'en est les profonds souvenirs ! Et tu ne pourras pas me faire changé d'avis Ansem ! Jamais.

Mon calme revenais petit à petit, j'avais pu lui vidé mon sac si l'on pouvais dire les choses ainsi. A présent Ansem devras dire la vérité, cette vérité qui est en faite celle qui a toujours été.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
Ansem le Sage
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Masculin
Nombre de messages : 113
Localisation : Cité du Crépuscule
Emploi : Ancien Chercheur
Loisirs : Aider son entourage
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   24/6/2010, 18:47

Cette sensation était impressionnante de la part de Twilight, cet homme qui avait toujours le sens du respect vers autrui, aujourd'hui étais prêt à me tué pour avoir une once de vérité sur ce qu'il est réellement.

Ou devrais-je dire, ce qu'il a été avant d'être ce qu'il est aujourd'hui. Mais, ce n'est plus l'heure des remises en question. Le Maire était clair dans ses questions, et je me devais cette fois d'être clair autant dans mes explications ainsi que les réponses qu'il cherche sans arrêt à ce qu'il fut autrefois.

Xemnas semblait s'être arrêté de combattre, n'écoutant tout simplement que la conversation qui se déroulait entre moi et Twilight. Celui-ci semblait même très intrigué sur toute ses histoires, à vrai dire tout le monde l'es à présent, ... Twilight est finalement devenu quelqu'un d'on ne peux plus mystérieux, en l'espace que quelques temps !

D'un geste lent, je fit de nouveau demi-tour sur moi même pour me retrouver de nouveau devant le Maire, celui-ci avait pris soin de se relevé à son tour, mais tendant toujours son bras avec sa Keyblade pointé vers moi. Et un regard sombre voir lugubre venais se dessiné sur son visage.

C'est ainsi que de ma main droite j'abaissais sa Keyblade, puis il prit lui même l'initiative de la baissé totalement avec son propre geste. Ainsi, il pouvais m'écoutez sans craindre que je ne fuis de nouveau. C'est ainsi que commença les explications ... envers tout les gens ici présent, mais principalement le Maire lui même.

Cela pourrait en plus de cela expliquer en détail, le pourquoi du comment, que Crystal sa sœur ai perdue ses souvenirs elle aussi ...


- Tu veux une réponse Twilight. C'est simple. Le "Cœur" qui se trouve en toi, ne t'appartient tout simplement pas !

Les mots devaient être difficile pour lui à entendre, je pouvais le voir avec sa soudaine réaction. Mais l'explication n'était cependant pas terminé. Et son secret était encore plus grand ! ...

- Cela remonte, déjà à quelques temps, pendant l'a glorieuse aventure de Sora et ses amis. Contre l'Organisation XIII en question. J'ai été témoin d'un fait très étrange. Fait qui ne te concerne en rien Twilight. Cependant, je me dois de l'expliquer pour que tu comprennes. J'ai découvert une faille temporelle. Dans la "Fin du Monde", un lieu où les Ténèbres sont réunit, c'est là que tout les mondes ont été et ne sont plus aujourd'hui ... C'est là, que j'ai découvert une faille temporelle. Faisant sortir un homme dehors celle-ci, mais l'ayant fait perdre son coeur. Cette homme Twilight, tu l'as certainement déjà du le croisé en toi. Il se nomme Terra.

La suite devenais de plus en plus confuse pour le Maire. Mais il écoutais attentivement.

- Je me devais de sauvé cette homme venu de nul part. J'ai donc préservé son corps en sécurité, mais aussi son coeur. Jusqu'au jour où tu es toi, apparu à la Cité du Crépuscule. Tu m'as fait comprendre que tu venais de perdre ton propre monde. Ainsi qu'une personne qui était très cher à ton coeur, ta sœur, Crystal. Tu pensais l'avoir perdue elle aussi. Hors, fort heureusement, elle est toujours en vie. Comme tu le constates. C'est alors qu'une chose étrange t'arrivais, comme si tu te désintégrais petit à petit, que les jours, voir les heures passait. C'est pourquoi, j'ai songé mettre le Cœur que Terra avait perdu, dans ton corps. Pourquoi n'ai-je tout simplement pas remis le coeur dans le corps de Terra, car son corps était beaucoup trop faible, il n'aurais jamais survécus à une tel reconnexion. C'était pour cela qu'il me fallait quelqu'un pour préserver ce Cœur en sécurité. Et c'est toi Twilight. Qui a choisis toi même de prendre ce coeur. Cependant, lorsque l'expérience fut mise au point. Et que l'on t'a remis ce coeur, ta mémoire fut totalement refaite. Te donnant ainsi, une nouvelle vie, celle d'un homme qui a vécu longtemps dans ce monde, et qui a crées cette Cité de ses propres mains. Tout ça tu l'as rêvé Twilight. La seule chose dont tu te souviens vraiment c'est lorsque tu t'es réveillé dans ce Manoir n'es-ce pas ? ... Car c'est en faite, la première fois que tu te réveillais avec un autre coeur qui n'était pas le tiens. Tu te réveiller avec cette nouvelle vie qui semblait un vrai bonheur pour toi. N'ayant eu que malheur durant ton passé. Tu voulais oublié tout ça ! Et c'est toi même qui m'a remis la photo de toi et Crystal, avant que tu ne subisse l'expérience ...

Je marquais une nouvelle pause, voyant que Twilight commençais à recevoir comme quelques flash dans sa tête ... Comme si il avait des bribes de sa vrai mémoire qui refaisait surface. C'est ensuite que j'entamais la suite, et la fin de cette grosse annonce pour lui ... mais aussi pour tout ceux qui entourait le Maire depuis des mois déjà ! ...

- Voila pourquoi, lorsque tu t'es réveiller Twilight, tu as soudainement remarquer que tu possédait un nouveau pouvoir, celui d'utiliser l'Armure, qui en réalité, est à cette homme, Terra. C'est le seul lien qui vous unissait extérieurement. Mais aussi, bien évidement, la Keyblade que tu possède. C'est la sienne. Autrement dis, il est temps, maintenant de lui rendre ce qu'il lui appartient, et que tu redevienne ce que tu as été avant ... Le mystérieux homme, qui s'appeler Twilight, et qui ne possédait plus de coeur ... Si j'ai pris l'initiative de le faire sur toi Twilight, et pas sur un autre Simili, c'est simplement parce que tu ressemblais comme deux gouttes d'eau à Terra, mais aussi, ta connexion avec son coeur, à fait que tu as pris les traits d'un homme très connus autrefois lorsque je faisait moi même des expériences en tout genre. Cette homme se nomme Xehanort. Et tu te bas, contre son Simili. Mais ça c'est une tout autre histoire. A présent tu sais tout Twilight. Es-ce que les détails te reviennent ? ... Ta mémoire ... reprend forme ? ... Je crois bien que cette fois c'est imminent. Il est temps Twilight, d'utilisé ton Armure ...

C'est ainsi que mes mots se terminais sur l'annonce du fameux Secret de Twilight. Tout le monde savais à présent, qu'en réalité Twilight n'avais pas de coeur ... Mais était-ce aussi un Simili comme l'Organisation XIII ? Ou quelqu'un de ... spécial ? ... Comme ce fut le cas pour Naminé ... Es-ce qu'en réalité Twilight est vraiment un Simili, cette question restera sans réponse ... mais c'est sans nul doute, la seule hypothèse actuel, que l'on pouvais tous se faire. Qu'allait-il à présent ce passer ? ...

Je m'étais retiré sur le coté, prenant soin de faire disparaitre mon Bouclier. Twilight n'allait très certainement plus tarder à changer désormais ... Le Twilight que tout le monde a connus ... n'existera plus ...

Il est temps, à présent de laisser place de nouveau à ce qui a toujours exister. Et de corrigé les erreurs du temps ...
Revenir en haut Aller en bas
http://Twilight-Town.forum2jeux.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   25/6/2010, 10:07

Le combat entre la Nymphe Furieuse de l'Organisation XIII et de la soeur de Twilight continuait... Il ne semblait pas bouger d'un pouce : les deux jeunes femmes contraient et renvoyaient tout les coups de l'autre... Certes, Crystal avait du mal à toucher Larxene; le rayon que la soeur de Twilight avait pris au dépourvu la simili blonde : elle eut tout juste le temps de créer un infime bouclier de foudre... Lorsque le rayon percuta la Nymphe, elle fut expulsée droit sur le mur du fond, la cognant ainsi de façon violente au mur du Manoir... La Nymphe équarquilla ses yeux : là, elle montrait clairement son étonnement... "Si ce rayon m'avait toucher sans mon bouclier, j'aurai eu très mal..." se disait-elle... Larxene ne bougea pas restant face à la jeune Crystal... Même si elle n'était pas souvent touchée, Larxene se rendit compte que les rares coups réussis de Crystal pouvaient être dangereux...

Dans une même seconde, les deux jeunes femmes se jetèrent l'une sur l'autre, se frappant du mieux qu'elles pouvaient... Crystal essaya des coups de Keyblade, que Larxene parait avec ses kunaïs... Lorsque la numéro XII de l'Organisation XIII tenta elle aussi de frapper la petite soeur du Maire, celle-ci parait aussi les coups... Dans une énième tentative, Crystal tenta de donner un coup frontal gauche à la Nymphe qu'elle parât aussitôt... Seulement, aussitôt parée, Crystal retourna sa Keyblade pour donnait à pleine force et vitesse un coup frontal droit à la Nymphe... La puissance de ce coup l'expulsa de nouveau contre le mur du Manoir Abandonnée... Larxene se releva face à la jeune fille... Cette fois, la blonde était TRÈS en colère... "Fini de jouer !" se dit-elle à elle-même... Elle fonça droit sur Crystal, qui essaya de la frapper... Larxene esquiva sans problème ce coup avec sa vitesse hors-norme... La numéro XII se retrouva dans le dos de la jeune fille, elle pointa ses kunaïs en l'air et une boule de foudre apparut... Larxene la lança droit sur Crystal... La jeune fille n'eut pas le temps de voir venir quoi que se soit... Elle encaissa la boule et, cette fois-ci, c'est Crystal qui se prit le mur... Mais, Larxene n'en resta pas là : elle fonça droit sur la soeur de Twilight et profita de son impuissance du moment pour la frapper de tout les côtés avec ses kunaïs... Puis, la Nymphe agrippa Crystal à ses kunaïs et la jeta à quelques mètres de là... Crystal se releva, les deux femme se firent face...

Soudain, quelque chose capta leur attention : le combat du Seigneur Xemnas et du maire s'était interrompu... Twilight parlait avec l'incapable Ansem le Sage... Il parla d'un autre guerrier... Terra. Celui-ci semblait être le véritable maître de l'armure de Twilight... Plus étonnant, Ansem désigna le maire comme étant une... expérience. Plus précisément, d'outil à expérience... Le Sage parla d'une sorte de... greffe de coeur. Il semblait que le coeur de ce Terra était implanté dans Twilight, que sans cela il n'aurait rien... Donc, le Maire n'était rien d'autre qu'un vulgaire imposteur... Larxene se retint de rire... La situation devait être fortement hilarante pour la totalité des membres de l'Organisation XIII présents... Ce défenseur de la Cité ne valait pas mieux qu'eux... Suite à la révélation d'Anse. Larxene fut la première à se manifester...


- Hahahaha ! C'est ce que l'on appelle l'ironie du sort ! Ce Maire de pacotille se plaint que les pauvres petits méchants similis viennent volaient des coeurs... Ha ! Comment notre cher Maire peut-il se permettre de critiquer alors que lui-même n'est qu'un voleur de coeur ?! Tu tombas bien bas, Twilight ! Tout tes discours contre nous ne valent plus rien... Tu ne vaux plus rien... Imposteur ! Tout ce que tu crois posséder n'est pas à toi ! Keyblade, armure et pouvoir ! Tout cela n'appartient qu'à ce fameux Terra ! Imposteur et voleur ! Qui l'aurait cru ?! Quand t'as toi, vieux Ansem, je corrige tes propos... La soeur de l'Imposteur est en vie... Pour l'instant.


A peine dit cela, Larxene se retrouva derrière Crystal... Celle-ci n'avait rien vu venir, trop concentrée à avalée la dure réalité de son frère... Larxene la griffa au dos... Non seulement Crystal s'était fait griffée, mais aussi, électrocutée parles kunaïs de la Nymphe... Certes, pas une décharge électrique faramineuse mais suffisante pour faire souffrir la jeune fille... Celle-ci poussa un hurlement en tombant à terre... Elle n'était pas fatiguée ni vaincu, elle était anéanti... Crystal n'avait pas bouger depuis la révélation du secret... Avait-il eut l'effet d'une bombe sur elle ? En tout cas, ce coup bas dans le dos n'aurait qu'un effet... Accentuant le désespoir, la douleur et la colère de l'Imposteur.... Larxene observa la jeune fille à terre, et la Nymphe éclata de rire...

- Hahaha ! Pauvre gamine ! Rassures-toi ! Tu ne souffriras plus bien longtemps... Ton imposteur de frangin va te rejoindre très vite ! Et vous vous retrouverez enfin... Dans le monde des Ténèbres ! Hahahaha !
Revenir en haut Aller en bas
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   25/6/2010, 15:58

Les temps ont désormait changé à la Cité du Crépuscule. Tout ce retournement de situation vas donner un destin à chacun à présent. Mais quel sera le destin de chacun d'entre eux ici ? ...

C'est ce que Ansem le Sage prédéfinis déjà pour une personne présente ici ! J'ai nommer. Twilight.

...

Alors que mon regard sombre voir mécontant se figeais sur celui d'Ansem le Sage, l'homme aux milles secret se retourna dans ma direction. Il ne dura pas longtemps avant de commençé à enfin s'expliquer sur la situation qui m'entourais. Non pas la moindre seconde pouvais passer, sans que je me sente prêt de connaitre une tout autre facette de ma vie.

Alors que je m'affaiblissais toujours due aux cristaux restant, je me devais de tenir bon pour comprendre ce qu'il m'arrivait vraiment, comprendre pourquoi je me retrouvais finalement ici, et dans cette situation ... C'est à ce moment qu'Ansem entama la vrai discussion. Tout du moins, la vérité qui éclatais alors au grand jour.

Sans attendre un instant, ni tourné autour du pot, l'annonce d'Ansem fut énorme. Et ma réaction fut grande. Me disant tout simplement que le coeur que j'ai en moi ne m'appartenais pas ! C'est à ses mots que mon geste s'en suivis, et que mon visage se ternis d'un blanc pale, ... ma main libre, parta comme un réflexe en direction de mon torse, a l'emplacement même où mon coeur se trouvais, et ma paume de ma main se referma d'un coup sec sur ma veste blanche, la froissant un peu, comme si je serrais mon coeur même ... me disant qu'en fait ... ce n'était pas le miens ! Mais ... a qui il appartiens ? ...

Pourquoi je le croyais finalement ... c'est parce que Chronos m'en avais montrer la preuve net, et réel, qu'en faite j'ai eu un vécu passé, dont je ne connaissait pas l'existence avec cette homme en question, Ansem. Ainsi que Naminé et Roxas. Alors que je ne me souvenais même plus de tout ça ... Si je n'aurais pas eu cette preuve, je n'aurais jamais crus Ansem, ... ici présent.

J'avais une multitude de sentiment qui me passait à travers l'esprit, la rage, la tristesse, la peur, l'angoisse, la retissance ... toutes ses émotions, ses sentiments qui me venais d'un seul coup, c'était énorme, mais je les exploitais une à une, comme si c'était bientot les dernières que je pourrais éprouvé ... comme si après, je n'en aurais plus, comme un simple Membre de l'Organisation XIII ...

Non ! C'est impossible, je ne suis pas comme eux ! Jamais je ne pourrais l'être ! ... C'est après que Ansem continuais son histoire, me racontant en détail comment ce Coeur, mais surtout a qui il appartenais, est arrivé en moi.

Cette faille temporelle, cette homme qui avais perdu aussi son coeur. Terra. Je connaissait Terra. C'est cet homme que j'avais rencontré en moi, lorsque j'avais éjecté la Forteresse de l'Organisation XIII il y a quelques mois de cela ... oui c'était donc bien lui, qui se trouvais en moi et qui m'avais parler ... C'était lui, ... qui en réalité était dans ce coeur que je possède en moi ... Mais pourquoi m'avoir donner son coeur ... ? ...

C'est ainsi qu'Ansem concluais son histoire, en expliquand le pourquoi des choses... Ainsi que comment il m'avais rencontrer, ... C'est là que ma mémoire se compressa soudainement, je n'avais pas mal bien au contraire, j'avais comme ... ... comme quelque chose qui se libère en moi, quelque chose qui me faisait pression depuis si longtemps.

Mes souvenirs, me revenais alors ... petit à petit, ... je pouvais revoir certain pan de ma mémoire me revenir ... cette accident dans l'Espace Gummi, la perte de Crystal, ... mon arrivé à la Cité du Crépuscule ... ma rencontre avec Ansem, ... mon choix de faire cette expérience, ...

J'étais en réalité tout aussi d'accord avec Ansem, ... au final, c'était ainsi que cela c'est passé. Je savais ce que j'allais perdre, ... Ses Souvenirs me revenais. Tout ses souvenirs que j'avais perdue à cause de la connexion du coeur de cet homme, Terra, et de mon corps ... à moi ... Voila pourquoi, tout s'expliquais bien désormait. Mais ... ... pourquoi, pourquoi ai-je eu cette destiné ?

C'est, comme si elle a toujours été écrite d'avance, et que la "fin" était déjà écrite elle aussi. Es-ce le même destin qu'attend tout nos héros ici réunis ? ... Djidane, Chronos, ... Frederic, Naminé, Roxas, ... Crystal, mais aussi Haru, Néo, ... Auron ... es-ce le Destin de chacun d'entre nous qui finis pas se savoir un jour ou l'autre ? ...

Cette bombe qui éclata à l'intérieur de moi. Cette aspect de la vérité qui revenais ... j'étais à présent quelqu'un d'autre ...

Le Twilight que tout le monde connaissait existe toujours, cependant, sa vie à totalement changé, et ma vie en sera tout autre à présent ... Ansem n'était pas quelqu'un de néfaste finalement, maintenant que la vérité est de nouveau en moi, dans ma mémoire. Bien au contraire, si Ansem semblait froid, ou parfois dur dans ses mots envers moi, c'était justement pour me faire comprendre les choses. Et que j'arrive à refaire surface dans ses souvenirs perdus.

Je me revois encore, sur le palier du Hall, donnant la Photo de moi et Crystal, à Ansem le Sage avant que je ne subisse l'expérience même de cette connexion entre le Coeur de Terra, et mon Corps de ... ? Simili ? En suis-je vraiment un ? ...

Je me voyais aussi, encore dans la Cité du Crépuscule, ... avec un autre corps, un peu différent de celui que je possède. Celui dont la ressemblance est en faite celle du sosie de cet homme, Xehanort, dont le Simili Xemnas se trouvais en face de moi. Xemnas devais savoir des choses, beaucoup de chose concernant ce Xehanort ... Ainsi qu'Ansem le Sage. Il devait très bien connaitre, mais il semblait ne rien dire, gardant ses propres secret à lui même.

Pourquoi, ... pourquoi moi, pourquoi es-ce que cela m'arrive ... Ansem se dégageais alors du terrain, ayant terminer sa Mission ... Du moin, une partie de celle-ci ... Alors que Larxene elle, profita de cette instant pour me rabaissé de tout les noms. Me mettre plus bas que terre, pensant qu'en faite, cela allais me mettre dans une colère aussi grande qu'avant. Hors j'ai changer. Je ne suis plus le Twilight que je pensais être. J'ai trouver une nouvelle vocation ... celle de ma réel destiné.

Celle de rendre le coeur ... à celui qui a toujours appartenus. Je ne suis ni un voleur, ni un imposteur. Je le sais très bien. Et je sais très bien ce qui c'est passé. Aucun des mots de Larxene ne pouvais me venir au coeur ... et m'affaiblir. Non.

Cependant la Nymphe s'emprena sur cette jolie fille rousse. Crystal. Ma soeur unique, qui finalement est revenu à la vie. Le coup fatal que Larxene lui donna me fit me déplacer du terrain pour apparaitre en l'espace d'un instant devant Crystal.

La Nymphe aurait pu croire que j'allais la frapper ou autre. Hors je ne fis rien de cela. J'étais simplement venus pour dire ... quelque mot à ma soeur ... Avant que tout ne change ... avant qu'il ne soit trop tard, et que je perde ... totalement le controle de mon corps ...


- Je sais que tu es en vie maintenant soeurette ... je sais que tu pourras survivre sans moi. Tu as acquis un pouvoir grâce à la connexion de mon coeur à celui de Terra, cette Keyblade, tu ne l'as pas eu pour rien. Avant tu ne te battais jamais. Tu étais contre la guerre. Contre le combat. Finalement, je reconnais en toi ce que tu as toujours été ... ... tes agissement ici même l'on démontrez ... ne change jamais ... Je suis ... heureux de te voir saine et sauve. Après que notre Monde fut détruit, la seule chose qui me restait c'était toi. Te perdre par un bête accident de vaisseau dans l'espace Gummi m'avait totalement anéantis. Et me fit perdre ce que je ne possédait apparement plus. Un coeur. Tes souvenirs reviendrons un peu a la fois. Tu as perdue aussi une partie de ta mémoire, car nous étions connecté dans nos mémoires, et nos souvenirs. C'est pour cela que tu as tout perdue ... Je vais maitre fin à cette histoire. Ne tente rien d'idio. Si tu ne te sent plus capable de te battre. Part loin d'ici. D'accord ? ...

En un geste bref, un léger bisous vint alors s'installé sur le front de ma soeur, qui gisait sur le sol, larme aux yeux, après avoir écouter mes mots.

Je me relevais alors d'un pas lent ...et tendis ma Keyblade devant Crystal. Une espèce d'aura verte vint alors retombée sur celle-ci. La soignant de tout maux, et malaise. La remettant même d'aplomb pour resister assez longtemps encore, le temps que je termine ce combat moi même. Contre Xemnas...

Un dernier sourir apparut sur mon visage vers ma soeur qui tendais sa main, vers moi, ne voulant pas me laisser partir...

Je me retourna alors en direction du Supérieur qui regardait la scène ce passé. Derrière, je ne savais pas voir vraiment ce qu'il se passait, si les autres combattaient toujours, où si ils écoutaient et visionner tout en combattant ce qui se passait ici même.

Arrivé à la hauteur de Xemnas, je m'était positionné de coté à celui-ci, ma Keyblade se pointa ainsi que mon bras en direction du Supérieur. L'aura des Cristaux disparaissait un peu à la fois autour de moi. Et un vent commençais a se levé autour de mon corps.

Ma tête, qui était de coté pour Xemnas se retourna alors vers lui. De là ... mon regard devint d'une nouvelle rage. Pas celle que j'éprouvais plus tot, cette rage semblait bien nouvelle pour moi. Et je sentais déjà, en moi mon coeur s'unir à mon corps.

Mes yeux bleus, changeais alors subitement d'une couleur orange. Mon regard toujours plongé dans celui du Numéro I. De ce regard. Quelques mots lui étant destiné sortire d'une voix assez étrange. Elle semblait doublé, voir floue. Une voix qui mélangé la mienne, à celle d'un autre ...


- Nous deux contre toi. Tout es perdu d'avance Xemnas. Prépare-toi à une défaite dont tu ne t'attendais pas !

Ainsi, le vent se souleva alors d'une plus grande ampleur autour de moi même. Emportant par la même occasion ma veste Blanche dans l'air, tous avait a présent leur regard plongé sur moi. Et semblait même avoir un peu peur de ce qui m'arrivais. De ce vent puissant m'entourant, quelques éclairs bleu/mauves frappèrent le sol, et depuis le bas de mes pieds, commençant part mes chaussures, vint remplacé celle-ci part deux autre pair d'une couleur doré. Suivis de plus haut, deux genouillèrent fait d'Or vint se mettre et se refermé sur mes jambes.

Ainsi de suite, mon corps entier endosser l'Armure de Terra. Ma Cape blanche se transforma en une cape quasi noir/marron foncé. Et mes cheveux changeait eux aussi de couleur ... se fonçant un peu partout, faisant des mèches de couleur mélangé avec la couleur que j'ai toujours possédé.

Sa y est ... je pouvais ressentir le pouvoir de Terra ! Il est immense ! Incroyable, et si confortable. Un corps comme le miens était destiné à ce coeur apparement, le choix d'Ansem ne s'était pas fait pour rien. Je pouvais à présent le sentir, et le comprendre.

Mon armure avait quasi prit la totalité de mon corps. Mes gants, mon armure torsale, celle dans mon dos, mes épaulettes, ainsi que le reste ... il n'y avais que mon visage que restait pour le moment à découvert. Xemnas s'était bien évidement positionné en mode de défense. Sachant pertinement qu'il allais subir un affront plus redoutable. Et qu'il devra lui aussi en découdre autrement que dans sa forme normal ...

Cependant ... Nous n'étions plus vraiment dans cette endroit, là ou se trouvais le Manoir, les Gardiens, ainsi que les autres membres de l'Organisation XIII. Autour de Xemnas et de moi même. Tout devenais petit à petit floue et difficile à voir. Une certaine détresse se voyait un peu sur le visage de tout le monde, qui de leur coté pouvais voir Twilight et Xemnas disparaitre de cet endroit même.

Petit à petit, les deux guerriers partait, disparaissait pour un autre endroit. Jusqu'à ce que à une vitesse aussi imprévisible, tout disparut dans un rayon minimal de lumière.

Xemnas et moi avions quitter cette endroit pour un lieu bien étrange ... Définissant ainsi notre dernier combat. Le combat ultime qui aura lieu pour définir qui de nous deux aura la victoire dans ce monde ! La Cité du Crépuscule ! ...


La Cité du Crépuscule => Le Manoir Abandonnée => Grille d'Entrée => Twilight & Xemnas => Faille Temporelle ; Terre Stoppé du Temps

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
Axel
Rafale des Flammes Dansantes
Rafale des Flammes Dansantes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 206
Age : 24
Localisation : Dans l'Entremonde...
Emploi : Tuer les Sans Coeurs.
Loisirs : Barbecue.
Date d'inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   25/6/2010, 19:06

Après tous ces évènements, Axel avait n'avait pas vu les choses venir. Son combat entre roxas et lui était primordial, si jamais la Rafale des Flammes Dansantes perdait ce combat, le Superieur lui en voudrait pendant un certain temps. Le mieux était de finir ce combat au plus vite.

Il l'avait fait contre Sora au Manoir Oblivion. Lorsqu'Axel allait affronter le Numero XI... Pendant ce combat contre le Maitre de la Keyblade, le Simili aux cheveux rouges avait fait semblant de perdre pouvant ainsi profiter pleinement de la situation. Bref, le passé, c'est le passé mais quitte a tuer Roxas, Le Numero VIII pouvait faire la même chose qu'autrefois.

Mais ce combat était un risque énorme pour Axel, tuer son meilleur ami était un gros problème, il était en ce moment même confronter a un dilemne. Mais avec toutes ces attaques, impossible de reflechir. Agir était la meilleure solution et Le Numero XIII avait deja réussi a stopper les Chakrams de son ancien mentor, ce qui se revela finalement inutile puisque le dernier Chakrams attaqua la Clef du Destin par derrière.

Lache ?! Non, strategique, par devant ses armes aurait parer ! Et puis les attaques aux corps a corps et a distance donnaient le même resultat. Axel et Roxas savaient tous deux que personne ne sortirait vainqueur de ce combat. Chacun connaissait l'autre comme sa poche, même les coups les plus cherchés de l'un pouvait être facilement arreté par l'autre. Mais le Numero XIII n'avait pas fini et il continua d'attaquer, enchainant ces combos qu'Axel ne pouvait pas toujours parer ni esquiver. Lui aussi avait attaquer son ami par derrière. A croire que c'était le seul moyen d'arriver a toucher son adversaire ! Et puis, Axel remarqua très vite comme un deja-vu. La Clef du Destin s'eclipsa de la bataille après avoir crié. Le Numero VIII s'attendait a une attaque furtive de la part de son ami mais au contraire, il s'en était pris au cristal a l'aide d'un Magicien. Xigbar s'en occupait assez mais il ne pouvais rien face a deux citoyens contre lui.

Tout allait encore tombé sur le dos de la Rafale des Flammes Dansantes, cepandant il avait un bon moyen de remettre le Numero II sur place.

- Ca fait déjà un Cristal qu'ils ont détruits, tu étais chargé de proteger celui-ci Xigbar... Tu vas peut-être me dire que c'est de ma faute, que j'aurais du garder un oeil sur le Numero XIII ! Mais il faut dire que ta protection du Cristal n'était pas énorme. Proteger... C'est bon c'est retenu ?

Roxas avait deja détruit l'un des Cristaux mais l'Archer aurait pu anticiper le Numero XIII et contrer son attaque. Proteger n'avait pas un sens énorme pour Xigbar mais maintenant qu'il n'en avait plus a ses cotés, le Magicien allait souffrir.

Du coté du combat de la Rafale des Flammes Dansantes, celafaisait deux fois que la Clef du Destin avait fuit pour aider ses compagnons, et detruire les cristaux par la même occasion. Axel ne pouvait pas se permettre de refaire la même erreur.

- C'est bon Xigbar, tu peux t'occuper de ton adversaire ! Je m'occupes du mien, t'auras plus d'ennuis de sa part...

Puis il se retourna face a Roxas,

- Deux fois que tu arrives a aider tes compagnons, et resultat tu arrives a détruire un des Cristaux... Aider tout ces gens ? Ca me fait vraiment chaud au coeur !

Axel commença a embrasés ses Chakrams puis une barrière de feu délimita le combat entre les deux compères. Roxas ne pouvait désormais plus sortir a moins d'en finir avec le Numero VIII, ce qui allait être plus ardue que prevu. Le Simili aux cheveux rouges commença a s'éclipser a son tour de cette arène de feu et accelera sur Roxas tout en criant.

- Flammes de l'Enfer !

A l'exterieur de l'arène, Axel suprs Roxas en entrant a travers les flammes, par derrière et en profita pour enchainer quelques combos sur son ami. Se remettant en place, Roxas contre attaqua et les deux membres de l'Organisation attaquèrent sans relache. Les armes s'entrechoquèrent une nouvelle fois, le bruit sourd et metalique des armes se faisait entendre a l'autre bout du terrain et aucun ne lachait prise.

Le Numero VIII finit par lancer ses armes en direction de son ameilleur ami tout en quittant l'arène de feu. Il regarda les alentours et vit Twilight parlant a Ansem tout en compagnie de Xemnas. Tout ce cirque avait permis a Axel de constater que Naminé était a présent seul mais son combat contre Roxas l'empechait de quitter cet endroit.

Les armes du Numero VIII revinrent dans ses mains ne sachant pas si la Clef du Destin avait été touché ou non et rentra une nouvelle fois calmement...

Le Numero XIII se retourna vers son ancien mentor qui n'avait pas l'air de vouloir attaquer...

Axel regarda Roxas d'un air triste tout en gardant ses armes en mains.

- Pourquoi...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.khisland.info
An'Lian
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Nombre de messages : 139
Localisation : Là où rêves et réalité se rencontrent...
Emploi : Etudiante à plein temps T.T
Loisirs : ...
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   26/6/2010, 18:19

Le Simili avait réchappé du dernier sort que lui avait lancé le mage, qui commençait à se dire que les pouvoirs de téléportation de son adversaire commençaient à être quand même légèrement problématiques. C’est pas que le combat devait se terminer sur la victoire de l’érudit mais presque, ça l’arrangerait bien. Et pour que les choses aillent en ce sens, il fallait quand même que certains sorts atteignent le sniper de service, qui semblait avoir la peau dure, en plus – et l’humour toujours aussi vaseux, mais comme l’avait dit plus tôt l’érudit, on ne se refaisait pas. Petit à petit, le mage avait commencé à augmenter le niveau de ses sorts, qui étaient partis de manipulations magiques de base pour aller vers des choses plus conséquentes, et plus lourdes en l’occurrence. Il n’avait pas encore vraiment joué la carte de la finesse, mais cela ne saurait tarder. Enfin, pour le moment, il avait autre chose à faire. Comme, par exemple, faire en sorte de ne pas sortir comme un gruyère de la pluie de balles qui s’abattait à présent sur lui. Décidément, si lui ne faisait pas dans la finesse, son adversaire non plus… Utilisant son sort de lévitation, qui agissait toujours sur lui, le mage se contenta d’esquiver les premières balles qui parvinrent à lui dans l’intention de le traverser de part en part, virevoltant dans les airs avec une certaine grâce inattendue, et un sourire s’étirant sur ses lèvres. Oui… Il aimait cela. Combien de temps cela faisait-il qu’il n’avait pas joué ainsi avec ses dons de lévitation ? Depuis combien de temps n’avait-il pas apprécié ces moments pendant lesquels la mort est si proche, sans pourtant qu’elle ne parvienne à l’atteindre, le mage jouant avec elle, passant entre ses filets, narguant sa faux d’acier… Sa vie avait été ainsi. Il ne le regrettait pas, et retrouvait à présent toute la joie qu’il avait pendant longtemps perdu, avant que ces mélodies ne viennent le tirer de cet espace à la fois clos et infini… Une balle effleura son bras gauche, arrachant le tissu, tout en atteignant la chair. Tant pis, il s’en fichait. Il éprouvait certes un peu de douleur, mais ce n’était rien comparé au plaisir qu’il éprouvait en cet instant. Des bribes de souvenirs lui revinrent, mais il les chassa rapidement après s’en être délecté brièvement, se concentrant de nouveau sur le combat présent. Une nouvelle balle effleura son tibia droit, une autre lui coûta quelques-uns de ses cheveux améthyste… Il s’en fichait. Il souriait, embrassait cet instant sublime qu’enfin, enfin, il retrouvait. Le reste n’importait que peu. Un double appel le tira toutefois de son extase, un appel physique, et l’autre mental, après qu’il ait encaissé sans vraiment sourciller le choc d’une balle heurtant son épaule.

Le cristal. Ah oui, le cristal. Alors que l’érudit se retrouvait tête en bas après avoir esquivé quelques projectiles, à deux mètres du sol, il dessina à l’aide de son index et de son majeur gauche une courbe harmonieuse dans les airs, sans que toutefois rien n’émane de ses doigts. Un observateur attentif aurait pu percevoir qu’il s’agissait d’une sorte de S stylisé, mais au milieu de ce fouillis de balles, personne ne s’en apercevrait. Et de toute façon, cela n’avait qu’une importance minime. La magie fit son effet comme put s’en apercevoir le Simili aux deux Keyblades, qui pulvérisa le cristal, profitant de la magie du mage. Bon, ça faisait un soucis de moins. La main droite s’ouvrit ensuite devant lui, comme s’il laissait tomber son livre, mais celui-ci resta à léviter devant l’érudit, qui continuait à virevolter dans les airs entre la multitude de balles qui s’abattait sur lui, le livre le suivant dans son parcours aérien. La joie qu’il avait ressentie pendant les premiers moments de l’attaque de son adversaire s’était légèrement atténuée, et même s’il aurait pu continuer comme il avait commencé, il était préférable qu’il opte pour une méthode certes moins jouissive, mais moins risquée aussi. Il ne regrettait cependant pas de s’être donné du plaisir pendant quelques instants, puisqu’après tout, il se devait bien de profiter d’être là…


- Dévie.

Les balles suivantes qui arrivèrent furent toutes déviées par un écran constitué d’énergie magique pure qui entourait l’érudit, qui arrêta donc de virevolter dans les airs et se plaça face à son adversaire, qui avait continué ses petites manipulations dans son coin pendant que le mage était en train de se donner un peu de plaisir avec toute cette pluie de balles… L’homme au regard améthyste leva un sourcil en voyant se diriger vers lui une dizaine de mini-tornades, semblant avoir été modelées dans la même substance étrange que le tireur utilisait depuis le début pour manipuler l’espace. Non seulement ces tornades fonçaient vers lui avec de mauvaises intentions, mais elles possédaient aussi une certaine force d’attraction qui faisait que le mage bougeait vers lesdites tornades alors qu’il était sensé léviter sur place. C’était légèrement problématique tout ça. Le Simili semblait être désireux d’en finir, et avait sorti pour cela l’artillerie lourde. La mince protection que l’érudit avait mise en place pour contrer les balles n’allait pas tenir, le mage le savait pertinemment. Il était donc temps de passer aux choses sérieuses, aussi bien dans la finesse que dans l’ampleur. L’homme aux cheveux violets s’accroupit dans les airs, comme s’il était au sol, laissant son livre léviter devant lui, ainsi que les tornades se rapprocher de lui – et lui se rapprocher des tornades. Il prit une grande inspiration, ferma les yeux, les rouvrit, parcourut rapidement du regard les lignes manuscrites, ferma de nouveau les yeux, et prononça un mot :

- Vaiwa.

Une douce brise s’éleva autour du mage, une brise que lui seul pouvait sentir puisqu’elle ne se faisait pas sentir au-delà d’un certain périmètre par rapport au mage, qui ne dépassait pas les cinquante centimètres. Toutefois, on pouvait aisément deviner la présence de cette brise puisque les longs cheveux du mage s’étaient mis à suivre la direction du vent, qui décrivait en fait une spirale partant de l’homme et allant jusqu’à la limite du périmètre évoqué plus tôt. Alors que la première des dix tornades n’était plus qu’à quelques mètres et menaçait d’engloutir le mage, celui-ci se redressa, lévitant toujours, et d’une impulsion, se propulsa à la fois à l’aide de la brise et de son sort de lévitation neuf mètres plus haut, au-dessus de la tornade, et s’engouffra au centre de cette dernière, culbutant dans les airs. Une fois à l’intérieur de la création de son adversaire, le mage constata que celle-ci s’était arrêtée de bouger, puisque dirigée vers sa cible, qui était en l’occurrence lui. Le mage plongea vers le sol, tout en s’imaginant parfaitement que les neuf autres tornades se dirigeaient vers celle dans laquelle il venait de pénétrer par le sommet, et puisqu’il se trouvait dans l’œil du cyclone, il était à l’abri d’être blessé par celui-ci… Il relâcha un instant son sort de lévitation et fit disparaître momentanément la brise qui lui avait permis d’atteindre une si grande hauteur en si peu de temps, et plongea donc brutalement vers le sol. Arrivé à deux mètres de celui-ci, il culbuta dans les airs, réactiva ses deux sorts, et heurta le sol avec la puissance magique issue de son vent, qui se propagea en ondes circulaires brutales et rapides autour de lui, provoquant ainsi d’énormes bourrasques qui balayèrent la tornade dans laquelle il se trouvait, dont les restes heurtèrent les neuf autres agglutinées autour, qui furent repoussées par la puissance combinée des bourrasques et de la tornade annihilée. Les neuf tornades restantes convergèrent toutefois en un seul point, là où se trouvait le mage, qui rassembla ses vents autour de lui en se redressant. Les tornades se rassemblèrent en une seule plus grande, heurtant la double barrière du mage – celle qu’il avait mise en place auparavant comptant aussi – et ne lui causant en apparence aucun dommage. Mais lorsque la grande tornade se fut mise en place, le mage sentit la première barrière – celle mise en place par ‘dévie’ – se dissiper, ainsi qu’une crampe le prendre violemment le mollet droit.

Symptôme d’utilisation excessive d’énergie magique. Il le savait pertinemment, mais avait effectué ses calculs avec cela. Après des années et des années d’utilisation de la magie Anima, il connaissait parfaitement les conséquences de chacun des sorts qu’il était susceptible d’utiliser, quand bien même ce nombre était incroyablement élevé. Mais on ne lui avait pas attribué le nom d’érudit pour rien, non ? Le mage prit une profonde inspiration, alors que la brise persistait auprès de lui, mais s’amenuisait petit à petit. Puis elle disparut totalement, remplacée de nouveau par l’aura rougeâtre qui avait cessé de luire autour du mage pendant son utilisation des vents, alors que le tireur se téléportait au sommet de sa création, sa voix portant jusqu’à l’homme aux cheveux violets dont les pieds étaient posés sur le sol, et dont les yeux étaient clos, la respiration lente et la posture parfaitement droite, son livre lévitant devant lui, au niveau du visage. Il ne porta même pas son regard sur le Simili qui concoctait un nouveau stratagème, faisant le vide dans son esprit, laissant la douleur affluer, refluer, le vent l’enlacer, la terre l’appeler, le feu le consumer, l’eau l’emporter… Une touche finale. Ahhh, les jeunes… Ils croyaient toujours avoir le sens de l’esthétisme. Les vieux aussi d’ailleurs. Cette pensée lui arracha un sourire, alors que des balles sortaient d’un vortex, mitraillant le mage, qui ne bougea pas d’un poil. Le seul signe magique présent physiquement autour de lui était cette étrange aura rougeâtre, englobant à la fois l’homme et le livre. Et les balles continuèrent leur course. Vers le mage.

Et le transpercèrent littéralement, sans que l’homme ne fasse un geste. La silhouette du mage se dissipa dans une lueur rougeâtre, en même temps que son livre, sans laisser de traces.


Douce mélodie qui libère en moi un sentiment profond, chaleureux…



Le cœur qui se trouvait en lui n’était pas le sien. Finalement, le problème avait eu une réponse, une solution. Le Kingdom Hearts était un moyen de récupérer leur cœur, mais il en existait un beaucoup plus simple... Beaucoup plus accessible, avec moins de peines, de larmes et de souffrance… Et pourtant, ce n’était pas ce que désiraient les XIII. Ils désiraient leur cœur. Et non pas celui d’un étranger. Au final… Au final, cela revenait au même. A ce combat insensé, sans queue ni tête, pour un monde, un homme, perdu. Perdu… Et pourtant, il souhaitait se battre pour cet homme. Soutenir cet homme. Au plus profond de son cœur… Non, pas de son cœur, c’était une erreur. Mais le fait était là : il voulait se battre pour lui. La main du mage se posa sur l’un des piliers de l’allée conduisant au Manoir, son regard améthyste observant le vieillard et le perdu. Quelle folie avait pris cet homme… Ou plutôt, ces hommes… N’est qualifié de Sage que celui qui sait contrôler ses désirs, réfréner ses pulsions, et atteindre le libre-arbitre… Lui aussi avait échoué, comme tant d’autres. Tant d’autres…

Bribes de souvenirs. Tristesse lointaine, et pourtant si proche.

Un Simili qui avait retrouvé un cœur. Voilà ce que le mage avait devant les yeux. Le musicien avait eu raison, sans qu’il ne le sache toutefois. En cet homme, il manquait quelque chose. Mais il avait pensé que c’était en rapport avec la mémoire de Twilight, mais cela était visiblement plus profond. Sa mélodie incomplète, ce qui manquait… C’était là. Un sourire empreint de tristesse se dessina sur les lèvres de l’érudit. Les hommes, quelle folie… Les hommes étaient fous. Mais à présent, peu importait le passé, puisque le futur était déterminé par le présent. Si Twilight se tournait vers son passé et s’y plongeait intégralement, il commettrait une erreur. Toutefois, le connaître n’était pas non plus néfaste. Cela était même… mieux. Mais pas s’y noyer.
Pourquoi cet homme, pourquoi ce vieillard sénile n’avait-il pas affirmé bien plus tôt toute la vérité ? Le mage laissa échapper un soupir. Décidément, les machiavéliques manipulations ténébreuses des soi-disant sages et nobles avaient parfois tendance à le dépasser. Mais il était aussi vrai qu’il y a certaines vérités qu’il vaut mieux ne pas entendre trop tôt… Cependant, celle-ci faisait-elle vraiment partie de cette catégorie ? Le mage ne savait pas. Et celui qui ne sait rien ne peut rien comprendre. Ce principe ne venait pas de lui, mais il le comprenait parfaitement, contrairement à d’autres choses. Sous son regard attentif, le Simili qu’était autrefois Twilight se para d’une armure qu’il avait déjà vue… Sur la Place de la Gare. Face au Simili utilisant une multitude de lances, alliées à la puissance du vent. La voix de Twilight avait changé, semblait s’être dédoublée, alors que les yeux de l’homme se teintaient de orange, et que ses mèches argentées se parsemaient d’une teinte plus foncée. Un vent s’était levé, et des éclairs de puissance frappaient le sol autour du chevalier, manifestations de la puissance du cœur qu’hébergeait Twilight. Puis ce dernier et son adversaire se mirent petit à petit à disparaître, leur silhouette devenant translucides. Si certains paniquaient à l’idée de laisser seul leur leader en tête à tête avec celui de l’Organisation XIII, ce n’était pas le cas du mage.


- Ah les jeunes… murmura-t-il pour lui-même.

Il jeta un bref regard au prétendu Sage, puis reporta son attention sur l’extérieur de l’enceinte du Manoir, où son opposant devait se poser quelques questions… Il s’agenouilla une nouvelle fois, à même le sol cette fois, son livre lévitant de nouveau dessus de lui, les yeux fermés, ses mains effleurant l’herbe du bout des doigts, les paumes orientées vers le sol. Il ne faisait plus attention au comportement du vieillard, ni à celui des deux jeunes femmes qui se battaient en duel non loin de là, son esprit faisant de nouveau le vide, faisant fi de la douleur qui affluait et refluait dans son corps tout entier. Il ignorait même si son adversaire s’était rendu compte que le mage était ‘mort’ emprisonné dans sa tornade, ou s’il l’avait vu réapparaître de l’autre côté du mur. Doucement, d’une voix apaisée, le mage laissa échapper quelques mots, de nouveau :


- Vaiwa. Nen, khelek. Nàre, kemen. Tinde.

De nouveau, une douce brise se leva autour du mage, accompagnée cette fois-ci par quelques petits crépitements et étincelles rouge orangé, ainsi que quelques lueurs bleutées, qui, au final, formaient autour de l’homme aux cheveux améthyste une petite myriade bicolore de particules de nature inconnues. Le mage se redressa, puis d’une impulsion, se dirigea droit vers le mur, de l’autre côté duquel se trouvait le dénommé Xigbar et sa tornade. Il claqua cependant des doigts et se retrouva non seulement de l’autre côté du mur, mais aussi au-dessus de la tornade créée par le Simili, encore au-dessus de ce dernier. Le livre avait naturellement suivi le mage, devant lequel il lévitait librement, libérant ainsi les deux mains de l’érudit. Ce dernier écarta les bras, les paumes de ses mains tournées vers l’extérieur, ses doigts parfaitement tendus. Puis il fit revenir ses mains en plateau devant lui, joignant les deux bords externes de ces dernières. Puis il les fit revenir vers lui sans les séparer, ses paumes se tournant en direction de son visage. Il fit ensuite entrer en contact le dos de ses deux mains, et retourna ces dernières, de manière à ce que les paumes soient cette fois-ci orientées vers le bas, et les bords internes joints. Il acheva son mouvement en tendant de nouveau les bras, devant lui cette fois-ci, les deux mains toujours jointes, les paumes tournées vers la cible du sort, sort qui ne tarda pas à se manifester. Effectivement, une bourrasque glaciale naquit des paumes du mage, et fila droit vers son adversaire, glaçant tout sur son passage. Et au cas où la cible serait insensible à ce sort de glace, elle pouvait toujours être projeté plus loin par la violente bourrasque, ou être blessée par les petites lames de vent que celle-ci contenait.

Le mage sentit la douleur affluer, l’assaillir en tout point se corps, si bien qu’il perdit pied un bref instant, se rattrapant de justesse en se focalisant sur son sort de lévitation, histoire de ne pas s’écraser au sol en suivant la trajectoire du sort qu’il avait précédemment lancé à la figure de son adversaire. L’érudit se donna une claque mentale et se concentra de nouveau sur son adversaire – ignorant si celui-ci était encore en vie – ou plutôt, sur le sort qu’il venait de lancer. Les vents glaciaux se dispersèrent dans toutes les directions, formant des bourrasques plus petites mais tout aussi glaciales, sur une aire assez large. Celle-ci s’arrêtait toutefois aux limites que le mage avait tracé dans son esprit correspondant aux différentes aires de combat dont ses alliés avaient pris possession. Loin de lui l’envie de blesser ses alliés, même si, autrefois, il aurait laissé libre cours à sa puissance, au risque de ressortir encore plus meurtri de l’exécution d’un tel sort. L’homme aux cheveux violets prit une profonde inspiration, tendit de nouveau les doigts de ses mains, et croisa ceux-ci entre eux, aux extrémités. Il préparait déjà son prochain sort, mais n’estimait pas utile de le lancer tant qu’il n’avait pas constaté les effets du précédent sur son adversaire.


- Je n’ai pas de nom, lâcha-t-il toutefois. Dommage, hein ? Mais si on y tient vraiment, appelons-moi… ‘Wizard’ tiens, ça sonne bien.

Faire fi de la douleur. C’était la première chose qu’un mage de son ordre se devait de faire, quelle que soit cette douleur, aussi lancinante soit-elle.
Revenir en haut Aller en bas
http://metalia-rpg.forum-actif.net
Crystal
Lvl 38
Lvl 38
avatar

Féminin
Nombre de messages : 880
Age : 24
Date d'inscription : 09/09/2008

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   29/6/2010, 16:15

Suite à l'attaque, les deux jeunes filles se battaient toujours, bien que l'une était aussi rapide que l'éclair et battait tel le tonnerre, la deuxième réussisait quand même à suivre le rythme et les rares attaques pouvaient se montrer fatale malgré tout. D'ailleurs la chance avait fait que son rayon avait réussi à mettre en état de faiblesse un cours instant Larxene, cette dernière avait cependant réussi à tenir le coup grâce à un léger bouclier, heureusement pour elle, crée à temps.
Dans un nouvel élan, les deux continuaient de combattre avec détermination, les bruits d'entrechoc dû au armes se faisaient entendre sans peine, entre les kunaïs et la Keyblade, aucune cependant réussissait forcément à prendre le dessus sur l'autre. Crystal donna soudain un coup frontal, de nouveau l'attaque fut paré... Alors qu'elle faisait mine d'une grimace de voir son coup paré... Elle retourna brusquement son arme, réussissant avec ses forces et la vitesse suivit d'un brun de surprise à envoyer la Nymphe Furieuse contre le mur du Manoir.
Seulement la joie d'avoir réussi fut de courte durée, la jeune femme s'était redressé, folle de rage, la suite du combat risquait d'être encore plus électrifiant qu'il ne l'était déjà, et la rousse n'était pas sûr de tenir la cadence longtemps. Quand la blonde fonça vers elle, la jeune fille tenta de la ralentir en lui donnant un coup, et alors que son coup partit dans le vide, Larxene n'était déjà plus là...Mais le choc électrifiant dans son dos, si.

Dans un glapissement, la jeune fille partit dans le mur, son corps engourdit par les jets de foudre qui coulaient dans ses veines...Elle n'eut pas le temps de redresser la tête qu'elle fut tirailler par de nombreux jets et de combos de la part de la femme, ayant de nombreux cris à chaque fois qu'un coup l'a touchait, elle fut ensuite lancé plusieurs mètres plus loin par terre. Cette fois ci, ce fut avec plus de difficulté que Crystal se redressait, mais elle tenait bon malgré sa douleur.
Cependant, les deux se figèrent, des paroles ayant captés leur attention et leur obligèrent d'oublier un instant leur combat pour fixer les intéressés qui prononçaient ces paroles...Twilight et Ansem le Sage.

Ainsi Crystal découvrit ce qui s'était passé alors qu'elle avait disparu...Ainsi le monde auquel elle avait vécu, elle et son frère, avait disparu dans les ténèbres, Twilight était lui apparu à la Cité du Crépuscule en sale état, ayant expliqué à ce vieil homme qu'il avait non seulement perdu là où il vivait, mais en plus sa sœur...Ansem n'avait fait que changer le cœur de Twilight pour qu'il survive...Mais pour aussi sauver le cœur de cet homme, Terra. Cet inconnu qui contrôlait l'armure dont il avait parlé, cette Keyblade. Et cet échange à produit une nouvelle personnalité à Twilight...Une nouvelle vie.
La jeune fille était perdue, déstabilisée...Chamboulée même par cette nouvelle...Elle devait beaucoup à Ansem qui l'avait sauvé certes...Mais au prix des souvenirs de son frère.
Alors qu'elle s'était figé, fixant avec de grands yeux les deux personnes, la voix de Larxene l'a fit sursauter, cette voix qu'elle aurait aimé oublier, cette voix remplie de railleries...

- Hahahaha ! C'est ce que l'on appelle l'ironie du sort ! Ce Maire de pacotille se plaint que les pauvres petits méchants similis viennent volaient des cœurs... Ha ! Comment notre cher Maire peut-il se permettre de critiquer alors que lui-même n'est qu'un voleur de cœur ?! Tu tombas bien bas, Twilight ! Tout tes discours contre nous ne valent plus rien... Tu ne vaux plus rien... Imposteur ! Tout ce que tu crois posséder n'est pas à toi ! Keyblade, armure et pouvoir ! Tout cela n'appartient qu'à ce fameux Terra ! Imposteur et voleur ! Qui l'aurait cru ?!

La jeune fille cilla à ces paroles...Et se tourna vers Larxene, ayant un mouvement de son arme, sous le coup choquée, blessée, mais aussi énervée de sa façon de parler à son frère...

-MON FRERE N'EST PAS UN IMPOSTEUR OU UN VOLEUR ! TU N'AS PAS LE DROIT DE DIRE CELA SUR LUI !

Elle avait serré les poings en disant cela...Cependant elle cilla quand Larxene ne fut plus derrière elle.

-Quand t'as toi, vieux Ansem, je corrige tes propos... La sœur de l'Imposteur est en vie... Pour l'instant.

A la fin de sa phrase, Crystal eut un cri remplit de douleur quand une griffure toucha son dos, en plus de la décharge de foudre qui rentra en elle, l'a faisant se cabrer sous la douleur, avant de tomber au sol, des larmes coulant même sur ses joues...Elle trembla, n'arrivant pas à se redresser...N'arrivant pas à parler sous la douleur...C'était faux, faux...Son frère n'était pas...Elle serra les dents en se laissant finalement tomber, ses larmes gouttant le sol. Sa douleur augmentant en réentendant Larxene dans son dos rire:

- Hahaha ! Pauvre gamine ! Rassures-toi ! Tu ne souffriras plus bien longtemps... Ton imposteur de frangin va te rejoindre très vite ! Et vous vous retrouverez enfin... Dans le monde des Ténèbres ! Hahahaha !

-Pas... Un imposteur... Et... Il... Ne va pas... Mourir... Menteuse...

Elle défendait jusqu'au bout son frère...Elle n'acceptait pas qu'on dise cela de lui...Elle ne l'acceptait pas...
Mais quand elle vu son frère...Son frère apparaitre devant elle...Crystal ne put s'empêcher de lever ses grands yeux émeraudes vers lui...Des larmes coulaient de ses joues à cet instant...Mais il se mit à parler, la jeune fille sentant un instant un serrement au cœur à ces paroles:

- Je sais que tu es en vie maintenant sœurette ... je sais que tu pourras survivre sans moi. Tu as acquis un pouvoir grâce à la connexion de mon coeur à celui de Terra, cette Keyblade, tu ne l'as pas eu pour rien. Avant tu ne te battais jamais. Tu étais contre la guerre. Contre le combat. Finalement, je reconnais en toi ce que tu as toujours été ... ... tes agissement ici même l'on démontrez ... ne change jamais ... Je suis ... heureux de te voir saine et sauve. Après que notre Monde fut détruit, la seule chose qui me restait c'était toi. Te perdre par un bête accident de vaisseau dans l'espace Gummi m'avait totalement anéantis. Et me fit perdre ce que je ne possédait apparemment plus. Un cœur. Tes souvenirs reviendrons un peu a la fois. Tu as perdue aussi une partie de ta mémoire, car nous étions connecté dans nos mémoires, et nos souvenirs. C'est pour cela que tu as tout perdue ... Je vais maitre fin à cette histoire. Ne tente rien d'idiot. Si tu ne te sent plus capable de te battre. Part loin d'ici. D'accord ? ...

La jeune fille trembla légèrement, ayant même un léger frisson en sentant le doux baiser de son frère posé sur son front avant de se redresser...Elle le suivit des yeux, ne s'occupant même pas sur le coup de cette aura verte qui l'avait entouré pour soigner ses blessures, faisant même disparaitre cette impression horrible de griller lentement à cause d'un éclair dans ses veines...Désespérément, elle tenta de tendre une main vers le Maire qui s’éloignait, lui offrant juste un dernier sourire avant d’affronter son « destin » , affronter Xemnas, affronter ces ennemis qui mettaient en péril la survie de sa précieuse citée.
Crystal se redressa finalement à contre cœur, reprenant sa Keyblade en main, dévisageant rapidement Larxene avant de refixer Twilight…Ce dernier avait revêtit une armure en roche avec quelques parties en or, seul son visage était encore découvert, mais l’humain et le simili ne tardèrent pas à disparaitre de ce lieu, allant certainement dans un champ de combat plus…Pratique pour eux.
Serrant légèrement les poings, elle leva finalement son arme vers Larxene :

-Reprenons ce qu’on avait commencé.

Non, elle n’était pas en colère…Même si sur le coup, les paroles de la Nymphe furieuse l’avait choquée, la jeune fille ne voulait pas entrer dans son jeu à s’énerver…
Elle avait dit elle-même à Twilight de ne pas se laisser envahir par la haine, ce n’était pas des paroles en l’air.
La rousse plissa les yeux puis fonça vers Larxene, donnant un coup vif de sa Keyblade pour la faire reculer, lui donnant plusieurs combos avant de bondir et lever son arme bien haut pour une tentative d’assener un choc à sa tête.
Suite à cette attaque, la jeune fille se recula d’un pas… Seule une attaque d’eau pouvait venir contre la foudre… Mais sa Keyblade n’en était pas capable, enfin…Elle pense, elle suppose, elle n’en était pas totalement sûr, mais elle n’a pas non plus le temps de vérifier.
Reprenant son souffle, serrant la poignée de son arme dans la sienne, Crystal donna un plus violent combo à l’adresse de Larxene, sa Keyblade s’étant illuminé légèrement alors que les chocs se faisaient plus importants.
Finalement, elle se remit en garde, fronçant les sourcils en attendant la contre attaque de la femme…Elle espérait que du côté de son frère tout se passait bien, et que les autres gardiens y arrivaient de leur côté. Hélas, elle était trop prise par ce combat pour prendre le temps de jeter un coup d’œil aux autres. La jeune fille ne pouvait qu’espérer…

_________________

A Keyblade ? What is a Keyblade ? Heartless ? Nobody ? Chosen one ? Prophecy ?
More...Than what they appear to be ?
Revenir en haut Aller en bas
Xigbar~
L'Archer
L'Archer
avatar

Masculin
Nombre de messages : 27
Age : 25
Localisation : Illusiopolis...
Emploi : Recherche un coeur? est ce un emplois?
Loisirs : Chercher mon coeur et embêtez les gens...
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   2/7/2010, 06:49

Au milieu de sa tornade, les vents magiques de l'espace l'amplifiait déclenchant un fou rire au Tireur d'Élite. Il aimait tant sentir ce pouvoir, SON pouvoir afflué tout les parties de son corps pour finalement être évacué pour une seule chose.... La mort d'un être. C'était comme ça qu'il agissait Xigbar, surtout au combat. Il n'avait pas de technique propre, pas de plan prévu depuis quelques années pour anéantir quelqu'un... Non, il allait au combat et se battait, se battait pour en finir avec sa cible, pour qu'elle ne puisse pas savoir ce que son ennemi allait faire, en occurrence le Pirate. C'était son instinct de Tueur qui agissait à ces moments là, plus le combat s'allongeait, plus il devenait de plus en plus agressif. Il aimait bien voir ces cibles... Mourir à petit feu, ou encore d'une rapidité infernale. Pour ce qui était de ce combat, il ne se classait dans aucune des deux catégories pour le moment. Son adversaire avait résisté aux assauts précédent, en volant, en invoquant des formules au mot unique, ou encore en encaissant. Quoi que Xigbar n'avait pas réellement remarquer si celui-ci était blessé ou non. Dans les deux cas, il allait être blessé tout de même et la mort suivrait sans tarder. Puis, le II membre de l'Organisation avait une petite idée des atouts de son adversaire, du moins ce qui les provoquaient. C'était ce foutu livre. Il en était sure maintenant, à chaque attaque un regard avait été celui-ci, les doigts fourmillant les pages à une vitesse folle. Il ne fallait pas laisser ce Magicien avec ce livre plus longtemps qu'il ne le faut. Il fallait le reconnaître à quelque part, c'était un bon combat que l'homme lui servait. Pour le moment, puisque l'Élite avait l'intention d'en finir avec lui avec sa prochaine vague. Si survie il y avait, il frapperait très fort. Son adversaire n'allait pas tarder à voir le fusil de Xigbar sur son front, prêt à tirer. Ironiquement, il avait en tête de le tuer à la "Auron", comme ce fameux gardien qui avait été une part de gâteau un peu trop cuit pour le Supérieur. Il s'en était débarrasser très vite, puis était parti. Arme à la main, Xig s'en était tiré d'une seule balle... Il ricana à son léger jeu de mot. Mais bon, ce n'était pas le temps de se remémorer de ses contrats de chasse, mais plutôt d'en ajouter. Hors, c'était un peu difficile de voir la situation vu la position du membre, étant cabré en plein milieu de sa Tornade, soit dans son Œil. Œil qui n'allait pas tarder à voir la fin de l'homme-oiseau. Il se demandait bien aussi d'où pouvait-il provenir, la raison du pourquoi il était là, à défendre Twilight Town. Tous avait une raison d'être ici, même si certains ne le savait pas pour le moment, cherchant encore le comment du pourquoi. Parfois il ne faut pas se poser tout de suite la question, mais plutôt agir. Gare aux conséquences par contre. Sauf que cela, Xigbar en avait rien à faire des conséquences. Tant qu'il arrivait à ses fins, pour lui il n'y avait pas de conséquences.... Cet Érudit... Quel était ses intentions ? Probablement pas que protéger une citée, ce serait trop banale pour un penseur comme lui. Effectivement, s'il était Érudit ,selon le membre de l'Organisation, en plus d'être Magicien, celui-ci devait forcément avoir d'autres raisons. Reste à savoir lesquels, sa pourrait toujours être utile pour l'Organisation, de savoir ce en quoi les nouveaux citoyens des autres Mondes venaient ici... Et surtout de savoir s'il y avait du commun entre eux. Sa allait être une information intéressante de savoir les intentions de tous, probablement plus profonde que ceux qu'ils se présentaient en ce moment.


Le son d'une voix retentit à travers les oreilles du Tireur. Amplifié mais en même temps enterrer, il eut quelque mal à la percevoir. Se concentra, il put entendre ce qu'on lui disait ce qui ressemblait fortement à des représailles..... Axel. La chevelure en flamme.... Portait la faute sur le II membre de l'Organisation, qui était complètement absorber dans son environnement. Il n'avait pas vraiment remarqué son compagnon d'arme, sauf quand ce cher Roxas avait décidé de pimenter le tout en envoyant quelques boules de lumière... disons pas très amicale. Au fais, il portait la faute sur quoi ? Le cristal ? Un éclair lui traversa l'esprit. Xigbar savait pertinemment ce qui c'était maintenant passer... Axel n'avait pas su contenir son "ami", résultat ce que le II membre de l'Organisation était supposé protéger était probablement maintenant en miettes. Dommage.... Sauf que ce n'était pas de sa faute, du moins au complet. C'était à cause du VII membre, incapable de quoi que se soit. Il croyait que Roxas était son "ami" alors que sa n'existait pas ce mot, lorsque vous étiez dans l'Organisation. Ce traitre avait une fois de plus fais des siennes... Ce faux porteur de la Keyblade devait normalement se sentir chanceux, de ne pas avoir été changé en reflets. Même s'il était porteur de cette Clé, il avait suffisamment trahi l'Organisation, c'était probablement aussi la dernière chose qu'il ferait. Sauf qu'en même temps, le Supérieur avait besoin de lui.... Ha et puis, Xigbar s'en passait par dessus la tête. Tant qu'il récupérerait son cœur, qu'il en finirait avec son adversaire qui semblait ne pas vouloir mourir aussi facilement, sa lui conviendrait. Sauf qu'Axel lui remettait la faute sur tout.... Mais il semblait avoir oublié un léger détail, : Soit le fait de tuer Roxas. Ce qu'il était incapable de faire on dirait bien. Tant pis, Xigbar allait lui aussi remettre ces deux là à leur place dès qu'il en aurait terminé avec le sien. La voix du membre à la chevelure de flamme retentit à nouveau, disant qu'il n'avait plus à s'en faire du gêneur. Tant mieux, il avait mieux à faire pour le moment. Maintenant qu'il n'avait plus quoi que se soit à protéger, il allait passé à un niveau beaucoup plus supérieur pour pouvoir en finir. Son adversaire allait en voir de toutes les couleurs, beaucoup plus que son accoutrement multicolore. Après, il s'occuperait de Roxas. Si cela devait arriver, sa démontrait l'incompétence d'Axel. Il se valait mieux de ne pas trahir ces équipiers une fois de plus, puisque celui-ci allait réellement être changé en reflet si cela advenait. Si le Pirate n'avait plus de coeur, il possédait toujours l'esprit. Quelque peu dérangé, mais toujours présent. Cela permettait beaucoup de choses, qui allait beaucoup joué dans la suite des choses.... Le tout fut confirmé, emportant un coup de théâtre monumentale sur la place. Il fit même une légère ouverture à peine visible, mais assez pour qu'il voit, pour contempler le spectacle qui s'offrait à lui. C'est dans le coeur d'un Guerrier qu'un âme nait, c'est ainsi dans l'âme du guerrier que le coeur d'un être se détruit....

Cette pensée le traversa, lorsqu'il vit le Maire au sol, ayant cédé aux assauts furieux mais toujours aussi calme et précis du Supérieur. Il n'était pas encore éteint ce cher Twilight, mais il ne lui restait que quelques moments à vivre encore pour le moment. Il n'était vraiment pas en bon état, il ne suffisait qu'une seule balle pour en finir avec celui-ci.... Levant son arme, il se prépara à tirer. Mais se retenu, surtout en repensant que cette partie revenait au Supérieur. Puis la suite, vint ne qu'amplifier la pensée de l'homme avec le doigt sur la gachette... Un doigt qui se révélait facile et rapide à tirer. Mais il s'en retenu, voyant le vieux Sage apparaître en face du mourant. Cette homme qui se prétendait à ce grade de Sage, ne l'était pas tant que ça surtout aux yeux du Maire ! Réussissant à capter tant bien que mal la conversation qui se passait au loin, il comprit que Ansem poussait encore Twilight à user de son armure.... Il avait vraiment une obsession pour l'Armure celui-là. Elle était puissante certes, mais de là à demander à l'utiliser contre l'envie de son utilisateur... Sa devenait vraiment intéressant... Qu'est ce qui poussait ce vieux fou à tant répéter la même chose depuis tout taleur ? Il avait resté dans l'ombre si longtemps, Inconnu de tous et passant sous la couverture du fameux manteau qui caractérise les membres de l'Organisation, tout ça pour dire.... À Twilight d'utiliser son Armure, contre sa volonté ?! C'était complètement stupide. Surtout que celui-ci semblait ne plus vouloir jamais l'utilisé, ne voulant en finir que sa propre force qui était largement faible sans sa. Par contre, ce qui suivit adhérait à tout. Le coeur du Maire..... Ne lui appartenait pas ?! Il ne put s'empêcher de rire d'une rareté incroyable ! Comme ça, le Maire lui-même possédait un coeur d'autrui, étant donc un simili auparavant ? Non.... C'était plus fou encore. Ce coeur appartenait à l'ancien Chevalier, nommer Terra ! Twilight avait "sauvé" celui-ci, en lui prenant son coeur et en voulant recommencer à zéro pour pouvoir oublier sa soeur, Crystal, qu'il croyait avoir perdu. Celui-ci.... avait fuis son passé. Allant lancer une réplique, Xigbar fut pris de vitesse par la Nymphe qui s'exprima sans se retenir face à la situation. Il décida de ne pas parler de suite, plutôt se concentrer sur son adversaire..... Qui semblait avoir complètement disparu de la carte, du moins c'est ce qu'il pensa.

Jetant un regard plus observateur, il vit quelques étincelles de l'autre coté de l'enceinte. Il ne connaissait qu'une seule personne qui s'amusait à faire des tours de magies de toute sorte, c'était son adversaire. Pendant quelques secondes, il eut l'impression que cet effet de "lumière" se dirigeait droit vers le mur... Soudainement, le tout disparut totalement sans laisser de traces. Se demandant bien ou celui-ci était passé, il regarda immédiatement au dessus de lui par pure réflexe, puisque c'était la seule entrée disponible pour une attaque adverse.... Heureusement qu'il possédait des réflexe vifs ! En effet, sa cible se retrouvait juste au dessus de celle-ci, faisant une série de mouvement. Sans laisser le temps de quoi que se soit au Tireur d'Élite, une sorte de brise sembla entourer le Mage, pour finalement descendre et geler tout sur son passage ! Sans perdre une seconde de plus, paume en direction tornade il se fit immédiatement une sortie d'urgence sauta dans celle-ci pour éviter la brise glaciale. Étant tout de même assez haut, il disparut à nouveau mais sur le sol évitant ainsi d'être blesser inutilement par son atterrissage. Croyant que le tout était finit, il fut trompé. Ce ne fut plus qu'une simple brise maintenant qu'il arrivait vers lui, mais plusieurs fin vents qui se distinguait plus au moins facilement, se dirigeant dans toutes les directions ! Utilisant son espace, il se fit des marches juste devant lui et se mit à courir à toute vitesse vers son adversaire qui était en lévitation totale au dessus de la Tornade toujours présente. Même si celle-ci n'était plus en mouvement, son utilisateur se concentrant plutôt vers son ennemie. Il n'était qu'a quelques mètre, lorsqu'il senti l'un de ses pieds littéralement glisser sur son escalier. Perdant pied, il déboula quelque marche et se prit une autre brise qui percuta de plein fouet son pied gauche, le gelant immédiatement ! Hors ce ne fut pas tout, il semblait que son adversaire ne s'était pas contenter d'une simple glace, puisque des lames lui coupèrent à quelques endroit le pied. Ne voulant pas perdre son pied, Xigbar donna un violent coup sur celui-ci détruisant la glace qui le recouvrait. Elle était peut-être détruite cette glace, mais les dommages qu'elle avait apporté eux était toujours présent... Regardant son pied, celui-ci était encore en état de pouvoir bougé, mais sans plus. Son regard capta de peu la nouvelle brise qui tenta de l'atteindre au visage. Un instant plus tard, la brise continuait son chemin et le II membre avait disparu. Il était maintenant quelques mètre plus loin, soit entre sa tornade, ainsi qu'Axel et Roxas. Il créa de suite une boule de protection et se concentra sur son pied. Une substance grisâtre sorti du bout de ses doigts, s'étendant sur son pied qui souffrait atrocement. La dite substance recouvra entièrement le pied, formant ainsi le pied en lui même ! Comme ça, les chocs allaient être beaucoup moins important, sa vitesse elle ne se verrait pas ralentir....

La voix de son ennemi traversa le terrain. Wizard.... Il disait sa sonnait bien, faute qu'il n'avait pas de réel nom. Étais-ce vrai ? Possible, mais étrange. Peu importe, il n'avait pas le temps de se poser des questions sur la provenance de cet homme, du moins pour le moment. Les brises glaciales réunit avec les lames de vent, c'est ce qu'en déduisait le Simili, frappait de toute part sa protection qui fléchissait peu à peu. Reportant à nouveau son attention sur lui, il mit ses paumes en avant de lui et créa une sphère. Xigbar commençait à sentir le vent glacial s'infiltré peu à peu, sans toutefois être assez important pour le moment. Il dirigea alors la sphère sur lui-même, qui répéta la même opération que pour son pied, mais à l'échelle de son corps ! C'était maintenant une sorte d'armure qu'il possédait, le protégeant des attaques... Sauf que celle-ci ne s'appliquait pas facilement, le laissant ouvert aux attaques pendant quelques secondes. La sphère céda à ce moment même, avec un bruit à la fois fracassant mais contenu, comme si on frappait dans de la glue vitré. Ce qui semblait étrange. Étant presque tout recouvert, Xigbar se crut en sécurité mais fut brutalement ramené à la réalité des choses. Une brise plus dense que les autres vint le frapper directement sur son épaule droite, là gelant et là coupant de toute part ! C'était une douleur assez gênante qui le frappa. Elle fut immédiatement recouvert par le reste de sa protection, mais il était déjà trop tard. Les blessures étaient assez importante pour l'empêcher d'utiliser son épaule comme à son habitude. Pire, elle lui faisait mal à chaque mouvement de son corps. Il n'avait pas fait assez attention, mais le tout maintenant allait changer de camp... Dans des éclairs de vitesse, il se mit à disparaître tout autour de sa Tornade, qui était toujours en mode Stop. À chaque apparition, si on avait l'œil vif, on pouvait voir Xigbar monté de plus en plus et à chaque fois touché de l'un de ses bouts de doigts son œuvre qui allait contre la nature. Rendu finalement côte à côte avec son adversaire, il lui asséna un coup de fusil vers la tête et tira avec son autre fusil une balle plus grosse que les autres directement vers le livre. Il était à à peine un mètre de distance de celui-ci, si celle-ci la ratait il espérait au moins touché le membre de son adversaire, soit un bras ou quelque chose dans le genre. Espérant ne pas avoir été pris dans un sortilège lors de son approche brutal, il disparut à nouveau... La douleur de son épaule l'entraina vers le sol, le faisant atterrir brusquement. Pas vraiment d'autre blessure visible, jusqu'à ce que l'une des brises vint le glacer légèrement dans le dos. Une bonne et mauvaise chose. Sa blessure dans le dos était hors de danger, mais à risque de s'aggraver à un dure contact, soit la glace qui se briserait. Quant au lame de vent, elle fut repoussé par la légère protection qui avait un peu amorti sa chute par la même occasion. Sans faire plus attention de l'autre attaque qu'il venait de se prendre, il se mit à entremêler ses doigts, soit les croiser et décroisé en direction de la Tornade. Un sourire se dessina sur le visage de Xigbar, suivit d'un rire.

-Comme ça, on s'apelle "Wizard" ? Le "Wiz" expliquera ta défaite qui se fera en un éclair Hahahahahhaahaha ! WIiiiizzzzzz !

Parole s'ensuivit à la parole, Xigbar envoya une puissante explosion de sa sphère protectrice, qui relâcha tout l'énergie accumuler de ses attaques reçus. En effet, non seulement elle protégeait bien, mais elle encaissait et relâchait a un moment. Un moment qui devait être soigneusement choisi par son utilisateur, sous risque d'exploser ou tout simplement rater. Elle servait aussi de déclencheur pour ce qu'avait fais le Simili à la tornade. C'est ainsi qu'une explosion qui au moindre contact vous enlevait le tout. Elle avait été dégagé dans un bon rayon, soit elle était dans la mire de le Magicien, ainsi que Roxas et Axel. L'explosion presque terminé, le Tireur tira directement au sol, qui était en connexion avec son explosion puisqu'elle était en contact permanent ! Les balles sortirent alors de toute part de l'explosion, ne laissant aucun angle libre ou presque. Avant que toute les balles se dispersent, le II membre entrecroisa ses doigts qui posa droit au sol. Une sorte de "corde d'espace" vint s'entrechoquer entre les balles, les retenant et laissant le libre arbitre au Tireur ! Maintenant, elle était tous relié et celui-ci pouvait les envoyer dans n'importe quel direction et les ramener, sans qu'elle soit perdu... Il tourbillonna alors sur lui-même, d'où les balles fient de même ayant pour cible l'homme nommé Wizard. Elle pouvait être détruite certes, mais il serait difficile de tous les détruire... Voulant minimiser les dégâts sur ses balles, il les fit descendre remonté, tourbillonné avancé.... Tout pour compliquer la tâche à son adversaire ! Voyant les brises s'avancer dangereusement vers lui, Xigbar ramena ses balles en directions de lui bloquant les brises mais détruisant des balles par la même occasion et afficha un rictus de douleur. Elle semblait maintenant presque hors-usage.... Voulant profiter encore de sa capacité à bouger encore, il renvoya directement les balles vers son ennemie. Impossible de dire si celui-ci était encore en forme, ou mort. Ne laissant pas de répit à son corps ni a son adversaire, il alla percuter de plein fouet avec son filet de balles directement sa tornade. Celle-ci en contact, elle disparurent... C'est du moins ce que l'on pouvait croire. Le regard malicieux, Xigbar ramena ses avant-bras vers lui et la suite pouvait en horrifier plus d'un ! En effet, les balles étaient ressorti tous englué dans la substance de l'espace qui au moindre contact vous broyait les membres, mais en plus il ne s'arrêta pas là ! Treize filets minces étaient maintenant accrocher à la dite Tornade. Celle-ci se rallongeait et rapetissait à volonté, se courbait et pouvait s'élancer dans n'importe quelle direction. Sans perdre de temps, il referma l'espace de son adversaire le plus possible et envoya ses balles frappé. Tandis que six de ses filets entourèrent l'homme, les septs autres attaquant de toute part. La tornade avait repris son attraction envers l'homme. Xigbar utilisait maintenant son plein potentiel, du moins une très grosse partie. Il tenta de lever son épaule en question, mais celle-ci refusa.... C'était contraignant, mais le combat allait bientôt toucher à la fin, c'est du moins ce que pensait notre Tireur... D'une voix essouflé, il s'adressa à son adversaire.

-Alors, toujours en vie ? Si oui.... Que fais-tu ici, à risque ta vie pour un simili, Oui je parle de ce Maire....


Une chose est sure, son adversaire devait se douter que son combattant avait tenté de détruire son grimoire, peut-être que le Simili y était arriver aussi... Mais une question subsistait, qui allait gagner ? Il fallait parler à Crystal...

-Hey toi, la Rousse ! Si tu m'entends, tu sais que ton frère n'est pas plus différent que nous ? Il voudra récupérer son coeur tôt ou tard, puisqu'il à celui d'un autre ! Alors, comment crois-tu qu'il se débrouillera, s'il ne ressent rien ? Surtout, face à la mort... de sa Soeur !

Il ignorait si celle-ci l'avait entendu, mais peu importe elle remarquerait bien les quelques balles qu'il tira en sa direction.... Sa pouvait toujours la déconcentrer, laissant une ouverture quelquonque à Larxene... Sauf si les balles avaient été perdu, ou encore c'était Larxene qui se les étaient pris. Il ricana, mais la douleur l'empêcha de continuer, le ramena de nouveau à son combat, qui était épique !

Revenir en haut Aller en bas
http://...
Aqua
~ Chevalier Aqua ~
~ Chevalier Aqua ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Localisation : Les mondes
Emploi : Maitre de la Keyblade
Loisirs : Aucun
Date d'inscription : 28/02/2009

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   3/7/2010, 15:20

Chronos devait normalement livrer un combat face à Marluxia et Xaldin puisque ces derniers l’avaient directement provoqué, mais la situation n’était malheureusement pas aussi simple que ça. Le garçon le savait parfaitement, il ne devait pas simplement se concentrer sur L’Assassin Sublime et la Lance Tourbillonnante, mais bel et bien sur la totalité du champ de bataille. Une tornade s’était formée et ce n’était apparemment pas l’œuvre de ce cher magicien au service de la cité, mais plutôt de son adversaire. Celle-ci ne semblait pas naturelle, mais tout aussi dangereuse malheureusement. Pas de chance pour le Tireur d’Elite, s’il comptait gagner aussi facilement, il risquait d’être déçu. Chronos était un as de l’improvisation et il ne comptait pas se faire aspirer aussi facilement. D’ailleurs, même s’il se faisait prendre, il ne mourrait pas, il existait toujours un moyen de s’en sortir… Mais pour l’instant, Chronos devait prendre un peu de recul sur ses adversaires qui ne le lâchaient pas d’une semelle. D’abord Xaldin, qui avait envoyé quatre lances dans la direction de l’adolescent, celles-ci attaquaient à distance, contrôlée par le véritable maître du vent et non l’imposteur qui avait formé cette étrange tornade. Chronos n’avait pas trop de difficultés pour esquiver ou parer ces dernières. Les coups n’étaient pas très lourds, puisque la force physique du colosse ne s’ajoutait pas aux coups portés par les lances, et les mouvements finissaient par être assez prévisibles.

Enfin, si ce n’était que ça, ce serait bien trop facile, l’Assassin Sublime n’était pas encore passé à l’action et se trouvait à peine à deux mètres de Chronos. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Marluxia créa trois tornades rosâtres autour de Chronos - c‘était la journée…. En plus des lances, il semblait cerné, mais encore une fois, il comptait bien créer la surprise. Xaldin allait être son sauveur, tandis que ces dernières se rapprochaient dangereusement, l’adolescent prit appui su l’une des lances avec son pied droit puis se servit de cette dernière comme d’un tremplin afin de quitter la zone dans laquelle il avait enfermé. Chronos fît un léger sourire, fier d’avoir déjoué une fois de plus les attaques de ce duo. Mais cette fois-ci, ce n’était pas terminé… L’Assassin Sublime se jeta droit sur Chronos pour aller le frapper directement avec sa faux. Il faut l’avouer, ce changement de rythme si soudain avait surprit le Maître de l’épée Arc-En-Ciel, ainsi la lame de l’arme de Marluxia frotta légèrement son visage à trois reprises, et s’était prit un coup assez violent dans les côtes. Le garçon para finalement le dernier coup et se servit de la force du choc entre les deux armes pour se propulser en arrière. Il était maintenant la tête vers le bas, quelques mètres plus bas se trouvait le cristal qu’il devait finir d’exploser. L’adolescent utilisa cette fois-ci une boule feu, mais il risquait fort d’être étonné si personne n’arrivait à la parer avant… À peine était-il retombé au sol qu’il entendit l’Assassin Sublime dire qu’il trouvait ce combat un peu long, et qu’il comptait bien le raccourcir. Chronos décida donc de lui proposer une petite alternative :

- Tu pourrais te rendre !

Apparemment ce n’est pas la solution pour laquelle il comptait opter, comme le montrait la façon dont il se concentrait. Des pétales de roses commencèrent à tomber un peu partout dans la zone de combat, ce n’était peut-être pas bon signe pour le garçon à la chevelure rousse, mais ça avait le mérite d’être joli, et c’est la seule chose sur laquelle il se concentrait actuellement, comme si le combat n’avait pas la moindre importance en comparaison avec le spectacle qui s’offrait à lui. Une aura rosâtre s’était formée autour de l’Assassin Sublime, il devait probablement avoir augmenté sa puissance, ce genre de technique était assez classique. Le garçon se remit en garde en remarquant que Marluxia fonçait droit sur lui. Ce dernier avait étrangement déjà préparé son coup, et par réflexe, l’adolescent avait lui préparé la parade… Mais à se grande surprise, ce dernier disparu alors que la lame de la faux s’apprêter à entrer en contact avec celle de son épée. Marluxia apparu de nouveau, mais cette fois-ci derrière le garçon, il lui envoya une vague d’énergie que Chronos n’eut pas le temps de stopper, il fût donc projeté en direction du sol. Cependant il comptait éviter le choc avec ce dernier, il posa donc sa main contre le sol, prit appui et exécuta un salto avant pour se remettre sur pied. Marluxia recommença cette technique et le garçon l’encaissa de nouveau. Mais cela n’avait pas été inutile, il connaissait maintenant la parade, et cette attaque ne prendrait plus à présent. En voyant l’attaque arriver, Chronos forma un vortex devant lui, l’attaque prit entra à l’intérieur, il en forma un nouveau devant Xaldin dans le but que celui encaisse cette attaque, espérant que le bouclier fait par les lances ne serait pas impénétrable pour cette vague d’énergie.

Chronos recommença le geste plusieurs fois, une vague d’énergie se dirigea alors droit vers Axel, une autre vers Larxene, tandis que les deux dernières allèrent directement frapper le cristal qui ne résista pas plus longtemps… Ce dernier vola en éclat, l’adolescent en profiter pour attraper deux ou trois autres petits morceaux de ce dernier, il allait bientôt pouvoir s’en servir… Le garçon trancha le plus gros morceau en deux, il frappa d’un coup de pied le premier qui se dirigea à toute vitesse vers Marluxia, ce n’était pas grand-chose, mais il se ferait toujours mal en le prenant en pleine poire… Le second morceau fût propulsé plus violemment vers Xaldin, Chronos remarqua d’ailleurs qu’il fût détruit avant même de percuter le bouclier de vent… Ainsi il dissimulait une arme ? L’adolescent avait intérêt à agir prudemment avant d’aller attaquer physiquement la Lance Tourbillonnante. Le garçon s’apprêtait à passer à l’action, mais il resta immobile quelques instants en regardant le duel opposant le maire et le Supérieur. Ce dernier venait de forme un étrange dôme autour de Twilight, les lasers qui le formaient se dirigeaient les uns après les autres dans sa direction. Il était apparemment en grande difficulté. C’est alors qu’Ansem fît son intervention en protégeant directement le Maire avec un bouclier. Ce Vieillard n’était pas si inutile finalement, si ce n’est qu’il demanda une nouvelle fois à Twilight de porter son armure.

Le maire de la cité n’était apparemment pas pour cette idée, c’est alors qu’Ansem se décida enfin à tout avouer. Il expliqua que Twilight avait reçu le cœur d’un homme du nom de Terra en lui. Un cœur qui n’était pas le sien ? C’est peut-être pour ça que le maire n’agissait plus comme au début depuis qu’il avait utilisé cette armure une fois… Pourquoi n’avait-il pas dit la vérité plus tôt. Était-ce si difficile ? Depuis tout ce temps, Twilight n’avait été qu’une marionnette destinée à porter le cœur d’un homme mal en point… C’était cruel, ce sage n’avait de sage que le surnom… Réaliser ce genre d’expérience était tout simplement insensé, en tous cas une telle idée n’aurait jamais traversé l’esprit de Chronos. Et Naminé, Roxas ? Ils étaient au courant ? En tous cas, le Maire finit par céder, une armure dorée et rougeâtre se forma autour de lui, il était à présent équipé d’une keyblade particulièrement imposante. Enfin, on ne pouvait plus réellement parler de Twilight, le timbre de sa voix avait changé, le cœur dégageait quelque chose de beaucoup moins confus que celui du Maire… Non ce n’était plus le même homme.

- Je m’attendais à mieux… Si c’est pour voir ce clown apparaître, je préfère que Twilight revienne... C’est pour lui et la cité qu’on est ici, pas pour cette boîte de conserve ancestrale !

Chronos avait parlé suffisamment fort en espérant que ses paroles aillent directement percuter le cœur d’Ansem, mais aussi des autres… Au fond de lui le garçon le savait, ce type dans l’armure était particulièrement fort, il avait le potentiel pour rivaliser avec Xemnas… Mais gagner comme cela n’avait aucun intérêt. C’est Twilight qui devait gagne ce combat, lui n’avait pas la moindre importance… L’armure finit par disparaître avec le Numéro I, ils étaient probablement parti mener cette ultime bataille dans un monde parallèle que personne n’était en mesure d’imaginer… Pendant cette petite pause improvisée, le garçon entendit les paroles du tireur d’élite, demandant au magicien pourquoi il risquait sa vie pour un simili. Chronos décida une nouvelle fois de prendre la parole, même si cela ne le concernait pas directement.

- Hey le borgne, je peux répondre à la place du magicien ? C’est simple mon vieux, Simili ou non, Twilight a bien plus de valeur que vous. D’ailleurs l’un de vous semble l’avoir compris, n’est-ce pas Roxas ?

Chronos décida de se concentrer de nouveau sur le combat. Peu importe ce qu’avait préparé Xaldin en guise de piège, le rouquin décida de se diriger droit sur lui. Mais cette fois-ci de serait différent. Chronos donna trois coups dans le vide, un triangle lumineux se forma et se dirigea dans la direction de la lance tourbillonnante. Au même moment, une aura blanche rappelant le pouvoir de la lumière venait d’entourer le jeune garçon…. Ce dernier plongea alors droit dans le triangle, ce dernier semblait lui avoir donne une plus grande vitesse, mais aussi une plus grand puissance. Arme à la main, il se dirigeait droit sur le lancier. Chronos entra directement dans le bouclier sans se préoccuper du piège qu’il l’attendait et frappa son adversaire d’un puissance coup horizontale… Une chose était sûre, la lame du garçon avait traversée le bouclier, cependant, il n’était pas sûr d’avoir touché Xaldin pour autant. Le jeune maître claqua alors des doigts, le triangle lumineux alla terminer sa course droit dans la direction du colosse… Cet enchaînement terminé, Chronos eu du mal à se réceptionner en touchant le sol. Quelque chose devait l’avoir percuté, probablement le piège préparé par Xaldin un peu plus tôt, les lames de vents étaient terrifiantes ! Pourtant, ce n’était pas terminé… Il devait encore porter quelques coups à L’Assassin Sublime. Chronos courut droit dans la direction du Simili, on pouvait remarquée une trainée transparente derrière l’arme, celle-ci arborait les couleurs de l’arc-en-ciel…

Comme prévu, l’adolescent alla porter plusieurs coups sur Marluxia, en espérant pouvoir faire quelques dégâts comme lui avait pu en faire subir précédemment. À vrai dire, il y avait plus difficile à parer, mais ce n’était pas vraiment le but de la manœuvre. Un avec une croix au centre de ce dernier s’était formé juste devant Marluxia - à l’instar de la contre-taillade de Cloud - Chronos claqua une nouvelle fois des doigts, le carré tranchant au couleur de l’arc-en-ciel était passé au travers de l’individu à la chevelure rose, à moins qu’il n’est réussi à esquiver cette technique difficilement prévisible.

- Tu voulais terminer ce combat au plus vite n’est-ce-pas ? Dit Chronos en sortant un morceau du cristal de sa sacoche…

Ce dernier lança le morceau de cristal noir et le fit glisser le long de la partie tranchante de son arme avant couper l’objet en deux… L’arme qui tout à l’heure voyait son arme brillait et afficher les couleurs de l’arc-en-ciel se voyait maintenant entourée d’une aura sombre et ténébreuse. Ce n’était pas naturel évidemment, Chronos était incapable d’utiliser le pouvoir des ténèbres en temps normal… Le garçon planta alors son arme dans le sol, un siphon noir se forma sous les pieds de Marluxia dans le but de l’aspirer, mais aussi sous les pieds de tous les autres Similis qui étaient en contact avec le sol… Cette attaque n’était pas finie… Plusieurs trainées noires toutes droites tombées du ciel vinrent frapper tous les Similis présents à l’exception de Roxas… Tout du moins étaient descendus droit sur eux… Comment allaient-ils parer ou esquiver cette attaque ? Le garçon retira alors son épée du sol. L’aura ténébreuse qui entourait l’arme s’était dissipée pour laisser de nouveau place à cette magnifique trainée arc-en-ciel.
Revenir en haut Aller en bas
http://jeuxvideo.com
Ven**
Lvl 03
Lvl 03


Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 103
Localisation : °w°
Emploi : Boulet à temps plein -__-
Loisirs : Faire des croches-pieds à Dingo à Disneyland, wéééé!
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   5/7/2010, 18:52

Roxas pouvait constater tout de son point de vue ...

Un Cristal de détruit, ... C'était chose faite, Axel ne pu réellement avoir le temps d'agir en conséquence, mais Roxas s'était finalement pris quelque coup de la part de son adversaire et ce, de plein fouet.

Roxas s'était donc après quoi remis sur pied. Cependant la suite de la scène que pouvais voir et entendre Roxas, c'était au sujet du Maire et d'Ansem le Sage, qui avait interféré après une grosse attaque qu'avait lancé Xemnas.

Roxas avait compris aussi, il était temps pour Twilight de libéré l'Armure de Terra qu'il possède grâce au coeur que Roxas même avait sceller dans son corps ... Autrefois. Roxas se souvenait très bien de la scène ... du moment ou ce coeur était entré dans le corps de Twilight. Au moment ou lui, aussi, eu la mémoire qui a flanché d'un coup, ainsi que Naminé a cause de ce secret qu'il ne fallait a tout pris pas dire à qui que ce soit ! C'était pour ça, que tout ce temps Roxas et Naminé était eux aussi dans se secret sombre. Celui du Maire.

Twilight avait donc appris la vérité de la bouche d'Ansem. Ansem qui au final, était lui même mal à l'aise de devoir lui annoncé cela ... Il appréciait tout de même Twilight, même si il ne le montrait pas directement. C'est après cela, que Twilight s'éclipsa avec le Supérieur des lieux, il avait revêtis l'Armure, et s'était éclipsé ailleurs qu'ici. Pour certainement engager un dernier affront, le dernier qui annoncera certainement le destin de la Cité du Crépuscule ...

Certes, cela semblait fait, mais rien n'étais terminé pour autant ici même. Dans ce lieu ou les combats commençaient à toucher fin. Beaucoup de citoyens s'épuisaient petit à petit, et avaient du mal a contenir leur faiblesse, ...

Axel lui, semblait encore d'attaque, et créa alors après avoir dis quelque mots au sujet de ce que Roxas avais pu faire sans qu'il su réellement le contré. Et par énervement de voir que leurs niveaux de combattant n'était pas tellement différent, il créa alors un mur de feu énorme, autour de lui et de moi.

Cependant, son feu avait pour effet de retirer de la vitalité à la Clé du Destin, et se fatiguait à petit feu, ... comme l'on pouvais réellement le dire. Cette attaque d'Axel était redoutable, le seul moyen de retirer se mur, serais de plaquer Axel au sol. Cependant la Rafale des Flammes dansantes s'éclipsait dans son mur de feu, et Roxas ne le voyais plus autour de lui. Il sauta alors plusieurs fois au dessus du sol, lui permettant d'amoindrir les dégâts que provoquer les flammes sur le sol. Lorsque tout à coup jaillissant de nul part, mais de derrière le numéro XIII, Axel sortis avec ses deux Chakrams enflammées. Ceux-ci le percutèrent directement et de plein fouet, l'envoyant alors droit sur le mur de feu lui même. il se le prit de plein fouet également.

Le mettant dans un triste état.

Sur un coup d'énervement alors, Roxas empoigna ses deux Keyblades et fonça droit sur Axel, lui de même, leurs armes s'entrechoquèrent un bref instant, puis plusieurs combo continuèrent alors que la Clé du Destin arrivais presque a prendre le dessus, et au final, alors qu'Axel et Roxas s'échangeait encore des coups dans les airs. Le numéro XIII fini par réussir à prendre le dessus en affligeant un coup vertical au bon moment sur Axel, ainsi Axel alla directement se plaquer sur le sol. Et une Lumière intense se dégageait alors au niveau du sol. Faisant disparaitre autour d'Axel et Roxas le mur de feu qui était assez perturbant pour la Clé du Destin ...

Axel avait prononcé un mot peu avant de commencer ses assauts. Ce mot était "Pourquoi" ? ...

Pourquoi, "pourquoi" ? ... Roxas ce le demandais alors qu'il avait pris le retrait face à Axel. S'essoufflant tel qu'il était après toutes attaques, et combos sans relâche. En quelque sorte, Roxas tombait, et frétillait des jambes a moitié Ko ... Il semblait faible, et continuerais difficilement ce combat si il devrais ce finir ...

Axel était presque quasi dans le même état du moins c'est ce que pouvais constater et pensé Roxas, regardant son coéquipier depuis toujours étalé sur le sol, ne bougeant plus d'un poil ...

C'est alors que Roxas crus bon de dire ce qu'il avait sur le "Cœur" ...


- Axel ... a quoi bon continuer ... tu le vois toi même, nous nous entretuons chacun notre tour ... notre niveau et identique ! Comme notre amitié ... Elle l'es, et l'as toujours été. Même si je dois partir de l'Organisation une nouvelle fois, cette fois c'est la bonne, je ne reculerais devant rien. Ayant retrouvé mes souvenirs sur l'expérience du Maire, et sur mon passé. Je sais à présent vers qui je dois aller. Sora m'attend sur son Ile. Il est même temps, que Sora et moi, nous nous retrouvions rapidement, sans moi Sora n'est pas complet, et risque de le ressentir ... Quand j'aurais retrouvé Sora ... il connaitra la vérité sur l'Organisation et son retour parmi leur Forteresse. Ce qui amènera le Maitre de la Keyblade, à de nouveau tous vous arrêtez ... Même si ... je me souviens encore du geste, que tu avais fait ... pour sauvé Sora de l'attaque des reflets ... J'étais en lui à ce moment là ... Merci ... Axel ... Mais ... cela suffit ... Je me rend ... Je ne veux pas te savoir détruit à nouveau. J'ai beaucoup souffert des pertes que j'ai connus. Je ne veux pas reperdre d'avantage. Tout dois désormais redevenir ce qu'il était advenu de nous avant. Autrement dis, l'extinction de l'Organisation XIII au complet, et des Similis aussi ...

Roxas joignais alors ses deux Keyblades face à lui... Et lança un dernier rayon de Lumière qui partis des deux Keyblades, avant de tombé a genoux sur le sol, ainsi que ses deux Keyblades, retombant lourdement, dans un bruit sourd de claquement métalique sur le sol puis disparaissant toutes deux dans un halo de lumière pour la Keyblade Tendre Promesse, et un halo ténébreux pour la Keyblade Souvenir Perdues ... Celui-ci n'en pouvait plus. Il était fatiguer de combattre inutilement. Et surtout son meilleur ami ... qu'il est devant lui. En tant qu'adversaire ... A coté, aussi les combats commencèrent à se terminer petit à petit ...

Qu'allais-t-il advenir de la Cité du Crépuscule, et du Maire, ainsi que de l'Organisation XIII... Il fallait, a tout pris ... que Sora ... reviennent ! ...

C'était primordiale ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   6/7/2010, 10:37

Au moment où Crystal riposte de colère aux paroles de la Nymphe, celle-ci explosa d'un rire... Elle s'en réjouissait... Elle se réjouissait du malheur de la soeur du Maire... Ce malheur la rendait... "Heureuse"... Larxene ne pouvait s'en empêcher... Cette humaine faible, retenue par ses sentiments ! Elle faisait tout en fonction d'eux ! Chose que la numéro XII de l'Organisation XIII ne pouvait faire... Chose qu'il l'arrangeait ! Comment pouvait-on vivre à partir de ces sentiments ?! Ils ne servent à rien, à part à nous empoisonner la vie ! Il était clair, la Nymphe Furieuse avait totalement oubliée ces anciens sentiments... Et, elle ne s'en plaignait pas ! Twilight débarqua devant Crystal et la soigna... Après des paroles, il disparut en compagnie du Supérieur... Leur combat allait bientôt prendre fin... Comme celui de la Nymphe !

Crystal avait repris ses forces... Elle semblait prête à se rebattre, encore. Cette gamine était vraiment stupide, aux yeux de la Nymphe ! Ne voyait-elle pas que le combat était terminé d'avance ! Keyblade ou non, Soins ou non, elle resterai en dessous du niveau de la numéro XII ! Pour la vaincre, il faudrait l'égaler en vitesse... Et cela, personne n'avait réussi jusqu'à présent ! Et ce n'est pas cette gamine qui allait y arriver ! Larxene observa Crystal... Il était clair que leur combat était en train de vivre ses dernières minutes... L'une ou l'autre allait disparaître... Et pour de bon ! Larxene allait y veiller... Il n'y a que comme ça que ce combat pourrait prendre fin : par la mort de l'un des combattantes ! Mais, de toute façon, Larxene allait veiller à ce que Crystal y passe quand même, y compris si la Nymphe devait y rester aussi... Les deux guérrieres se jetèrent l'un sur l'autre...

Après de multiples échanges de coup et de techniques magiques, Larxene et Crystal étaient revenues eu même point... Elles se firent face... Leurs puissances physiques et magiques avaient considérablement baissées... Le combat durait beaucoup trop longtemps ! Vu leurs puissances actuelles, aucune des deux n'auraient la puissance de lancer une technique pouvant anéantir l'autre... La seule différence était que Crystal haletait un peu dû à sa fatigue et que Larxene ne pouvait la ressentir... Voilà pourquoi Larxene avait un court avance sur le combat : contrairement à son adversaire, elle ne ressentirait pas la fatigue ou les contre-coups de ses techniques... Mais, certes, l'énergie n'y était plus... Car, même si elle n'était pas fatiguée, la Nymphe avait également perdue beaucoup trop d'énergie... Cette fois-ci... Qu'allait-il advenir de ce combat ?



- C'est terminée ! Je gagne ! Tu perds ! Tu meurs !
Revenir en haut Aller en bas
XI
Lvl 20
Lvl 20
avatar

Masculin
Nombre de messages : 403
Age : 24
Localisation : Néant
Emploi : membre de l'organisation XIII
Loisirs : rien de spécial
Date d'inscription : 16/04/2008

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   6/7/2010, 16:44

Le numéro XI réapparu encore et encore lançant sans arret de puissantes vagues d' énergie à chaque réapparition, il pu voir qu' il lançait des attaques contres les différents membres de l' organisation et enfin il avait détruit ce cristal qui drainage des pouvoirs du maire de la cité du crépuscule. Enfin ! Ce maudit cristal était détruit ! Mais il se passa ce que le numéro XI ne croyait pas voir arriver et qui voulait dire que tout les efforts fait par l' Assassin Sublime était vain : le maire et Xemnas avait disparu de la grille d' entrée et les cristaux étaient devenus ainsi totalement obselète.

Le maire disparu avec le Superieur, effectivment, mais avant ça une révélation avait été faite par Ansem le Sage, les pouvoirs de Twilight n' était pas les siens. Cela voulait donc dire que si ce Terra revenait, ses plans ne seraient pas ruiné, il y avait toujours une chance pour que le numéro XI exécute enfin ses plans. L' attaque du numéro XI était fini mais sa furie était toujours à sa pleine puissance. Il se permi même de répondre à Chronos lorsque celui-ci parla de Roxas qui lui ne suivait pas les idées de l' Organisation XIII :

- Je pense que Roxas est un mauvais exemple, après tout, il est le seul simili avec la sorcière à avoir toujours la possibilité de redevenir complet à l' aide de leur forme originel. Si il n' avait pas cette possibilité, penses-tu que si il n' avait pas cette autre option, il serait sans doute moins réticent à notre cause, non ? Donc... terminons ce que nous avions commencé.

Le Gardien commenca alors à attaquer le numéro XI mais celui-ci grace à ses pouvoirs décuplés fut capable d' esquiver la plupart de ses attaques mais le choses commençèrent à changer lorsque celui-ci dit au numéro XI :

- Tu voulais terminer ce combat au plus vite n’est-ce-pas ?

Et c' est alors qu' il sorti le fragment de cristal du Superieur pour l' utiliser sur son arme. L' Assassin Sublime senti alors les ténèbres à ses pieds entrain de tenter de l' engouffrer, s' il ne se sortait pas de là, il allait très mal finir,il dut alors utiliser tout le pouvoir de sa furie pour stopper les ténèbres qui tentaient de le détruire. Son aura rose s' intensifia fortement avant qu' elles et les ténèbres à ses pieds disparaissent. Tout le pouvoir qu' il avait utilisé l' avait épuisé, pas au point de perdre ce combat, mais il n' avait pas non plus la vigueur qu' il possédait a début du combat et encore moins celle qu' il avait lors de ces précédentes attaques. Il fit alors une dernière remarque à Chronos car le combat semblait arriver à sa fin :

- A ce que je vois, un être de lumière peut donc se jeter volontairement dans les ténèbres pour sauver autrui... C' est un acte rare que voilà, dommage que ceci n' ai pas atteint mon collègue.

Effectivement, Xaldin se trouvant au-dessus du sol, cette attaque, aussi puissante était-elle semblait ne pas pouvoir toucher les personnes se trouvant dans les airs. Maintenant, il était temps de voir quel serait la contre-attaque de la part de la Lance tourbillonante qui n' avait pas tellement pris de dégats. Car à part lui, la plupart des personnes présentes ici commencaient à s' épuiser dans leurs combats respectifs.
Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-town.forum2jeux.com/profile.forum?mode=viewprofi
Xaldin
La Lance Tourbillonnante
La Lance Tourbillonnante
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 27
Localisation : Les pieds dans l\'eau...
Emploi : N°3 de l\'organisation XIII
Loisirs : Manger de la glace
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   6/7/2010, 18:34

Le combat allez bientôt se finir avec la victoire de l'un des deux camps, Chronos c'était bien battu et aurait peut être pu gagner... mais c'était avant qu'il se jette volontairement dans le piège de la lance tourbillonnante. En effet juste après avoir utilisé l'un des morceaux récupères sur le cristal pour faire apparaître les ténèbres sous les pieds de tout les membres de l'organisation touchant sol, il c'était jeté dans une sorte de canon de lumière qui lui avait donné une vitesse incroyable. Son attaque avait fonctionné mais a quel prix? La lame de son épée avait réussis a passé le bouclier du n°III et c'était ensuite enfoncé dans les cotes de Xaldin... mais l'homme aux dreadlocks n'était assurément pas le seul a avoir reçus des dégâts. Les lames de vents qu'il avait préalablement dissimulé prés de son bouclier avait a peu près toute atteinte leur cible mettant fin a ce combat, Chronos était toujours debout mais pour combien de temps encore? Peut être que le n°III allait devoir de nouveau attaqué... même si il aurait préféré que son adverse admette sa défaite. Mais il était content d'avoir combattu cet homme, du moins dans le seul sens du terme puisqu'il ne pouvais pas être réellement content... pour l'instant!!!



Puis le n°III fit explosé son bouclier vers l'extérieur, créant une puissante onde de choc, il était trop loin pour que sa atteigne qui conque mais Xaldin avait perdu son bouclier dans le seul but de repousser la colonne de ténèbres qui avait essayer de l'engloutir. Puis le vent souffla a nouveau et un bouclier se reforma autour du lancier, se dernier avait reçus une blessure vraiment chiante puisque quoi qu'il face elle lui faisait mal mais c'était tout... même si c'était déjà un exploit que l'épée ai réussit a traverser le bouclier alors que ce dernier était au maximum de sa puissance!!! et si Xaldin n'avait pas réussis a mettre l'une de ces lances entre lui et l'arme de Chronos, alors il serait mort.


-Je crois bien que la défaite sera tienne!!!


Le maitre du vent avait parlé calmement mais pourtant on pouvait sentir une colère fictive dans ces paroles, peut être parce qu'il c'était résolus a honoré son adverse en utilisant l'une de ces plus puissantes techniques, non pas Ryuma qui demandait trop de temps et d'énergie... non, c'était des tornades!!! La technique pouvait paraître assez simple puisque Marluxia et Xigbar en avait deja invoqué, mais celle de Xaldin était différente... la sienne était comme qui dirait plus vivantes, plus naturel, plus puissante!!! En effet sa tornade a lui en était une vrai et elle était constitué d'un vent puissant !!!

Le n°III commença a faire tourner ces lances autours de lui et un froid intense commença a s'abattre sur le terrain... il faisait redescendre l'air froid qui se trouvait haut dans le ciel, il le faisait redescendre trop vite donc se dernier ne pouvait se réchauffer, créant ainsi une puissante tornade d'environ huit mètre de largeur au sol. Elle se dirigeait droit sur Chronos et l'aspirait également vers elle, la tornade comparé aux autres aspirait tout vers elle que ce soit amis ou ennemis et comparé a la création de Xigbar, celle de Xaldin soufflait avec une puissance incroyable !!! Mais le n°III ne pouvait en restait la, il fonça droit sur Chronos et réussis a l'atteindre malgré la puissance du vent que grâce a ces pouvoirs!!! Une fois près de lui il enchaina les coups de lances sans s'arrête mais il avait peu de chance de l'avoir et sa il s'en rendait bien compte, sa blessure ne lui permettait pas de combattre au corps a corps comme cela... mais il y avait toujours un espoir qu'il puisse placé un coup puisque Chronos devait aussi lutté pour ne pas se faire aspiré par la tornade qui se rapprochait des deux combattants. La lance tourbillonnante voulait retenir Chronos jusqu'à ce que la tornade l'aspire dans son œil mais sa blessure était trop importante pour qu'il tienne jusque la. Donc dans un dernier effort il frappa Chronos avec deux lances, se dernier avait réussis a paré mais la puissance que Xaldin avait dans ce dernier coups était si importantes que son adversaire fus projeter en arrière... tout près de la tornade. Et pour finir, le n°III fit apparaître cinq chimère qui foncèrent toutes en même temps sur Chronos, dans le seul but de le pousser dans la tornade!!! car seul la mort l'attendrait dans celle si... et Xaldin espérait vraiment que son adversaire ferait la même chose que Frederic, c'est a dire d'aller directement dans l'œil de la bête, car cette technique ne pouvait absolument pas fonctionner avec une vrai tornade puisque la pression dans l'œil était tellement différente de là ou se trouvait actuellement Chronos qu'il imploserait... mais Xaldin doutait vraiment que son adversaire sache cela.

Puis il retourna auprès de Marluxia pour que ce dernier ne soit plus attiré par sa création et s'écroula au sol, sa blessure c'etait aggravé a cause des aux corps a corps qu'il avait lancé auparavant mais il se mit droit devant la tornade, une main sur sa blessure et ces lances disparurent, il était sur d'avoir gagné... mais était-ce le cas?





- Chimeres 5 -


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-town.forum2jeux.com/profile.forum
Twilight
Lvl 100
Lvl 100
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14924
Age : 30
Localisation : La Cité du Crépuscule
Emploi : Gérant de la Cité du Crépuscule.
Loisirs : M'occuper des citoyens.
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   6/7/2010, 19:45


Faille Temporelle => Twilight & Xemnas => Manoir Abandonné ; Grille d’Entrée

Tout semblait onduler autour de moi. Je m’étais à l’instant même poignarder par la Keyblade de Terra. Et j’ai ainsi libéré le cœur qui se trouvait dans mon corps. Rendant ce que je possédais à celui à qui cela devait être rendu. Autour de moi le vent s’élevait … alors que le temps se remit doucement en route. Apercevant tout d’abord quelques silhouettes apparaître autour de moi. Il s’agissait certainement des citoyens et membres de l’Organisation qui se battaient toujours, devant le Manoir Abandonné.

Oui, peu à peu, je réapparaissais donc sur ces terres qu’étaient celles de la Cité du Crépuscule. Je pouvais sentir cette douceur sous mes chaussures, l’herbe qui s’aplatissait alors que mon corps faisait pression dessus. Tout cela, dans un vent toujours léger mais continu. Faisant au passage virevolter ma veste blanche au-dessus du sol. Ainsi que mes longs cheveux grisés, ou l’on pouvait dire, une coloration blanchie par l’expérience. Oui, je n’étais pas ainsi auparavant. Je me souviens plus vraiment quel était le visage qui se trouvait avant de subir l’expérience, ou la chevelure que je portais. Mais j’étais différent de maintenant. Apparemment, le retrait du cœur de Terra de mon corps, n’as pas modifié mon apparence pour la retrouver comme avant. J’avais toujours celle du Maire Twilight, que tout le monde connaissait très bien.

Naminé, Roxas … merci de votre soutien depuis toujours, il est vrai que, jamais je ne vous ai vraiment remercié directement, vous étiez toujours à mes côtés sans le savoir vous-même, ce qui se cachait derrière mon véritable secret. Même si votre but à vous, au final était d’être de nouveau réunis par cette expérience que j’étais, toi Roxas, tu n’as pas su quoi faire, à cause de la pression que te donnais l’Organisation XIII en elle-même. Je pouvais tout à fait comprendre ton état, et comprendre aussi tes choix. Merci de m’avoir été d’une grande aide, il y a plusieurs mois maintenant, lorsque l’on essayait à deux, d’éjecter la Forteresse de l’Organisation XIII. Et grâce à toi on avait réussit ! Tu es un véritable Maître de la Keyblade, soit-en sûr … C’est ce que j’ai pu constater chez toi la première fois que je t’ai rencontré… Naminé, toi aussi tu m’as été d’une grande aide, toujours à mes côtés pour me soutenir dans toutes les tâches de la Cité du Crépuscule, même si parfois l’Organisation voulait te capturer de nouveau, tu ne savais que faire, et tu venais souvent te cacher derrière moi ! C’était … plaisant d’avoir à mes cotés une simili comme toi. Tâche de ne jamais changer toi non plus … Merci, Roxas et Naminé.

Auron, Néo, … je remarque maintenant, qu’au final, je vous ai entraînés dans cette histoire qui n’était strictement pas la vôtre … Mais qu’au final, vous avez tout fait pour subvenir à mes besoins de citoyen. Et m’aider à combattre l’Organisation XIII. C’était une chose, que jamais un homme comme moi ne pourrait oublier ! Vos visages resteront pour toujours et à jamais marqués dans mon esprit. Merci à vous. Reposez en paix.

C’en est de même pour toi Laruxie, … merci d’avoir été toujours là, pour moi, pour m’aider à comprendre ce que au final, je suis peut être … un Simili, comme toi, c’est cela qui nous rapprochait toi et moi je crois Laruxie, sans pour autant le savoir. C’est étrange, mais c’est pourtant la vérité. Si tu savais ce que je suis réellement, je me demande si … nous ne serions pas plus proche l’un envers l’autre … Qui sait ce que l’avenir nous aurait réservé toi … et moi … Pourtant mes sentiments semblaient bien vrais, … voir même plus que vrais, ils étaient réels. Je t’aimais. Et tu semblais l’avoir perçu lorsque je te perdais … Merci de ton amour Laruxie …

Haru, quoi qu’il t’arrive. Tu as le potentiel assez pour survivre à n’importe quoi ! Je suis confiant de ton destin. Tu es un Rave Master, ne l’oublie jamais. Si tu retournes un jour chez toi, passe le bonjour à Plue, ton animal de compagnie dont tu me parlais parfois, lorsque, entre nous deux, tu évoquais par moment des choses de ton monde. D’où tu venais. C’était plaisant de t’écouter. De savoir qu’il y avait d’aussi beaux mondes à part celui-ci. Où le soleil brille sans arrêt, et au soir se couche naturellement … Laissant alors apparaitre un tout autre astre, éclairant les plus sombres nuits existantes. Bonne route Haru … Merci.

Chronos, toi, t’étais le plus mystérieux des jeunes hommes que j’ai connus dans cette Cité ! C’était incroyable, tu étais d’une spontanéité incroyable ! Tu avais tes idées bien fixes, et tu n’allais pas changer aussitôt d’argument. Tu m’en as fait découvrir des choses ! Encore plus lorsque j’ai constaté le pouvoir que tu possédais. Tu équivaux presque un Maitre de la Keyblade. Cependant, tu sembles plus être celui du temps. Un véritable ami, c’est sûr, je pouvais le ressentir. Tu arrivais directement quand tu voyais arriver le danger. Ton arme, et ton pouvoir font de toi quelqu’un de très puissant ! C’est une chose que l’on ne doit pas oublier de toi Chronos. Ne change pas. Et merci.

Djidane. Tu es venu tard. Mais j’ai constaté que ton coté donjuan auprès des filles surpassait tous les garçons de la Cité du Crépuscule ! Tu es unique en ton genre ! Encore plus quand on voit la queue qui se balade juste derrière toi ! Non tu fais un parfait adversaire puissant ! Quelqu’un qui, lorsque sa proie est trouvée, ne la lâches pas tant qu’il ne l’a achevée ! C’est ce que j’ai apprécié chez toi, j’étais même heureux de te voir te joindre à notre cause, pour aider ce monde. Comme si il s’agissait du tien, car il n’y avait pas un instant sans que tu évoques un fait de ton monde. Du moins tu en laissais transparaître cette idée. On pouvait le voir déjà rien qu’avec ton accoutrement que tu étais différent et que tu venais loin d’ici. Merci Djidane, tu as mérité de rentrer chez toi aussi.

Fréderic C. Zelig ! Tel était le nom que tu portais. Mais désormais, ce n’est plus que le nom, car, ton aspect physique avait totalement changé ! Tu … n’es à ce jour plus le même. Mais pourtant. Je t’ai vu arriver, et combattre l’ennemi sans hésiter ! Non tu as foncé tête baissée. Sans penser au reste. Ce que, je trouvais que le vrai Fréderic faisait plus avant de se lancer dans quelque chose. Peut être as-tu changé d’apparence mais que tu t’es rendu compte qu’aider la Cité était une chose primordiale à faire pour toi ? Je l’ai aperçue aussi, cette conviction de savoir ce que tu faisais, lorsque tu m’avais rendu la voix. Après ce choc que j’ai reçu lorsqu’Auron avait perdu la vie devant mes yeux … Merci pour tout Fréderic. J’espère que tu sauras où aller à l’avenir. Et que tu trouveras ta route. Ainsi que ta propre « voie » …

Oui, c’était principalement, les citoyens qui m’étaient venus à l’esprit lorsque je me retrouvais ici même. Au milieu de tous. Ce qui m’entourait s’affichait clairement. Je pouvais voir bel et bien ce qu’il y avait autour de moi, et les autres me voyaient tout autant. Et j’étais là, normal, avec un sourire aux lèvres, et mes yeux fermés.

La dernière personne qui me venait à l’esprit, était Crystal. Elle qui, depuis plusieurs temps étaient en faite ici dans la Cité, sans se souvenir elle-même de qui elle était réellement. Ne sachant plus rien sur elle, ni son passé. A présent, ses souvenirs allaient lui revenir peu à peu … Pour moi c’était fait maintenant, je me souvenais de tout ! Depuis tout ce que j’ai pu vivre dans mon propre Monde d’origine, jusqu’à ce que j’arrive ici, cette expérience s’en suivit, et le reste de ma vie de Maire dans la Cité du Crépuscule. Tout était revenu en ma mémoire. A présent j’avais libéré le cœur de Terra. Et mon destin qui allait s’ensuivre, risquerait d’apeurer un petit nombre de citoyens ici présent. C’était clair pour cette bataille.

L’Organisation était victorieuse. Cela pouvait se voir. Leur nombre, presque au complet, était ici à combattre les gardiens et citoyens de la Cité. Aucun ne pourrait hélas les vaincre alors qu’ils sont tous réunis. Le dernier moyen pour survivre à leur attaque, serait de fuir. Quitter les lieux pour éviter de se faire détruire.

Voila la dernière chose que j’allais pouvoir faire, en bien, pour cette Cité du Crépuscule…

Mon dernier geste envers la Cité et ses Citoyens, sera de les faires disparaître loin d’ici ! Ailleurs, … quelque part d’autre dans la Cité ? … Ou bien quelque part d’autre que ce monde ? … Voire dans leur propre monde d’origine ? Je ne saurais dire à l’avance, ce qu’aura comme effet mon «dernier don », mon « dernier cadeau » pour les citoyens qui m’ont beaucoup aidé à leur tour. C’était à moi de leur renvoyer la pareille.

Je savais une chose aussi. Celle des réelles intentions qu’avait Ansem le Sage. Il allait faire un très bon successeur pour protéger ce monde, ainsi que, les nombreux autres mondes qui nous entourent ! … Certes, il avait ses propres façons de voir les choses. Mais il était quelqu’un de confiant au final. Je pouvais le sentir. Depuis que je l’avais rencontré lors de mon arrivée dans ce monde en fait. Il était la seule aide que je possédais alors que je venais de tout perdre …

J’étais alors occupé de partir en lambeau … me dissoudre, me désintégrer, … rien n’arrivait vraiment à expliquer cet état que j’avais, pourquoi je disparaissais comme ça ! Sans aucune véritable cause … J’étais vivant, mais sans aucun cœur en moi…

Et, bizarrement, … de nouveau, je pouvais ressentir encore cette sensation en moi. Alors que j’étais toujours là, ne disant rien mais ne faisant que penser à tout ce que j’avais pu vivre dans ce monde. Vivre surtout avec un cœur, des sentiments, et … me sentir vivant, humain. C’était là, la merveilleuse chose que j’ai connu à travers cette expérience.

Car, personne ne connaît véritablement l’histoire que j’ai vécue avant, celle qui s’est passé durant mon enfance, dans mon propre Monde d’origine… Personne ne le saurait jamais, à moins que si Crystal, ma sœur retrouve ses souvenirs là, elle pourrait alors le dire, en mon honneur, et le raconter peut être à beaucoup de gens autour d’elle … Après tout, Crystal était la dernière survivante de notre Monde … moi qui pensais que j’aurais été le seul. Ce que j’ai pu vivre dans mon monde, était guerre et désolation… Tout le contraire de ce que j’ai pu vivre ici finalement, jusqu’à ce que finalement l’Organisation nous mette leurs bâtons dans nos roues …

Mon corps se faisait de moins en moins voir. Je commençais de nouveau à disparaître à jamais … ou pour un autre lieu que je ne connais pas d’avance. J’avais, peur, oui même pour quelqu’un n’ayant plus de cœur, j’avais toujours cette impression, et cette peur qui m’envahissait un peu, de ne pas savoir ce que j’allais advenir. Ni savoir ce que ce corps, ces pensées, ces souvenirs que j’avais en moi allaient devenir eux aussi. Tout était perturbé en moi.

Tout semblait aller au ralenti, alors que tout le monde pouvait voir mon corps disparaître petit à petit. La seule chose que j’arrivais à leur montrer, était mon sourire. Celui d’un maire comblé par la vie qu’il avait menée ici. Celui d’un homme mûri par le temps, et par l’amour et l’amitié qu’on lui avait confiés à travers toute cette aventure magnifique.

Je voulais tout de même leur annoncer … quelques derniers mots. Quelques dernières paroles. Car, tout en disparaissant, je créais déjà ce que j’avais en reste de force sur moi, c'est-à-dire, une sorte de lumière protectrice sur chaque individu, se trouvant dans la Cité du Crépuscule, tout du moins, ceux ayant le pouvoir de disparaître grâce à ce que je leur offrais. Ceci était mon « Dernier Cadeau ».


- Merci. A tous. Pour ce que vous avez fait pour la Cité du Crépuscule. Je vous serai éternellement reconnaissant. Même là où je vais… alors que, désormais je ne possède plus le cœur de Terra. Vous serez éternellement au fond de mes pensées. Vous tous. Et cette Cité avec. Adieu …

L’on dit, qu’un Simili n’a pas de sentiments. C’était ce que j’avais découvert lors de mes expériences dans le Manoir Abandonné sur ces créatures étranges. Or, certains Similis pouvaient ressentir quelques sentiments, si leur coté humain était toujours vivant, … Roxas avait toujours l’humain de son Simili en vie … C’était une certitude. Naminé aussi. Mais je ne savais pas si moi-même j’avais mon propre humain quelque part … Non je ne pouvais pas le savoir, cependant, une larme perlait le long de ma joue … moi qui était toujours fier, et dur comme un homme, avait finalement eu un léger pincement à la poitrine. Ce manque, que je n’avais plus. Il devait être quelque part. Sinon cette « larme » que j’avais laissé perlé sur le long de ma joue ne serait pas apparue …

Peut être qu’il y a un espoir … ? …

Mon corps se trouvait de dos à Crystal … Alors que celle-ci pleurait me voyant disparaître, moi son propre frère devant ses yeux. Je savais qu’elle aurait du mal à voir ce qu’elle verrait à présent. Je ne saurais qu’elle aura été sa réaction, ni son geste envers moi. Mais tout l’amour qu’elle me portait toujours, elle l’a toujours en elle. Et le gardera pour l’éternité …

Le vent soufflait toujours, alors que le ciel redevenait Crépuscule. Et que l’emprise de Xemnas disparaissait intégralement de la surface de la Cité. Je levais alors mes yeux vers ce ciel. Laissant toujours perlé ces quelques larmes … larmes de joies, de peine, de douleur, de bonheur. Tous ces sentiments que j’arrivais toujours à percevoir. Et ce jusqu’au dernier souffle que je porterai ici même devant le Manoir Abandonné.

Mon corps n’était à présent plus trop visible à l’œil nu. Non. Twilight en avait fini de son histoire. C’était là. Son dernier chapitre qu’il avait désormais signé pour toujours, lorsqu’il fit lui-même le geste, de retirer le cœur de Terra de son corps.

Je savais très bien ce qu’il allait m’arriver. Et c’est ce qu’il est en train de m’arriver. Je partais définitivement de la Cité du Crépuscule pour rejoindre ce ciel orangé …

Une poussière de cristaux blancs commençait alors à faire disparaître totalement mes pieds du sol … mes jambes suivaient, petit à petit, les cristaux qui formaient mon corps s’évaporaient, s’envolaient vers le ciel orangé. C’était là, une très triste fin, mais aussi magnifique que l’on en restait subjugué … Même les membres de l’Organisation avaient cessé toute activité combattive …

Les cristaux avaient à présent atteint mon buste. La moitié de mon corps flottait dans le vide, alors que mes mains aussi avaient quitté le long de mon corps en même temps que le bas. Ma tête avec toujours mes yeux virés sur le ciel, était toujours dans la même position. C’est lorsque je remarquais qu’il ne me restait plus que quelques secondes ici … même pas, que je quittais ce ciel, pour diriger une dernière fois mon regard sur celui de ma sœur qui pleurait à genoux devant moi … et que les autres voulaient absolument faire quelque chose, mais semblait paralysés par ma disparition soudaine. A présent il ne restait plus que ma tête qui disparaissait petit à petit aussi … et un sourire vint encore se montrer sur mon visage … pour donner mon dernier adieu à la Cité, ainsi qu’aux citoyens que j’aurais aidés à fuir d’ici, de part cette Lumière qui les entouraient tous. Ou du moins un certain nombre de citoyens présents … dans la Cité …


- Ne m’oubliez jamais … adieu …

Disais-je … alors que l’on pouvait voir maintenant le restant des cristaux blanc s’évaporer en petits morceaux vers le ciel orangé … pour finalement partir au bout d’une certaine hauteur, en une sorte d’étoile filante, qui partit dans le ciel créer une sorte de mini étoile qui prit place au-dessus de la Cité du Crépuscule. Cette étoile là … seule parmi les autres éloignées, pouvait dorénavant servir de repère à ce monde. Et se dire qu’un jour, cette étoile fut créée lorsque Twilight.

Lorsque le Maire de la Cité du Crépuscule, avait prononcé quelques derniers mots devant plusieurs citoyens … A présent, Twilight n’était plus. Il avait disparu pour un autre endroit, que personne n’aurait l’idée de ce que cet endroit pourrait être … pour un homme n’ayant déjà plus de cœur. Pouvait lui rester là-haut …

A présent, la suite des évènements sera courte pour tout le monde. Du moins, pour ceux qui vont être absorbés par la Lumière passagère qu’avait créée Twilight pour sauver un bon nombre assez maximum de Citoyen dans la Cité. Ceux-ci vont être absorbés, et envoyés ailleurs qu’ici. Pour éviter que l’Organisation ne fasse un massacre d’avantage qu’il ne l’a déjà fait précédemment. C’était là, le dernier cadeau que Twilight avait à faire pour la Cité. Sauver un maximum de Citoyens de la menace de l’Organisation XIII.

Maintenant. L’heure était venue. De clore définitivement ce long et périlleux chapitre. Qu’était celui de Twilight. Dans la somptueuse, et magnifique Cité du Crépuscule …


Cité du Crépuscule => Twilight => THE END

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://darkheartI.skyblog.com
Organisation XIII
Lvl 28
Lvl 28
avatar

Masculin
Nombre de messages : 620
Age : 30
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   7/7/2010, 13:35

Manoir Oblivion => Vexen => Cité du Crépuscule

Le Savant Glacial avait essuyer un échec totale, face à ce Citoyen Haru. Maitre de la Rave Master. Ce jeune guerrier à pu tenir tête contre l'un des plus puissant scientifique que l'Organisation XIII possédait.

Faisant échouer par dessus le marcher, deux de ses créations au Numéro IV. Très rabaissant pour celui-ci qui allait certainement baissé en grade dans la Salle de Réunion. Il gardait cependant la tête haute. Sans arrière pensé.

Aussi Glacial que lui, il n'y avait pas. C'est dans un dôme de Ténèbres, que le Savant fit son apparition à travers le champ de bataille qu'avait provoquer son Supérieur. Pour lequel il était dévouer à toute ordre. Le Savant était apparut alors que justement le Maire de la Cité s'évaporait sous ses yeux. Un spectacle, que Vexen n'oublierait pas d'aussitôt !

C'était même un sentiment de victoire que le Savant s'était fait ressentir en souriant, avec un air très bizarre. Comme à son habitude. Un regard perçant aux yeux machiavélique ! Bras croisé, avec le gauche remontant vers le menton de celui-ci. Vexen assista donc a la mort de Twilight. Le souverain. Le Maire incontesté ! Vexen ne savait par contre pas le pourquoi de sa mort. Il pensais seulement alors qu'il voyait le Supérieur non loin de lui, que Xemnas avait mis un terme à sa vie de Citoyen ...

Hors, c'était Twilight même qui l'avait fait...

Quoi qu'il en soit le 4ème Membres de la confrérie des XIII n'étais pas là pour voir les belles fleurs poussées dans l'herbe de ce monde atrocement dégoutant rien qu'à la vue de son design puérile. Non Vexen était venus annoncé une chose importante aux différents Membres de l'Organisation XIII présent ici même.

Sachant pertinemment que tous n'étaient pas ici, et que certain se trouvait dans d'autre monde occupé d'effectuer leur mission. Il allait cependant faire appel aux plus important d'entre eux. Autrement dis le Supérieur dors et déjà. Puis les autres confrères qui à ses yeux, semblaient important seulement ceux étant autrefois les Six assistants d'Ansem le Sage.

Vexen décroisa alors ses bras alors que Twilight avait quitter les lieux. Le Savant Glacial se trouvait juste derrière une des portes de la Grille qui séparait l'entré du Manoir et celle du Bois ... Du côté où plutôt, ce fut Ansem et Naminé qui se trouvait là alors que les autres ce battait ardemment.

Le Savant n'avait guère vue sur les citoyens qui l'entourait. Et ne faisait pas vraiment attention à qui que se soit d'autre que lui et les Membres de l'Organisation XIII.

Plus loin, il constatait Xigbar, un peu fatiguer par le combat qu'il a enduré. A coté, Marluxia aussi semblait un peu a bout de souffle, mais tenais le coup et restait raide comme un piquet avec son énorme Faux dans la main. Et juste devant lui Xaldin qui tenais son ventre, souffrant et haletant bizarrement. Il devait avoir prit un sacré coup le numéro III, se disais le Savant. Pas loin non plus. C'était Axel, qui était coucher sur le sol, face au Numéro XIII. Le Traitre s'était donc battus contre son propre ami ! Quel ironie du sort !

Devant lui, la Nymphe était elle aussi haletante. Seul un Membres sur tout ceux présent gardait la tête haute. Ce fut Xemnas, qui portait ses habits lorsqu'il entrait en forme Suprême face à son adversaire. Il devait juste avoir terminer avec Twilight. Parfait l'Organisation avait donc bel et bien gagner la bataille !

Mais, le soucis, c'est que la présence du Savant n'allait pas longtemps garder cette joie dans le "coeur" des confrères ici même.

Ainsi le Savant s'avançait alors au milieu du terrain. Un peu plus tôt où se trouvais notre ami le Maire Twilight. Et annonça haut et fort ... la triste nouvelle.


- Cher confrère. J'ai une alerte de niveau 1 à vous annoncé ! Il est primordiales de ce réunir au plus vite dans nos quartier ! Comme je peux le voir. Twilight est mort. C'est une bonne chose de faite. La victoire nous est encore plus grande, malgré les petits contre-temps qui on eu lieu dans le Manoir Oblivion. Je vous expliquerait le tout dans la Salle de Réunion. Rejoignez-moi rapidement ! C'est urgent.

Le Savant restait calme, alors qu'à son habitude, il serait sur les nerfs et complètement retourné par ce qu'il c'est passé dans la Salle où les Clones de Aqua et Ventus venait d'être anéantis par un simple Citoyen ...

Cependant, après avoir vue ce spectacle de fin si magnifique à ses yeux de Simili, et que le Maire avait donner son dernier souffle. Qu'il se dis qu'au final, la nouvelle qu'allais leur apprendre Vexen, n'aurais pas tant d'ampleur sur les plans de l'Organisation XIII. Car a la base, les clones servaient aussi principalement d'aide à la destruction du Maire.

Il leur en restait toujours un des Clones. L'Armure que portait Twilight ... Ce Clones là fera bien l'affaire par la suite dans leur prochain plan démoniaque qu'avait en tête l'Organisation XIII. A présent il était temps pour Vexen de quitter ses lieux pour se retourné une nouvelle fois vers la Citadelle des XIII.

Vexen recroisa alors ses bras, et un dôme vortex apparut au pied du Savant pour au final remonté jusqu'au dessus de lui, et l'engloutir totalement vers ses quartiers ...

La fin était proche pour la Cité du Crépuscule ... C'était la dernière pensé que Vexen, Numéro IV, et Savant Glacial de l'Organisation XIII s'était faite avant de partir d'ici.


Cité du Crépuscule - Manoir Abandonnée ; Grille d'Entrée => Vexen => THE END
Revenir en haut Aller en bas
http://Twilight-Town.forum2jeux.com
Aqua
~ Chevalier Aqua ~
~ Chevalier Aqua ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Localisation : Les mondes
Emploi : Maitre de la Keyblade
Loisirs : Aucun
Date d'inscription : 28/02/2009

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   7/7/2010, 15:54

Ce combat traînait en longueur… Mais il y avait au moins un point positif, il ne s’était pas fait écrasé malgré la force de ses adversaires. Au début, ce combat semblait perdu d’avance, mais cela n’avait pas empêché Chronos de garder une grande confiance en lui. Une fois encore il s’était surpassé, il avait réussi à utiliser le pouvoir des ténèbres malgré la grande pureté de son cœur. À vrai dire, personne ici n’avait un cœur aussi proche de la lumière que le sien, à croire que les ténèbres n’existaient pas du tout chez lui. Et pourtant grâce à un artefact ramassé directement sur le terrain, le garçon avait réussit à changer la nature de son cœur l’espace d’un instant… C’est vrai le pouvoir des ténèbres était puissant, et Chronos s’en était rapidement rendu compte. Cependant il avait aussi comprit qu’il ne fallait pas l’utiliser trop souvent, au risque de devenir un serviteur de ces derniers, de ne jurer que par eux… En tous cas, l’adolescent n’était pas encore totalement satisfait. Cette fois-ci il avait un besoin d’un morceau de cristal pour utiliser les ténèbres, il devait maintenant apprendre à changer la nature de son cœur simplement avec l’aide de son esprit. Il serait peut-être l’un des premiers à réaliser cette prouesse, après tout qui croirait une chose pareille ? Chronos arriverait à prouver qu’un tel pouvoir est possible… En tous cas Marluxia avait été assez surprit par l’action du jeune garçon, il n’avait probablement jamais envisagé le fait que l’adolescent puisse délibérément changer la nature de son cœur. Cela avait été possible car il n’avait pas peur de ces derniers. Il l’avait comprit en voyageant grâce à un vortex ténébreux créé par Ansem.

- C’est vrai il n’a pas été touché, mais toi t’es pris au piège non ? Hé-Hé !

Peu importe ce qu’il éprouvait en ce moment, Chronos avait toujours le sourire aux lèvres. C’est vrai il avait encaissé le piège de Xaldin de plein fouet, mais la satisfaction que lui procurait le fait d’avoir réussi à traverser son bouclier de vent était largement suffisant pour lui faire oublier l’intense douleur qui parcourait son corps. De son côté, La Lance Tourbillonnante n’avait pas fait deux fois la même erreur. Xaldin avait fait exploser son bouclier pour dévier la colonne ténébreuse qui lui tombait dessus. Au début du combat, Chronos aurait eu une magnifique ouverture, mais il était cette fois-ci trop fatigué pour en profiter, et le bouclier de vent de reforma autour de Xaldin se reforma avant même que le rouquin ne puisse faire un pas. Le rouquin préférait attendre le bon moment, il ne devait pas gâcher ses dernières forces inutilement. Xaldin affirma alors que Chronos perdrait ce combat, cela voulait dire qu’il préparait quelque chose… Ce serait probablement l’un de ses derniers véritables assauts. Xaldin créa alors à son tour une tornade. Elle était plus grande que celle de Xigbar et cette fois-ci était réelle… Ce ne serait pas la même chose. Celui qui était l’un des colosses de cette Organisation fonça alors droit sur Chronos dans le but de lui porter des coups de lances. Plutôt difficile à parer complètement, le garçon se débrouiller simplement pour les dévier légèrement. Ainsi les coups l’effleuraient, mais ils n’étaient pas aussi puissant que ce à quoi il aurait pu penser, l’attaque précédente du rouquin avait du porter ses fruits.

Pour terminer, Xaldin donna un coup beaucoup plus puissant avec deux lances à la fois. Cette fois pas le choix, Chronos du faire preuve d’une grande force pour parer l’attaque. Certes il n’avait pas encaissé le coup, mais le choc le propulsa en arrière, en direction de la tornade créée précédemment par la Lance Tourbillonnante. Comme si ce n’était pas déjà suffisamment difficile, Xaldin fit apparaître cinq similis dans le but de gêner l’adolescent. Une nouvelle fois, le garçon allait devoir se surpasser. Il ne pouvait pas mourir maintenant, il n’en avait pas le droit… La tornade était si proche que Chronos n’avait même pas eu le temps de retomber au sol avant d’être attiré vers elle. Heureusement il restait une solution, le garçon créa un vortex et s’y engouffra dans le but de s’approcher des Similis. Il réapparu juste devant deux d’entres eux et les tua d’un coup horizontal associée à un sort de foudre. De sa main libre, il lança un sort brasier qui en balaya un autre. L’un tenta de la percuter, mais Chronos n’avait pas le droit à l’erreur… Il dévia simplement la trajectoire du coup avant de contre-attaquer avec l’aide de son épée. Il n’en restait plus qu’un. Il fallait être rapide maintenant, la tornade se rapprochait de nouveau, et cette fois-ci il ne pourrait pas l’éviter en se téléportant. L’adolescent décida donc de ne pas s’occuper du dernier simili directement… Il se retourna dans le but de faire face à la tornade.


« Je vais le faire… »

Chronos créa alors un vortex et apparu de nouveau juste au dessous de la tornade. Il plongea directement vers celle-ci tête en avant. Aucune frayeur, il arborait toujours un regard déterminé, après tout ce n’était pas le moment de flancher. La pression était terriblement fort, mais il devait tenir - contrairement au dernier simili qui l’avait bêtement suivit et qui venait d’imploser juste derrière lui… De son côté, l’adolescent faisait tout pour ne pas se faire emporté à droite ou à gauche, sinon c’était la fin, il devait rester au centre et résister au vent. Finalement, Chronos réussit tant bien que mal à atteindre les quatre mètres de profondeur, le juste milieu. Il effectua alors une attaque tournoyante associée à l’élément glace. Tournant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre contrairement à l’attaque de Xaldin, l’adolescent faisait preuve d’une grande force, au bout de deux ou trois tours, il finit par réussir à glacer la tornade, le dernier coup se contenta simplement de la briser en plusieurs morceaux. Après cette action, Chronos alla s’écraser sur le sol, tandis que des morceaux de glaces pleuvaient autour de lui. C’était fini à présent… Il arrête de serrer son arme et se releva en prenant appui sur le sol. Il tenait encore debout. Au même moment, Twilight réapparu devant le manoir abandonné. C’était bel et bien lui cette fois-ci, mais il semblait particulièrement faible. D’ailleurs il disparaissait peu à peu. Ainsi son histoire se terminait ici ? Chronos sourit légèrement en se disant qu’il avait été le plus fort cette fois-ci. Peu importe la victoire sur Xemnas, il s’était d’abord vaincu lui-même. Il pensa alors à remercier tout le monde, à vrai dire, ce n’était pas les citoyens qui avaient besoin de remerciement, mais plutôt lui… Il s’était battu jusqu’au bout et avait maintenant gagné le droit de se reposer après tant d’efforts.

- C’est à nous, de te remercier…

Le Maire finit alors par disparaître pleinement, mais non pas sans remercier les citoyens à sa manière. Des lueurs blanches venaient de naître autour d’une grande partie des citoyens. Il avait utilisé ses dernières forces pour leur faire quelque chose. Chronos comprit alors rapidement la chose, il comptait renvoyer ses derniers dans leur monde respectif. En qui concernait le rouquin, rien n’était apparu autour de lui. Peut-être que c’était mieux ainsi, il ne pouvait peut-être pas rentrer chez lui maintenant ? Un nouveau signe du destin plus qu’une véritable malchance. Chronos regarda autour de lui et remarqua que cette lumière blanche était notamment apparue autour de Djidane. Il le regarda quelques instants et prit la parole.

- Dis bonjour à Steiner de ma part… Il ne connaît pas mon nom, mais il saura probablement de qui tu veux parler… Les autres, je vous souhaite bonne chance pour la suite, peut-être que nous nous reverrons un jour, qui sait ?

C’est alors qu’une aura blanche se forma aussi autour de l’adolescent. Simplement elle était différente, elle était en train de le guérir, c’était agréable… Au bout de quelques secondes, cet aura se dissipa et de la poussière de diamant apparu partout autour du jeune garçon, il venait d’être soigné de façon inexplicable… Chronos regarda alors le ciel de orangé et exécuta un petit sourire, ainsi lui aussi, il avait eu son cadeau ? Chronos se demandait s'il n’était pas temps de partir pour lui aussi, mais avant ça, il regarda dans la direction de Xaldin et Marluxia, le siphon ténébreux de tout à l’heure avait complètement disparu. L’un comme l’autre ils étaient encore en vie, et finiraient probablement par s’en remettre.

- J’aurais aimé vous affronter par le passé. À l’époque où vous aviez encore un cœur… D’ailleurs, je compte bien le faire ! Disons match nul cette fois-ci ? Hé-Hé !

Chronos ramassa alors son arme et commença à léviter légèrement au dessus du sol… Il connaissait cette sensation, ce n’était pas la première fois qu’il devait y faire face. Son arme dans les mains, le garçon commença à fermer les yeux, une puissante source de lumière émanait de son corps. À vrai dire, cette lumière représentait la pureté de son cœur… Elle n’avait jamais été aussi grande. Où allait-il se rendre à présent ? Chez lui ? Dans un monde qu’il ne connaissait pas. En tous cas une chose était sûre, le garçon comptait bien revenir dans le passé un jour ou l’autre, ne serait-ce que pour découvrir les similis lorsqu’ils étaient encore complets. Il en avait encore beaucoup à apprendre. Mais ce ne serait pas pour maintenant, cette fois-ci le chapitre était terminé… Peut-être que cet endroit aurait de nouveau besoin de lui plus tard ? Il n'avait pas vu le Savant Glacial apparaître, mais avait entendu ses mots... Un sourire de forma sur les lèvres du garçon, cependant il n’avait pas été possible de le contempler bien longtemps, il venait de disparaître dans un éclat de lumière blanche vers un endroit que lui même ne connaissait pas. L'histoire de ce garçon était encore bien loin d'être finie.

Cité du Crépuscule > Chronos > End

Chimère : Reste 0


Dernière édition par Chronos le 7/7/2010, 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jeuxvideo.com
Garland
Lvl 18
Lvl 18
avatar

Masculin
Nombre de messages : 368
Age : 25
Localisation : Terra
Emploi : Gros méchant
Loisirs : FF IX
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   7/7/2010, 16:15

On pouvait dire que les combats entre les citoyens et l’Organisation XIII faisaient rage. Chacun affronter son, voir ses, adversaires alors que Twilight luttait de toutes ses forces contre le plus fort des similis. Ces derniers moments avaient été forts en révélations pour le Maire, il fallait dire que ce n’était pas tout les jours que l’on apprenait que son propre cœur ne nous appartenait pas. Ce Maître de la Keyblade, Terra, était à l’origine des mystérieux pouvoirs de Twilight ainsi que de sa force actuelle, avec laquelle il avait put affronter Xemnas dans une autre dimension. Quand à Djidane, son combat contre Saix fut aussi serré que le précédent, l’un n’arrivant jamais à prendre le dessus sur l’autre. La vitesse ahurissante du génome compensait son manque de force comparé au simili, mais la constitution de ce dernier rendait toute véritable attaque impossible. De même, l’ex-Tantalas devait continuellement faire attention à ne pas se prendre de gros coups, la claymore du Devin Lunaire pouvant l’envoyer valser à terre d’un seul coup. Toutefois, Djidane était sur que, même s’il ne le montrait pas, Saix commençait à se fatiguer pour contrer et riposter sans arrêt. Peut-être qu’avec du temps, il arriverait à prendre l’avantage, mais il ne pensait pas avoir ce temps.

De toute façon, il n’avait pas eu ce temps. Twilight était finalement réapparu juste devant son manoir, fatigué et blessé. Le génome sentit une pointe de tristesse s’emparer de lui lorsqu’il reconnu l’expression qu’affichait le visage du Maire : sa vie le quittait, mais il l’acceptait pleinement. Les armes et les magies avaient finies résonner autour d’eux, les visages étaient fixés sur Twilight. Si les différents citoyens étaient inquiets pour lui, les similis étaient simplement curieux. Avaient-ils vaincus où alors leur ennemi allait-il survivre ? Xemnas n’étant pas dans les parages pour clamer sa victoire, personne ne pouvait être sur de rien. Pendant ce temps là, le Maire dévisageait un à un tout les citoyens autour de lui, se remémorant ce qu’il avait vécu avec chacun d’eux. Qui sait ce à quoi il pouvait exactement penser en ce moment ? Toutefois, Twilight avait décidé de disparaître dignement, raison pour laquelle Djidane ne faisait aucune remarque, le Maire de la Cité du Crépuscule avait fait son choix, à que cela tienne. Ce dernier prit finalement la parole, remerciant tout ses amis, et expliquant qu’il ne les oublierait jamais. Peu à peu, son corps se désagrégeait alors que son corps disparaissait, sa voix résonna une dernière fois, annonçant ses adieux.

Djidane baissa alors le regard, les similis avaient-ils gagnés finalement ? Non, Twilight avait disparu mais, pourtant, le natif de Terra avait la ferme impression que ce n’était pas une défaite. Sans pour autant être une pleine victoire comme il se l’était imaginé non plus bien sur, mais qui donc pouvait bien penser comme ces êtres sans cœurs qui formaient l’Organisation XIII ? Le brigand s’en savait incapable en tout cas, il avait beau tenté de raisonner Saix à maintes reprises, en vain. Maintenant, il ne pouvait plus qu’espérer que tout ces similis pourraient un jour retrouver leur cœur d’une autre façon qu’en utilisant le Kingdom Hearts. Comme Roxas ou Naminé, ils pouvaient aussi s’accepter tels qu’ils étaient et vivre pleinement leur vie, même en l’absence de cœur. Quoi qu’il en soit, maintenant, tout était finit, et Djidane sentait quelque chose l’envahir. Pour lui aussi, il était temps de s’en aller. Bien qu’il se soit fait de nombreux amis ici, il était temps de se quitter pour retrouver ceux qu’il avait laissé sur son monde. C’est alors qu’un nouveau simili arriva sur place, annonçant que toute l’Organisation devait s’en retourner à leur manoir. Une urgence apparemment…

Bientôt, tout les similis disparaitront un à un, comme les citoyens qui étaient présents ici. Twilight devait probablement avoir utilisé ses derniers pouvoirs afin de les ramener la où ils le souhaitaient alors que d’autres allez probablement pouvoir s’en aller par leur propres moyens. Des lueurs blanchâtres commençaient à illuminer certains citoyens, dont Djidane d’ailleurs. Chronos se tourna alors vers lui, lui demandant de saluer le vieux capitaine des Brutos de sa part. Le brigand hocha la tête en souriant.


- Sans problèmes, mais j’espère que tu viendras le faire toi-même un jour ou l’autre.

Le génome se retourna alors vers l’endroit où se tenait Twilight il y’a peu de temps encore, prenant immédiatement un air plus sérieux.

- Je retourne à l’endroit promis, aux côtés de ceux que j’aime. J’espère qu’il en est de même pour toi, Twilight.

Djidane se retourna alors une dernière fois, mais vers Saix cette fois, alors que son corps se dissipait peu à peu. Ses dernière paroles en ce monde furent pour cet adversaire qui lui avait donné tant de fil à retordre, et lui avait également permis de réfléchir à la condition d’un être ne possédant pas de cœur, la souffrance que cela pouvait être… Même si, après tout, il ne pouvait pas souffrir, étant donné qu’il n’avait pas de cœur.

- Si jamais tu retrouve ton cœur un jour, j’espère pouvoir te croiser à nouveau… Même si j’espère également que ce jour n’arrivera jamais.

Sans un bruit, Djidane disparut complètement, n’étant maintenant plus qu’un souvenir dans cette Cité du Crépuscule. Dorénavant, il était rentré chez lui, sur Héra, où de nombreuses personnes l’attendaient. Il n’oublierait jamais cette petite aventure qui lui était arrivé, ni cette petite ville, ni les amis qu’il s’y était fait. Espérant pouvoir les revoir un jour.


Cité du Crépuscule => Djidane Tribal => The End
Revenir en haut Aller en bas
An'Lian
Lvl 07
Lvl 07
avatar

Nombre de messages : 139
Localisation : Là où rêves et réalité se rencontrent...
Emploi : Etudiante à plein temps T.T
Loisirs : ...
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   7/7/2010, 16:45

Décidément, ce type ne cesserait pas d’être ingénieux… Après les tornades et les sphères venaient les escaliers, créés à partir de l’élément que le Tireur semblait manipuler depuis le début et qui devait être nul autre que l’espace. A partir des différentes observations faites au cours de l’affrontement, le mage avait pu arriver à cette conclusion sans trop de difficultés, le Simili ne lésinant pas sur l’utilisation de ses dons. Si il y avait une chose semblait se ficher complètement le Simili, c’était de donner des informations sur ses capacités à son adversaire, étant apparemment certain de remporter la victoire au cours de cet affrontement. Quelle arrogance… En même temps, il pouvait se le permettre, vu ses capacités. D’autant plus qu’il était encore en vie, ce qui démontrait un certain talent à survivre en dépit de sa stratégie ‘bourrin’ au cours d’un combat. Une stratégie qui frôlait même l’improvisation, selon le mage, mais il ne pouvait l’affirmer à 100%. Après tout, son adversaire était quand même un individu assez retors… Enfin, pas ‘assez’, retors tout court. Mais bon, il n’était pas là pour débattre sur la vie et les amours de son adversaire, mais juste là pour… survivre tiens, ça paraissait être une assez bonne idée, vu l’état dans lequel il se trouvait. Parce que le mage avait beau ne rien laisser transparaître – ou plutôt, il faisait du mieux pour que cela ne se voit pas – sortir l’artillerie lourde en bloc n’était pas ce qu’il y avait de plus intelligent pour sa pauvre énergie magique qui n’appréciait pas vraiment une dépense aussi lourde et aussi brutale. Ceci dit, l’attaque massive de l’érudit semblait porter ses fruits, puisque l’ingéniosité du Tireur ne fut pas suffisante pour que le Simili s’en tire indemne. Au contraire, le pied gauche de celui-ci fut touché de plein fouet, ce qui ne tira pourtant pas du mage un rictus de satisfaction ou autre signe similaire, puisque l’homme aux cheveux améthyste était concentré sur sa magie, et sur la dispersion de ses vents glaciaux. Là encore, il s’agissait d’une magie d’un niveau nettement supérieur à celui utilisé au départ avec les simples mots et projectiles constitués d’énergie pure, mais cela était loin de constituer l’entièreté de son arsenal magique… Et même si son adversaire pensait que l’érudit avait fait un grand étalage de ses sorts et combines, il n’en était rien, le mage avait encore beaucoup de choses à montrer. Le seul problème était qu’il avait beau posséder le savoir, si sa réserve d’énergie magique ne suivait pas, c’était inutile. Il avait perdu, beaucoup perdu… Et beaucoup rouillé aussi. L’expérience ne pallierait pas à ses lacunes physiques. Il le savait, et c’était pour cette raison qu’il avait préféré ne pas se lancer dans un combat de longue haleine, s’étendant encore plus dans le temps. Par le passé, il l’avait déjà fait. Mais il n’en était plus capable. Pour le moment. Mais ce n’était pas lors de cet affrontement avec le Simili que cela allait s’arranger. C’est pour cette raison qu’il avait invoqué la majorité de ses magies après avoir été transpercé une première fois par la rafale de balles de son adversaire – et d’ailleurs, ce n’était ni agréable, ni indolore.

L’érudit avait fermé les yeux, se concentrant uniquement sur ses vents de glace, faisant abstraction de ses sens, ainsi que des informations que ses nerfs transmettaient à son cerveau. Vision, odeur, douleur… Tout ceci n’était plus. Le mage vivait à présent à travers sa magie et les flux que celle-ci générait, circulant psychiquement dans ce vaste milieu qui lui était offert par ses vents, qui soufflaient dans toutes les directions. L’espace, alors qu’il s’agissait de l’élément maîtrisé par son ennemi, lui appartenait désormais, même si cette domination était invisible pour quiconque regardait l’affrontement entre le mage et le sniper. Quiconque regardait avec ses yeux. Mais ceux dont le potentiel magique était plutôt élevé et qui se concentraient sur la zone pouvaient peut-être comprendre que le mage ne se contentait pas d’incanter à tout va, mais que sa magie était bien plus complexe, bien plus profondément ancrée dans l’environnement, et surtout, que cette magie n’était pas impersonnelle. Et c’était en partie ce qui la rendait puissante, le mage ne formant qu’un avec son flux magique, ne formant qu’un avec ce qu’il modelait grâce à ses dons. Modelait ou incantait d’ailleurs, puisque la nature des dons de Wizard était légèrement confuse… Mais là n’était pas le sujet. Ne ressentant plus que par ses sens magiques, l’érudit s’était mis à la recherche de sa cible, mais celle-ci, après avoir encaissé des dommages, s’était rapidement retirée de l’endroit où elle s’était trouvée. L’érudit ouvrit les yeux, lentement, abandonnant peu à peu ses vents magiques pour de nouveau percevoir avec ses cinq sens, sans pour autant stopper les effets de sa magie. La douleur qui l’assaillit ne le fit pas faillir, le mage étant parfaitement préparé à accueillir cette dernière. Ce n’était pas la première fois qu’il procédait ainsi. Le regard améthyste de l’homme se posa sur le Simili, qui s’était positionné assez loin, entre sa tornade et les deux autres combattants du secteur, à savoir le Simili aux cheveux en pétard et le Simili allié – ou traître, selon les différents points de vue. Visiblement, un petit coup de brise glacial n’avait pas fait que du bien à son pied, qu’il englobait à présent d’une substance douteuse, qui avait sûrement pour but de minimiser les dégâts. Ayant déjà été victime de cette attaque par le passé, le mage savait que les vents glaciaux n’étaient pas ce qu’il existait de plus clément dans son arsenal magique… Mais bon, à la guerre comme à la guerre, hein. Comme dit plus haut, il ne pouvait pas y passer toute la nuit.

Le mage ferma de nouveau les yeux et dirigea ses vents vers le Simili, qu’il n’allait pas observer sans rien faire, à moins d’avoir des envies suicidaires – et puisqu’il goûtait dorénavant à la liberté, il était hors de question de mourir en ce lieu. Les vents magiques s’acharnèrent donc sans relâche sur le Simili, certains passant toutefois à côté, afin que le mage conserve une certain maîtrise de l’espace dans lequel se situait son adversaire grâce à ses flux magiques. Cette maîtrise ne pouvait en soi rien faire de nuisible au Tireur, mais l’érudit pouvait en tirer un certain avantage… plus tard. Il avait déjà achevé une partie des préparatifs en ‘mourrant’ une première fois au sein de la tornade, son aura écarlate s’étant dispersée dans les environs… De nouveau, l’érudit s’immergea dans sa magie, laissant libre cours à une partie de sa puissance, générant ainsi des vents libres et imprévisibles, n’empiétant toutefois pas sur la zone de combat de ses alliés – il n’avait pas vraiment envie de geler/découper en rondelles ceux qui se battaient de son côté. Il rencontra toutefois une certaine résistance du côté de sa cible, qui avait mis en place un nouveau stratagème pour parer l’attaque magique de l’érudit, qui ne se laissa toutefois pas abattre, augmentant la densité de ses rafales glaciales. Cela était certes plus coûteux en énergie, mais tellement plus efficace… Rouvrant de nouveau les yeux, il eut le loisir de constater que son adversaire avait été atteint assez gravement à l’épaule, ce qui le gênerait sûrement dans l’utilisation de ses fusils… sauf s’il était capable de s’en servir sans utiliser les mains – ce qui était parfaitement possible, vu le nombre de bizarreries dont il était à l’origine. Cependant, le mage referma bien vite les yeux, ne commettant pas l’erreur de s’attarder trop longuement sur son adversaire juste pour constater l’étendue des dégâts. Ce genre d’adversaire coriace ne mourrait pas d’une seule attaque, aussi puissante soit-elle, et profitait en outre de toutes les occasions pour contre-attaquer. Aussi l’érudit reprit-il son activité magique, activité qui ne perdura toutefois pas longtemps. A travers ses sens magiques, Wizard sentit son ennemi l’approcher, grâce à des téléportations rapides et successives. Il rouvrit les yeux, suffisamment tôt pour esquiver le coup de fusil direct qui avait visé sa tête. L’homme aux cheveux améthyste pensa par ailleurs avoir esquivé le coup en entier, mais il sentit l’arme de son adversaire lui heurter violemment la clavicule. D’un mouvement réflexe, il mit de la distance entre lui et son adversaire grâce aux vents qui l’entouraient ainsi qu’à son sort de lévitation, mais il ne put non plus totalement esquiver le projectile que le Simili lui tira, si bien que son poignet droit fut heurté de plein fouet par la balle, et il n’eut d’autre choix que de laisser tomber son livre, qui entreprit une chute libre vers le sol. Celle-ci ne dura toutefois pas longtemps puisque le mage rattrapa bien vite l’ouvrage en exécutant une pirouette aérienne, et attrapant le précieux objet de sa main gauche. Et visiblement, il n’était pas le seul à exécuter un piqué vers le sol, mais contrairement au Simili, l’érudit se rétablit sans problème dans les airs, bien qu’un observateur attentif aurait pu constater une diminution de l’intensité des vents offensifs pendant le court laps de temps durant lequel le mage avait été obligé d’exécuter quelques acrobaties avec ses vents. Il planta immédiatement son regard améthyste dans celui de son adversaire, après que celui-ci ait lâché sa blague vaseuse.


- Ahh, eh ben, heureusement qu’je suis pas susceptible… soupira l’érudit en passant machinalement sa main droite dans sa longue chevelure. Plus aucun respect ces jeunes…

D’un geste nonchalant, il jeta son livre en l’air, qui s’ouvrit et resta une nouvelle fois en lévitation au-dessus de lui, appliqua les paumes de ses mains en contact l’une avec l’autre, les doigts dans des directions opposées afin qu’ils ne se touchent pas puis fit pivoter ses mains afin qu’elles se retrouvent en contact l’une de l’autre, comme si le mage exécutait une prière à la manière shintoïste. Il les écarta ensuite, et naquirent entre ses deux paumes une multitude de cristaux de glace électrifiés, de différentes tailles, qui fusèrent autour du magicien dans toutes les directions, et explosant dans une myriade d’éclairs, contrecarrant l’explosion du Tireur, qui avait fini par renvoyer l’énergie stockée dans sa protection. Lorsque la scène s’éclaircit de nouveau – myriades d’éclairs et explosions passées – les cristaux de glaces avaient cédés la place à des étincelles rougeâtres, toujours électrifiées. Entre les mains du mage circulaient des éclairs, alors que les vents glaciaux de l’homme s’étaient atténués, mais n’avaient pas totalement disparu. Les étincelles électrifiées entrèrent alors en contact avec les premières balles sorties de l’explosion, provoquant de nouvelles explosions, moindres mais desquelles jaillissaient flammes et éclairs, qui heurtaient les balles suivantes pour les détruire à leur tour, disparaissant avec eux. Toutefois, il s’avéra que le nombre d’étincelles ne fut pas suffisant pour contrer toutes les balles générées par le sniper, d’autant plus que ce denier fit de nouveau preuve d’ingéniosité en créant un lien entre ses projectiles, prenant le contrôle de ces derniers. La main gauche de l’érudit vint attraper son livre avant que le tourbillon de balles ne heurte l’ouvrage lévitant dans les airs tandis que sa main droite naquirent cinq filins aqueux, partant du bout de ses cinq doigts. Le mage pivota sur lui-même, imitant le Simili et ses balles, créant ainsi autour de lui une spirale de fils aqueux, qui, entrant en contact avec certaines balles, gelaient ces dernières. Seulement, ce sort minime fut loin d’être suffisant pour contrer la volée de projectiles qui assaillaient sans cesse le mage, aussi celui-ci se vit heurter de toutes part par les balles de son adversaires, ravivant certaines douleurs, en créant d’autres, si bien que le mage perdit une nouvelle fois pied, son sort de lévitation et ses vents oscillant. L’érudit se retrouva donc en chute libre, assailli de toutes parts par son adversaire, alors qu’une partie encore de son esprit était occupée à maintenir les vents glaciaux qui assaillaient encore le Simili.

La douleur était omniprésente. Chaque partie de son corps criait au supplice, tiraillée à la fois par les assauts incessants du Simili et les exigences magiques de l’érudit qui s’accroissaient au fur et à mesure que l’affrontement se poursuivait. Sa volonté était suffisante pour lui permettre de pallier à sa faiblesse physique, mais il savait que cela ne durait pas éternellement. Une partie de son esprit le suppliait de s’arrêter. D’obéir à la raison, de suivre l’instinct de survie. De s’enfuir, vite et loin. Il refusait de l’écouter. Une autre partie de son esprit l’incitait à poursuivre cet affrontement, encore et encore, à faire durer le plaisir, la souffrance. Cela faisait si longtemps qu’il n’avait plus eu l’occasion d’être sensation uniquement. De pousser un corps physique jusqu’à ses limites, pour les transcender, peu important les conséquences. Mais le mage n’écoutait pas non plus cette petit voix insidieuse, qui l’incitait à aller au-delà du raisonnable. Pas plus de raison que de folie. Seules volonté et détermination subsistaient. Les vents reprirent de plus belle, le sort de lévitation se rétablit quand bien même l’érudit était encore sous les assauts incessants de son adversaire. Une fine couche d’air vint se placer autour de l’homme aux cheveux améthyste, le protégeant partiellement des balles qui continuaient à virevolter autour de lui. Les filins aqueux avaient disparu du bout de ses doigts, et seuls les vents entourant le mage subsistaient. Même ceux qui avaient continué à assaillir le tireur s’étaient peu à peu dissipés.

Pendant un bref instant, il y eut une accalmie, pendant laquelle le Tireur envoya ses balles directement dans sa tornade. Elles en ressortirent pour venir de nouveau assaillir le mage, qui, malgré le fait qu’il se soit préparé, se fit percuter de plein fouet par l’un de projectiles. Il serra les dents, afin de ne pas laisser échapper un cri de souffrance, quand bien même il savait que sa jambe droite, heurtée par le projectile, était profondément atteinte. Peu importait l’ampleur des dommages, la douleur se devait d’être surmontée. Ignorant celle qui ravageait son poignet droit, le mage raidit les doigts de sa main droite, qui s’illumina d’un halo orangé, et exécuta un large arc de cercle horizontal devant lui. Les balles suivantes qui avaient fusé dans sa direction furent distinctement coupées en deux, sans que rien d’apparent ne les ai heurtées, puis explosèrent ensuite dans des gerbes de flammes orangées. Il répéta ce même geste lorsque les filets vinrent à son tour l’assaillir, alors qu’il faisait de son mieux pour s’adapter aux mouvements imprévisibles de la tornade, qui constituait une arène dans laquelle il était clairement désavantagé. Cinq des filets créés par le sniper furent détruit de manière identiques aux balles, les empêchant d’infliger des dommages, et l’homme aux cheveux améthyste parvint à se frayer un passage hors des six autres filets en concentrant en un seul endroit ses vents glaciaux afin de créer une brèche dans les filets de son adversaire.
La douleur violente qu’il éprouva dans la moitié droite de son corps lui fit toutefois comprendre qu’il n’avait esquivé que la moitié des filets du Simili. Cette douleur fut telle une flèche qui le transperça. Il se figea. Et plongea de nouveau vers le sol, qui n’était plus très loin à force de chutes libres.

La douleur. C’en était trop. Le physique et le mental du mage étaient à l’apogée de leur opposition. Les doigts du mage s’ouvrirent lentement, n’obéissant plus à la volonté de leur possesseur. Le livre lui échappa, alors que ses sensations n’étaient plus que douleur. L’ouvrage acheva son parcours dans l’une des parois de la tornade, et fut littéralement pulvérisé par celle-ci. Quant au mage, il alla heurter le sol, sa chute légèrement amortie par les restes de vents qui l’entouraient encore. Il roula deux fois latéralement avant de poser la paume de sa main gauche sur le sol et de se redresser aussi bien qu’il le put, c’est-à-dire son genou droit et son pied gauche au sol, son bras droit totalement inerte à son côté et sa main gauche posée sur son genou gauche. Il entendit à peine la voix de son adversaire, apparemment essoufflé par autant d’efforts. La vision du mage se troubla un bref instant, mais il dissipa ce trouble par force de volonté.

Volonté. Le mage leva brutalement la tête vers son adversaire, ancrant son regard améthyste dans celui de son adversaire. Son poing gauche se serra, et heurta violemment le sol.

De l’impact naquirent cinq cristaux de la taille d’une main qui plongèrent droit dans les parois de la tornade. Une fois entrés en contact avec cette dernière, les créations magiques de l’érudit implosèrent, libérant de grandes quantités d’énergie magique pure, qui remontèrent le long de la création du Simili, la dissipant en quelques secondes à peine. L’œuvre contre nature du Simili venait d’être détruite, et c’est avec un sourire que l’érudit put de nouveau observer le ciel de la Cité, même si celui-ci avait perdu sa teinte habituelle à cause de l’action du chef de l’Organisation.


- On y voit… un peu plus clair… haleta-t-il. J’préfère quand il fait beau, pas toi ? T’es d’la police au fait ?

Traduction : pas envie d’user le peu de forces qu’il me reste pour répondre à ta question existentielle. Le mage prit une grande inspiration, sentant douloureusement l’oxygène parvenir difficilement jusqu’à ses poumons. Et il se prit à rire intérieurement de lui-même. Même après autant d’années d’expérience, il lui arrivait toujours d’être aussi peu… attentionné envers lui-même. Peut-être aurait-il dû s’écouter. Ecouter sa raison lorsqu’elle lui avait dit qu’il était inutile de poursuivre un combat dans lequel il s’était jeté sans même avoir récupéré toutes ses anciennes ressources magiques. Comme quoi, il était bien plus influençable qu’il n’y paraissait… En même temps, ‘cela’ faisait dorénavant partie de lui-même. Le dévouement. Le mage posa la paume de sa main gauche sur le sol, rassemblant le peu d’énergie magique qu’il lui restait. Il ne prêta aucunement attention aux propos de son adversaire qui ne lui étaient pas destinés. De toute façon, le Tireur ne rirait plus dans quelques instants… L’érudit baissa la tête, ferma les yeux. Cela avait coûté de l’énergie, avait engendré des souffrances physique, mais tout était enfin prêt. La disparition de la tornade était la dernière chose qui lui restait à faire avant d’enclencher son dernier sort, pour lequel il avait préparé le terrain. L’étendue des vents, sa disparition grâce à l’aura rougeâtre… Tout ceci avait été fait dans cette optique. Pour la dernière fois, il s’investit dans les restes de magie qui étaient siens et qui étaient présents en tout endroit de l’aire de combat. Il rouvrit les yeux, s’apprêta à injecter les dernières forces magiques qui lui restaient dans son sort… Et stoppa net son action, pour river son regard sur les deux corps si ressemblants qui réapparaissaient dans ce lieu qu’ils avaient quitté pour se livrer à un combat dont les individus présents devant le Manoir allaient à présent connaître l’issue. Les yeux de l’érudit s’écarquillèrent légèrement. Quelque chose… n’allait pas. Le mage retira sa paume du sol sans vraiment faire attention, son regard rivé sur Twilight.

Celui-ci avait le sourire aux lèvres et les yeux clos. On ne pouvait ainsi pas vraiment prendre connaissance de la couleur des prunelles du Simili maire de la Cité, mais ses cheveux avaient repris la teinte neigeuse qu’ils avaient avant que Twilight ne se décide à suivre les conseils du prétendu Sage, qui au final semblait avoir causé plus de blessures qu’il n’en avait soignées… Et à présent… A présent, Twilight se tenait devant ses citoyens, sans pour autant prononcer un mot. Et Wizard ignorait pourquoi, mais un sentiment de malaise naquit au fond de son cœur, alors qu’il voyait cet homme ressortir d’un combat mortel sourire à ses semblables. Un sourire… Un sourire silencieux. Le sourire d’un homme sur le point de s’éteindre.

S’éteindre… La silhouette de l’homme à la chevelure blanche comme neige commençait petit à petit à devenir translucide, confirmant les soupçons de l’érudit. C’était injuste. Voilà la première pensée qui lui venait à l’esprit, mais depuis tant d’années passées à vivre, et à ne plus vivre réellement, pour vivre de nouveau, le mage savait que la vie n’était qu’injustice. Cet homme qui avait tant souffert était condamné à s’éteindre, alors que son sentiment envers les citoyens de la Cité était sincère. Pourquoi se serait-il donné autant de mal si ce n’était pas pour protéger le bonheur de ses semblables ? Finalement, les hommes dévoués étaient ceux qui partaient le plus tôt de ce monde… Mais il s’agissait aussi du genre de personne qui restait à jamais ancré dans la mémoire de ses semblables. Il était certain qu’aucune des personnes présentes en ce lieu n’oublierait l’homme qui, peu important sa nature, avait tout donné de lui pour sa Cité… Le cœur de l’érudit se serra devant la silhouette de l’homme qui disparaissait de plus en plus au fur et à mesure que les secondes s’écoulaient. Et lui qui pensait avoir tout vu de sa vie… Il avait déjà vu des gens partir, mais jamais, jamais il n’avait réussi à développer une parfaite indifférence vis à vis de ces évènements. De toute façon, à quoi cela lui aurait-il servi ? Il avait un cœur, autant ne pas le nier.

La voix sereine de Twilight s’éleva, prononçant un remerciement pour tous ceux qui avaient aidé sa Cité, et exprimant sa reconnaissance. Il s’en allait… Il ne mourrait pas, c’était déjà ça – bah ouais, faut quand même être pragmatique dans la vie. L’espoir n’était donc pas perdu pour cet homme, quand bien même il avait retiré de ses propres mains le cœur qui n’était pas le sien, sûrement à l’aide d’une Keyblade qu’il ne possédait plus. Il était à présent qu’une coquille vide, théoriquement vide de sentiments. Mais le mage se fichait de la théorie, quand bien même on lui attribuait parfois le nom d’érudit. Le principal ne résidait pas dans ce que Twilight était par nature, mais dans ce que Twilight était par ses actes. Une larme perla le long de la joue de l’homme, en disant long sur l’état actuel de ses sentiments. Il avait des sentiments, peu importait ce qu’il était. Et le mage n’avait aucun mal à imaginer quelles pensées pouvaient traverser l’esprit de Twilight lorsque ses yeux se levèrent vers le ciel qui reprit peu à peu sa teinte crépusculaire. Mais pouvait-il réellement prétendre comprendre cet homme ? Non, à moins d’être arrogant jusqu’au bout des ongles. L’érudit se contenta donc d’observer calmement le déroulement des évènements, ne se jugeant pas suffisamment proche du Maire pour réellement intervenir… Après tout, il n’était qu’un inconnu. Un inconnu contemplant la fin d’un autre inconnu. Un inconnu qu’il n’oublierait pas, se conformant à la demande de celui-ci, puisque c’était la moindre des choses. Combattre l’oubli était une tâche importante confiée à tous les hommes… Et certains avaient parfois malheureusement tendance à bâcler. Finalement, la disparition de Twilight s’acheva en poussières de cristal, qui, une fois toutes rassemblées, filèrent, en formant une traînée blanche, vers le firmament… C’était une connaissance commune que de savoir que chaque étoile présente dans le ciel était en réalité un autre monde. Et puisque Twilight était parti rejoindre les étoiles, sûrement se trouvait-il dans un autre monde, qui venait de se créer à l’instant…

La douleur lancinante ravageant le corps du mage le rappela à la réalité. Il avait quelque chose à finir, lui aussi. Il remonta sa main gauche au niveau de son épaule pour s’apprêter à frapper le sol avec la paume de sa main afin d’exécuter enfin son dernier sort, visant le Tireur.


« Il suffit. »

Le mage se figea, sa main s’arrêtant à mi-parcours. Ces deux mots venaient de résonner dans son esprit, et dans son esprit uniquement. Même s’il pensait impossible que cette voix atteigne même son esprit à lui. Wizard serra les dents. Et s’apprêta à finir son geste. Le Simili aux fusils devait mourir, ou dans le cas échéant, être mis hors d’état de nuire pour un moment, afin de respecter leurs engagements.

« Si tu continues, il va mourir. »

De nouveau, la même voix. Dans son esprit à lui. Comment était-ce possible ? Il ne chercha pas la réponse à cette question. Entre la douleur et les sentiments confus, le mage sentit revenir à lui une chose essentielle : la raison. La lucidité. Il avait été affecté bien plus qu’il n’y paraissait par la disparition de Twilight, et avais failli commettre une erreur. Et même si ce que la raison lui montrait ne lui plaisait pas particulièrement, il se devait d’agir en un sens où ils survivraient. Il avait atteint la limite, et il était parfaitement inutile d’aller plus loin. C’est seulement à ce moment qu’il remarqua la lumière qui englobait son corps meurtri par les coups de l’Archer, et il ne mit pas longtemps à comprendre ce qu’était cette lumière. Un cadeau de cet homme… Toujours un genou au sol, le mage leva les yeux vers son adversaire, puis tendit sa main devant lui, la paume de celle-ci orientée vers le ciel.

- Viens !

Une lumière blanche apparut au-dessus de la paume du mage et se dissipa peu à peu pour laisser apparaître un objet, celui que l’érudit avait appelé à lui – et non, il n’offrait pas à l’Archer un tour gratuit pour il savait où d’ailleurs. L’érudit ne put toutefois pas dissimuler totalement sa surprise lorsque l’objet qui apparut au-dessus de sa paume de main ne fut pas son livre, mais la baguette que le musicien utilisait pour se battre. Plus ça allait, et plus il allait de surprise en surprise… Il ne se posa toutefois pas trente six milles questions et empoigna l’objet magique et planta son regard améthyste dans celui de Xigbar, un sourire sur les lèvres.

- A la prochaine, pirate policier. J’t’enverrais p’tetre une carte postale.

Rassemblant toute sa volonté, le mage força son corps à se relever complètement, puis adressa un signe de main à toutes les autres personnes présentes en ce lieu, qu’il avait connues ou non. Et visiblement, les Similis de l’Organisation n’auraient pas le loisir de rester sur place bien longtemps puisque l’un des leurs venait de débarquer en leur annonçant un repli immédiat vers leurs quartiers, ce qui laisserait sûrement assez de répit aux habitants de la Cité qui restaient pour s’enfuir, si jamais certains n’avaient pas profité de ce que leur offrait Twilight – même si le mage doutait que le maire ait oublié quelqu’un.

- Bon vent les jeun’s ! s'exclama-t-il, cette remarque étant aussi valable pour quelqu'un s'étant envolé vers les étoiles

Le mage sentit son corps défaillir. Mais avant qu’il ne chute, la lumière de Twilight l’engloba complètement, le faisant disparaître sans laisser de traces de la Cité du Crépuscule. L’arrivée n’allait sûrement pas être des plus douces.

Cité du Crépuscule => Frederic C. Zelig / Wizard => ???
Revenir en haut Aller en bas
http://metalia-rpg.forum-actif.net
Axel
Rafale des Flammes Dansantes
Rafale des Flammes Dansantes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 206
Age : 24
Localisation : Dans l'Entremonde...
Emploi : Tuer les Sans Coeurs.
Loisirs : Barbecue.
Date d'inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   7/7/2010, 21:46

Cette bataille avait été mémorable... Bien qu'elle n'est pas été sympatique pour les deux membres. Deux membres qui s'affrontent, la trahison de Roxas, c'était beaucoup ! Les armes des deux amis qui s'entrechoquaient a chaques fois, personne ne touchait l'autre ou plorsque cela arrivait, l'adversaire se chargeait de faire la même chose. Il n'y avait pas d'issues sur ce combat, les forces était égal malgrès un système de combat différent. Et c'est dans cette arène de feu que le plus gros combat des deux meilleur ami avait commencé et qu'il a terminer. Le bruit metallique des armes... Les Keyblades du Numero XIII frappant les Chakrams d'Axel qui faisait tout pour se défendre. Mais La Clef du Destin était puissant et il était difficile de battre l'un des Elus de la Keyblade. Il en avait deux et se rappelle du combat au sous-sol du manoir. Roxas avait terminé ce combat rapidement et le Numero VIII avait pu constater que lorsque son ami possedait deux Keyblades, il était difficile de le mettre a terre.

Et pendant tout ce temps, pendant ce combat, celui qui était le plus offensif était bel et bien Roxas... La Rafale des Flammes Dansantes ne faisait que se défendre et cela lui a couté cher. Le Mur de feu n'était qu'un moyen de pression sur roxas, le Numero VIII ne pouvait se permettre de tuer sur qui il a " veiller " lors de l'arrivé de ce membre dans l'Organisation XIII. Mais lui n'avait pas l'air de se soucier d'Axel ! Et c'est cette détermination qui a permis a Roxas de plaquer le Simili aux cheveux rouges au sol. Et c'est a ce moment qu'Axel avait su que ce combat avait pris fin, laisser son ami faire ce qu'il veut n'était pas dans ses cordes, il ne cessait de le ramener a la Forteresse... Mais il était a bout pour tenter quoi que se soit. Lors de sa chute par une attaque surprenante de la Clef du Destin, il avait lacher ses Chakrams qui finirent par disparaitre en se conssumant. Et c'est en étant a terre, en ne bougeant pas le moins du monde pour arreter Roxas qu'il entendit les mots de celui-ci...

Axel ... a quoi bon continuer ... tu le vois toi même, nous nous entretuons chacun notre tour ... notre niveau et identique ! Comme notre amitié ... Elle l'es, et l'as toujours été. Même si je dois partir de l'Organisation une nouvelle fois, cette fois c'est la bonne, je ne reculerais devant rien. Ayant retrouvé mes souvenirs sur l'expérience du Maire, et sur mon passé. Je sais à présent vers qui je dois aller. Sora m'attend sur son Ile. Il est même temps, que Sora et moi, nous nous retrouvions rapidement, sans moi Sora n'est pas complet, et risque de le ressentir ... Quand j'aurais retrouvé Sora ... il connaitra la vérité sur l'Organisation et son retour parmi leur Forteresse. Ce qui amènera le Maitre de la Keyblade, à de nouveau tous vous arrêtez ... Même si ... je me souviens encore du geste, que tu avais fait ... pour sauvé Sora de l'attaque des reflets ... J'étais en lui à ce moment là ... Merci ... Axel ... Mais ... cela suffit ... Je me rend ... Je ne veux pas te savoir détruit à nouveau. J'ai beaucoup souffert des pertes que j'ai connus. Je ne veux pas reperdre d'avantage. Tout dois désormais redevenir ce qu'il était advenu de nous avant. Autrement dis, l'extinction de l'Organisation XIII au complet, et des Similis aussi ...

Ces paroles l'avaient touchés, mais le Numero VIII du XIII eme Ordre était dénué de coeur comme tous les autres membres et ne pouvait ressentir... Seulement, il avait comme un petit ressentiment, il en avait deja eu lorsqu'il avait justement vu Sora pour l'aider a combattre les Reflets et autres Similis. Mais c'est en voyant Roxas lui même qu'il pouvait comprendre les sentiments. Il ne faisait que les montrer par des faits et gestes mais ne pouvait laisser couler des larmes ou exprimer la colère...
Ces paroles dites pa le Numero XIII, comme signe d'adieu... Axel savait très bien ce qu'il se passerait... Son meilleur ami lui avait tout dit lors de son discours. Il ne faisait que de parler de Spra, le Maitre de la Keyblade, comme quoi il devait être complet... Et qu'il allait tout apprendre sur l'Organisation. C'était très dur a accepter, surtout le départ d'un ami avec qui il a partager des bons moments, comme des mauvais et c'est sur ce sol devant le Manoir du Maire qu'il ressassa tous ces moments passés avec Roxas.
L'emmener près du Superieur le premier jour, lui faire office de mentor, de meneur par la suite, de l'aider dans les missions qu'il avait. De faire equipe avec lui, de lui donner encore une fois toute l'aide dont il avait besoin surtout pour rechercher Xion, ou encore les mettre eux deux dans une même équipe... Il avait fait beaucoup pour Roxas, même en étant ami avec lui, il ne pouvait désobeir aux ordres du Superieur. L'élimination des membres au Manoir avait perturbé Roxas qui croyait qu'Axel avait peri. Mais étant toujours présent, il a continuer a l'aider, encore et encore... Jusqu'au bout ! Et la aussi, il l'avait vu, quitter l'Organisation XIII. Et c'est a ce moment qu'Axel avait ressenti ce que pouvait être la vie d'un Simili sans son meilleur ami.
La Rafale des Flammes Dansantes mis ses mains sur son visage en signe de désesperance. Déçu, voir triste mais ne pouvant le montrer...
Il se remit ensuite dans la même position que lorsqu'il mangeait des glaces avec son ami... Et Xion. Il avait remémorer les souvenirs petit a petit le revoyant aller chercher Xion la forcent a la ramener a la Forteresse... De même pour Roxas. Tous ces mauvais souvenirs compensés par des bons. Il n'oubliera jamais ses moments passés avec lui qu'il ne passera plus. Mais il n'allait pas vraiment partir... Roxas l'avait prevenu, de l'arrivé de Sora ici même. Il sera en lui, et Axel verra en Sora son meilleur ami. Sora se souviendra d'Axel, qu'il l'a aider... Peut-être que c'est un bon point pour la suite mais sur le moment, rien ne pouvait remonter le moral au Numero VIII pas même l'arrivé de Vexen et la mort du Maire qui secoua un petit peu Axel. Les membres était satisfaient mais Axel ne l'était pas... Il avait cotoyer le Mazire et ne lui en voulait pas plus que lui surement... Mais obeir envers le Superieur était l'obligation du Simili aux cheveux rouges qui voulait gagner sa confiance.
Et sur ce, il se leva, ayant entendu l'appel de Vexen, et ne tournant pas les yeux une seul fois vers Roxas. Il marcha petit a petit vers le Numero IV qui était partis il y a peu... Mais il continua a marcher la ou il se trouvait, déçu de tous ces évènements, le départ de son ami, la défaite du Maire... Mais les dernières paroles de Roxas ne pouvait pas se terminer ainsi. Axel ne lui avait adresser qu'un pourquoi... Pourquoi il avait quitter cette Organisation pour partir ? Pourquoi se battre, se rebeller ?
Il avait dorenavent sa réponse... Et devait partir...

- On se reverra... Sora...

Pas un adieu mais Roxas devait avoir compris. Pas un mot de plus et Axel continua sa marche sur ces dernières paroles qu'il n'avait pas prononcé bien haute.
Toujours aussi desespéré, il finit par s'arrêter en y repenssant... Sora... Ce n'était pas un mauvais gars !
Il tourna légerement sa tête en direction du Numero XIII, ses yeux verts fixés sur lui lui montrant ses sentiments après ce douloureux départ. Puis il laissa échapper un sourrir tout en se retournant. Le Numero XIII l'avait vu... Et il avait une nouvelle fois compris. Axel et Roxas se reverront... Par l'intermediaire de Sora. Et pour la Rafale des Flammes Dansantes, le Numero XIII restera toujours le Numero XIII !
Et après ce sourrire, il ouvrit un portail manant a la Forteresse ne sachant pas s'il allait revoir réelement son meilleur ami... Mais il tenu tout de même a lui dire un petit adieu en levant la main avant de franchir le vortex...

Cité du Crépuscule - Manoir Abandonnée - Grille d'Entrée => Axel => THE END.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.khisland.info
Crystal
Lvl 38
Lvl 38
avatar

Féminin
Nombre de messages : 880
Age : 24
Date d'inscription : 09/09/2008

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   8/7/2010, 02:36

La jeune fille continuait ses combos contre Larxene, la rousse y allait de toutes ses forces pour tenter d'avoir l'avantage, mais on peut pas dire qu'elle réussisait à chaque fois à la toucher, même si sa puissance avait augmenté grâce à son frère, celle du numéro XII continuait à être aussi importante et qui plus est utilisé rapidement. En plein combat d'ailleurs, elle reçut entendit une voix qui s'adressait à elle, se retournant vers la dites personne quand elle fut un peu plus éloigné de Larxene pour être sûr de recevoir aucune attaque. Crystal se tourna vers la personne, c'était un homme aux cicatrices avec un cache oeil, il avait des cheveux noirs en queue de cheval avec quelques meches grises, ce dernier eut un ton légèrement ricanant à son adresse.

-Hey toi, la Rousse ! Si tu m'entends, tu sais que ton frère n'est pas plus différent que nous ? Il voudra récupérer son coeur tôt ou tard, puisqu'il à celui d'un autre ! Alors, comment crois-tu qu'il se débrouillera, s'il ne ressent rien ? Surtout, face à la mort... de sa Soeur !

Pour toute réponse, la jeune fille eut un léger sourire...

-C'est appréciable de votre part de m'imaginer déjà morte, bien que je pense que votre vie de simili semble bien plus entamé que la mienne et que ce combat risque pas de vous rendre une jeunesse de premiere categorie...

Au même instant, Crystal esquiva de peu quelques projectiles violets venant de Xigbar, rayons manquant de la froler...Et alors que ses tirs ricochaient de partout, la jeune fille reprit son combat contre Larxene, sa détermination ayant été remit d'aplomb...Repensant à son frère, ses amis, tout ces gens...Elle avait confiance en eux. Ils y arriveront...
Enfin, elle se permet un léger rire amusé à l'adresse du balafré, le fixant alors qu'elle fit une légère remarque sur ce qu'il avait dit avant sur la personne qui s'était nommé le Wizard, la jeune fille ne doutait pas sur sa façon de repliquer, mais la "blague" de Xigbar sur son nom n'avait pas spécialement plu à Crystal et ne pouvait s'empécher de sortir quelque chose dans le même concept que lui, et dans la même longueur de "connerie" que lui.


-Au fait, une question : le Xig de votre prénom cest le bruit quand on vous a fait votre balafre ? Xiiiiig ?

Elle eut un léger sourire, non moqueur, juste normal, elle ne voulait pas se montrer méchante, elle voulait juste le remettre à sa place pour démonter à quel point sa blague était vraiment foireuse...
Crystal leva les yeux vers l'homme aux cheveux violets, elle ne l'avait jamais vu...Cependant, elle inclina légèrement la tête en guise d'excuse d'avoir répondu à sa place, ayant un sourire géné avant de reprendre son combat.
Mais les combats s'achevaient...Tout le monde était fatigué, la jeune fille n'était pas une exception et Larxene non plus, même si elle semblait toujours en pleine forme ses attaques diminués en intensité de foudre, seulement Larxene était toujours prête à se battre, sa détermination n'avait pas diminué...Crystal, elle, ressentait la fatigue autant moralement que physiquement. Elle pouvait déjà entendre Larxene qui dans un ricanement, désignait la rousse, dévoilant sa défaite aux oreilles de tous, s'imaginant déjà certainement à trainer son corps inanimer dans ses rires cinglant.
De sa Keyblade, elle para de nouveau les kunaïs de la Nymphe, dans une expiration elle l'a fit reculer en forçant sur son arme, s'avançant vers la blonde pour aller lui asséner un nouveau coup mais elle se figea...Son regard vert se portant vers Twilight qui venait d'apparaitre.
Il semblait se dissoudre dans des particules de lumière, devenant même transparent...Une étrange angoisse avait enlacé le coeur de la jeune fille...Agonisait il...?

Elle s'approcha de quelques pas, son regard se faisant anxieux:

-Tw...Twilight ?

Elle n'eut aucune réponse, mais sa peur ne fit qu'augmenter.
Timidement, Crystal leva un bras vers lui, frolant légèrement sa blouse, mais voyant ses doigts le traverser, elle eut un petit pas de recul sous la surprise, et sous la peur...La peur de le voir disparaitre juste devant elle. Encore une fois.
Sa voix tremblante, des larmes s'échappant de ses yeux pour couler lentement sur ses joues...Elle n'arrivait pas à dire un mot. La jeune fille comprenait que trop bien qu'elle risque de ne plus jamais revoir son frère...Mais elle ne voulait pas y croire, pas après tout ce temps.

Finalement, Twilight sembla ouvrir la bouche, parlant à tous ceux présent en ce lieu, une sorte de déclaration d'Adieu.

- Merci. A tous. Pour ce que vous avez fait pour la Cité du Crépuscule. Je vous serai éternellement reconnaissant. Même là où je vais… alors que, désormais je ne possède plus le cœur de Terra. Vous serez éternellement au fond de mes pensées. Vous tous. Et cette Cité avec. Adieu …

Crystal n'arrivait pas à y croire, après tous ces combats, après toutes ces recherches, après autant de temps, Twilight allait disparaitre...
Elle n'était pas d'accord, elle ne voulait pas...!

-Twilight...!

Elle tenta de passer ses bras autour de sa taille, manquant de tomber, se rattrapant en posant un genoux à terre, se retrouvant juste devant Twilight alors que des larmes gouttaient l'herbe verdoyante, des étincelles volant autour du Maire...Il n'y avait plus rien à faire...Mais...Elle...Elle voulait au moins dire quelque chose.

-...Nous aussi...On ne t'oubliera jamais. Tu resteras toujours dans la mémoire de cette cité et de chaque personne ayant passé dans ce monde.


Alors qu'au même moment elle regardait Twilight disparaitre, n'y laissant qu'un reste de lumière scintillante...Ses mèches cachant ses yeux, elle ne porta pas grande attention à l'apparition de Vexen qui expliqua à ses collègues qu'il y avait une sorte d'alerte, ce qui les força d'ailleurs à battre la retraite...Pas de chance pour eux. Ils n'ont rien perdu, on ne peut pas dire qu'ils aient gagnés quelque chose pour autant, hormis le mérite que le Leader Xemnas ait tué Twilight...Quand à eux, ils avaient perdu le Maire, mais ils n'avaient rien gagné non plus, hormis peut être de la tranquillité pendant un petit moment.
Au même instant, Crystal leva légèrement la tête, regardant avec surprise plusieurs personnes disparaitre, ou bien d'autres partir de leur propres moyens...Etait ce la fin...?

Au même moment, Crystal baissa les yeux vers sa main qui s'était illuminé légèrement, ainsi que ses vetements, son visage et ses cheveux, tout ça disparaissant dans une petite lueur...Quand elle se retourna, elle remarqua que c'était pareil dans le Manoir...
Etait ce...Une façon d'échapper au même sort que le Maire ?
Elle soupira légèrement, prenant son arme en main...
Crystal murmura quelques paroles en fermant les yeux:

-Twilight, la cité toute entière se souviendra de toi...Tu as été celui qui l'a protégé jusqu'à maintenant, le soleil crépuscule en est témoin, tu méritais ton rôle et même si ton coeur n'était pas le tient tu as su l'utiliser au mieux. Toutefois malgré que tu sois absent, je ne peux croire au fait que je ne te reverrai plus jamais...Nous nous reverrons certainement dans un futur plus proche que tu ne crois. Au revoir, grand frère.

Elle eut un petit sourire alors qu'elle leva les yeux vers les citoyens, inclinant la tête:

-Merci d'avoir aidé Twilight à protéger la cité...

Dans un silence, ses cheveux rouges se décollèrent de son dos pour voleter gracieusement, les particules blanches s'envolant pour disparaitre chacune de ses meches et de son corps...Ainsi se finissait le dernier acte de Twilight avant de disparaitre, il restait encore beaucoup à faire...
Crystal eut un sourire en levant les yeux vers le manoir, ses amis, Kyo et Oki devant s'y trouver encore. Elle frola la porte, disparaissant dans un rayon de lumière alors qu'elle semblait être entré dans le manoir.

Juste une silhouette flamboyante qui s'était éteinte dans une lumière...Les autres n'allant pas tarder à faire de même alors que les membres de l'organisation XIII les imiter mais pour au contraire retourner à leur Forteresse.

En tout cas, jamais Crystal ne ressentit une telle impression...L'impression de disparaitre dans une lumière douce et apaisante...Juste le temps d'un battement de cil, d'un battement de coeur, que le danger passe telle une tempète qui n'était que de passage.

Grille d'entrée => Crystal => The End.

_________________

A Keyblade ? What is a Keyblade ? Heartless ? Nobody ? Chosen one ? Prophecy ?
More...Than what they appear to be ?


Dernière édition par Crystal le 8/7/2010, 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nobody
Lvl 10
Lvl 10
avatar

Nombre de messages : 175
Localisation : ...
Emploi : Numéro VII du XIIIeme Ordre
Loisirs : Chercher son coeur, embêter les gens
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   8/7/2010, 12:49

- Lune, brille pour moi…

Le Simili à la chevelure bleutée s’était élevé en même temps que son arme, qui s’était placée derrière lui à quelques mètres du sol, la tête hérissée de pointes vers le haut. La Claymore avait par la suite émis une onde noirâtre qui provoqua l’apparition d’un halo blanc autour du Numéro VII, dont la cicatrice s’était mystérieusement agrandie, et dont les yeux étaient devenus complètement jaunes. Et une fois ses pieds de nouveau posés sur le sol, la fureur de la Lune s’était déchaînée.


Une brève accalmie avait eu lieu lorsque Ansem le soi-disant Sage s’était interposé entre Xemnas et Twilight, au beau milieu de leur affrontement, durant lequel le Supérieur devait avoir le privilège d’asséner le coup final à celui qui s’était pendant trop longtemps opposé à l’Organisation XIII. Les tentatives de Xemnas afin de déstabiliser psychologiquement son adversaire avait plus ou moins fonctionné, mais il était indéniable que les assauts du Numéro I s’étaient faits impitoyables, et qu’Ansem avait vu juste à propos du dénouement de l’affrontement qui opposait le leader des deux partis s’opposant devant ce Manoir. Au moins, il avait encore assez de sagesse pour juger de l’avancement d’un combat… Cependant, il ne s’était pas contenté de protéger momentanément Twilight d’un bouclier, il avait aussi dégainé son arme la plus efficace, qui était commune à un bon nombre de ‘personnes’ présentes en ce lieu : la parole. L’instant des révélations était toujours l’instant pendant lequel la cible de ces révélations était la plus vulnérable. Déstabilisation. Surprise. Peine. Souffrance. Colère. Désespoir. Tant de sentiments qui pouvaient éclater d’un seul coup au sein d’un seul être simplement par l’effet des mots. Néanmoins, quand bien même le Devin Lunaire se voulait être d’un stoïcisme implacable, il ne put s’empêcher d’être surpris lorsque Ansem révéla ce qui se cachait derrière ses manipulations liées à Twilight. Aucune manifestation de la surprise du Numéro VII ne se fit apparente, mais il ne put empêcher ses méninges de réfléchir sur le sujet. Twilight était un Simili qui avait regagné un cœur, mais un cœur qui n’était pas le sien. Ce n’était pas ce que cherchait le XIIIeme Ordre, sinon ils n’avaient qu’à prendre le premier passant avec une volonté assez forte, lui arracher son cœur et se l’implanter. Ce que les XIII voulaient, c’était leur cœur, à eux. Saïx désirait redevenir Isa, et nul autre. Il n’avait aucunement envie de devenir comme cet homme obstiné, qui n’était plus qu’un mélange confus de deux personnes, avec un corps appartenant à une personne, et le cœur appartenant à une autre, qui s’avérait être en outre un parfait inconnu. Avec un mélange aussi confus, il n’était pas vraiment surprenant de voir que Twilight était un être psychologiquement instable… Oui, c’était à cette conclusion qu’était parvenu Saïx après maintes et maintes observations. Car chez les humains, on distingue aussi plusieurs types de personnes. Et Twilight était loin de faire partie de ceux qui savaient contrôler parfaitement leurs émotions – ou tout du moins à un point qui approchait la perfection. Mais peut-être était-ce le fait d’avoir regagné un cœur qui avait amené à un tel résultat psychologique. Sûrement que le Simili, regagnant ses émotions, ne pouvait s’empêcher de laisser libre cours à ces dernières. Enfin, ce n’était qu’une supposition, et Saïx lui-même n’avait pas franchement envie d’abandonner toute sa raison pour ses sentiments lorsqu’il redeviendrait enfin complet.

Il sembla toutefois que l’intervention d’Ansem n’eut pas exactement pour effet de fragiliser le Maire de la Cité du Crépuscule. Enfin, dans un certain sens oui, dans l’autre, non. L’homme aux cheveux blancs comme neige s’était donc éclipsé dans une autre dimension avec le Supérieur afin de poursuivre leur affrontement. Ou plutôt, débuter un affrontement légèrement différent, puisque Twilight ne semblait plus vraiment être le même. Il était deux en un – comme les shampooings, ouais. Le cœur de Terra et le corps de Twilight devaient sans doute se coupler pour donner naissance à un nouveau pouvoir… ou laisser champ libre au pouvoir du plus puissant des deux, à savoir Terra. Terra… Saïx rangea les réflexions sur cet homme mystérieux pour plus tard. Ce qui se passait entre le Maire et le Supérieur était désormais hors d’atteinte pour tous les membres de l’Ordre, qui savaient parfaitement en quel sens leurs actions devaient aller en l’absence du Supérieur. Détruire tout ce qui soutenait la Cité, tout ce qui soutenait Twilight. S’il avait pu, le Devin Lunaire s’en serait peut-être même pris à Ansem, mais il avait pour le moment un adversaire plus coriace à abattre, à savoir le jeune homme blond à la queue de singe, d’une agilité handicapante pour le Simili au regard ambré. La transe du Simili, qui empruntait le pouvoir de la Lune, s’était dissipée à plusieurs reprises, mais plus le combat faisait rage, plus celle-ci était récurrente. Et au stade actuel des choses, le Numéro VII n’était plus sous influence lunaire. Mais grâce à la brève accalmie offerte par Twilight et Ansem, cela n’allait bientôt plus être le cas. Le Simili aux cheveux bleutés braqua son regard sur son adversaire.


- Lune, brille pour moi.

Il s’éleva de nouveau dans les airs, sa Claymore se plaçant derrière lui. Il écarta une nouvelle fois les bras, et une fois de plus, le pouvoir lunaire déferla en lui, libérant sa fureur. Ses pieds de nouveau au sol, l’affrontement pouvait reprendre.


Les deux adversaires étaient de nouveau face à face, se regardant les yeux dans les yeux à une distance respectable. La fatigue commençait à se faire sentir, ainsi que la douleur issue des nombreux coups légers mais rapides que le Gardien avait assénés au Simili. A chaque fois que la Lune confiait de nouveau son pouvoir à Saïx, celui-ci sentait le poids de sa fatigue s’envoler, la douleur de ses blessures disparaître pour finalement brutalement réapparaître une fois qu’il sortait de son état de Berserker. Sa respiration s’était faite imperceptiblement plus rapide, et il maniait de plus en plus son arme massive en s’aidant de ses deux mains. Il avait toujours su que la méthode de combat du Berserker était à double tranchant, destructrice pour l’autre et pour lui. Mais elle restait néanmoins assez efficace, et sa dévotion à l’astre lunaire ne se cantonnait pas uniquement aux limites de l’affrontement physique. Le Kingdom Hearts était ce pourquoi il vivait, il était sa Lune. Mais il n’était pas non plus assez sot pour s’obstiner dans une seule voie, voyant que celle-ci était moins efficace vis à vis de certains adversaires. L’affrontement ne se poursuivit toutefois pas. Tous les regards se rivèrent sur la silhouette de Twilight qui venait de réapparaître, et qui devenait peu à peu translucide. Ce détail fit immédiatement comprendre au Devin Lunaire que le Simili portant le cœur de Terra n’avait plus longtemps à vivre, et que, par extension, le XIIIeme Ordre sortirait victorieux de cet confrontation. Enfin, tout allait s’achever. Pourtant, cette pensée ne tira pas le moindre sourire au Numéro VII qui demeura de marbre, comme à son habitude. Il était un Simili, un être dénué de sentiments. Et Twilight constituait une non-existence de plus qui se fourvoyait, comme Roxas et Namine, en faisant étalage de ses soi-disant sentiments, qu’il montrait aux citoyens présents en ces lieux, présentant ses adieux, ses remerciements. Il affirmait lui-même qu’il avait retiré le cœur qu’il possédait, même si cela n’expliquait pas pourquoi son corps se délitait à présent, petit à petit. Quand bien même le cœur qui n’était pas le sien n’était plus présent en son sein, Twilight se devait de redevenir un Simili, comme les quatorze êtres non-existants présents en ce lieu, et non devenir poussière afin de rejoindre le firmament. Quelque chose n’allait pas. Mais les citoyens ici présents étaient tous perdus dans leur flot de sentiments qu’ils ne s’en rendaient même pas compte – et à vrai dire, Saïx s’en fichait que les citoyens ne se penchent pas plus sur le problème, puisqu’ils allaient de toute façon mourir.

Cependant, ceux-ci ne voyaient apparemment pas la chose de cette manière. Ou plutôt, Twilight ne voyait pas les choses de cette manière. Les différents citoyens présents en ce lieu se virent entourés d’une lumière générée par le Simili qui avait été Maire de cette Cité, et, un à un, se mirent à disparaître dans cette lumière, les amenant sûrement sur d’autres mondes. Jusqu’au bout, Twilight se serait mis en travers de leur chemin. Mais à présent, c’était fini, il ne représentait plus une menace. Cependant, ce fut à ce moment-là que le Savant Glacial apparut parmi eux, annonçant une urgence concernant le Manoir Oblivion, et une nécessité à se retirer de la Cité, ne laissant guère le temps aux XIII de savourer leur victoire. Mais à vrai dire, la victoire n’avait aucune saveur pour le Devin Lunaire. Ce genre de futilités était inutile, pour des êtres dénués de sentiments. La seule victoire qu’ils savoureraient serait celle qui aboutirait à la récupération de leur cœur, donc la complétion du Kingdom Hearts. L’attention du Numéro VII fut attirée par la voix de son jeune adversaire, qui allait à son tour disparaître des lieux. Une nouvelle contradiction… Décidément, c’était la spécialité des citoyens. Mais que ferait ce jeune homme s’il croisait Saï ? Se vengerait-il de lui pour avoir complété le Kingdom Hearts ? Encore une contradiction… Cet être était bien étrange. Peut-être parce qu’il était artificiel ? Non, sûrement pas, il en avait vu d’autres aussi tordus. Le Numéro VII resta silencieux devant la déclaration de son adversaire, se contentant de voir disparaître ce jeune guerrier dont il ne connaissait pas le nom. Le regard ambré du Devin Lunaire parcourut rapidement les alentours. Axel était le premier à partir, suite à Vexen. Et Roxas était toujours en vie. Encore une fois il avait échoué, mais cette fois-ci c’était… excusable. L’urgence tombait à point nommé pour certaines personnes… Enfin, il était inutile de spéculer là-dessus. Plus important était ce que le Savant Glacial avait à leur annoncer.

Le Devin Lunaire disparut donc à son tour dans un vortex de Ténèbres qui engloutit le Simili imposant, qui songeait à la manière dont il pourrait améliorer sa technique de combat afin qu’elle soit efficace face à des combattants trop agiles… Il y avait du travail à faire. Beaucoup de travail. Mais il était habitué à la persévérance.

Cité du Crépuscule => Saïx => The End


Dernière édition par Saïx le 8/7/2010, 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://alfera.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   8/7/2010, 17:37

Faille Temporelle => Twilight & Xemnas => Manoir Abandonné ; Grille d’entrée.

Ne voulant pas laisser la victoire au Numéro I qui avait finit par prendre le dessus grâce à son dernier assaut plutôt léger, Twilight décida de transpercer son propre corps avec sa Keyblade. Pourquoi faire une chose pareille ? Le maire avait décidé de libérer Terra. Tout du moins, c’est-ce que semblait vouloir dire la discussion entre Twilight et l’armure elle-même. Face à cette scène, le Supérieur arborait une expression neutre. Il venait de gagner et c’était une bonne nouvelle, pourtant il ne montrait aucun signe de satisfaction, après tout c’était encore un Simili. Le Kingdom Hearts… ce n’était que la prochaine étape. Ses yeux orangés regardèrent quelques instants la lune bleutée avant de redescendre vers Twilight. L’armure s’était reformée derrière Twilight, et le Keyblade était apparu dans ses mains. Elle venait de quitter son corps et finit par disparaître dans un nuage de poussière et de terre. Au même moment, ce monde tout droit sorti de l’esprit de Terra commença à se dissiper lui aussi. Les deux hommes allaient de nouveau se retrouver dans la Cité du Crépuscule. C’est en effet ce qui arriva, les deux individus venaient de réapparaître devant le manoir abandonné, un manoir qui maintenant retrouverait son statut, puisque le maire n’en serait plus le propriétaire, la vie allait bientôt le quitter, d’ailleurs il commençait à disparaître

Alors que le maire prononçait son dernier discours, probablement l’un des plus émouvants pour les citoyens ici présents, Xemnas regardait autour de lui pour se rendre compte du résultat des combats. Personne n’avait été tué, tous les gardiens avaient résistés jusqu’au bout… Même Larxene, Marluxia et Saïx n’avaient pas réussi à se défaire de leur adversaire respectif. Ainsi, les gardiens étaient réellement capables de rivaliser ? Peu importe, après la mort du Maire, ils allaient tomber les uns après les autres. Le cœur n’avait pas que des avantages encore une fois… C’est alors que quelque chose d’inattendu ce passa. Alors que Twilight venait enfin de disparaître complètement de la surface de ce monde, une lumière se forma sous les pieds de la plupart des citoyens présents, cette dernière était probablement le dernier cadeau du simili qu’était le Maire de cette Cité, un simili ressemblant à celui de Sora. Les citoyens commencèrent alors à disparaître les uns après les autres eux aussi, ils étaient probablement renvoyés chez eux. Seul l’un d’entre eux s’en allait différemment… Le rouquin… Il venait de se téléporter avec ses propres moyens, la façon dont il avait disparu était différente.

C’est à ce moment là qu’un dôme ténébreux se forma devant les grilles du manoir, laissant apparaître un nouveau membre de l’Organisation, il s’agissait cette fois-ci du Savant Glacial. Il s’avança jusqu’à l’endroit ou Twilight se trouvait tout à l’heure pour ses derniers instants, il annonça une alerte de niveau I dans la forteresse, les membres devaient tous se rendre au plus vite dans la salle de réunion. Pas de pause… Rien. Mais après tout s’était parfaitement normal. Une fois ce problème réglé, Xemnas comptait bien se concentrer sur la fabrication d’un nouveau Kingdom Hearts, il ne fallait pas perdre de temps. Axel parti alors presque aussitôt après avoir fait une fois de plus ses adieux à Roxas, suivit de Vexen. Roxas… Il était encore là lui aussi, le Supérieur avait presque oublié qu’il se trouvait ici. Ce dernier tenterait probablement de s’opposer à nouveau, mais peu importe, ce n’était qu’un obstacle sans importance, le numéro I n’aurait qu’à s’en occuper plus tard…

- Ne tardons pas.


Un ton toujours parfaitement neutre, tout aussi neutre que l’était son regard. Alors que Saïx venait de créer un vortex pour disparaître, Xemnas commença à faire de même, il ne fallait pas perdre de temps. Le Supérieur pensait aussi qu’il devait trouver quelque chose pour rendre les membres de l’Organisation plus fort qu’il ne l’était déjà, cette bataille avait prouvé que ce n’était pas suffisant, la prochaine fois, ils ne feraient qu’une bouchée de leur opposants. Enfin, le plus important restait l’alerte actuellement, Vexen devait les informer au plus vite, ainsi Xemnas s’engouffra dans son vortex sans dire un mot de plus, laissant la peine envahir le coeur des habitants de la Cité du Crépuscule.

Cité du Crépuscule > Xemnas > The End
Revenir en haut Aller en bas
Xigbar~
L'Archer
L'Archer
avatar

Masculin
Nombre de messages : 27
Age : 25
Localisation : Illusiopolis...
Emploi : Recherche un coeur? est ce un emplois?
Loisirs : Chercher mon coeur et embêtez les gens...
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   8/7/2010, 17:56

Les attaques redoublaient en force, la vitesse n'en était que plus visible que si vous étiez dans le feu de l'action. Les attaques magiques des deux adversaires fusaient de tous les côtés, ne laissant aucun répit à ceux-ci. Xigbar était puissant, dans un certain sens, mais son 'Wizard' ne facilitait aucunement la tâche. Il était décidé à survivre celui-là.... Malgré son état, il continuait à se battre pour... Pourquoi ? Il ne comprenait pas trop, surtout que son adversaire évita stupidement la question en parlant du beau temps tirant ainsi un sourire artificiel sur le visage du Tireur d'Élite. Il voyait bien l'état de sa cible, celle-ci était touché de toute parts, n'ayant subit aucun moment de repos. Sauf que c'était à double tranchant, puisque le II membre était dans un état aussi calamiteux en ce moment même. Sauf qu'il ne possédait pas de coeur, cette chose qui pouvait vous empêchez de continuer parfois, ou encore le contraire... Si on demandait ce qu'était la chose la plus énigmatique pour le Pirate, il répondrait ce qui lui avait été enlevé, à lui Xig qui avait perdu son coeur quelques années auparavant... Mais il n'allait pas passer le restant de ses jours comme ça, c'était assuré. Il récupérerait ce qui lui appartenait, retrouvant ainsi le pourquoi du comment de ce combat. Malgré que le tout, l'amusait bien malgré ses douleurs lancinante qui devenait problématique au fil du combat qui élevait le rythme à chaque instant. Son épaule lui offrait une douleur tout de même incroyable, devant aussi subir tous les mouvements brusques que son porteur produisait à chaque occasion. Peut-être que c'était aussi ça, qui permettait à son adversaire de continuer. Non pas la douleur, mais ce qui faisait de lui un être complet. C'est ce qui pouvait bien penser, en regardant tous ses citoyens combattre pour leur Maire chérie de cette Cité. Cette pensée c'était accentué, lorsque la sœur de celui-ci avait répondue directement au Blagueur de service en lui disant qu'il n'était pas fait d'une première jeunesse, même s'il gagnerait ce combat... Son autre réponse aurait normalement produit un drôle d'effet dans son cœur, s'il en aurait eu un. Elle répondu par la même blague que le Tireur avait adressé à l'homme portant un habit d'un magicien. Magicien combattant, surement pas de petite fête d'enfant. Elle avait tenté de le déstabiliser, mais c'était peine perdu d'avance ! Comment comptait-elle déstabiliser Xigbar, surtout étant un simili, qui était probablement compter pour l'être le plus étrange de l'Organisation des XIII ? Décidément, ce n’était probablement pas le cerveau le plus lumineux qui fonctionnait la dedans. Ou elle n'en possédait tout simplement pas ? Une question existentielle pour Xigbar, qui fixa son regard sur elle, lui faisant comprendre que sa blague avait été certes très... Spécial mais c'est ce qui faisait le charme de son Parleur. Hors, cette jeune fille se croyait maintenant maligne d'avoir répété une phrase complètement dénué de tout sens... Maintenant, l'idiote c'était elle. Elle possédait peut-être ce qui faisait d'elle un être différent du Tireur en cavale, mais celle-ci ne savait pas se contenir, trop émotive et empli d'une inexpérience totale au combat. Sa se voyait très bien, surtout par ses réponses ainsi que les sentiments envers son frère Twilight, qui était en fais au fond un Simili... Twilight... Il se demandait bien si le Supérieur en avait déjà terminé, ou il était en train de clore le combat. Pas vraiment possible de le savoir dans le moment même.... Un rire s'échappa de la gorge du membre de l'Ordre, mais fut vite ramené à la réalité des choses.

-Et bah, je vois que tu me vouvoie bien ! En passant, ma blague était de très bonne qualité, jusqu'à ce que tu la répète.... Hahahahahahahaha !

Il dirigea de nouveau son regard vers son nouvel ami, soit l'érudit. Certes, celui-ci ne le voyait certainement pas de cet oeil, mais Xigbar ne pouvait s'empêcher de remarquer sa puissance. Malgré toutes ses blessures, il continuait à se battre ! Les filets d'espace que le maître de l'Espace lui avait envoyé, l'attaquait sans répits ne lui laissant aucune chance. Mais il réussit tout de même en n'a détruire une partie, qui se révélait inutile à la fin. Puisque celui-ci, fut attaqué une autre fois, semblant celle qui faisait déborder l'eau d'un vase déjà plein... Étant en lévitation complète, malgré ces chutes qui le rapprochait dangereusement du sol, il finit par 'capituler'. La suite tira un sourire béant sur le visage de Xigbar, étirant les cicatrices lui donnant un air encore plus.... Machiavélique. Le livre de son adversaire, fut totalement broyé dans la tornade de son créateur accomplissant ainsi l'une des tâches de Xiggy, soit de détruire ce livre et d'en finir au plus vite avec sa cible ! Par contre, c'était dommage puisque ce grimoire pouvait s'avérer bien utile, après tout la force qui avait été utilisé n'était pas de petit calibre ! Il ne put toutefois attaquer tout de suite, puisque lentement mais surement il se voyait aspire ! Non vers les airs ou quoi que se soit d'autres, mais vers le sol ! Regardant en dessous de lui, il remarqua que cette énergie, ce pouvoir provenait des ténèbres... D'où cela pouvait-il provenir, surtout que tous les citoyens présent était fait de lumière et non le contraire.... À moins que... Son regard se porta dans les alentours, mais ne put toutefois pas observé pleinement. Parce que non seulement il se sentait aspirer, mais maintenant un sorte de pilier sorti droit du ciel se dirigeait vers lui, voulant probablement en finir au plus vite ! Sans prendre plus de temps, il envoya son fusil de sa main droite dans les airs, libérant ainsi sa main. Son autre épaule était complètement affalée, donc impossible à l'utilisation. De sa main libre, il créa une boule qu'il envoya directement percuté l'attaque du ciel, la faisant disparaître dans une poussière de ténèbres. Pour ce qui est du sol .Xigbar disparut tout simplement et recouvrit le tout d'une protection empêchant son aspiration. Une chose de fait... Entre-temps, son adversaire avait son atterrissage quelque peu catastrophique, mais s'était agenouiller. Ce que celui-ci s'employa à faire, envoya directement l'invention contre-nature du Tireur dans les tréfonds des ténèbres. Des cristaux vinrent geler la tornade, la faisant éclater par la suite. Mais cette dernière porté d'attaque semblait avoir mis encore plus son adversaire hors-combat, même s'il s'obstinait à continuer... Sa volonté venait-elle de son coeur, ou de son esprit ? Il ne le saurait que lorsqu'il posséderait un coeur, puisque son adversaire semblait prêt à se préparer à quelque chose mais s'arrêta net sec. Le Tireur posa son regard vers les yeux améthyste de l'homme, dirigeant ainsi le sien par la même occasion. On pouvait voir au loin Twilight, apparu mais en complète lévitation dans les airs... Des cristaux l’engobaient petit à petit, emportant le peu d'être qui lui restait... Probablement la fin de cet homme...

Même si le Simili ne ressentait rien, même si le Simili était ' content' de la défaite du Maire emportant ainsi la vie avec celui-ci, il ne put s'empêcher de regarder ce spectacle. Cela devait être difficile, de retrouver sa soeur, d'apprendre qu'on était un simple réceptacle envers un autre homme quasi inconnu de tous, puis pour courroner le tout de mourir et d'être un Simili. Une chose que ce Maire détestait tant, mais seulement il n'aurait probablement jamais l'occasion de 'ressentir' ce que les Membres de l'Organisation sentait de devoir récupéré le tout... Des remerciements s'ensuivirent, les yeux moqueurs du Tireur regardant les autres. Ce Maire parlerait jusqu'à la fin, mais s'en était fini. La victoire revenait aux membres... Le Supérieur avait donc vaincu le dernier pilier. Les autres citoyens étaient toujours présent, mais de voir tomber leur Supérieur à eux, devait les mettre dans un état de choc les déstabilisant complètement rendant la tâche beaucoup moins ardu ! Il y avait des avantages à ce que ceux-ci possède un coeur, mais les inconvénients était tous aussi marquant. Surtout dans un tel combat, dont seule la raison de la présence du Maire les avaient probablement motivé à continuer. Une poussière d'étoile s'écoulait de Twilight, l'emportant peu à peu. C'était terminé, les plans de l'Ordre serait maintenant qu'une partie d'enfant ! Sauf qu'un dernier cadeau, comme il l'avait si bien dit, semblait être offert aux attaquants des similis. En effet, une sorte d'halo blanchâtre commença à les envelopper les guérissant surement. Erreur. Il semblait aussi les emporter peu à peu ! Bah, tant pis. Au moins, le combat était maintenant terminé pour de bon... Portant un dernier regard sur Twilight, il le regarda filer telle une étoile vers l'espace. Qu'allait-il arriver maintenant ? Tout cela, se verrait plus tard...

Faisant de nouveau attention à son adversaire, il vu qu'il était trop tard. Wizard semblait allé décocher une dernière attaque, qui allait probablement le tué ! Xigbar ne voulait pas savoir les effets sur lui, mais il n'avait plus le temps ni la force de réagir. Surtout qu'il remarqua que l'un de ses bras était complètement broyé lui amenant une douleur qu'il ne ressentait pas vraiment. Quand étais-ce arriver ? Il n’en avait aucune idée, mais ce n'était pas le moment pour ça. La paume de l'Érudit s'arrêta alors à quelques centimètres du sol, prêt à déferler une attaque magique dévastatrice vu le visage de Wiiizzz. La raison semblait le rattraper, surement qu'il voyait maintenant les limites de son corps. Au même moment, le halo qui avait entouré les autres commençait à faire de même sur l'adversaire de Xigbar. Se relevant, il laissa tomber un mot, faisant venir par la même occasion une nouvelle lueur... Qu'est-ce que c'était ? Une baguette... ? Magicien jusqu'au bout celui-là ! Mais pour emmener encore plus la confusion, même l'Érudit était surpris de son nouvel objet. Toutefois, il ne se posa sans plus de questions il semblait bien. Son regard se porta sur le Tireur, lui laissant quelques paroles avant de partir.

- A la prochaine, pirate policier. J’t’enverrais p’tetre une carte postale.

Une carte postale... Cela faisait penser au II membre qu'il devrait regarder dans sa boîte aux lettres lors de son arrivé. Qui sait, il aurait peut-être une carte postal ! Le Mage employa de nouveau sa parole, souhaitant bon voyage à tout le monde....

-N’oublie pas la carte, pour que je puisse m'occuper mieux de toi !

Une phrase complètement idiote. Mais il s'en fichait. La voix d'un nouveau membre attira son attention. C'était Vexen, le scientifique complètement fou de l'Ordre. Toujours en train d'inventer quelque chose.... Il se demandait bien cette fois-ci ce qui pouvait bien se tramer, puisque c'était une alerte de niveau un que le Savant Glacial annonça ! Intéressant, tout de suite quelque chose arrivait dès la mort du Maire de la Cité... Mais bon, ce n'était probablement rien qui n'allait interférer dans les plans de l'Organisation des XIII. Sourire moqueur toujours d'office sur son visage, il regarda peu à peu les autres disparaître, laissant quelque paroles à leur adversaire... Étrange. Avoir un coeur, semblait être la chose la plus bizarre qui existait. Mais maintenant, il allait bientôt en posséder un à nouveau et allait découvrir ce qu'il ne comprenait pas pour le moment. S'avançant à l'endroit où son adversaire avait disparu, il regarda l'ampleur du combat. Le ciel reprenait peu à peu son teint naturel, faisant ressortir le tout. Les combats étaient terminer, mais c'est un autre qui allait commencer... C'était une roue, Xigbar aimait cette roue...

Son enveloppe des ténèbres le recouvra peu à peu, envoyant un signe de la main à ceux qui était encore présent. Même s'ils les reverraient peut-être jamais, les citoyens ici présent, il se moquerait d'eux jusqu'à la fin....

- Envoyez-moi des lettres, j'manque de lecture en ce moment ! Ne vous inquiétez pas, je me ferai un 'plaisir' de vous répondre un à un ! Hahahahahahahahaha....

Un plaisir..... Il découvrait à nouveau ce que ce serait, il en avait l'intention ! La dernière image qu'il eut de cet endroit, c'était le ciel qui était redevenu tout à fait normal, illuminé avec des étoiles....

Cité du Crépuscule => Xigbar => The End
Revenir en haut Aller en bas
http://...
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: :: I - Grille d'entrée ::   

Revenir en haut Aller en bas
 
:: I - Grille d'entrée ::
Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight Town :: RPG(s) Secondaire(s) :: RPF - La Cité du Crépuscule - Saison 2 ~ "Vérités" :: 

 :: 
- Entrez -
 :: Le Manoir Abandonné
-
Sauter vers: